Accueil / T Y P E S / Chroniques / Quel avenir pour le Saguenay-Lac-St-Jean?

Quel avenir pour le Saguenay-Lac-St-Jean?

Photo : Flickr pfala
Photo : Flickr pfala

Pr?sente depuis maintenant plus d’une semaine, la th?matique de l??nergie n?est toujours pas d?class?e dans les m?dias du Saguenay-Lac-St-Jean. Cependant, le sujet a d?riv? vers une autre pr?occupation que l’exportation de notre ressource: la survie de nos industries. Des rumeurs persistantes et de plus en plus cr?dibles laissent entendre qu?AbitibiBowater chercherait ? vendre ses installations hydro-?lectriques du r?seau priv? Hydro-Saguenay. Alors que Ville Saguenay s?est dite int?ress?e ? racheter ces barrages s?ils venaient ? ?tre mis en vente, les syndiqu?s des usines de p?tes et papiers s?inqui?tent. D?apr?s eux, si les barrages sont vendus, les usines fermeront in?vitablement. Ils appellent le gouvernement ? utiliser les dispositions d?une loi particuli?re (la Loi 8 concernant la location d?une partie des?forces hydrauliques de la rivi?re Shipshaw*)?s?appliquant au r?seau hydro-?lectrique priv? d?AbitibiBowater pour bloquer les transactions et prot?ger les emplois. La position de Saguenay a ?galement ?t? critiqu?e comme ?tant de l?opportunisme mal venu, ce qui a pouss? les ?lus ? nuancer leur position en d?clarant qu?ils souhaitaient bien ?videmment avant tout que les barrages demeurent la propri?t? d?AbitibiBowater pour maintenir les usines.

D?j?, des employ?s d?une usine de Saint-Prime, au Lac-St-Jean, ne travaillent plus que 8 heures par semaine et doivent atteindre un quota fixe de production?(quittes ? faire du temps suppl?mentaire b?n?volement) pour maintenir leur usine en vie.

Simultan?ment, des inqui?tudes constantes se font sentir quant ? l?avenir de l?usine Vaudreuil, qui a ?t? partiellement ?branl?e par les compressions annonc?es par Rio Tinto-Alcan. En vertu de certaines ententes confidentielles sign?es avec le gouvernement, l?entreprise pourrait fermer ses installations avant le d?lai convenu auparavant en raison?du prix?particuli?rement faible de l?aluminium sur les march?s. L?usine Arvida, l?autre usine de Rio Tinto-Alcan ? Jonqui?re, devrait pour sa part fermer en 2014 au plus t?t selon les ententes. Nul ne sait si elle durera plus longtemps. Puisque les investissements dans la nouvelle technologie AP-50 ont ?t? mis sur la glace, rien ne garantit ? la r?gion qu?une alternative sera disponible ? temps pour la fermeture.

Ce sont certes des situations inqui?tantes et il est normal que les politiciens, syndicalistes et acteurs sociaux y aillent de leurs revendications. Pour ma part, bien que je me d?sole de la d?t?rioration de la situation, je ne peux m?emp?cher de penser qu?en d?pit de toutes les ententes ou tractations visant ? maintenir les usines actuelles, elles ont presque toutes atteint la fin de leur vie utile. On peut raisonnablement vouloir maintenir les emplois pendant encore quelques ann?es, mais ce qu?il faut comprendre, c?est que le d?clin des activit?s foresti?res et l?essoufflement des vieilles alumineries sont d?sormais in?vitables. Dans le second cas, des investissements permettent d?avoir espoir d?en arriver ? un second souffle pour l?industrie; c?est toutefois beaucoup moins s?r en ce qui a trait au secteur forestier.

Le vrai probl?me, qu?il ne faudrait pas oublier en cherchant ? sauver les meubles ? court terme, c?est que nous allons t?t ou tard nous retrouver le bec ? l?eau. Ce jour-l?, le Saguenay-Lac-St-Jean ne pourra plus compter sur ses activit?s industrielles traditionnelles pour faire tourner son ?conomie. Il est d?j? minuit moins cinq: il serait ? peu pr?s temps que nous nous penchions sur ce qui suivra. Quels secteurs pourrions-nous d?velopper? Si nous faillissons ? r?pondre ? cette question, je n?ose imaginer vers quels nouveaux gouffres la r?gion se pr?cipitera.

Bref, c?est bien beau de vouloir sauver ce qui peut l??tre, mais il ne faudrait surtout pas perdre de vue un point central et d?terminant pour notre r?gion: jamais plus nous ne pourrons nous appuyer sur les secteurs industriels traditionnels pour soutenir notre ?conomie comme nous le faisions par le pass?. De quoi sera fait l?avenir?

___________________________________________________

*Le passage auquel on fait r?f?rence ici est l?article 11 de la Loi 8:

11. Le locataire ne pourra c?der, transf?rer ou autrement ali?ner les droits qui lui sont consentis en vertu de la pr?sente loi ? moins d?avoir obtenu l?autorisation du gouvernement et, le cas ?ch?ant, de s??tre conform? aux conditions d?termin?es par celui-ci.

Cette disposition pourrait permettre d?obliger la compagnie ? maintenir ses activit?s dans la r?gion pour une certaine dur?e.

A propos de

avatar

Check Also

Le LR en surchauffe ? c’est l’effet Peltier (2) !

En 2012, Guillaume Peltier, le poulain de Sarkozy, a déjà réalisé le « hold-up parfait », en ...