Accueil / T Y P E S / Articles / Tous fich?s !

Tous fich?s !

 

Ignacio Ramonet
Traduit par??M?moire des luttes

 

On s?en doutait?[1]. Et aussi bien la litt?rature (1984, de George Orwell) que le cin?ma de science-fiction (Minority Report, de Steven Spielberg) nous avaient mis en garde?: avec les avanc?es des techniques de communication on finirait tous par ?tre surveill?s. Certes, nous imaginions que cette violation de notre vie priv?e serait effectu?e par un Etat n?o-totalitaire. C??tait une erreur. Car les insolites r?v?lations faites par le dissident am?ricain Edward Snowden sur la surveillance orwellienne de nos communications accusent directement les Etats-Unis, un pays nagu?re consid?r? comme la ??patrie de la libert???. Il est clair que, depuis la loi?Patriot Act?[2], c?est termin?. Le pr?sident Barack Obama lui-m?me vient de l?admettre?: ??On ne peut avoir, a-t-il d?clar?,?cent pour cent de s?curit? et cent pour cent de privacit?.?? Bienvenus donc ? l??re de?Big Brother

Quelles r?v?lations a donc faites Snowden?? Cet ancien assistant technique de la?Central Intelligence Agency?(CIA), ?g? de 29 ans, qui travaillait derni?rement pour une entreprise priv?e ? Booz Allen Hamilton?[3] – sous-traitante de l?Agence am?ricaine de s?curit? nationale (NSA), a r?v?l? aux journaux?The Guardian?et?The Washington Post?l?existence de programmes secrets, autoris?s par le gouvernement des Etats-Unis, permettant la surveillance des communications de millions de citoyens ? travers le monde entier.

Un premier programme a ?t? lanc? d?s 2006. Sa finalit??: espionner tous les appels t?l?phoniques effectu?s, via la compagnie Verizon, ? l?int?rieur des Etats-Unis et ? destination de l??tranger. Un autre programme, au nom de code PRISM, est entr? en vigueur en 2007. Son but?: surveiller les communications en provenance de l??tranger et passant par des serveurs am?ricains. Dans la pratique, sa port?e est encore plus grande. Il conf?re ? la NSA un acc?s total aux serveurs des neuf plus grandes compagnies d?Internet soit Facebook?[4],?Microsoft, Yahoo, Google, Paltalk, AOL, Skype, YouTube et Apple (Twitter ne serai pas concern?, semble-t-il).

Si quelqu?un a utilis? les services d?une de ces soci?t?s, ses donn?es ont certainement ?t? contr?l?es et stock?es par PRISM.?Conversations audio et vid?o, photos,?e-mails, documents, historique des connexions, chats audio et vid?o via Skype, fichiers?Google Drive, phototh?ques… tout cela est espionn?, filtr?, class?, archiv? ou transmis ? d?autres agences d?intelligence, CIA ou FBI, pour v?rifications approfondies. Selon le?Washington Post, les mille yeux de la NSA peuvent ??litt?ralement regarder ce que vous tapez??. PRISM est devenu l?outil le plus efficace ? l?heure d??laborer le rapport quotidien sur les risques en mati?re de s?curit? que la NSA remet quotidiennement au pr?sident des Etats-Unis.

Le 8 juin dernier,?The Guardian?a r?v?l? l?existence d?un autre programme permettant ? la NSA de classer les donn?es vol?es en fonction des pays dont les communications sont espionn?es. L?Iran arrive en t?te, suivi du Pakistan. Par le biais de cette surveillance massive, la NSA ?capte? en moyenne, chaque mois, quelque trois milliards de donn?es vol?es dans les ordinateurs du monde… ??La NSA, a d?nonc? le dissident am?ricain Edward Snowden,?a b?ti une formidable infrastructure qui lui permet d?intercepter pratiquement tout type de communication. De telle sorte que cette Agence parvient ? stocker la grande majorit? des communications humaines?; et elle peut en faire usage ? sa convenance ? tout moment.??

La NSA, dont le quartier g?n?ral se situe ? Ford Meade (Maryland), est la plus importante et la plus m?connue des agences am?ricaines de renseignement. Tellement secr?te que la plupart des Am?ricains en ignorent l?existence. Elle dispose du plus important budget consacr? aux services secrets et produit plus de cinquante tonnes de ?documents classifi?s? par jour… C?est elle – et pas la CIA?-, qui poss?de les principaux syst?mes d?espionnage et de contr?le?: un r?seau mondial de satellites de surveillance, des milliers de super-ordinateurs, un nombre incalculable d?agents chiffreurs et d?codeurs, et des for?ts impressionnantes d?antennes satellitaires g?antes situ?es dans les collines de l?Etat de Virginie Occidentale. L?une des sp?cialit?s de la NSA est d?espionner les espions, c?est-?-dire les services de renseignement de toutes les autres puissances, amies et ennemies. Au cours de la guerre des Malouines (1982) par exemple, la NSA est parvenue ? d?chiffrer le code secret des services d?intelligence des Argentins, et a transmis cette information cruciale aux Britanniques. Offrant ainsi ? ceux-ci un avantage d?cisif dans leur affrontement contre l?Argentine.

