Accueil / T H E M E S / CULTURE / Arts / OPINION : lorsque je regarde la culture, je vois une for?t. Stephen Harper n’y voit que des graines insignifiantes

OPINION : lorsque je regarde la culture, je vois une for?t. Stephen Harper n’y voit que des graines insignifiantes

Stephen Harper ne coupe pas dans la culture pour des raisons financi?res. Cela devient ?vident lorsqu’on songe que chaque dollar investi dans la culture en rapporte 11 et que M. Harper trouve toujours des milliards ? injecter dans les domaines qui comptent le plus pour lui comme l’arm?e ou les p?troli?res. Si ne n’est pas pour des raisons ?conomiques que ces coupures sont pratiqu?es, c’est pour des raisons bassement id?ologiques.

M. Harper aime avoir le contr?le. Le contr?le des membres de son ?quipe, de ses ministres, des m?dias. La culture, elle, est plus difficile ? contr?ler. Traditionnellement, elle n’ob?it ? aucune r?gle. La culture ouvre l’esprit, fait d?couvrir d’autres points de vue, d’autres fa?ons de voir les choses. Elle nous sort de notre zone de confort. Parfois, elle nous bouscule, nous choque. Elle nourrit notre esprit et nous donne l’opportunit? de nous abreuver ? plusieurs sources.

Les artistes sont le plus souvent des gens qui ne veulent pas ?tre contr?l?-es. Ce sont des esprits libres, des libres penseurs, des indociles. Ce n’est pas pour rien que les artistes sont, avec les intellectuel-les, les premiers ? ?tre pers?cut?s dans les pays totalitaires. La libert? que les artistes se donnent fait peur au pouvoir.

Les gouvernements de droite, totalitaires ou nom, ne supportent aucune concurrence. Ils veulent ?tre les seuls ? d?cider de ce qui influencera notre esprit. La culture musel?e, ?a laisse plus de place ? la propagande. Un projet de loi comme le C-10 (retir? depuis par monsieur Harper), s’inscrivait dans la volont? de M. Harper de rendre le financement d’un film conditionnel au fait de ne pas trop indisposer sa royale personne. Vous connaissez le dicton : on ne mord pas la main qui nous nourrit…

Le plus grand fantasme d’un gouvernement de droite, c’est un peuple o? personne ne se pose de question, o? personne n’a de doute. Un peuple uniforme, sans asp?rit?s, sans passions, sans couleurs, o? tout le monde pense pareils. Un peuple ?teint. Un tel peuple est plus facile ? endormir. Et ? contr?ler.

Nous sommes devenus paresseux-euses. Nous voulons seulement nous divertir en faisant le moins d’effort mental possible. Cependant, en faisant ce choix, nous renon?ons ? une partie de notre libert?. Nous devenons passifs-ves.

Pourtant, de tout temps, les soci?t?s n’ont pu ?voluer que lorsque des hommes et des femmes, ont d?cid? de nager ? contre-courant, de protester ou de critiquer. Ces personnes ont pris le risque de penser diff?remment, quitte ? susciter l’incompr?hension, la d?rision ou le ressentiment.

Un autre dicton dit : « Qui veut noyer son chien l’accuse de rage ». On veut actuellement tenter de noyer la culture en pr?textant qu’elle est on?reuse et inutile. On n’aime pas les chiens enrag?s. Les toutous, on les aime dociles…

Moi, lorsque je regarde la culture, je vois une for?t. Stephen Harper, lui, veut nous ne voyons que des graines insignifiantes…

A propos de

avatar

Check Also

L’origine de Dieu et des religions.

Les « dieux » ont-ils existé ? Tout dépend de ce que vous entendez par le mot « dieux ». ...

One comment

  1. avatar

    Stéphanie LeBlanc,

    Voilà que votre article sur les arts a le plus attiré mon intérêt. Super cool ce texte-là ! Ce qui m’a le plus fasciné, c’est votre idée que la droite n’apprécie pas les nouvelles idées libres etc. N’ayant pas vraiment d’intérêt en politique, on m’a quand même déjà dit que je me tenais parfois avec des organismes niaiseux de la gauche. Donc, si cela était seulement une vérité, je n’y aie alors jamais adhérée. Donc, suite à votre article, voilà que je pencherai toute ma vie pour aujourd’hui, vers la gauche. Ne serais-ce que juste d’un pas. Pourquoi ?

    En attendant de le vérifier vraiment par mes propres démarches, mes pas d’actions personnels etc. Donc je reviens à votre article.

    Mais encore là, on m’a déjà dit et c’était un psy après 4 minutes dans son cabinet où je me suis fait étiquettes de tous les noms: il disait que les artistes étaient les plus grands skyzoprhènes. Vu que je viens de commenter un autre article à ce sujet, ce commentaire sur votre article se complète ici. Et encore là, j’ai tant de choses naiseuses qui m’ont été dites dans le passé, par des professionnels de « la droite » si je me fis à votre article pour ce soir ok, à vérifier. Sauf que je ne passerai pas le reste de mes jours pour vérifier tout. Y faut pas virer dingue non plus, ou intello ou artiste ?

    Enfin, j’y met un brin d’humour plate ok; je suis moins concentrée à cause d’un artiste humoristique à la télé de France. Le samedi soir, je préfère la télé de France. Au moment où j’écris, il parles de sujets très du jour en plus.

    Écrivez encore d’accord, j’y reviendrai encore.

    Au revoir de Patricia Turcotte