Accueil / A C T U A L I T É / Vos m?dicaments vous rendent-ils malade ?

Vos m?dicaments vous rendent-ils malade ?

http://www.stop-sante.com/wp-content/uploads/2011/06/Une-piste-pour-traiter-sa-maladie-sans-m%C3%A9dicament_stopsant%C3%A9.jpg

http://www.stop-sante.com/wp-content/uploads/2011/06/Une-piste-pour-traiter-sa-maladie-sans-m%C3%A9dicament_stopsant%C3%A9.jpg

Vos m?dicaments vous rendent-ils malade ?

 

885 000 ???v?nements ind?sirables graves?? caus?s par des soins m?dicaux ont lieu chaque ann?e en France. La moiti? n?cessite une hospitalisation en urgence. L’autre moiti? non, parce que les patients sont d?j? ? l’h?pital.

Ces chiffres sont tellement ?normes qu’on a peine ? y croire. Rapport?s au nombre de personne en France qui sont en mauvaise sant?, ils semblent indiquer que la plupart d’entre nous, serons, un jour ou l’autre, victimes des ??soins?? de la m?decine conventionnelle.

Et pourtant, ils ?manent de la Drees, la direction de l’?valuation et des statistiques du minist?re de la Sant?, peu susceptible d’avoir noirci le tableau. Car quand une administration ou une entreprise s’?value elle-m?me, elle a plut?t tendance ? se jeter des fleurs.

??C’est pas brillant??, a comment? Philippe Michel, co-auteur de l’?tude. Il estime qu’entre un tiers et la moiti? de ces ??incidents?? sont ?vitables.

Evitables par qui ? Comment ? On peut attendre que Philippe Michel et ses coll?gues cr?ent de nouvelles directives ??pour notre s?curit?. On peut aussi faire plus attention quand on nous administre des soins et des m?dicaments.

Ce qui m’am?ne ? parler d’un sujet tr?s rarement abord?, sur les effets secondaires des m?dicaments, et que vous ne trouverez jamais sur la liste des effets ind?sirables.

Lorsqu’on pense aux effets secondaires des m?dicaments, ce qui vient d’abord ? l’esprit sont les maux de t?te, les vertiges, la bouche s?che, ou encore les accidents cardiaques graves comme dans le cas du M?diator (valvulopathie).

Mais on oublie souvent une autre cat?gorie d’effets secondaires, beaucoup plus insidieux, et r?pandus : de nombreux m?dicaments drainent les nutriments essentiels de votre corps, ce qui provoque fatigue, affaiblissement de votre syst?me immunitaire, et augmente votre risque de maladies cardiaques et m?me de cancer sur le long terme.

Cette cons?quence int?resse peu les m?decins qui manquent de formation en biochimie et en nutrition. Certains, qui consid?rent les d?ficits en vitamines, min?raux et acides gras comme des fables, vont jusqu’? ignorer compl?tement le probl?me, parfois m?me rire de leurs patients qui s’en pr?occupent.

Quant aux journaux grand public, qui ne cessent de vous mettre en garde contre les m?dicaments ??dangereux??, ils ont surtout besoin de spectaculaire : h?catombes, scandales politico-financier, proc?s retentissants, et si possible, bouc-?missaire ? charger de tous les maux. Cela fait plus vendre qu’un titre sur les effets possibles d’une carence en vitamine B9…

Dans ce domaine comme dans tant d’autres, mieux vaut donc que vous ayez l’information pour savoir ? quoi vous en tenir :

 

Quels sont vos risques ?

 

L’?puisement de vos r?serves de nutriments essentiels (vitamines et min?raux), qui provoque des sympt?mes tels que la fatigue, des crampes musculaires et l’acc?l?ration du rythme cardiaque, peut se produire en quelques semaines apr?s le d?but de la prise d’un m?dicament.

Le plus souvent, ces sympt?mes apparaissent cependant progressivement, au fil des mois, voire des ann?es – et, par cons?quent, sont consid?r?s par les patients qui prennent les m?dicaments comme? b?nins, quand ils ne sont pas carr?ment confondus avec des signes de vieillissement.

Dans certains cas, une carence non d?cel?e en ?l?ments nutritionnels augmente votre risque d’attraper d’autres maladies – par exemple, une carence en acide folique (vitamine B9) peut augmenter votre risque de cancer, ou causer des changements physiologiques qui peuvent ouvrir la voie ? une crise cardiaque ou un AVC (accident vasculaire c?r?bral).

