Récents articles
Accueil / S E C T I O N S / BLOGUE / Une « inconnue de Londres »

Une « inconnue de Londres »

Cet article n’a pas de vignette. C’est un message. C’est un appel.

CENTPAPIERS EST EN MUE…

Ce journal? a grandi et il lui faut une nouvelle peau. Plus grande, bien s?r, mais aussi plus coriace. Pourquoi?? Parce que le petit l?zard qui se voyait grandir bien peinard au soleil, tirant la langue aux insectes, voit que le monde a chang?? Il comprend qu?un journal citoyen, dans une d?mocratie m?diatique, ?a doit parfois cracher des flammes.?? Il prend donc une nouvelle peau. Plus rugueuse. Incorruptible. Incombustible

Dans une d?mocratie m?diatique, un journal citoyen doit devenir un peu dragon et un peu salamandre.? C?est son r?le, car le contr?le de l?opinion publique est si complet ? l?immense majorit? des m?dias appartenant aux m?mes personnes et ob?issant aux m?mes int?r?ts – que la manipulation par le pouvoir est presque parfaite.

Le peuple ne peut opiner que sur ce qu?il sait et ne peut donc s?objecter ? rien qu?on ne lui dit pas. Or, on ne lui dit que ce qui est utile? Tout ce qui est publi? par les medias est pr?vu, ??packag?, conduisant ? une seule solution qui est celle que le pouvoir veut. Parfois tout droit, parfois en r?action pr?vue ? une provocation, parfois en riposte ? la r?action ? une provocation?

?coutez les nouvelles et voyez vous-m?me des exemples de ce billard ? trois bandes. La trajectoire est parfois subtile, mais conduit toujours ? inciter le peuple ? faire ce que le pouvoir veut qu?il fasse. L??quation qui d?termine cette trajectoire n?a qu?une solution. Vous ?tes TOTALEMENT manipul?s? ? moins que ne s?y glisse une petite inconnue?

Cette petite variable, qu?on pourrait appeler une « ?inconnue de Londres », en hommage ? Albert Londres – le journaliste acharn? qui, entre autres, fit fermer le bagne de Cayenne en en montrant l?horreur – c?est la petite parcelle de v?rit? qu?un emp?cheur de danser en rond peut inopin?ment introduire dans la masse des donn?es falsifi?es.

L? »Inconnue de Londres », c?est aussi une chanson. C?est l?histoire, que chante L?o Ferr?, de cette fille qu?on ne peut corrompre, car ?tre pucelle est sa c?l?brit?? Une toute petite v?rit?, entre les mains de quelqu?un qu?on ne peut corrompre, peut faire ?crouler une colossale structure de mensonges ? C?est la cr?dibilit? des menteurs qui g?t alors sous les d?combres, pendant que s?en extirpe une volont? populaire qu?on n?aura pas r?ussi ? enterrer.

Les petites v?rit?s arrivent g?n?ralement sans papiers, comme les ??boat people ?. Elles d?barquent m?l?es ? d?autres nouvelles dont la plupart sont banales; bras dessus, bras dessous, parfois, avec d?autres assertions dont certaines sont fausses, choquantes, quelques-unes mensong?res, m?me? car une petite v?rit? dangereuse peut avoir ? ses trousses un agent provocateur, qui la montrera m?chante ou ridicule.

Les m?dias traditionnels trouvent facilement pr?texte ? mettre en quarantaine toutes les id?es qui n?ont pas re?u le sceau de conformit? du pouvoir. On dit qu?elles sont ??conspirationnistes??, que ceux qui les ?mettent sont des ??hurluberlus??.?? Hop, en quarantaine?! Puis on les expulse?? ou on les empoisonne. La mission d?un journal citoyen, c?est de prot?ger les petites v?rit?s.

Un journal citoyen existe? pour donner droit de s?jour aux faits et aux opinions ??sans papiers??.? Laissant au lecteur de s?parer le bon grain de l?ivraie. ?videmment, on fera tout pour l?en emp?cher?; un journal n?y parviendra que s?il jouit d?un appui populaire qui rendrait plus n?faste pour le pouvoir de le faire taire que de le laisser parler. C?est le cas du Canard Encha?n? Nous avons donc besoin de vous, nos lecteurs.

