Accueil / Général-(EN-RECLASSEMENT) / Non classé / Turbulences pour le parti majoritaire ? (1)

Turbulences pour le parti majoritaire ? (1)

Cope, en dissidence du parti pr?sidentiel h?g?monique, arrivera-t-il ? cr?er une nouvelle force politique cr?dible aux c?t?s de son grand fr?re bien ?tabli?? C?est un peu l?enjeu de la vie politique aujourd?hui. Premi?re partie.

Non, ne vous trompez pas, je ne parle pas de Jean-Fran?ois Cop? ni de l?UMP. Je ne parle pas de la France, mais de l?Afrique du Sud. Et du Cope, le Congr?s du peuple, un nouveau parti sud-africain issu d?une scission de l?ANC en fin 2008.

?
?
Des ?lections g?n?rales
?
Ce mercredi 22 avril 2009 est f?ri? car c’est un jour crucial pour les 23 millions d??lecteurs sud-africains?: ils vont voter pour des ?lections l?gislatives (et par voie de cons?quence, indirectement pour leur futur Pr?sident de la R?publique ?lu par les d?put?s).
?
Cette consultation va peut-?tre mettre fin ? la zone de turbulences politiques que subit l?Afrique du Sud depuis sept mois.
?
?
Transition post-Mbeki
?
En effet, mettant fin ? des querelles politiques de plusieurs ann?es, le Pr?sident sud-africain Thabo Mbeki (67 ans aujourd?hui) a d? donner sa d?mission le 20 septembre 2008 apr?s le retrait du soutien du parti ultra-majoritaire ANC (Congr?s national africain).
?
Dans la grande indiff?rence des m?dias fran?ais, ce fut pourtant la premi?re grande discontinuit? politique en Afrique du Sud depuis la fin de l?apartheid.
?
Le 25 septembre 2008, le num?ro deux de l?ANC, Kgalema Motlanthe (59 ans aujourd?hui), Vice-Pr?sident, fut ?lu Pr?sident sud-africain avec les pleins pouvoirs par une large majorit? parlementaire (269 pour, 50 contre et 41 bulletins blancs sur 400) pour assurer l?int?rim jusqu?? ces ?lections de ce 22 avril 2009. Il nomma Vice-Pr?sidente Baleka Mbete (59 ans), Pr?sidente du Parlement, et tenta de garder un gouvernement relativement stable par rapport au pr?c?dent.
?
Mais avant de rentrer dans les d?tails de cette nouvelle donne, revenons en arri?re et pr?sentons tr?s succinctement la politique int?rieure de l?Afrique du Sud.
?
?
Rapide historique politique de l?Afrique du Sud depuis 1989
?
L?Afrique du Sud est un pays politiquement extraordinaire si l?on regarde le chemin parcouru depuis seulement une vingtaine d?ann?es.
?
Un r?gime autoritaire et minoritaire, politiquement et ethniquement, bas? sur une odieuse et immorale s?gr?gation qui c?de la place, sans r?volution, assez pacifiquement, sans bain de sang, ? un r?gime d?mocratique multiethnique, ce qui n?cessitait donc forc?ment de laisser le pouvoir ? l?opposant le plus r?solu de l?apartheid, ? savoir l?ANC.
?
Tout se passa avec la maladie (congestion c?r?brale) de Pieter Botha qui fut conduit ? d?missionner le 15 ao?t 1989 (Pieter Botha mourut le 31 octobre 2006 ? 90 ans).
?
Son successeur Frederik De Klerk (73 ans aujourd?hui) alla tr?s vite.
?
?
Instauration du « multiethnisme »
?
Apr?s l??lection d?un nouveau Parlement tricam?ral (? trois chambres « ethniquement homog?nes »?: une pour les Blancs, une pour les Indiens et une pour les m?tis, rien pour les Noirs) le 6 septembre 1989, il l?galisa l?ANC et son alli?, le Parti communiste sud-africain et lib?ra Nelson Mandela (presque 91 ans aujourd?hui), leader noir historique, en f?vrier 1990 et abolit d?finitivement l?apartheid en juin 1991 (soit moins de deux ans apr?s son accession au pouvoir).
?
Le 17 mars 1992, De Klerk organisa un r?f?rendum pour ratifier le principe des n?gociations avec l?ANC?: 68,7% des Blancs approuv?rent avec une participation de 85,1%. Ces n?gociations eurent lieu les mois qui suivirent avec quelques provocations de l?extr?me droite qui voulait tout faire capoter. Pour avoir men? ces n?gociations malgr? toutes les difficult?s, De Klerk et Mandela obtinrent le Prix Nobel de la Paix 1993, un an avant Shimon Peres, Yitzhak Rabin et Yasser Arafat.
?
Elles aboutirent?le 27 avril 1994 aux?premi?res ?lections libres et multiethniques qui se d?roul?rent dans un climat de grande tension et de guerre civile (avec beaucoup d?attentats).
?
La R?publique sud-africaine devint donc une r?publique parlementaire et f?d?rale o? sont ?lus les parlementaires tous les cinq ans (ce 22 avril 2009 est donc la quatri?me ?ch?ance g?n?rale de ce r?gime).