 

Important : Si vous prenez un ou plusieurs m?dicaments r?guli?rement, demandez ? votre m?decin des vous informer des risques d’?puisement de vos r?serves de nutriments – et demandez-lui si vous devez faire des analyses. Votre sang est compos? d’un liquide, le plasma, dans lequel flottent des cellules (globules rouges, blancs et plaquettes) et un grand nombre de substances (prot?ines, hormones, vitamines, etc.).

Les m?decins peuvent demander une analyse sanguine biochimique pour d?tecter une ?ventuelle concentration trop basse de vitamines et de min?raux, tels que la vitamine B-12, l’acide folique, le calcium, le magn?sium et le potassium.

De nombreux tests tr?s sophistiqu?s existent aujourd’hui pour diagnostiquer d’?ventuelles carences. Par exemple, le test en micronutriments SpectraCell mesure 31 vitamines, min?raux, acides amin?s et antioxydants, ou encore le test Metametrix Nutrient and Toxic Elements Profile (www.metametrix.com).

 

Bon ? savoir :Assurez-vous de manger des aliments riches en ?l?ments nutritifs. Vous pouvez aussi demander ? votre m?decin de vous conseiller des compl?ments nutritionnels si vous ?tes oblig? de prendre un des m?dicaments suivants :

Aspirine et autres anti-inflammatoires non-st?ro?diens (AINS : ibuprof?ne, diclof?nac)

Les anti-inflammatoires non st?ro?diens (AINS), tels que l’aspirine, sont couramment utilis?s pour r?duire la douleur et l’inflammation. Des millions de Fran?ais prennent aussi des microdoses d’aspirine pour fluidifier leur sang, dans le but de r?duire leur risque d’une crise cardiaque ou d’AVC.

Les nutriments ?limin?s par les AINS : l’acide folique (vitamine B9) et la vitamine C. L’insuffisance en acide folique est soup?onn?e d’augmenter le risque de plusieurs cancers, y compris les tumeurs malignes du sein et du c?lon. Un taux r?duit d’acide folique a ?galement ?t? mis en relation avec des niveaux ?lev?s d’homocyst?ine, un acide amin? qui peut augmenter le risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire c?r?bral.

Les personnes qui ont peu de vitamine C attrapent plus de rhumes, de grippe et d’infections que celles ayant des taux normaux. Une carence en vitamine C peut ?galement nuire ? la capacit? du corps ? produire et r?parer le cartilage – ce qui peut expliquer pourquoi les gens souffrant d’arthrose qui prennent r?guli?rement un AINS ont souvent plus de douleurs ? long terme.

Conseil : prendre 1000 mg de vitamine C par jour si vous prenez r?guli?rement un AINS. Une ?tude de l’Universit? de Boston a constat? que les personnes prenant le plus de vitamine C ?taient trois fois moins susceptibles de d?velopper de l’arthrose, ou d’avoir une augmentation des sympt?mes d’arthrose, que les autres.

Attention: la vitamine C ? haute dose peut causer des selles liquides chez certaines personnes – si cela se produit, r?duire la dose ? 500 mg par jour.

En outre, prendre un compl?ment de 400-mcg ? 800 mcg d’acide folique (la forme synth?tique du folate) par jour. Prenez aussi de la vitamine B12 (1.000 mcg par jour) avec votre acide folique, car la prise d’acide folique peut masquer une carence en vitamine B12.

 

Bon ? savoir ?galement : prendre 1000 mg ? 2000 mg d’huile de poisson par jour r?duit la n?cessit? de prendre des AINS pour les personnes souffrant d’arthrose. Une ?tude a r?v?l? que 60 % des personnes souffrant d’arthrose qui ont pris l’huile de poisson ont senti leurs douleurs articulaires diminuer dans les 75 jours. La moiti? d’entre elles ont pu arr?ter de prendre des AINS.

Les inhibiteurs calciques

La plupart des personnes qui ont besoin d’?tre soign?es contre l’hypertension savent que les diur?tiques (m?dicaments provoquant une excr?tion de l’eau) peuvent ?puiser leurs r?serves en micronutriments essentiels, notamment le potassium. Il est moins bien connu en revanche que les inhibiteurs calciques, y compris l’amlodipine (Amlor, prescrit contre les crises d’angor, ou angines de poitrine) et la nicardipine (Loxen, prescrit contre l’hypertension), peuvent avoir le m?me effet.

