Accueil / T Y P E S / Articles / Relire Keynes
Ar?s que les Administrations US successives aient mis en place les stimuli les plus cons?quents depuis la p?riode Roosevelt et depuis le New Deal, voil? donc le?d?ficit annuel des?Etats-Unis qui atteint 1?500 milliards de dollars...

Relire Keynes

Ar?s que les Administrations US successives aient mis en place les stimuli les plus cons?quents depuis la p?riode Roosevelt et depuis le New Deal, voil? donc le?d?ficit annuel des?Etats-Unis qui atteint 1?500 milliards de dollars ? soit pr?s de 11% du P.I.B. ? et ce sans espoir d?am?lioration jusqu?? 2014 au moins. En d?pit des sommes colossales d?pens?es et inject?es, la croissance du pays ? r?duite de moiti? depuis le d?but de l?ann?e ? atteint p?niblement 2.4% en base annualis?e dans un contexte o? rien ne semble enrayer un ch?mage?qui se maintient?? insidieusement?autour des 9.5%? Au m?me moment, la Grande Bretagne subit un ch?mage moins important ? de 8% ? alors m?me que son d?ficit est plus ?lev? (11.5% de son P.I.B.) tandis que l?indice des?demandeurs d?emploi atteint 10% en France malgr? un d?ficit inf?rieur de 7.5%??

Quant au meilleur ?l?ve Europ?en ? voire du monde -, ? savoir?l?Allemagne, elle constate un retour du nombre de ses sans emplois au niveau ayant pr?c?d? la crise (soit ? 7%) tout en affichant un d?ficit de 5% qui devrait encore baisser dans les mois ? venir. L?Allemagne, qui voit ses exportations augmenter de 14% et ses importations progresser de 17%, ne constitue donc pas un fardeau pesant sur l??conomie globale et reste un des rares pays de ce monde ? jouir d?une croissance stable et constructive.?Il se pourrait bien donc qu? en d?finitive les pourfendeurs des d?ficits et d?fenseurs de l?aust?rit? aient raison. Le cas Allemand prouve en effet que la rigueur m?ne ? l?emploi et que, en creux et comparativement aux nations ?voqu?es pr?c?demment, la boulimie d?pensi?re et autres stimuli Keyn?siens ne se traduisent pas n?cessairement en am?lioration?du ch?mage!

En r?alit?,?l?application des th?ories Keyn?siennes est strictement inefficiente en p?riode o? les taux d?int?r?ts sont globalement proches du z?ro absolu. De plus, quel chef d?entreprise ou consommateur se lancerait-il aujourd?hui dans des d?penses inconsid?r?es alors que l?histoire que racontent nos d?ficits nous laisse le choix entre plus d?inflation ou plus d?imp?ts ? payer? En fait Keynes en personne nous le disait en substance au Livre III de sa ??th?orie g?n?rale??: les stimuli peuvent paradoxalement d?boucher sur une r?duction des investissements priv?s car les individus ont tendance ? moins d?penser et ? moins consommer en p?riode de stimuli??. Aujourd?hui, les adeptes inconditionnels, voire forcen?s, de Keynes devraient peut-?tre le relire?

A propos de

avatar

Check Also

Hyman Minsky, mal-aimé clairvoyant

Décédé en 1996, Hyman Minsky fut un économiste quasiment inconnu de son vivant. A l’époque, ...