Accueil / Général-(EN-RECLASSEMENT) / Non classé / Vers une candidature de l??cologiste C?cile Duflot en 2012 ?

Vers une candidature de l??cologiste C?cile Duflot en 2012 ?

? Europe ?cologie, la grande bataille de 2012 se pr?pare d?s maintenant. Parmi les responsables du mouvement ?cologiste en premi?re ligne, Jean-Vincent Plac? est l?un des artisans les plus fermes du succ?s actuel.

?

?

yartiEE01Le succ?s de la coalition rose et verte aux ?lections r?gionales a sorti un peu de l?anonymat un homme qui va sans doute prendre une importance politique consid?rable.
?
?
Jean-Vincent Plac?
?
Il s?agit de Jean-Vincent Plac?, 42 ans, secr?taire national adjoint des Verts (autrement dit, num?ro deux) et « n?gociateur ?lectoral » depuis 2004, qui vient d??tre bombard? le 26 mars 2010 par Jean-Paul Huchon 2e vice-pr?sident du Conseil r?gional d??le-de-France charg? des transports et des mobilit?s, l?un des th?mes phares de la campagne ?lectorale.
?
D?origine sud-cor?enne et enfant adopt?, Jean-Vincent Plac? a fait ses premiers pas en politique ? l?ombre de Michel Cr?peau, ancien Ministre de l?Environnement et l?un des leaders des radicaux de gauche. Jean-Vincent Plac? quitte sa formation politique ? la mort soudaine de Michel Cr?peau et rejoint les Verts en 2001.
?
yartiEE07Rejetant tant le marxisme que le lib?ralisme (les deux ?tant productivistes), il est pour l?autonomie totale des ?cologistes vis-?-vis des socialistes. Il ?choue dans cette id?e en mars 2004 qui voit un accord ? gauche pour des listes d?union aux ?lections r?gionales. C?est lui qui n?gocie cependant la composition des listes. Il se fait ?lire conseiller r?gional d??le-de-France dans la majorit? de Jean-Paul Huchon.
?
En 2007, favorable ? l?autonomie des Verts aux l?gislatives malgr? la tr?s faible performance de leur candidate Dominique Voynet ? l??lection pr?sidentielle (1,6%), il refuse ainsi la proposition du PS de lui c?der la 5e circonscription de l?Essonne o? S?gol?ne Royal avait devanc? Nicolas Sarkozy au second tour (finalement, c?est le d?put? UMP sortant, Pierre Lasbordes, qui est r??lu de justesse avec 50,3%).
?
Il a particip? ? la composition des listes Europe ?cologie aux europ?ennes de juin 2009 et aux r?gionales de mars 2010.
?
?
Objectif?: gouverner dans deux ans
?
Invit? de l??mission « C dans l?air » sur France 5 le 1er avril 2010, joliment intitul?e « Grenelle?: la vacance de monsieur Hulot », Jean-Vincent Plac?, l?air de rien et d?un naturel tr?s sympathique, a montr? qu?il allait ?tre rudement exigeant avec les socialistes pour les deux prochaines ann?es.
?
L?objectif, ?videmment, c?est la victoire du candidat socialiste ? l??lection pr?sidentielle d?avril et mai 2012 et un accord de gouvernement entre PS et Europe ?cologie pour les l?gislatives de juin 2012.
?
Actuellement, il est assez clair qu?il y a un clivage entre deux positions, et ce clivage strat?gique pourrait avoir des cons?quences sur la coh?sion de ce mouvement ?cologiste assez h?t?roclite qui rassemble ? la fois des gauchistes et des ?cologistes compl?tement ind?pendants (que certains diraient « de droite »).
?
Il y a d?abord la ligne Cohn-Bendit.
?
?
Ligne mariage fusionnel avec les socialistes
?
Daniel Cohn-Bendit est un personnage atypique qui apporte de l?oxyg?ne dans la vie politique fran?aise. On l?a vu dans son r?cent d?bat avec S?gol?ne Royal. C?est un bon « accoucheur » de propositions constructives. Il provoque, il titille, il impulse la r?flexion et en ce sens, c?est toujours positif.
?
Daniel Cohn-Bendit ne peut pas ?tre candidat ? l??lection pr?sidentielle car il est citoyen allemand. Rien, a priori, ne devrait l?emp?cher de prendre la nationalit? fran?aise mais ne connaissant pas sa situation personnelle, je ne m??tendrai pas sur le sujet sinon pour prendre acte que Daniel Cohn-Bendit me para?t surtout ne pas « vouloir » ?tre candidat (Il d?clare en effet dans « Lib?ration« ?: ??Pour ?tre candidat ? la pr?sidentielle, il faut se cogner une centaine de meetings et d?velopper des id?es pour la France et pour le monde. Il faut le vouloir. Il faut savoir si Eva le veut, si C?cile le veut. Moi non??). Il croit aussi au parlementarisme. Pourtant, une candidature Cohn-Bendit pourrait d?tonner dans le paysage politique fran?ais.