Nutriment ?limin? par le m?dicament : le potassium. Les personnes qui ont un taux faible de potassium peuvent ressentir des faiblesses musculaires et de la fatigue. Leur pression art?rielle peut ?galement augmenter, ce qui annule les effets b?n?fiques du m?dicament.

Conseil : Prendre un compl?ment de potassium de 100 mg par jour. Parce que de nombreux aliments contiennent des quantit?s importantes de ce min?ral, vous pouvez consommer une seule portion suppl?mentaire d’un aliment riche en potassium comme alternative. Une pomme de terre moyenne au four avec la peau, par exemple, fournit 850 mg de potassium … et une grande banane 487 mg. Consultez votre m?decin si vous avez une maladie r?nale ? prendre un compl?ment de potassium peut aggraver le probl?me.

GEMFIBROZIL

Les personnes qui souffrent d’un taux ?lev? de cholest?rol que les statines ne parviennent pas ? faire baisser, ou qui souffrent de douleurs musculaires ou d’autres effets secondaires lors de la prise de statines, peuvent se voir prescrire du gemfibrozil (Lipur). Ce m?dicament et les autres appartenant ? la cat?gorie des fibrates, ?l?vent le niveau de HDL (bon cholest?rol) et r?duisent les taux de (mauvais) cholest?rol LDL et de triglyc?rides.

Nutriments ?limin?s par le m?dicament : la vitamine E et le coenzyme Q10 (CoQ10). Une carence en vitamine E, un antioxydant puissant, peut augmenter le risque de cancer, de maladies cardiaques et d’autres probl?mes de sant?, tels que les troubles nerveux. L’insuffisance de CoQ10 se traduit souvent par des douleurs et des faiblesses musculaires, et peut provoquer des troubles du rythme cardiaque.

Conseil : Prendre 200 mg de CoQ10 et 100 mg de vitamine E naturelle (un m?lange de tocoph?rols) sous forme de compl?ment alimentaire par jour.

METFORMINE

La metformine (Glucophage) est un m?dicament oral contre le diab?te de type 2 r?pandu. Il r?duit la glyc?mie en rendant les cellules plus sensibles ? l’insuline. Il entra?ne ?galement une moindre prise de poids et moins d’?pisodes d’hypoglyc?mie (chute du taux de sucre sanguin) que d’autres m?dicaments contre le diab?te.

Nutriment ?limin? par le m?dicament : la vitamine B12. Une ?tude publi?e dans le journal Archives of Internal Medicine a r?v?l? que les patients prenant de la metformine avaient un niveau moyen de vitamine B12 qui ?tait de la moiti? de celui des personnes qui ne prenaient pas le m?dicament. La metformine r?duit ?galement le niveau de folate. Une carence en ces ?l?ments nutritifs peut causer de la fatigue, des pertes de m?moire et de la d?pression.

Conseil : prendre 1.000 mcg de vitamine B12 par jour. Dans la mesure o? de nombreux compl?ments multivitamin?s ne contiennent que 200 mcg (ou moins) de vitamine B12, vous aurez ? le compl?ter pour atteindre la dose de 1000 mcg par jour. Pour l’acide folique, prendre 400 mcg ? 800 mcg par jour.

 

Important: lorsqu’elles augmentent leur niveau de vitamine B12, les personnes atteintes de diab?te sont plus susceptibles de faire l’exp?rience d’?pisodes d’hypoglyc?mie. Mais votre m?decin vous fera normalement faire un test d’h?moglobine A1c, qui mesure les niveaux de sucre dans le sang sur une p?riode de quelques semaines, plut?t qu’? un seul point dans le temps.

A votre sant? !

Jean-Marc Dupuis

Le point de vue du Dr. G?rard M?gret

Dans l??tude de r?f?rence ci-dessus cit?e, les auteurs estimaient qu?un peu moins de la moiti? de ces ?v?nements ind?sirables graves (EIG) pouvaient ?tre dus aux m?dicaments.

