Accueil / T Y P E S / Articles / Se fier ? soi-m?me!

Se fier ? soi-m?me!

?

CAROLLE ANNE DESSUREAULT

En voyant d?filer devant la Commission Charbonneau des t?moins qui, on le sait, nous mentent effront?ment, on finit par se demander si on peut se fier aux autres. ? ceux que l?on conna?t bien, sans doute, qui au fil du temps se r?v?lent dignes de confiance, mais il faut d?velopper le discernement pour vivre dans la soci?t? d?apparence et de pouvoir dans laquelle nous vivons.

L?int?grit? m?appara?t de plus en plus comme une denr?e rare et extr?mement valable. Si on pouvait la vendre en sachet ? l?humanit? ne s?en porterait que mieux.

Avant de se fier aux autres, il faut se fier ? soi-m?me. Ceci est tr?s ?vident.

Je me fie de plus en plus ? ma voix int?rieure. Encore l?, ce n?est pas si ais?, puisqu?on peut se tromper soi-m?me. Ici aussi, c?est avec le temps qu?on apprend.

Il m?est souvent arriv? de dire?: ?Ah, j?aurais d? m??couter. Au fond de moi, je le savais.? J?imagine que vous ?tes vous aussi pass? par l?.

Cette petite voix en dedans qui nous parle, qu?on appelle aussi l?intuition, est difficile ? entendre, parce qu?elle est tr?s douce, l?g?re comme une plume d?oie. Comme nous ne sommes pas habitu?s ? la douceur, nous la laissons souvent passer ? D?ailleurs, l?intuition est fugitive, de passage, et n?insiste jamais.

D?s que cette voix se fait entendre, l?autre voix, celle du mental, entre en sc?ne. Les objections logiques pleuvent ? grands coups, si bien qu?il est facile de ne pas accorder d?importance ? l?intuition.

Je r?alise d?autre part que lorsque j??coute cette voix, je ne le regrette jamais. Je prends la bonne d?cision, je laisse venir les choses sans m??nerver. Je suis aussi plus d?contract?e, avec moins d?attentes.

Quand je laisse l?analyse et les justifications prendre le dessus, tant pis pour moi, mais j?en paie le prix?: j?oublie des cl?s, je m?engage dans une fausse relation, je ne fais pas ce qui me convient, mais ce que mon conditionnement me pousse ? faire, etc. etc. etc.

Cette voix est un mode de connaissance tout ? fait ind?pendant de la raison.

?Le r?le de la petite voix int?rieure selon la science

R?cemment, je lisais des articles dans la revue?Science et?Vie parue en juin 2012.

Un de ces articles concernait justement cette petite voix int?rieure. Voici quelques propos inspir?s de l?article.

Lorsque nous lisons un texte en silence, nous serions conscients d?une petite voix qui r?sonne dans notre t?te, sans m?me qu?elle nous d?range.

D?apr?s des chercheurs scientifiques, le r?le de la voix int?rieure permettrait d?associer automatiquement un sens ? des formes trac?es sur le papier. C?est la raison pour laquelle les bons lecteurs comprennent mieux un texte quand ils le lisent dans leur t?te que lorsqu?ils le lisent ? voix haute. N?est-ce pas ce que nous avons tous exp?riment?? Comme si le fait de dire un texte ? voix haute pouvait nous distraire. D?autre part, les lecteurs d?butants r?agissent diff?remment, c?est-?-dire qu?ils comprennent plus facilement un texte quand ils le lisent ? voix haute.

Au Canada, dans une universit? ? Fredericton, des psychologues ? apr?s l?analyse d?un processus ? affirment que la lecture silencieuse ne se d?veloppe qu?apr?s la lecture ? voix haute.

L?activit? c?r?brale diff?re selon qu?on lise en silence ou ? voix haute

En 2000, ? Londres, ? l?Institut de neurologie, des scientifiques d?montrent par l?imagerie c?r?brale que l?activit? du cerveau diff?re selon qu?on lise en silence ou ? voix haute. D?autre part, qu?on lise ? voix haute ou qu?on entende une personne lire un texte, les zones c?r?brales activit?s restent ? peu pr?s semblables. ?L?information phonologique influence la lecture de fa?on automatique et quasi-irr?pressible.

En terminant, le lecteur expert entend dans sa t?te la ?petite musique des mots?. En lisant en silence, on traduirait instinctivement les graph?mes en phon?mes, signifiant que les lettres couch?es sur le papier deviennent un bruit virtuel, celui qui aurait ?t? produit si les lettres avaient ?t? lues ? voix haute. C??est par l?analyse de cette musique virtuelle qu?on a attribue un sens aux mots.

Voil?. Je souhaite que le souffle de l?intuition vous effleure d?licatement aujourd?hui. Comme un vent de fra?cheur.

La petite voix est une perle pr?cieuse ? d?couvrir.

?Carolle Anne Dessureault

A propos de

avatar

Check Also

Le centenaire d’Yves Montand l’engagé

« Tout ce qu’on peut dire et tout ce qu’on peut faire, en définitive : ...

One comment

  1. avatar

    Est-ce que l’on pourrait nommer cette petite voix intérieure, la conscience? Très bel article, bravo!