?
Donc, Daniel Cohn-Bendit n?a a priori aucune arri?re-pens?e d?ambition personnelle. C?est suffisamment rare pour le noter.
?
Son id?e, c?est de renforcer les ?cologistes pour qu?ils puissent avoir un groupe ? l?Assembl?e Nationale. Sa m?thode?: ne pas pr?senter de candidat ? l??lection pr?sidentielle et n?gocier une cinquantaine de circonscriptions gagnables par les ?cologistes. Avec un bon rapport de forces?: 12,2% (EE) contre 29,1% (PS) soit un peu plus de 1/3 2/3.
?
Concr?tement, cela signifierait que Europe ?cologie pourrait participer ? la primaire du Parti socialiste qui va d?signer le candidat ? l??lection pr?sidentielle. Comme l?imagine l??ditorialiste Christophe Barbier, lui aussi invit? d?Yves Calvi, les Verts pourraient ainsi peser en donnant un rapport de forces au cours de la primaire, pour « verdir » la gauche.
?
Comme les socialistes semblent avoir d?connecter les ?lections l?gislatives de l??lection pr?sidentielle dans leurs n?gociations avec les ?cologistes, une candidature ?cologiste para?t donc tr?s certaine, m?me encourag?e par des ?l?phants comme Laurent Fabius qui craint que sinon, l?espace ?cologiste soit occup? par d?autres candidats ?cologistes « de droite » (comme Corinne Lepage).
?
Daniel Cohn-Bendit va maintenant essayer d?encourager la candidature d?Eva Joly (d?put?e europ?enne) pour ?viter la candidature de C?cile Duflot qu?il juge paradoxalement trop ax?e ? gauche (pourtant, Eva Joly n?a aucune chance de faire un bon score ? l??lection pr?sidentielle, peu connue, avec une grande inexp?rience politique et peu susceptible d?incarner le renouveau ? 68 ans).
?
L?autre ligne, c?est la ligne d?ind?pendance.
?
?
Ligne partenariat distant avec les socialistes
?
Elle est suivie par C?cile Duflot, secr?taire nationale des Verts, qui a d?j? exprim? son d?saccord avec Daniel Cohn-Bendit sur le sujet. C?est aussi la ligne que d?fend pleinement Jean-Vincent Plac?.
?
Et que dit Jean-Vincent Plac??? Que Daniel Cohn-Bendit est bien sympathique, mais il raisonne comme s?il ?tait en Allemagne. Lui aussi, Jean-Vincent Plac?, il aimerait que la France soit un r?gime parlementaire o? le Premier Ministre aurait tous les pouvoirs, mais il est r?aliste. Il a int?gr? que Ve R?publique est un r?gime semi-pr?sidentiel et que le Pr?sident de la R?publique est la clef de vo?te des institutions.
?
Par cons?quent, il est impensable qu?une force politique importante ne soit pas pr?sente ? l??lection pr?sidentielle qui remet toutes les choses ? plat pour cinq ans.
?
Certes, la n?gociation avec les socialistes pour les l?gislatives pourraient ?tre moins facile qu?avec le rapport de force des r?gionales (un tiers/deux tiers). En 2007, le rapport de force ?tait Dominique Voynet 1,6% face ? S?gol?ne Royal 25,9% soit un rapport encore plus faible qu?un ?cologiste pour quinze socialistes.
?
Cela signifierait qu?il faut que les ?cologistes pr?sentent une personnalit? qui ne fasse pas 1 ou 2% mais capable d?aller jusqu?? 10% ou plus encore. Jean-Vincent Plac? n?a pas donn? de nom mais il appara?t d?sormais de plus en plus ?vident que la candidature de C?cile Duflot va « naturellement » s?imposer dans les prochains mois. C?cile Duflot a notamment incarn? le succ?s des ?cologistes aux europ?ennes et aux r?gionales. L?ambition de Jean-Vincent Plac? n?est pas mince puisqu?? terme, il a pour but l??lection d?un ?cologiste ? l??lys?e (pour l?instant, aucune personnalit? politique n?a os? s?rieusement affirmer un tel but).
?
