Accueil / Tag Archives: faillite (page 2)

Tag Archives: faillite

L?Am?rique est d?j? en faillite !

Quelles seraient les conséquences d’un défaut de paiement américain, le 17 octobre prochain ou quelques jours plus tard ?   Ce sont des millions de salariés qui perdraient leur emploi. L’inévitable effondrement du marché immobilier. L’épargne des citoyens US volatilisée. Le Congrès des Etats-Unis complètement paralysé. De plus en plus de pays à travers la [...]

Lire la suite

Avec 18,5 milliards de dettes, la ville de D?troit se d?clare en faillite

Le berceau de l’industrie automobile am?ricaine est en faillite. Voil? une preuve, s’il en faut, du puits sans fond dans lequel s’est engouffr? l’?conomie US. D?troit vient ainsi grossir les rangs des?22 autres villes am?ricaines?ayant d?j? fait faillite depuis Janvier 2010. La diff?rence c’est que cette fois, il s’agit d’un ...

Lire la suite

La faillite du capitalisme

Par Nick Beams 8 mai 2013 Les chiffres publi?s la semaine derni?re sur l’?tat de l’?conomie europ?enne ne sont pas seulement l’expression d’une crise ?conomique et sociale qui s’intensifie. Ils ont une grande importance historique et marquent la faillite de l’ordre ?conomique capitaliste. Dans ses derni?res pr?visions, le Fonds mon?taire ...

Lire la suite

Killing Descartes

Je voudrais travailler à rendre les hommes plus profonds et meilleurs en les amenant à réfléchir sur eux-mêmes. Je suis en désaccord avec l'esprit de ce temps, parce qu'il est plein de mépris pour la pensée... L'homme moderne, surmené de travail, n'est plus capable de véritable recueillement, et il perd sa spiritualité dans tous les domaines... Or, la renonciation à la pensée est la faillite de l'esprit.

Albert Schweitzer, À l'orée de la forêt vierge, préface.

Bubbles girlsPetite cure de stimulation intellectuelle ce week-end, au Marathon des Sciences de Fleurance ou l'occasion incroyable de se goinfrer 12 heures de conférences scientifiques entrecoupées de pauses foie gras et autres œnogastronomies plus ou moins locales. L'occasion, surtout, de ne pas s'encroûter du ciboulot, de croiser des gens intéressants et de se rendre compte que cela fait un petit moment que je me laisse distraire, au propre comme au figuré, par de petites considérations futiles et sans importance.

De la distraction, oui, comme évidence technologique pendant que les orateurs défilent sur fond d'écran géant, devenant étrangement les commentaires vivants des vrais clous du spectacle, à savoir leurs foutus sliders PowerPoint. Cette constatation est d'autant plus vraie que la technologie, puisqu'il s'agissait bien du sujet de cette année, a plutôt tendance à prendre le pas sur l'homme de science, le slider s'agrémentant de musiques et de vidéos. Je commençais à me demander qui de la machine ou de l'homme fait le show, quand est arrivée la seule intervenante du jour, son iPad greffé au creux du coude. Je sais, par expérience assez directe, que tout le monde n'est pas à l'aise dans la communication orale et je me souviens des colloques organisés annuellement par mon ancien laboratoire de recherche, histoire, probablement, de nous préparer à ce genre d'épreuve qui fait partie de la vie normale et nécessaire du chercheur, apprenti ou confirmé.

Là, je sais tout de suite qu'elle souffre.
Et que son iPad est sa bouée, son pupitre, son pense-bête, tout. Elle lit son exposé sans parvenir à décoller du texte, elle peine à insuffler un rythme et puis, c'est le drame : la tablette se met en veille et la voilà obligée de se traîner ce poids mort coincé à son bras. Étrange démonstration par l'absurde de la dépendance technologique, celle que je fuis sans jamais pouvoir y échapper, celle que j'apprivoise, à laquelle je ne fais de concessions que parce que je m’astreins, par ailleurs, à cultiver mon autonomie technologique par tous les moyens.