Le syst?me d?interception de la NSA peut capter discr?tement tout usage d?Internet, tout message e-mail, toute consultation de Google ou toute conversation t?l?phonique. A cet ?gard, la NSA s?int?gre ?troitement dans le myst?rieux syst?me Echelon?[5]. Cr?? en secret, apr?s la Seconde guerre mondiale, par cinq puissances (les ??cinq yeux???) anglo-saxonnes?: Etats-Unis, Royaume Uni, Canada, Australie et Nouvelle Z?lande, Echelon est un syst?me orwellien de surveillance globale. Il ?tend sa toile sur toute la plan?te en se branchant sur les satellites et les c?bles qui acheminent la plupart des communications du monde. Echelon peut enregistrer jusqu?? deux millions de conversations ? la minute… Sa mission principale consiste ? espionner les gouvernements (amis ou ennemis), les partis politiques, les syndicats, les mouvements sociaux et les entreprises. Six grandes bases ? travers le monde interceptent les communications que les ordinateurs surpuissants de la NSA vont ensuite ?tamiser? en ciblant des mots pr?cis dans plusieurs langues?[6].

Dans le cadre d?Echelon, les services de renseignement am?ricains et britanniques ont pu ?tablir une longue collaboration secr?te. Gr?ce aux r?v?lations faites par Edward Snowden, nous savons d?sormais que les services d?espionnage britanniques ??coutent? clandestinement toutes les communications passant par la Grande Bretagne. Ils ont m?me espionn? les communications des d?l?gations ?trang?res venues ? Londres participer au Sommet du G-20 en avril 2008. Une fois encore sans faire de distinction entre ennemis et amis?[7].

Le programme?Tempora?permet aux services d?intelligence britanniques d?emmagasiner des quantit?s colossales d?informations vol?es. Par exemple en 2012, ils ont surveill? quelque 600 millions de ?contacts t?l?phoniques? chaque jour?! En parfaite ill?galit?, ils se ?branchent? sur plus de 200 c?bles de fibre optique superpuissants… Chaque c?ble transporte 10 gigabytes?[8] par seconde. En th?orie, leurs ordinateurs pourraient ?traiter? quelque 21 petabytes?[9] par jour?; ce qui revient ? ?filtrer? les 40 millions de mots de l?Encyclopedia Britannica?cent quatre-vingt-douze fois par jour…

Les services de renseignement am?ricains et britanniques constatent qu?il y a plus de deux milliards d?usagers d?Internet dans le monde dont plus d?un milliard sur Facebook. En transgressant toutes sortes de lois et de principes ?thiques, ils se sont donc fix?s pour objectif de tout contr?ler sur la Toile. Et ils sont en train d?y parvenir?: ??Nous commen?ons ? dominer Internet, a avou? un espion anglais dans le?Guardian,?et notre capacit? actuelle est tr?s impressionnante.?? Pour am?liorer encore leur connaissance d?Internet, la?Government Communications Headquarters?(GCHQ, Agence d?intelligence britannique) a lanc? r?cemment deux nouveaux programmes?:?Mastering The Internet?(MTI) sur ?comment ma?triser Internet?, etInterception Modernisation Programme?pour une exploitation orwellienne des t?l?communications globales. Washington et Londres ont mis ainsi au point un plan ??Big Brother?? capable de contr?ler tout ce que nous ?changeons dans nos communications (voix, documents, photos, vid?os, achats, messages, etc.).

Quand le pr?sident Barack Obama pr?tend, au nom de la ?lutte contre le terrorisme?, que ces pratiques sont ??l?gales???, il d?fend l?ind?fendable. Et se met en contradiction avec lui-m?me. Car il faut rappeler que, pour avoir r?alis? des missions d?information sur de dangereux groupes terroristes bas?s en Floride ? c?est-?-dire des missions que le pr?sident am?ricain consid?re d?sormais comme ??l?gales??? – cinq Cubains ont ?t? arr?t?s aux Etats-Unis en 1998 et condamn?s par la justice am?ricaine ? de longues peines de prison?[10]. Un scandale judiciaire qu?il serait temps de r?parer en lib?rant ces cinq h?ros?[11].

