Accueil / A U T E U R S / COLLABORATEURS DE CENT PAPIERS / Quelques jours ? Amsterdam

Quelques jours ? Amsterdam

 

Visiter ??La Venise du nord??, c?est mettre ses pas dans ceux des ma?tres de la peinture hollandaise tout au long des canaux o? se refl?tent les 6?800 maisons class?es de cette ville hors du commun. Amsterdam ne se limite toutefois pas aux fa?ades anciennes, c?est ?galement une ambiance particuli?re, charg?e de romantisme et rythm?e par les carillons ou les sonnettes des v?los…

 

Fi?rement dress?es tout le long des canaux, et parfois singuli?rement de guingois, ce sont bien s?r les maisons d?Amsterdam, dont beaucoup ont ?t? construites aux 16e et 17e si?cles lors du percement de la plupart de ces voies d?eau, qui constituent la principale attraction de la capitale n?erlandaise. B?ties en pierre et en brique, ces maisons ont autrefois pris le relais des habitations en bois, tr?s largement d?truites lors des incendies de 1421 et 1452, au point qu?une interdiction de construire en bois a ?t? ?dict?e apr?s ce dernier d?sastre.

 

Impossible de ne pas s?en apercevoir, toutes les maisons anciennes d?Amsterdam sont dot?es, en haut du pignon, d?un solide bras ?quip? d?un crochet ? poulie. Les maisons ?tant tr?s ?troites (car longtemps sujettes ? une taxe calcul?e sur la largeur de fa?ade), il est en effet impossible d?y effectuer un quelconque emm?nagement par les escaliers, et cela d?autant moins que la pente de ces derniers est redoutable. L?exemple le plus spectaculaire d??troitesse de l?habitat est sans conteste le n?22 de l?Oudehoogstraat?: avec ses 2,02?m de largeur, on dit de cette maison qu?elle est la plus ?troite maison d?Europe?!

 

Si les fa?ades qui se refl?tent dans les canaux sont s?duisantes, c?est ?galement le cas de celles qui se cachent dans les ??hofjes??, ces lieux le plus souvent occup?s nagu?re par des hospices ou pour loger les fameuses b?guines qui, durant des si?cles, ont constitu? l?une des originalit?s de la vie sociale flamande et hollandaise*. Partir ? la d?couverte de ces hofjes ? d?sormais largement habit?s par des bobos?? n?est pas d?nu? d?int?r?t, le must en la mati?re ?tant ?videmment la visite du fameux b?guinage (Begijnhof) d?Amsterdam qui n?a rien ? envier en mati?re de charme et de tranquillit? ? celui de Bruges. On peut y admirer au n?34 Het Houten Huis (la Maison en bois) dont la construction remonte ? 1428. C?est la plus vieille maison de la ville et la seule en bois avec le n?1 de Zeedijk, une ruelle proche de la gare centrale.

 

Autre forme d?habitat tr?s pris?e des Amstellodamois, les p?niches et maisons sur l?eau qui se comptent par centaines sur l?Amstel et les grands canaux de la ville?: Singel (cercle), Herengracht (canal des nobles), Keizergracht (canal de l?empereur), Prinsengracht (canal des princes), Brouwersgracht (canal du brasseur) notamment. Beaucoup de plantes et de fleurs sur ces logements flottants ?quip?s pour la plupart d?un coin terrasse id?al pour siroter l?incontournable Heineken. Ici et l?, c?est m?me une partie de la voirie qui est colonis?e pour ?tre transform?e en petit lopin fleuri. Une habitude tol?r?e un peu partout et qui vaut ?galement pour les maisons en dur au pied desquels fleurissent des plantes ? bulbes, des vivaces color?es, et m?me des lilas ou des cytises. De quoi enjoliver le d?cor pour des habitants qui, le soir venu, aiment ? prendre le frais assis devant leur maison ? la mani?re des Europ?ens du sud.

 

Un mus?e du cannabis

 

Malgr? sa fa?ade aust?re, il est toutefois une maison (n?263 Prinsengracht) plus connue que les autres ? Amsterdam?; chaque ann?e, elle re?oit plus d?un million de visiteurs venus du monde entier malgr? le d?pouillement de ses pi?ces et le terrible poids de la pers?cution nazie, omnipr?sente dans ces murs au travers des documents expos?s. Il s?agit ?videmment de la maison d?Anne Frank, situ?e au c?ur du s?duisant quartier Jordaan, ? deux pas de la Westerkerk (l??glise de l?Ouest) dont les bulbes bleus ?gayent le ciel amstellodamois.

