Accueil / A C T U A L I T É / Trump : anatomie d’un coup d’Etat raté (4)

Trump : anatomie d’un coup d’Etat raté (4)

 

(1) depuis une enquête est en cours auprès des hôteliers ayant hébergé des participants à l’attaque. La liste établie comprend Rental Hotels Group, Accor Group, Choice Hotels, Marriott, Best Western International, Wyndham Hotels & Resorts and Extended Stay America, les chaînes Hyatt et Hilton et la compagnie de voyage Expedia. Les autres compagnies à éplucher étant  les entreprises de transport Greyhound, Megabus, BoltBus, Lux Bus America, Vamoose, Jefferson Lines, Peter Pan, Flixbus, RedCoach, Enterprise, Hertz. Celui dont je vous parle, autre que le Trump Hôtel est dans ce lot en effet…

 

PS : Parmi les fournisseurs d’argent de l’opération : l‘étonnant Black Conservatives Fund, (admirez l’hypocrisie totale du nom !) financé en réalité par la fortune des Mercer, couple réactionnaire qui rêve toujours d’établir un système extrémiste aux USA, ou la chaîne de magasin Publix Super Markets Inc. de Julie Jenkins Fancelli. Un coup d’Etat, ça coûte en effet, et comme Donald tenait à tout prix à partir avec la caisse… (celle des donations individuelles, qu’il a engrangées, au nez et à la barbe du GOP !). Ce n’est pas lui qui a réglé la note, donc… sans oublier l’argent de l’hôtel Trump, nous rappelle hier Le Devoir  « ce n’est pas la première fois que le Trump International Hotel augmente ses prix pour tirer profit des événements phares se jouant dans la capitale. Les 5 et 6 janvier dernier, alors que Donald Trump avait convié ses troupes à Washington pour s’opposer à la certification du vote confirmant l’élection de Joe Biden par le Congrès, le prix des chambres a atteint 8000 $ la nuit. C’était presque quatre fois plus que lors de la journée de l’assermentation, la vraie, en 2016, du milliardaire autoproclamé, indique Zach Everson, auteur de l’infolettre 1100 Pennsylvania, qui suit les activités politiques et financières de l’hôtel de l’ex-président depuis le début de son mandat. À quelques rues de la Maison-Blanche, le Trump International Hotel s’est retrouvé au cœur des activités du pouvoir durant les quatre dernières années en devenant un lieu de rassemblement des républicains, des proches et des fidèles de l’ex-président. La Trump Organization serait allée chercher 2,3 millions de dollars par ses événements depuis 2015, selon Forbes. L’ensemble des propriétés du magnat de l’immobilier ont généré 23 millions de dollars depuis son arrivée au pouvoir. Fait notable : au lendemain de l’insurrection du Capitole, le 6 janvier, Mickael Damelincourt, gestionnaire de l’hôtel, s’est réjoui sur Twitter d’avoir « brisé », lui, « un record d’assistance » dans le restaurant de l’hôtel. « Tellement fier de l’équipe », a-t-il ajouté. » (le 6 janvier il y avait fêté l’anniversaire d’Eric Trump…) Fier d’avoir hébergé des complotistes souhaitant renverser une démocratie !!!

Articles précédents:

Trump : anatomie d’un coup d’Etat raté (1)

Trump : anatomie d’un coup d’Etat raté (2)

Trump : anatomie d’un coup d’état raté (3)

Commentaires

commentaires

A propos de ghostofmomo

avatar

Check Also

Le kidnapping du Phocéa (1) : la capture

L’histoire a commencé il y a quelques années déjà, en 2012, année durant laquelle j’avais ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.