?
?
L?ANC et le NP
?
Parmi les partis les plus importants, au d?but, il y avait donc l?ANC (progressiste et « noir ») et le NP (Parti national), l?ancien parti de l?apartheid, celui de Pieter Botha et de Frederik De Klerk (nationaliste et « blanc »). En 1994, l?ANC est devenue majoritaire, repr?sentant deux tiers de l??lectorat. Le NP (qui s?effondra au fil des ?lections) forma une coalition d?union nationale avec l?ANC puis se positionna dans l?opposition (en 1996) mais la pr?pond?rance de l?ANC engendra l??chec de l?Alliance d?mocratique, conglom?rat de partis d?opposition incluant le NP qui fusionna finalement le 7 ao?t 2004 dans l?ANC.
?
Au bout de quinze ans, le NP, « blanc », autoritaire, s?gr?gationniste et h?g?monique, a fini int?gr? ? l?ANC, ce mouvement « ennemi », « noir », progressiste et devenu lui aussi h?g?monique. Cocasserie de l?histoire. Les nouveaux dirigeants du NP avaient compris que les enjeux de pouvoirs se situaient d?sormais ? l?int?rieur de l?ANC en oubliant le clivage ethnique d?origine.
?
?
Pr?sidence de Mandela
?
De fa?on moralement et ?lectoralement logique, Nelson Mandela acc?da ? la Pr?sidence de l?Afrique du Sud le 10 mai 1994 (en tant que pr?sident de l?ANC). Le syst?me lui accola de fa?on transitoire deux Vice-Pr?sidents, Thabo Mbeki et Frederik De Klerk et institua la fameuse « Commission V?rit? et R?conciliation » qui pourrait ?tre un mod?le dans la r?solution d?autres conflits comme le conflit isra?lo-palestinien.
?
En pratique, ? d?j? 76 ans, Mandela « r?gna » plus que gouverna (le Pr?sident sud-africain est aussi chef du gouvernement), laissant Thabo Mbeki prendre les d?cisions sociales et ?conomiques.
?
Le 30 juin 1996, le parti de De Klerk quitta la coalition, Thabo Mbeki restant l?unique Vice-Pr?sident.
?
?
De nouvelles institutions
?
Une nouvelle Constitution fut adopt?e le 9 mai 1996, approuv?e par la Cour constitutionnelle le 4 d?cembre 1996 et mise en application le 4 f?vrier 1997?: le Pr?sident (limit? ? deux mandats) est ?lu par les quatre cents membres de l?Assembl?e Nationale ?lus ? la proportionnelle pour cinq ans et il est institu?e une seconde chambre (anciennement S?nat) nomm?e Conseil national des provinces avec quatre-vingt-dix membres (dix par provinces) ?lus pour cinq ans aussi.
?
Parmi les ?tranget?s institutionnelles de l?Afrique du Sud, il y a les lieux?: Pretoria est le si?ge du gouvernement sud-africain et Le Cap le si?ge de son Parlement, ce qui est fort peu pratique pour la pr?sence des ministres aupr?s des parlementaires (une tentative de ramener le si?ge du Parlement ? Pretoria a ?t? vite abandonn?e apr?s la trop vive contestation des habitants du Cap). Le si?ge officiel de la Pr?sidence de la R?publique est donc double?: l?Union Buildings ? Pretoria et le Tuynhuys au Cap.
?
L?autre ?tranget?, c?est que la vie des partis est int?rioris?e au sein m?me des institutions r?publicaines. Ainsi, si un ?lu veut changer de parti sans d?missionner de son si?ge, il n?a le droit de le faire que pendant une courte p?riode dans l?ann?e, ce qui permet de stabiliser les coalitions gouvernementales (et provinciales). Cette pratique appel?e « floor crossing » existe depuis une loi de novembre 2001 et a toujours favoris? l?ANC. Cette pratique a ?t? abrog?e en janvier 2009 mais pouvait se comprendre dans la mesure o? les ?lus le sont que proportionnellement sur des listes de partis et donc, ne doivent leurs ?lections qu?? leur parti, ce qui leur interdisait soit de changer de parti, soit de rester en place en quittant leur parti d?origine. Mais le « floor crossing » fut trop contest? car consid?r? comme de la trahison vis-?-vis des ?lecteurs (qui votent pour un parti et c?est un autre parti qui obtient les si?ges).
?
?
Dans la deuxi?me partie de l?article, je poursuivrai avec la mise sur orbite de Thabo Mbeki comme successeur de Nelson Mandela.
?
?
?
Sylvain Rakotoarison (22 avril 2009)
?
?
Pour aller plus loin?:
?
?
?
?
?
?
?
(NB?: Cet article a ?t? r?dig? avant la connaissance des r?sultats ?lectoraux du 22 avril 2009).
?
?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCX) : réseau, logistique et des tas d’avions

Nous décortiquons toujours dans cet épisode le gros dossier du clan Rocha. C’est toute une ...