Accueil / T H E M E S / ECONOMIE / Agriculture / SAVOIR FAIRE – SANTE: Dites oui à l’Oignon

SAVOIR FAIRE – SANTE: Dites oui à l’Oignon

Au moment où chacun a pour principale préoccupation avec ces fêtes qui se profilent à l’horizon, de se gaver de foie gras, et de déguster de grands crus, un légume modeste devrait être considéré avec plus d’attention : l’Oignon.

L’Oignon a une histoire déjà ancienne, passant par celle des Egyptiens, des Grecs, des Romains, et depuis le Moyen-âge, une foire annuelle à l’Oignon avait lieu sur le Parvis de Notre Damelien

Il semble que l’une des plus vieille foire à l’oignon se tienne à Mantes-la Jolie, puisqu’elle en est à sa 565ème édition, et avait lieu cette année le 24 novembre dernier, avec au programme une cérémonie d’intronisation desChevaliers du Taste Oignon, d’ateliers de pressage de fruits, et bien sur de l’inévitablesoupe à l’Oignonlien

Sauf qu’à Tournon, c’est depuis plus de 700 ans que l’on fête l’Oignon, et le 29 aout au bord duRhône c’était la 706ème édition, (lien) avec comme invité vedette le célèbre Oignon de Tournon, et1000 exposants de produits du terroir au programmelien

Bien sur, l’oignon mérite l’attention des gastronomes, car il se conjugue de beaucoup de façons : frits, idéaux pour décorer un plat de semoule de couscous, fondus, dorés lentement dans un peu d’huile d’olive jusqu’à devenir translucides, pour accompagner une côte de bœuf, caramélisés pour s’intégrer à un nasi goreng, et bien sur en salade, lorsqu’ils sont rouges, jaunes ou blancs, sans oublier la soupe du même nom, avec ses inévitables croutons frottés à l’ail recouverts d’une râpée de vieil emmenthal, idéale pour clore un week-end de fête arrosé, et se nettoyer le corps et la tête…mais avant tout, l’oignon soigne.

Bien sur, il fait aussi pleurer et les méthodes pour s’en protéger sont nombreuses : porter des lunettes en est une et tant pis pour le ridicule…

Mais au-delà de ses propriétés culinaires, il faut aussi considérer l’oignon comme un médicament plus qu’efficace.

Il est riche en sels minéraux : potassium, phosphore, iode, fluor, fer, soufre, silice et en vitamines A, B & C.

Par exemple, il permet de lutter contre la toux, ce qui à l’entrée de l’hiver est plutôt une bonne nouvelle.

Grâce à ses composés sulfurés, lesquels sont anti-inflammatoires et anti-infectieux, l’oignon agit très efficacement pour soigner une toux.

Un moyen direct et rudimentaire consiste à émincer un oignon, à mettre cet émincé dans un mouchoir humide, et de le placer sur le cou, lorsqu’on est couché, avec la promesse d’une guérison en une demi-heure…sauf que l’odeur de l’oignon va vite envahir la chambre.

On peut alors utiliser un sirop facile à réaliser en éminçant 2 oignons, et un citron, bio de préférence, en alternant dans un saladier des couches d’oignon et de citron, et en versant sur le tout le jus d’un citron.

On recouvre de quelques cuillérées de miel et on laisse reposer le tout une nuit complète.

Après avoir filtré le jus obtenu, le sirop sera conservé au réfrigérateur. lien

Soigner la toux n’est pas la seule corde à l’arc de l’oignon : il est riche en antioxydants si utiles pour protéger nos cellules, et en Oméga 3, permettant ainsi de protéger l’organisme contre le développement des cancers, ou des maladies cardiovasculaires.

L’Oignon est aussi efficace pour soigner la grippe, et le docteur Valnet, (lien) père de l’aromathérapie, conseille d’émincer 2 Oignons, de les laisser mariner quelques heures dans un demi-litre d’eau de source, et d’en boire un verre entre les repas, et un avant de se coucher.

Et quid du vin à l’oignon ?

Si un coup de froid se prépare, broyez 300 grammes d’oignons cru, ajoutez 100 grammes de miel liquide600 ml d’un bon vin blanc, et prenez 2 à 4 cuillérées de cette boisson des les premiers frimas. lien

Et ce n’est pas tout !

Vous venez d’être piqué par un insecte ?

Appliquez une tranche d’oignon, et la douleur s’évacue.

Sur une plaie bénigne, un furoncle, un bouton de fièvre, il suffit de poser sur ces plaies la fine pellicule qui sépare les couches d’oignons.

Il a aussi un effet diurétique et il sera idéal pour ceux qui souffrent d’insuffisance rénale, limitant aussi l’apparition de calculs rénaux.

En outre sa quercétine est bien pratique pour diminuer le taux de mauvais cholestérol. lien

Cette quercétine à d’autre part la propriété de réduire les réactions allergiques, et le risque d’asthme. lien

Maurice Mességué assure qu’en frottant une moitié d’Oignon sur les reins ou le bas ventre, on augmente d’1/4 la production d’urine, ce qui le fait recommander à tous ceux qui souffrent d’œdèmes, de goutte, de rétention d’urine. lien

en résumé, en cette fin d’année, propice aux excès alimentaires en tout genre, et à l’entrée de l’hiver, avec sa farandole de grippes et rhumes en tout genre, plus que jamais, l’oignon est indispensable.

comme dit mon vieil ami africain ; « là où on s’aime, il ne fait jamais nuit  ».

L’image illustrant l’article vient de « petitpetitgamin.com »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La ferme-usine des Mille vaches va enfin cesser toute activité !

  La ferme dite des Mille vaches, située à Buigny-Saint-Maclou dans la Somme, a annoncé ...