Accueil / T Y P E S / Articles / Primaires am?ricaines d?mocrates : Hillary, c’est fini !

Primaires am?ricaines d?mocrates : Hillary, c’est fini !

La confrontation du 20 mai 2008 entre Hillary Clinton et Barack Obama s’est encore sold?e par un match nul : ? Obama l’Oregon et ? Clinton le Kentucky (avec un meilleur score).

M?me si aucun des deux candidats ne peut encore se pr?valoir d’avoir la majorit? absolue des d?l?gu?s (qui est pass?e ? 2 026 depuis qu’il y a deux super-d?l?gu?s en plus, 797 au lieu de 795), Barack Obama affiche d?sormais une majorit? absolue des d?l?gu?s acquis par les urnes avec 1 656 sur les 3 253 au total. Y compris 9 des 19 d?l?gu?s qui avaient ?t? choisis pour soutenir John Edwards. Hillary Clinton n’en a que 1 500.

M?me les super-d?l?gu?s ont d?sormais dessin? une tendance largement favorable ? Barack Obama (apr?s de nombreux ralliements ce mois-ci dont celui de John Edwards) avec 307 contre 280 pour Hillary Clinton. Ils sont cependant encore 210 ? ne pas avoir pris position mais la logique veut qu’ils se rallient au candidat le mieux plac? dans ces primaires.

Il reste encore trois primaires les 1er et 3 juin 2008 ? Porto Rico, au Montana et au Dakota du sud pour ?lire les 86 derniers d?l?gu?s.

Au total, ce 23 mai 2008, Barack Obama totalise 1 963 d?l?gu?s et Hillary Clinton seulement 1 780, soit 183 de retard.

C’est dire qu’il ne reste plus aucune marge ? Hillary Clinton pour rattraper le retard puisque Barack Obama n’a plus besoin que de 63 d?l?gu?s suppl?mentaires pour atteindre la majorit? absolue.

Dans les sondages nationaux, la tendance est encore plus lourde puisque Barack Obama obtient une moyenne de 52,0% contre seulement 39,8% ? Hillary Clinton. L’?cart favorable ? Obama n’a jamais ?t? aussi large depuis que les intentions de vote pour Obama sont ?valu?es dans les sondages.

La tendance est la m?me dans les sondages qui testent la confrontation finale avec le candidat r?publicain John MacCain. Obama aurait 47,5% contre 43,0% ? MacCain alors que Clinton n’aurait qu’un petit 45,9% contre 44,8% ? MacCain. Un ?cart de 1,1% en faveur Hillary Clinton ? comparer avec l’?cart de 4,5% en faveur de Barack Obama.

(Petit rappel : les sondages sont ce qu’ils sont, ? savoir, avec une marge d’erreur de plusieurs pourcents et en perp?tuelles fluctuations, mais ce qui est int?ressant, c’est ?videmment les d?riv?es, c’est-?-dire, l’?volution de ces sondages au cours du temps.)

Malgr? toutes ces mauvaises nouvelles, Hillary Clinton continue ? s’obstiner ? ne pas abandonner la partie. Nous avons vu pr?c?demment quelques raisons qui l’y incitent.

Parmi celles-ci, il y a cette d?cision du Comit? national d?mocrate du 31 mai 2008 pour r?attribuer les d?l?gu?s de deux grands ?tats qui avaient ?t? sanctionn?s pour mauvaise application des proc?dures ?lectorales, la Floride et le Michigan, o? Hillary Clinton ?tait arriv?e nettement en t?te, mais sans campagne et surtout, pour le Michigan, sans m?me de bulletin de vote pour Barack Obama imprim? !

Le d?bat national aux ?tats-Unis s’impatiente.

Il est temps de laisser ? Barack Obama la voie pour d?marrer la v?ritable campagne ?lectorale.

John MacCain et Barack Obama paraissent d’ailleurs des duettistes rassurants face au reste du monde autour d’eux. Ni l’un ni l’autre ne sembleraient pr?ts ? r?it?rer le mandat catastrophique de leur futur pr?d?cesseur, George W. Bush.

Et rien que cela, c’est une grand avanc?e pour nos alli?s et amis am?ricains.

Aussi sur le blog.

Pour aller plus loin :

Actualisation de la bataille d?mocrate.

