Accueil / Général-(EN-RECLASSEMENT) / analyses / POUR EN FINIR AVEC LE SUICIDE

POUR EN FINIR AVEC LE SUICIDE

Source: FLICKR

***

? travers ce texte ?crit sous la forme d?une opinion personnelle, j’ajoute mon grain de sel ? toutes les personnes, groupes sociaux et Associations Qu?b?coises et Canadiennes qui travaillent pour la pr?vention du suicide et l’abolition des pr?jug?s envers les maladies du c?ur, de l’esprit et de l’?me, c’est-?-dire, envers les maladies mentales.

? toi qui conserve une pens?e secr?te pour les id?es suicidaires:

 » Lorsqu’une personne conserve des id?es pour le suicide, il peut survenir un ?v?nement d?clencheur, autant banal que profond, qui la conduira tout droit vers l’acte de d?sespoir qu’elle pr?pare d?j? dans son c?ur. Cela se nomme un lien. Les professionnels de la sant? connaissent bien ce ph?nom?ne. De mon c?t?, je l’ignorais compl?tement, jusqu’? ce que je l’exp?rimente personnellement au printemps 1993.

L’impact sur soi

En plus, le choix du suicide ne r?glera absolument rien des souffrances que l’on tente de fuir. Au contraire. Advenant le d?c?s, je te laisse le soin de t’en remettre aux gens plus comp?tents. Par exemple, la lecture des volumes de l’auteur Serge Girard. Et, si la Vie nous laisse une seconde chance, on traversera toutes les souffrances que l’on tentais de fuir. En outre, il s’ajoutera s?rement de nouvelles douleurs physiques, morales et spirituelles. Sans oublier qu’il y a l’effet d’entrainement sur les autres personnes ch?res et sur toute la soci?t?. De plus, il faut ensuite, faire face aux proches bless?s par ce geste de d?sesp?rance, de tr?s grandes souffrances et de profondes ignorances.

L’impact sur les proches

Elle est r?elle la possibilit? que les ?tres aim?s ne puissent plus nous c?toyer, tellement ils en seront bless?s. Il faut alors composer avec ces grands d?tachements affectifs, pour en arriver ? faire un deuil v?ritable. Quelles souffrances inutiles pour toutes les personnes concern?es ! S’il nous reste un peu de force et de courage hors du commun, il faudra bien voir ? r?parer selon ses capacit?s et ses talents.  »

Autant demander de l’aide humaine et l’Aide-d’en-Haut, pendant qu’il en est encore temps. Ne l?chons surtout pas et frappons ? toutes les portes, et ce, tant et aussi longtemps que l’on n’aura pas re?ue l’aide dont on n’a r?ellement besoin.

Patricia Turcotte ? Le 13 f?vrier 2011

A propos de

avatar

Check Also

Les sulfureuses tourtes de la rue des Marmousets

Au 14e siècle, il y eut dans la bonne ville de Paris un pâtissier qui ...