Accueil / A C T U A L I T É / R?forme des retraites : gr?ve g?n?rale pour le retrait du projet !

R?forme des retraites : gr?ve g?n?rale pour le retrait du projet !

Les plus grandes manifestations en France depuis 15 ans, r?sume La d?p?che : ??Les manifestations contre la r?forme des retraites ont rassembl? mardi en France entre 2,5 et 3 millions de personnes (selon les syndicats) et 1.120.000 (selon le minist?re de l?Int?rieur).?? Nous ?tions pour notre part ? Marseille, avec les camarades du Parti de gauche, au milieu de 300 000 personnes environ. R?action du gouvernement ? Sarkozy l?che trois miettes et se cramponne aux 62 ans, titre Marianne : ??La philosophie du texte reste inchang?e?: pas question de revenir sur l?allongement de deux ann?es des deux dates pivots de notre syst?me par r?partition.

L??ge l?gal de d?part sera donc bien de 62 ans en 2018, tandis que celui assurant un taux plein, quelque soit le nombre des ann?es de cotisation, passera lui aussi en 2018 ? 67 ans. Les seuls gestes auxquels le Pr?sident consent concernent des points, qui pour ?tre symboliques, sont en pratique, les moins co?teux financi?rement pour le syst?me?: la p?nibilit? et les carri?res longues. Pas question de revenir sur la d?finition de la p?nibilit? telle qu?elle figure dans le texte actuel, ainsi que le demandaient les syndicats. La p?nibilit? est donc comprise au sens du Medef : il ne s?agit ni plus ni moins que d?observer au moment du d?part ? la retraite un taux d?invalidit?, donc un sinistre physique issu de l?activit? au travail.

Passent ainsi au travers de ce filtre tous les travailleurs, qui us?s par un travail p?nible, ne seront atteints que plus tardivement de pathologie pourtant directement issue de leur boulot. Mais grand seigneur, le chef de l?Etat baisse ce taux de 20%, initialement pr?vu, ? 10%. Et encore, chacun devra faire valoir ses droits devant une commission??? Et Sarkozy tente aussi l?enfumage en faisant miroiter de possibles n?gociations de branche, soit au bon plaisir du patronat ! ?a suffit. Jean-Luc M?lenchon r?sume parfaitement l?enjeu : ??La retraite c?est un sujet second dans les couches sup?rieures de la soci?t? o? l?usure au travail est peu ressentie et o? ??l?oisivet? est redout?e. Mais pour la majorit? de la population active l?usure au travail se paie comptant, dans sa chair et toute rallonge est une peine suppl?mentaire, parfois d?cisive pour ce qui est du cap qui s?pare bonne ou mauvaise sant?, g?ne ou handicap.??

Non, nous ne travaillerons pas davantage pour garantir leurs profits : ce sont justement eux qu?il faut taxer. Au lieu de quoi le pouvoir refuse la seule voie possible : modifier le financement pour augmenter les recettes, plut?t que de faire payer toujours les m?mes. ??Cette r?forme ne r?pond pas aux enjeux actuels, constate l?intersyndicale qui appelait aux gr?ves et manifestations du 7 septembre. Les questions d?emploi notamment pour les jeunes et les seniors, celles des in?galit?s hommes-femmes, de la p?nibilit?, d?un financement durable appuy? sur une autre r?partition des richesses produites, non seulement ne sont pas trait?es, mais font porter ? plus de 85% les efforts sur les salari?s.?? Durant la manifestation, un slogan a particuli?rement remport? notre adh?sion : ??On ne n?gocie pas / le recul social / on le combat / par la gr?ve g?n?rale.??

Mise ? jour : Schneidermann avec nous ! Souhaitons la bienvenue au patron d?@rr?t sur images parmi les bolch?viques-au-couteau-entre-les-dents. Il ?crit ce matin, ? propos de la date choisie pour la prochaine manifestation : ??Pourquoi pas plus t?t ? Deux millions et demie de personnes dans la rue, ?a donnait de l??lan. Vu de loin, tr?s humblement, il me semble que la seule action qui soit de nature ? faire reculer le gouvernement, ? le faire renoncer ? ce report de l??ge l?gal de la retraite que chacun (?) juge supr?mement injuste, puisqu?il vise ? faire payer par les ouvriers les retraites des cadres, la seule chose, c?est une gr?ve g?n?rale reconductible, comme en 95. Avec blocage g?n?ral de l??conomie, pas de m?tros, trains ? l?arr?t, et apoplexie quotidienne pour Jean-Pierre Pernaut. Hors de cette ?preuve de force majeure, on est dans l?ajustement, le dosage, l?hom?opathie. Donc, autant dire que les 60 ans (et 65 ans ? taux plein), les syndicats font une croix dessus. (?) Alors pourquoi, aux t?l?s du soir, aux radios du matin, personne (hormis Thomas Legrand, ce matin, sur France Inter, qui semble avoir entrevu la chose) ne le dit-il ainsi ? Pourquoi tout ce faux suspense sur ? l??preuve de force ? , le ? bras de fer ? , qui se poursuivent ? Pourquoi tout le monde (chefs syndicaux, chefs de partis de gauche, journalistes) fait-il semblant d?assister ? une bagarre qui, dans l?esprit de ses chefs, est d?j? termin?e ? ?

Soutenez Plume de presse

L?info ind?pendante et gratuite ne nourrit pas son homme? Contribuez ? faire vivre ce blog en vous acquittant d?une cotisation, m?me d?un euro. Merci !

A propos de

avatar

Check Also

L’entropie

  Je pense avoir déjà mentionné que l’entropie n’est pas une « chute » vers le désordre, ...