 

Des mus?es, il en est beaucoup d?autres ? Amsterdam, nettement plus que dans la plupart des villes europ?ennes d??gale importance. Et il y en a pour tous les go?ts, de la marine ? l?architecture (Allard Pierson), en passant par la presse, le th??tre, et m?me l??rotisme, le football et la torture?; sans oublier, tradition des coffee shops obligeant, le mus?e du Cannabis?! Aussi int?ressants soient-ils, ce ne sont toutefois pas ces mus?es qui, outre la maison d?Anne Frank, attirent les masses de visiteurs venus d?ailleurs, mais les trois autres hits de la capitale n?erlandaise?: le Rijksmuseum, le mus?e Van Gogh et la… Heineken Experience, malgr? un prix d?entr?e prohibitif pour ce temple de la bi?re?: 18 euros?!

 

Impossible de quitter Amsterdam sans avoir visit? le Rijksmuseum. Enti?rement r?nov? ? au prix d?un chantier de 375 millions d?euros?!??, le plus important et le plus spectaculaire mus?e des Pays-Bas a rouvert ses portes en avril 2013 sous l??gide de la reine Beatrix. Et c?est un enchantement qu?il offre ? ses visiteurs dans le somptueux cadre n?ogothique con?u au 19e si?cle par l?architecte Pierre Cuypers. Outre les stars picturales que sont ??La ronde de nuit?? de Rembrandt et ??La laiti?re?? de Vermeer, c?est un remarquable ensemble de tableaux, de meubles et d?objets de collections qui est propos? aux visiteurs dans les 80 salles de ce mus?e hors du commun. Cela va, entre autres joyaux moins connus du public, de la ??Joyeuse compagnie?? d?Isak Elyas ? ??Sa?l et la sorci?re d?Endor?? de Jacob Cornelisz van Oostsanen, en passant par ??La danse de l??uf?? de Pieter Aertsen, ??Les sept travaux de la Charit?, superbe panneau anonyme de bois peint m?di?val d?Alkmaar, les porcelaines de Delft ou un magnifique cabinet d?Augsbourg (17e si?cle), finement d?cor? de motifs floraux et d?oiseaux multicolores. Impossible de quitter d??u le Rijksmuseum?! ? noter, sur un plan pratique, qu?il est possible de scinder sa visite pour limiter la fatigue du pi?tinement ou pour aller d?jeuner, ? quelques pas du Rijks, dans l?un des nombreux restaurants situ?s entre le charmant Spiegelgracht (canal du miroir) et l?un des hauts lieux de l?animation amstellodamoise, le Leidseplein (place de Leyde), concurrent branch? d?une autre place, tout aussi branch?e, le Rembrandtplein (place Rembrandt), symbolis? par la statue du peintre dominant les personnages en bronze de La ronde de nuit.

 

Nettement moins de monde au mus?e du Sexe. Voil? un domaine qui constitue pourtant l?une des attractions les plus connues d?Amsterdam, les vitrines du Quartier rouge ?tant c?l?bres dans le monde entier. Au c?ur de la vieille ville, ? deux pas de la v?n?rable Oude Kerk (la vieille ?glise) o? officia autrefois comme organiste le compositeur Jan Pieterszoon Sweelinck, ce sont des dizaines de box qui, sous un n?on rouge synonyme de prostitution, exposent aux visiteurs les charmes tr?s largement d?voil?s de dames en qu?te de clients. Un lieu tellement incontournable qu?il est, para?t-il, difficile de progresser dans les ruelles et les impasses d?di?es ? ce commerce certains soirs d??t?.

