Accueil / A C T U A L I T É / Onde de choc: L’Angleterre quitte l’UE

Onde de choc: L’Angleterre quitte l’UE

52% des électeurs ont voté pour le Brexit.  Le taux de participation est de 72%.

Selon le Guardian et la BBC, l’Angleterre a voté en faveur de la sortie de l’Union Européenne avec plus de 800,000 votes de majorité (prévisions à 5h00 a.m. ce vendredi).

Londres a perdu son pari.

La bourse est secouée.

A suivre…

CentPapiers

Brexit: les marchés financiers au seuil de la panique

La livre britannique qui tombe au plus bas depuis 1985, le yen qui s’envole, les Bourses qui chutent: les marchés financiers en Asie scrutaient avec angoisse vendredi le dépouillement du référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne.

Dans un premier temps, le vent semblait tourner vers la victoire des partisans du maintien et les investisseurs avaient le sourire au moment de la fermeture des bureaux de vote du pays jeudi, la livre sterling s’envolant au-dessus de 1,50 dollar.

Un peu plus tôt, Wall Street avait fini en nette hausse, tout comme auparavant la Bourse de Londres et les autres places européennes.

Mais volte-face dans la matinée à Tokyo, alors que les urnes livraient leur verdict, avec des résultats plus favorables que prévus au Brexit (ou British Exit).

Le vote pour une sortie de l’Union européenne était en tête avec 51,7 % des voix après dépouillement dans 200 des 382 centres du pays, selon le décompte officiel.

La réaction des marchés a été immédiate: la monnaie britannique, qui est retombée d’abord sous 1,45 dollar, puis 1,40, a poursuivi sa chute à 1,3466 dollar, au plus bas depuis 1985. Elle baissait aussi face à l’euro qui s’élevait jusqu’à 81,96 pence, contre 76,02 quelques heures plus tôt.

Parallèlement, le yen, valeur refuge, flambait: le dollar chutant à 99,04 yens, du jamais vu depuis novembre 2013, contre 106,84 yens auparavant, et l’euro à 109,60 yens, contre 122,01 yens.

«Les investisseurs oscillent entre espoir et désespoir, au fur et à mesure que sont égrenés les résultats», a commenté Hideyuki Suzuki, analyste chez SBI Securities à Tokyo, interrogé par l’AFP.

Lire la suite (affaires.lapresse.ca):

http://affaires.lapresse.ca/bourse/201606/23/01-4994989-brexit-les-marches-financiers-au-seuil-de-la-panique.php

 

A propos de CP

avatar
Média citoyen

Check Also

La haine, mal incurable

Effets secondaires irréversibles. De cette crise qui risque fort de s’éterniser tant tous les ingrédients ...

One comment

  1. avatar

    Il se rafle beaucoup d’argent aujourd’hui au nom de l’indépendance.