Note du 24 mai 2008 :

Nouveau d?compte avec 1 965 d?l?gu?s pour Barack Obama (dont 309 super-d?l?gu?s) et 1 779 d?l?gu?s pour Hillary Clinton (dont 279 super-d?l?gu?s).

A propos de

avatar

Check Also

Dans les règles de l’art

Le 5 septembre dernier, la sémillante ministre de la Culture lâchait au cours d’une (longue) ...

7 Commentaire

  1. avatar

    Je trouve fort malsain l’entêtement dont fait preuve le clan Clinton. Quelles sont les vraies raisons derrière cet acharnement à vouloir retourner à la Maison Blanche ? Il y a quelque chose de louche. Même si je ne crois pas aux « changements » suggérés par le parti démocrate, j’espère qu’Obama sera en mesure de résister aux Clinton, représentants de l’aristocratie américaine, habillés de faux habits leur donnant ces airs de « progressites ». Je ne serais pas surpris que les grands médias américains publient une autre nouvelle-torchon pour (encore) discréditer Obama.

    Ah… la politique américaine. Un vrai cirque ! Et ils se proclâment défenseurs de la démocratie. Faites-moi rire…

  2. avatar
    Paul de Montréal

    Merci, je retiens que Barack Obamasera le candidat démocrate à l’élection présidentielle du 4 novembre 2008.

    > Il est temps de laisser à Barack Obama la voie pour démarrer la véritable campagne électorale.

    OUI plus que temps comme je le disais déjà dans ton précédent article et un autre titre aiderait.

  3. avatar
    François Marginean

    La raison pour laquelle Hillary est supposée continuer la dynastie des Bush-Clinton est qu’ils se couvrent les uns les autres contre les squelettes qu’ils ont dans le placard. Les deux familles sont très proches et ont participé à des opérations massives de blanchiment d’argent, d’importation de drogue (Mena, Arkansas), et plusieurs autres qui me serait trop long d’expliquer ici. Un coup que ces deux familles perdront le contrôle de la Maison Blanche, ils sont susceptibles d’être accusés de crime de guerre et crime contre l’humanité.

    À propos d’Obama : j’ai, de sources crédibles, des informations concernant le FBI qui a un dossier criminel sur lui et qui se demande seulement comment ils vont dealer avec ça. Obama est aussi menteur que les deux autres. Je pense qu’il faut être très naïf pour penser que l’un ou l’autre de ces candidats pré-sélectionnés pour nous par l’establishment et les médias de masse sont mieux l’un que l’autre.

    Et franchement, le processus électoral a été démontré comme invalide puisque les hackers et informaticiens peuvent entrer en moins d’une minute dans les machines à voter électroniques et changer les votes qui ne sont d’ailleurs pas enregistré sur un coupon de papier pour le recomptage : impossible de vérifier les votes, propriété privé !!!!
    Votes de noirs et de soldats en Iraq jetés par milliers, impossibles différences entre les exit polls et les votes enregistrés, etc.

    Tout ceci est un gigantesque cirque comme dans le temps des jeux gladiateurs de Rome, pour endormir le peuple et leur faire oublier qu’ils n’ont aucun réel pouvoir démocratique, illusion.

    Il n’y a qu’un candidat qui promettait et que tous aimaient, à part l’élite et les grands médias : Ron Paul. Mais vous n’entendez jamais parler de lui, pourtant il est toujours dans la course. Mais il n’est pas jugé bon pour vous, alors il est passé sous silence.

    Bien sûr, il veut arrêter la guerre en Iraq, ramener toutes les troupes de l’étranger, fermer la FED et le IRS, il n’écoute pas le lobby militaro-industriel et israélien. Un vrai dérangeant quoi.

    Alors, tant qu’à moi, vous pouvez bien vous bercer d’illusion avec votre Obama. Vous verrez plus tard. Avec Zbigniew Brzezinski qui est son éminence grise, l’architecte de ce qui deviendra plus tard l’Al Qaida, l’homme qui veut conquérir la Russie et la Chine, je vous souhaite bonne chance.

  4. avatar

    Sa gaffe sur l’assassinat de Robert Kennedy vient justement de porter le coup final… bon débarras.

    NEXT !