Il faut qu?il y ait un consensus fort – de la Gauche ? la Droite libertarienne – pour dire que si, dans les gestes, la libert? de chacun cesse l? ou commence la libert? des autres, la libert? de penser, elle, ne cesse pas?: elle doit ?tre immod?r?e.? Ce consensus se manifestera concr?tement dans les articles que VOUS nous demanderez de publier. Ce journal ne survivra que si vous ?tes nombreux ? le faire, car nous n?avons pas les moyens d?un journalisme d?enqu?te.? Vous ?tes nos seuls yeux et nos seules oreilles.

Exprimez-vous. VOTRE OPINION DOIT ?TRE ENTENDUE?: ne vous en privez pas. Mettez un courriel, prenez un pseudo ? votre choix ? Voyez ici, comment -? et vous sortez de la majorit? silencieuse pour vous inscrire ? la minorit? qui parle. Le micro est ? vous.? Publiez, mais aussi, pour que ce journal soit vraiment utile, il faut que?vous vous commentiez les uns les autres, car notre? r?le n?est pas de discuter vos id?es, mais de les faire conna?tre. Impartialement et sans pusillanimit?.

Notre engagement ? nous, c?est que VOUS SEREZ PUBLI?S. Nous supprimerons de nos pages tout ce que la loi nous oblige ? en supprimer, mais rien d?autre ici ne sera tabou. Nous exilerons seulement? vers une page ? part ? mais n?anmoins bien accessible ? les articles et commentaires que le bon go?t nous sugg?rera de garder ? l??cart.

Notre invitation pressante ? ??prendre le micro?? commence tout de suite. Au cours des jours et des semaines qui suivront, cependant, ce site se transformera visiblement pour vous permettre de faire conna?tre vos opinions plus facilement et de plus en plus efficacement. Ensemble, nous tenterons de faire un bout de chemin vers plus de libert? de penser, de dire et d’?crire

Votre ?diteur

Pierre JC Allard

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCX) : réseau, logistique et des tas d’avions

Nous décortiquons toujours dans cet épisode le gros dossier du clan Rocha. C’est toute une ...

3 Commentaire

  1. avatar

    ‘Nous supprimerons de nos pages tout ce que la loi nous oblige à en supprimer, mais rien d’autre ici ne sera tabou.’

    Considérant les allégations dans l’affaire Bellemare et la poursuite instantanée du pouvoir en place, je ne vois pas comment un simple citoyen au courant d’une affaire de corruption pourrait se prémunir contre l’appareil judiciaire en place pour réprimer toute divulgation alors qu’un média de l’ordre établi refuse de publier.

    N’ayant pas les moyens de me défendre suite à une dénonçiation je laisse l’injustice s’installer dans un appareil de Justice corrompu? (ceci est un exemple et je ne déclare pas qu’il est corrompu)

    N’étant pas juriste, qu’est-ce que la loi m’interdit de publier au Canada ou au Québec?

  2. avatar

    @ Omega: Vous nous posez deux questions:

    1) Dénoncer la corruption ? Pour le faire confidentiellement : 1-888 444 1701. Vous rejoignez la Sureté du Québec. Aussi secure qu’on peut l’être dans ce monde imparfait.

    La lutte contre la collusion se fait surtout dans le cadre de l’Opération Marteau. Le nom-clef: Jacques Duchesneau. Policier a la retraite, venu avec une réputation d’integrité et de fermeté. C’est le Ministere des Transports du Quebec (MTQ) qui coiffe la recherche. Pour l’instant, on fait des enquêtes. Ca bouge.

    2) « qu’est-ce que la loi m’interdit de publier au Canada ou au Québec? » Concretement, deux choses: a) des déclarations qui nuisent à la réputation d’autrui – sous reserve de vous defendre en disant qu »elles sont vraies et qu’il était dans l’intérêt public q’elles soient dites, et b) des commentaires racistes.

    NDLR