Il faut prendre en compte dans ces mauvais chiffres de nombreuses sources ??d?erreur??. La prescription elle-m?me (oui, il arrive au m?decin, voire au pharmacien, de se tromper) ; le patient (qui peut aussi en faire mauvais usage) ; les interactions m?dicamenteuses, c?est-?-dire l?association de divers m?dicaments n?ayant pas ?t? ?tudi?s au pr?alable dans un usage conjoint ; la tol?rance personnelle ? un type de mol?cule (fort difficile ? appr?hender en amont de l?usage?) ; les effets secondaires ?ventuels d?un m?dicament lorsqu?il est utilis? dans une grande population de malades, ?tude qui ne peut pas toujours ?tre r?alis? auparavant ; et enfin, il est vrai que certains nutriments essentiels tels que ceux d?crits ci-dessus peuvent ?tre diminu?s par l?usage prolong? (mais n?cessaire?) de quelques m?dicaments.

Une fois de constat ?tabli, selon la formule d?sormais classique : ??On fait quoi ???. Le dosage syst?matique de ces ?nombreux- nutriments essentiels semble tout ? fait irr?alisable. Rappelons que le test SpectraCell co?te 160 dollars?Non rembours?s, bien entendu. La recommandation ? l? encore syst?matique- d?une suppl?mentation en vitamines diverses lorsque le malade est oblig? d?utiliser un m?dicament r?put? p?joratif pour ces derni?res n?a pas non plus de raison objective : tous les consommateurs de ce m?dicament ne pr?senteront pas les sympt?mes d?ficitaires incrimin?s. Sans doute un dosage sp?cifique de ces vitamines peut-il ?tre envisag? chez les sujets ? ? risque ? (?g?s, d?nutris, polypathologies, associa tions m?dicamenteuses obligatoires etc?). Exemple du d?ficit possible en potassium sous diur?tiques ou Ica : un banal dosage du potassium donnera tout de suite la r?ponse.

Peut-on donc tirer des le?ons g?n?rales de ce r?el probl?me ? Sans doute et avant tout qu?aucun m?dicament n?est anodin. Que son utilisation doit ?tre comprise (et admise) par le malade, ce qui implique de poser toutes les questions possibles ? son sujet, au prescripteur. Reste que des accidents peuvent survenir d?s la premi?re prise m?dicamenteuse et qu?il sera bien difficile dans ces cas de les pr?venir?Finissons sur une note optimiste : ? ce jour, les m?dicaments ont sauv? plus qu?ils n?ont tu?.

 

Si vous souhaitez commenter cet article, vous pouvez vous rendre sur : www.santenatureinnovation.fr

 

Les informations de cette lettre d’information sont publi?es ? titre purement informatif et ne peuvent ?tre consid?r?es comme des conseils m?dicaux personnalis?s. Aucun traitement ne devrait ?tre entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommand? au lecteur de consulter des professionnels de sant? d?ment accr?dit?s aupr?s des autorit?s sanitaires pour toute question relative ? leur sant? et leur bien-?tre. L??diteur n?est pas un fournisseur de soins m?dicaux homologu?s. L??diteur de cette lettre d’information ne pratique ? aucun titre la m?decine lui-m?me, ni aucune autre profession th?rapeutique, et s?interdit formellement d?entrer dans une relation de praticien de sant? vis-?-vis de malades avec ses lecteurs Sant? et Nutrition n?est pas responsable de l?exactitude, de la fiabilit?, de l?efficacit?, ni de l?utilisation correcte des informations que vous recevez par le biais de nos produits, ou pour des probl?mes de sant? qui peuvent r?sulter de programmes de formation, de produits ou ?v?nements dont vous pouvez avoir connaissance ? travers ce site. L??diteur n?est pas responsable des erreurs ou omissions. Aucune des informations ou de produits mentionn?s sur ce site ne sont destin?s ? diagnostiquer, traiter, att?nuer ou gu?rir une maladie.

Sant? et Nutrition est un service d’information gratuit des Nouvelles Publications de la Sant? Naturelle, SARL au capital de 2000 euros, 6 rue Watteau, 92400 Courbevoie. Pour toute question, merci d’adresser un message ? contact@santenatureinnovation.fr

http://sos-crise.over-blog.com/article-vos-medicaments-vous-rendent-ils-malade-88323291.html

A propos de

avatar

Check Also

7 pistes de réflexion sur la peine de mort, abolie il y a 40 ans en France

« Notre responsabilité de protéger et de défendre la vie humaine à chaque étape de son ...