Accueil / A C T U A L I T É / Su?de : Mesdames les compagnies mini?res, servez-vous !

Su?de : Mesdames les compagnies mini?res, servez-vous !

 

Il y avait d?j? eu l?affaire de Kiruna, cette ville de Laponie su?doise contrainte de d?m?nager enti?rement suite aux dynamitages ? r?p?tition de son sous-sol par une compagnie mini?res?[1]. Cela n?a pas suffi non seulement c?est un massacre de l?environnement auquel le gouvernement est pr?t ? donner son feu vert mais en plus c?est pour le seul profit de soci?t?s mini?res qui ne reversent ? l??tat que 0,05% de la valeur des minerais extraits?!!

C?est ? l?ext?rieur de Jokkmokk [? l?extr?me nord de la Su?de], dans un bois ? myrtilles entour? de lacs et de tourbi?res, que se joue l?un des grands bras de fer de notre ?poque.

Eleveurs de rennes lapons, acteurs du tourisme, universitaires et jeunes militants ?cologistes arriv?s du Sud du pays tentent ensemble, avec les moyens du bord, de pr?server le lieu-dit Kallak des tirs de mine et des forages. Et l?intervention de la police n?a pas entam? leur combativit?.

De nombreux riverains du site attendent quant ? eux le feu vert de l?administration. Tr?s remont?, le conseil municipal a clairement fait savoir que les m?thodes des ?cologistes n??taient pas acceptables.

Il n?existe pourtant pas d?autre mani?re de stopper les ravages de la compagnie mini?re. Depuis 1992, la Su?de est dot?e d?une l?gislation mini?re taill?e sur mesure pour satisfaire les int?r?ts des industriels. L?objectif est de maximiser la production de minerai. Les prospecteurs ont carte blanche et les permis sont d?livr?s ? tour de bras par l?Inspection nationale des mines, sous l?autorit? de la Commission g?ologique su?doise.

En pratique, l?administration des mines fonctionne comme un prestataire de services au profit de l?industrie mini?re, tout en ayant la mission de surveiller cette derni?re. La gestion par l?Inspection nationale des mines d?une affaire de forages irr?guliers qui a l?s? plusieurs propri?taires terriens ? Jokkmokk illustre le probl?me induit par cette ??double casquette??. Apr?s une derni?re entorse ? la l?gislation, l?administration est mont?e au cr?neau pour donner un ??dernier avertissement?? ? la compagnie en question, comme elle aurait rappel? ? l?ordre un enfant tapageur.

 

D?SOB?ISSANCE CIVILE

Le projet de carri?re de calcaire d?Ojnareskogen [un secteur bois? de l??le de Gotland, au Sud-est de la Su?de] en fournit un autre exemple. Il est apparu qu?un haut responsable de la Commission g?ologique su?doise ?tait aussi consultant pour Nordkalk, une entreprise associ?e au projet, tout en ?tant l?un des co-auteurs de l?avis de l?administration sur le projet, un document capital d?livr? lors de l??tude d?impact. L?ensemble du processus a ?t? ?maill? d?une s?rie d?anomalies et, sans la d?sob?issance civile des militants ?cologistes, la for?t serait aujourd?hui saccag?e.

Les citoyens n?ont pas voix au chapitre sur les projets de prospection mini?re des compagnies. Ni m?me les propri?taires des terrains concern?s. Ils ne peuvent qu?esp?rer que l??tude d?impact soit d?favorable ? la compagnie en question et que celle-ci ne puisse pas d?marrer l?exploitation du site. Le probl?me, c?est que l??tude d?impact intervient pendant la derni?re phase du processus, ? un stade o? des sommes consid?rables ont d?j? ?t? investies et o? des attentes ont ?t? cr??es.

Les dirigeants politiques esp?rent que le boom de l?exploitation mini?re dopera l??conomie su?doise, en particulier dans les r?gions sous-peupl?es. Il est d?autant plus curieux que l?Etat ne r?clame pas sa part des mati?res premi?res. A l?entr?e en service d?une mine, l?Etat n?a droit qu?? 0,05% de la valeur des minerais. A titre de comparaison, le Ghana pr?l?ve 5%, l?Inde 10%, et les provinces canadiennes environ 15% en taxes ?quivalentes. Pour sa part, l?Australie a introduit un imp?t minier sp?cifique qui s??l?ve ? 30% des b?n?fices.

En Su?de, les compagnies mini?res ne paient que l?imp?t sur les soci?t?s, qui vient d??tre revu ? la baisse et auquel les multinationales n?ont aucun mal ? se soustraire. Reste l?imp?t sur le revenu des employ?s de la soci?t? qui, dans le meilleur des cas, ne sont que quelques centaines, pendant les dix ? trente ann?es que dure g?n?ralement l?exploitation d?une mine.

PLUSIEURS SI?CLES

Dans le m?me temps, de lourds investissements publics sont consentis dans les infrastructures mini?res. Lorsque le gouvernement a pr?sent? les efforts entrepris ? l?automne dernier, le Premier ministre a expliqu? que nos mines ?taient l??quivalent du p?trole pour la Norv?ge. Dr?le de discours quand on sait que c?est exactement l?inverse, en r?alit?. La strat?gie de la politique norv?gienne dans le domaine des mati?res premi?res est justement de ne pas privil?gier l?extraction ? tout va mais le b?n?fice ?conomique ? long terme. Un raisonnement que la plupart des pays producteurs de minerais ont repris ? leur compte.

Les r?percussions sur l?environnement de quelques d?cennies d?exploitation d?une mine peuvent s??taler sur plusieurs si?cles. On ne peut pas r?habiliter une montagne transform?e en gruy?re, de m?me que l?on ne peut pas totalement pr?venir les risques environnementaux. M?me si les compagnies sont officiellement cens?es faire le m?nage derri?re elles, c?est toujours l?Etat qui court le plus de risques. Le nettoyage de la mine de Blaiken, non loin de Storuman [dans le nord de la Su?de], que deux compagnies qui ont fait faillite ont laiss? ? l??tat de passoire, co?tera 200 millions de couronnes [23 millions d?euros].

En 2008, l?Agence su?doise de protection de l?environnement a ?valu? que le co?t du nettoyage des anciennes mines et du traitement de leurs d?chets se situait dans une fourchette comprise entre 230 et 350 millions d?euros. Il est impossible de savoir ? combien se montera l?ardoise future du boom minier que conna?t la Su?de aujourd?hui. Quoi qu?il en soit, on peut pr?sumer que les forages qui mitent les derniers espaces sauvages d?Europe seront un jour consid?r?s comme des monuments ? la b?tise de l?esp?ce humaine.

Johannes Forssberg Fokus Stockholm le 14/10/2013

Transmis par Linsay

 

A propos de

avatar

Check Also

La révolte des « sans-dents »

Les mois, les années passent… Et la situation de nos concitoyens les plus démunis n’évolue ...