 

Le charme du Waterland

 

Visiter, c?est bien, mais cela peut fatiguer au fil des heures. D?o? la n?cessit? de se restaurer convenablement. Or, sans vouloir froisser nos amis n?erlandais, il faut reconna?tre que la cuisine hollandaise ne brille pas au firmament de la gastronomie. D?ailleurs peu de restaurants amstellodamois proposent le traditionnel stamppot qui est aux Pays-Bas ce qu?est le colcannon ? la verte Erin?: un rago?t roboratif, d?sormais assez largement d?laiss? au profit des pannekoeken, lointaines cousines des galettes bretonnes. Qu?? cela ne tienne, Amsterdam est l?une des villes les plus cosmopolites d?Europe, et l?on peut y d?guster la cuisine de tous les continents, les restaurants italiens, indo-pakistanais et asiatiques se taillant la part du lion, malgr? une implantation en hausse d??tablissements hispano-argentins. La palme du raffinement revient toutefois aux restaurants indon?siens, d?une qualit? rarement ?gal?e ailleurs. L?occasion de d?couvrir le fameux Nasi goreng, tr?s pris? des bobos amstellodamois. Pr?cision importante?: contrairement ? ce qui est indiqu? dans la plupart des guides, les cartes de cr?dit de type Visa ou Mastercard sont accept?es pratiquement partout.

 

Elles le sont ?galement ? la gare centrale, tant aux guichets qu?aux distributeurs, et ? la gare routi?re situ?e juste derri?re la gare ferroviaire, du c?t? de l?Ij, ce bras de la mer int?rieure que constitue l?IJsselmeer. De l?, deux destinations incontournables?: d?une part le Waterland et ses paysages de carte postale, d?autre part le site de Zaanse Schans, formidable t?moin de l?activit? meuni?re de la Hollande.

 

Pour visiter le Waterland, le mieux est de prendre une carte de bus ? la journ?e (Waterland Bus Daypass). Pour seulement 10 euros, cette carte permet ? gr?ce notamment aux bus 110, 116, 118, 311 et 316?? de se rendre dans toutes les villes et villages du Waterland**, en montant et descendant des bus au gr? de ses envies et de ses inspirations. Peu de visiteurs profitent de ce tarif tr?s mod?r? pour se rendre au nord jusqu?? la jolie ville c?ti?re de Hoorn, et c?est dommage tant est riche son patrimoine historique et architectural. Principale attraction du Waterland, le port de Volendam est pourtant loin d??tre aussi s?duisant qu?il le fut nagu?re lorsqu?existait encore une activit? de p?che qui amenait ? quai des bateaux traditionnels. D?sormais, Volendam s?est mu?e en pi?ge ? touristes, et les maisons qui se succ?dent tout au long du quai ont depuis longtemps ?t? transform?es en restaurants et en boutiques de souvenirs. En arri?re du port subsistent n?anmoins quelques ruelles et placettes tranquilles ou se pressent de bien jolies habitations de bois.

 

Sauf ? vouloir effectuer au d?part du port de Volendam une mini-croisi?re sur l?IJsselmeer, mieux vaut filer vers Edam, tellement proche que les deux villes se sont fondues dans la m?me agglom?ration. Mis ? part le mercredi matin en ?t?, jour du traditionnel march? au fromage reconstitu? pour les touristes en 1989 apr?s une fermeture en 1920, Edam, capitale du fromage ?ponyme, est un havre de charme et de tranquillit? o? l?on prend plaisir ? se promener le long des canaux et ? d?couvrir la maison du pesage (Kaas Waag) devant laquelle une statue en bronze rappelle l?activit? des porteurs de meules d?edam.

 

L??tape la plus s?duisante de cette balade au c?ur du Waterland reste ? venir. Elle porte le nom d?une ancienne ?le reli?e au continent par une digue en 1957?: Marken. Outre les brebis, les ?chassiers limicoles et les oiseaux de mer, cette presqu??le dont on peut faire ? pied le tour complet sur une digue (un peu moins de 8 km), offre de superbes vues sur l?Ijsselmeer et la c?te hollandaise, de Monnickendam ? Volendam. Mais c?est surtout par son habitat qu?elle s?duit. Mis ? part dans le r?cent quartier de Minnebuurt, les maisons de Marken sont presque toutes construites en bois dans un style caract?ristique. Toutes sont peintes de couleurs soutenues o? dominent le vert et le noir. Le village, dot? d?un charmant petit port, est superbe. Et les trois hameaux diss?min?s dans la partie sud n?ont rien ? lui envier, la palme du charme revenant ? celui de Rozewerf. Impossible de ne pas tomber amoureux de ce lieu?!?