Jean-Vincent Plac? estime que la d?marche de Daniel Cohn-Bendit (qu?mander des postes de d?put? au grand fr?re socialiste) ne serait valable que si les ?cologistes se sentaient petits. Or, il a l?ambition que Europe ?cologie soit un grand parti.
?
Les arguments pour pr?senter un candidat ?cologiste ? l??lection pr?sidentielle ne lui manquent donc pas?: occuper le terrain de l??cologie politique pour ?viter sa r?cup?ration par d?autres candidats, n?cessit? m?canique des institutions actuelles, d?mocratie (quoi de plus d?mocratique que d?aller devant les ?lecteurs au lieu de contracter des accords entre partis dans leur dos??), ne pas se sentir faible (le mouvement ?cologiste est une force, il ne doit pas avoir peur du suffrage universel) et aussi, argument int?ressant et finalement, assez novateur, une candidature permettrait de « s?am?liorer », d?am?liorer les positions ?cologistes, affiner leur programme, renforcer leur coh?rence politique.
?
Ce dernier argument est utile?: autour d?une candidature pr?sidentielle, tout un mouvement se cr?e, pas seulement sur un projet pr?sidentiel, mais aussi sur une dynamique humaine qui agr?ge une partie de la population autour du candidat (la candidature de Fran?ois Bayrou en 2007 suivie du MoDem l?a amplement d?montr?).
?
?
Une grande ambition
?
Le regard malicieux, Jean-Vincent Plac? a presque donn? ses conditions pour conclure un accord de gouvernement avec le PS?: un Pr?sident de la R?publique socialiste (ou une Pr?sidente) et un Premier Ministre? ?cologiste. L?ambition est forte. Fini de confiner les ?cologistes au perp?tuel poste du Ministre de l?Environnement (Brice Lalonde, Dominique Voynet, Yves Cochet). ? eux aussi le quai d?Orsay, Bercy, le Minist?re de la D?fense, ou place Beauvau. Bref, les ?cologistes ont, selon lui, vocation ? diriger les principaux minist?res pour influer r?ellement sur le cours des choses. ??Nous n?avons pas de petite ambition. ?a ne vous a pas ?chapp?.?? a-t-il ajout?.
?
C?est vrai que beaucoup entrevoient le risque, avec une candidature ?cologiste, de reproduire la situation de 2002 avec un FN au second tour. Pour Jean-Vincent Plac?, qui a bien compris que c?est d?sormais l?argument choc du PS pour se rassembler derri?re lui d?s le premier tour, ces ?lections r?gionales 2010 ont au contraire ?limin? la phobie du 21 avril 2002?: la d?monstration a ?t? faite, les 14 et 21 mars 2010, que les ?cologistes pouvaient ?tre forts et les socialistes aussi, et qu?ensemble, il pouvait y avoir une dynamique de second tour. Tout le contraire des ?lections europ?ennes du 7 juin 2009 o? Europe ?cologie a ?t? tr?s fort (16,3%) mais avec un PS qui s?est effondr? (16,5%) car Europe ?cologie prenait des voix au PS. Aux r?gionales, visiblement, EE a pris des voix ailleurs (chez les centristes??).
?
Jean-Vincent Plac? va donc ?tre un n?gociateur coriace pour les socialistes, et il est assez probable que les crit?res du succ?s pr?sidentiel du prochain candidat socialiste aient un rapport avec sa capacit? ? entretenir avec ses alli?s ?cologistes des relations franches et fermes mais aussi respectueuse et ?quitables.
?
?
Europe ?cologie, plus malin que le MoDem??
?
Sans doute Europe ?cologie est sur le point de concr?tiser le r?ve qu?avait eu le MoDem il n?y a pas si longtemps. ? la diff?rence pr?s qu?avec des dirigeants comme Jean-Vincent Plac?, les ?cologistes adaptent leur strat?gie ?lectorale aux institutions et au principe de la Ve R?publique, une contrainte qu?avait ?vacu?e Fran?ois Bayrou de sa feuille de route le 3 mai 2007? ce qui lui aura ?t? fatal.
?
L?avenir dira si la ligne ind?pendantiste (qui sera probablement adopt?e par les ?cologistes) aura eu raison ou pas de Daniel Cohn-Bendit.
?
?
?
Sylvain Rakotoarison (2 avril 2010)
?
?
Pour aller plus loin?:
?
?

A propos de

avatar

Check Also

Désactivation de comptes Facebook : Jeu malsain, arbitraire infini, incompétence de gestion ou pur mépris ?

Une, plus que férocement stupide, ahurissante désactivation. Il y a quelques jours, j’ai personnellement aidé ...