    Hey all 3 candidates could die and leave Nader as the only man standing…now that would’nt that be quaint 😉 Well, he’s already the only man standing …

    Anywho…
    Voila un résumé de la situation qui me semble des plus à propos. Le fait que ça vienne d’un ex-proche de Reagan rend la chose encore plus pissante…

    NOTE : Désolé, pas le temps ni l’expertise pour traduire. Hey learn a second language et en promo extirpez vous du cloaque médiatique unilingue local spécialisé dans le décervelage via le sport et le showbiz (Québécor) et la pure propagande à la Bernays (CBC franco et Gesca)

    In truth, American power is already broken, and the country is already lost. The country is lost, because the brownshirt Bush Regime has destroyed the US Constitution with the complicity of the opposition party and the federal courts. There is no organized power that can restore the Constitution or even much concern that it has been overthrown.

    Militarily overextended and with a faltering economy and collapsing currency, the cabal of morons that rules America still hopes to attack Iran, Syria, and to drive Hezbollah from Lebanon. American idiots in think tanks are busy at work drawing up plans about how the US is going to check China and prevent her emergence as a power beyond US control. The Republican presidential candidate has boasted that he will challenge Russia and bring Putin to heel.
    Amazing.

    The world’s greatest debtor is going to take on the two powerful countries with the largest trade surpluses. According to the World Factbook, an annual publication of the CIA, Russia’s 2007 current account surplus is $465 billion and China’s is $363 billion. In contrast, the US current account deficit is $987 billion—an amount larger that the total deficits of all other countries in the world combined.

    The country is broken, because American capitalists have moved offshore so many US manufacturing, engineering, and research jobs that US imports now exceed US industrial production. American dependency on imported manufactured goods, advanced technology goods, and energy is astounding.

    There is no possibility of the US closing its trade deficit. The US is able to survive such enormous deficits only because the US dollar is the world reserve currency. This role for the dollar is nearing an end as the world looks for more stable stores of value. Although oil is still nominally priced in dollars, in reality it is being priced in euros as oil producers raise the dollar price with a view to keeping their oil revenues at a constant purchasing power in euros.

    When the dollar loses its reserve currency role, foreign financing for US trade and budget deficits will evaporate. US living standards will collapse, and the indispensable omnipower will be just another washed up country.Anglo-American Ascendancy Lost in Unnecessary Wars By Paul Craig Roberts

    INFO SUPPLÉMENTAIRE

    McCAIN’S KILLING FLOOR

    OBAMA & HILLARY’S KILLING FLOOR

    HIGHEST BIDDER

    BLACKWATER : THE SHADOW WAR

    BLACKWATER : THE CRUSADE

    RÉSUMÉ EXÉCUTIF

    Bonjour chez vous 😉

    « Les puissants se servent des institutions mêmes qui établissent la liberté de principe pour faire régner l’inégalité de fait dans le cadre de la loi. » – Jean Jaurès

  5. avatar

    Il est bien dommage pour Hilary Clinton !
    Mais rien n’est joué :là où la raison échoue « la force « d’où :ça passe ou ça casse.Obama est loin d’être Président des Etats Unis:il devrait renforcer sa sécurité .Attention aux tirs aux pigeons !

  6. avatar

    @JF : merci pour le lien vers le vidéo avec Olbermann, j’ai négligé de me tenir informé ces jours-ci, je n’étais pas au courant de cet évènement. Incroyable… Je suis également allé sur le site du New York Times pour faire du rattrapage, ils y présentent un très bon résumé de cette histoire.

    Je ne peux pas croire qu’on fasse illusion à l’assassinat de Robert Kennedy pour justifier son entêtement à poursuivre les primaires jusqu’à la fin. Un vrai cirque.

  7. avatar

    Mon plaisir 😉

    “Les mensonges et la crédulité s’accouplent et engendrent l’opinion.” – Paul Valéry

    Le désolant constat de Gore Vidal est d’une justesse sidérante et s’applique aussi bien au Canada, qui n’est plus qu’une minable franchise de la junte Bush/Cheney avec un Québec relégué à l’insignifiance institutionalisée.

    “Il n’y a pas d’élégance à être un bon perdant quand l’enjeu perdu est la liberté.” – John Hay Whitney

    Gore Vidal on BBC’s Hardtalk

    My two cents…

    TOTALLY OFF COURSE

    “La politique, c’est l’art de consulter les gens sur ce à quoi ils n’entendent rien, et de les empêcher de s’occuper de ce qui les regarde.” – Paul Valéry