 

Une ville orange

 

Autre destination tr?s pris?e aux environs imm?diats d?Amsterdam?: Zaanse Schans. Situ? dans la commune de Zaandam, ce d?cor de carte postale propose au visiteur une spectaculaire immersion dans le monde des moulins qui ont fait la r?putation de la Hollande. Le trajet jusqu?? la gare de Koog Zaandijk (6 euros AR) ne dure que 20? en train depuis Amsterdam centraal. En moins de 10? ? pieds, on aborde le pont qui traverse la Zaan. Situ? ? l?entr?e du pont, un premier moulin ? farine, l?impressionnant De Bleeke Dood salue le visiteur de ses ailes g?antes. Pass? le pont, six autres moulins, tous superbes et parfaitement entretenus, se suivent sur la rive droite de la Zaan en moins de 1500 m?: le moulin ? ?pices De Huisman, le moulin ? scier De gekroonde Poelenburg, le moulin ? couleurs De Kat, le moulin ? huile De Zoeker, le moulin ? scier Het Jonge Schaap et lemoulin ? huile De Bonte Hen. Un r?gal pour les yeux, et la possibilit? de visiter plusieurs d?entre eux. Outre les moulins, on trouve sur le site une fromagerie artisanale et un ancien atelier de forgeron, sans oublier quelques maisons traditionnelles dont les homologues sur la rive oppos?e de la Zaan ont inspir? jadis Claude Monet lui-m?me.

 

De retour ? Amsterdam, attention une fois de plus aux innombrables cyclistes. Hommes ou femmes, jeunes ou vieux, ils conduisent leur v?lo avec une audace frisant parfois l?inconscience tant est grand le nombre de touristes imprudents ou distraits dans les rues de la ville. Ces v?los, on les voit du matin au soir, et cela en toutes saisons. Il est toutefois une date o? ils restent parqu?s ? la maison?: le 27 avril, en raison du Koningsdag (Jour du Roi). Et pour cause?: de sympathiques et innombrables hordes orange d?ferlent ce jour-l? dans Amsterdam, envahissant le centre de la capitale, non seulement dans les rues, mais aussi sur des centaines de bateaux surcharg?s qui d?filent sur les canaux, ? grand renfort de d?cibels. Au total, c?est un espace d?environ 2 km de c?t? qui se trouve enti?rement livr? aux f?tards en l?absence de toute circulation des trams et des voitures. Cons?quences de cette libert??: de la musique (principalement techno), des chants, des cris, de la bi?re, encore de la bi?re, toujours de la bi?re. Impressionnant?! Imaginons le centre de Paris, sans le moindre v?hicule et totalement livr? ? des foules bleu-blanc-rouge d?sinhib?es, y compris sur la Seine, et cela entre le Palais-Royal et la Bastille, entre les Grands boulevards et le Luxembourg. Impensable?! Le plus ?tonnant est que, globalement, tout se passe sans incidents majeurs. En d?finitive, les seules v?ritables victimes du Koningsdag sont les touristes qui, par ignorance de l??v?nement, ont choisi ce jour pour d?barquer ? Amsterdam ou quitter la ville?: faute de transports en centre-ville, c?est la gal?re assur?e.

 

Pour retrouver une ambiance nettement plus feutr?e, rien de tel qu?un concert symphonique dans le cadre du Concertgebouw. Outre l?acoustique exceptionnelle de la grande salle, c?est l?occasion d?entendre l?Orchestre Royal du Concertgebouw, une formation class?e depuis des d?cennies dans le top 5 des meilleurs orchestres d?Europe. Outre le prix des places qui peut dissuader, il faut toutefois savoir que les r?servations doivent ?tre faites des mois ? l?avance, la majorit? des places ?tant d?embl?e phagocyt?e par les abonn?s. Cela dit, une soir?e au Concertgebouw vaut bien quelques efforts?; comme un concert au Musikverein de Vienne ou au Philharmonique de Berlin, elle laisse un souvenir ind?l?bile?! ?

 

Goede Reis naar Nederland?!

 

*?La derni?re b?guine du Begijnhof d?Amsterdam a quitt? les lieux en 1971.

 

**?Monnickendam est ? 15? de la gare centrale d?Amsterdam, Volendam ? 20?, Edam, Purmerend et Marken ? 25?, Hoorn ? 35?.

 

?

 

A propos de

avatar

Check Also

« Le menteur » : un rôle taillé pour Macron

Ce n’est un secret pour personne, Emmanuel Macron aime le théâtre, un art qu’il a ...