Le pr?sident des Etats-Unis commet un tr?s grave abus de pouvoir en restreignant la libert? des citoyens du monde. ??Je ne veux pas vivre dans une soci?t? qui permet ce type d?abus???, s?est ?cri? le dissident Edward Snowen quand il a fait ses spectaculaires r?v?lations. Ce n?est d?ailleurs pas un hasard s?il s?est d?cid? ? les diffuser juste le jour o? commen?ait, aux Etats-Unis, le proc?s contre le soldat Bradley Manning accus? de transmettre des dossiers secrets ? WikiLeaks, l?organisation internationale qui publie des informations secr?tes issues de sources dont elle pr?serve l?anonymat?[12]. Et au moment aussi du premier anniversaire de l?enfermement du cybermilitant Julian Assange dans l?enceinte de ambassade d?Equateur ? Londres, o? il a d? trouver refuge pour ?viter d??tre extrad? aux Etats-Unis, via la Su?de…

Snowden, Manning, Assange, trois h?ros de notre temps, aujourd?hui traqu?s et poursuivis par le ??Big Brother?? am?ricain?[13]. A qui se demanderait pourquoi ces trois paladins de la libert? prennent-ils autant de risques?? Le dissident am?ricain Snowden r?pond?: ??Quand tu t?aper?ois que le monde que tu as aid? ? cr?er sera pire pour la nouvelle g?n?ration et pour les suivantes, et que les capacit?s de cette architecture d?oppression ne cessent de se renforcer, tu comprends qu?il faut la d?noncer et que, pour cela, tu dois accepter tous les risques. Quelles qu?en soient les cons?quences.??

Notes

[1] Lire Ignacio Ramonet, ??Surveillance totale?? et ??Contr?le social total??,?in?Le Monde diplomatique, respectivement ao?t 2003 et mai 2009.

[2] Propos?e par le pr?sident George W. Bush et adopt?e dans la contexte ?motionnel d?apr?s les attentats du 11 septembre 2001, la loi ??Patriot Act??? autorise des contr?les que portent atteinte ? la vie priv?e, suppriment le secret de la correspondance et la libert? d?information. Les autorit?s n?ont plus besoin d?autorisation pour proc?der ? des ?coutes t?l?phoniques. Et la police peut acc?der aux informations personnelles des citoyens sans ordre de perquisition.

[3] En 2012, Booz Allen Hamilton a factur? ? l?Administration des Etats-Unis 1,3 milliard de dollars au titre de?: ??contribution ? des missions de surveillance??.

[4] Nous avons appris r?cemment que le responsable principal de la s?curit? de Facebook, Max Kelly, charg? notamment de prot?ger l?information personnelle des?facebookers?contre des attaques ext?rieures, a quitt? cette entreprise en 2010 et a ?t? recrut? par… la NSA.

[5] Lire Philippe Rivi?re,?Le syst?me Echelon,?Le Monde diplomatique, Paris, juillet 1999

[6] Lire Christophe Ventura,?La bataille du cyberespace,?M?moire des Luttes, juin 2013.

[7] Espionner les diplomates ?trangers est l?gal au Royaume Uni en vertu d?une loi vot?e par les conservateurs britanniques en 1994 qui place l?int?r?t ?conomique de l?Etat par dessus la courtoisie diplomatique.

[8] Le byte est l?unit? d?information en informatique. Un gigabyte est une unit? de stockage d?information dont le symbole est GB et qui ?quivaut ? 10 puissance?10?bytes, c?est-?-dire un milliard de bytes, soit, en texte ?crit, une fourgonnette enti?rement charg?e de feuilles de papier ?crites.

[9] Un petabyte (PT) c?est 10 puissance?15?bytes.

[10] La mission des Cinq – Antonio Guerrero, Fernando Gonz?lez, Gerardo Hern?ndez, Ram?n Laba?ino et Ren? Gonz?lez ? consistait ? infiltrer et observer les agissements de groupes d?exil?s cubains pour pr?venir des actes de terrorisme contre Cuba. A propos du proc?s qui se termina par la condamnation de plusieurs d?entre eux ? des peines de perp?tuit?, Amnesty International d?clara que ??durant tout le proc?s, l?accusation n?a pr?sent? aucun document prouvant que les accus?s auraient r?ellement eu entre leurs mains ou transmis ? La Havane de l?information classifi?e??.

[11] Lire Salim Lamrani (coord.),?Washington contre Cuba. Un demi-si?cle de terrorisme, Le Temps des Cerises, Pantin, 2005?; et Fernando Morais,?Los ?ltimos soldados de la guerra fr?a,?Editorial Arte y Literatura, La Habana, 2013.

[12] A propos de Wikileaks, lire Ignacio Ramonet,?L?Explosion du journalisme, col. Folio, Gallimard, Paris, 2013, pp. 81 ? 108.

[13] Edward Snowden risque d??tre condamn? ? 30 ans de prison apr?s avoir ?t? accus? officiellement par les Etats-Unis d????espionnage???, de ??vol??? et d????utilisation ill?gale de biens gouvernementaux??. Ayant quitt? Hongkong pour Moscou, Snowden a demand? asile politique ? l?Equateur mais ce pays latino-am?ricain, qui prot?ge d?j? Julian Assange, a d?cid? de n??tudier sa demande que si l?ancien technicien de la NSA parvient ? mettre pied sur le sol ?quatorien.

Merci ??M?moire des luttes
Source:?http://tinyurl.com/n548xdr
Date de parution de l’article original: 01/07/2013
URL de cette page:?http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=10087

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Taxer les plus riches pour réduire les inégalités

Depuis plus d’un an, la crise du Covid-19 est venue frapper une société déjà fracturée ...