La soirée est déjà bien avancée quand arrive l'homme seul. Il débarque sans ordi, sans pointeur laser et avec un sens assez consommé de la mise en scène, il s'installe ostensiblement seul dans un coin de l'immense scène à présent presque complètement plongée dans la pénombre. Il s'assied posément sur une chaise d'une outrageante banalité, chausse ses lorgnons de jeune vieillesse et pose ses notes de papier sur ses genoux croisés. Sa seule présence, sa seule installation sont la démonstration incorporée de l'autonomie de la machine humaine sur la distraction technologique. Pas d'effets, pas d'images, pas de son, pas de grands mouvements de scène, juste un homme sur une chaise qui déploie patiemment ses idées, qui inocule son propre rythme, qui peut choisir de digresser dans son discours ou de ne pas arriver où on l'attend. Et la lumière ne naît que de ses paroles, que de son processus intellectuel endogène. Il relègue la machine au rang d'accessoire ou de prothèse de l'humain et rejette, dans son seul comportement, notre indépassable soumission à l'ordre technologique. Et là, seulement équipé de ses lunettes et de ses feuilles de notes, il dessine à grands traits la dystopie de la transhumanité, transformant sa propre intervention en démonstration de son propos.

L'homme-machine de Descartes devient le machin de la prouesse technologique, pense qu'il est noble de chercher à repousser ses limites alors qu'il ne parvient même pas à suffisamment se penser lui-même pour parvenir à les tracer. Nous rêvons nous-mêmes de devenir des moutons électriques parce que nous avons renoncé à interroger notre propre humanité et que nous croyons sincèrement nous améliorer en l'aliénant à la technologie.

Je regarde cet homme assis tout seul sur sa grande estrade vide et je reviens toujours à la même question : qu'est-ce qui est vraiment important dans tout cet immonde foutoir qu'est notre monde ?

Powered by ScribeFire.

Lire la suite

Crise du mal-logement : comme toujours, l?UMP organise la faillite

L’on ne nous accusera pas de ne pas varier les sources de notre Kiosque, quitte ? en citer parfois de bien surprenantes : aujourd’hui, le site G?oD?fisc, conseils et expertises, qui ne nous semble pas a priori tenu par des gauchistes. Logement social : quand Robin des bois semble se faire spolier sa recette, titre-t-il [...]

Lire la suite

Comment Sarkozy et l?UMP organisent la faillite de l?Etat

« Comme pour les grandes fortunes, le syst?me fiscal fran?ais se montre tr?s accommodant ? l’?gard du Cac 40, ?crit Mediapart le 7 juillet. Entre 2007 et 2009, les grands groupes ont pay? 10 milliards d’euros d’imp?ts sur les soci?t?s, alors qu’ils r?alisaient plus de 230 milliards d’euros de b?n?fices ! Pour eux, la France ressemble [...]

Lire la suite

Principe oligarchique versus principes physiques

Bertrand Russell et Albert Einstein   Principe oligarchique versus principes physiques ? La population du monde s?accro?t ? pr?sent au rythme de 58 000 habitants par jour. La guerre, jusqu?? pr?sent, n?a pas eu grand effet sur cet accroissement, qui s?est maintenu pendant chacune des guerres mondiales. (..) La guerre, ...

Lire la suite

Europe : faillite du moral ou faillite financi?re ?

A pr?sent que les attentions se d?tournent quelque peu du drame au Japon qui se tirera plus rapidement que pr?vu des drames subis ces derni?res semaines, l’Europe se retrouve ? nouveau sur le devant de la sc?ne.?L’?v?nement le plus m?diatis? consiste certes en la d?mission du Pr?sident du Conseil portugais mais cette p?rip?tie refl?te en [...]

Lire la suite

Crise syst?mique : l?heure de v?rit? approche !

Le 8 novembre 2010 a eu lieu un ?v?nement d'une importance capitale qui a fait deux lignes dans la plupart des grands quotidiens. En effet, lundi 8 novembre, Ambac Financial, l'assureur obligataire am?ricain, s'est inscrit sous protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites aux Etats-Unis.

Lire la suite

Massive manipulation du prix des m?taux pr?cieux

Ceci est une des plus grandes histoires de fraude ?conomique de la d?cennie. Une autre de plus. Il y a eu Enron, l?affaire Bernard Madoff, la crise des saisies immobili?res, l?assouplissement quantitatif et les autres, sans oublier le dollar US qui est manifestement m?r pour une d?valuation catastrophique.

Lire la suite

Aviez-vous remarqu

Jean Gagnon Dossier Actualit? ?conomique ?que le gouvernement am?ricain a fait un profit Goldman Sachs vient de rembourser l?investissement de 10 milliards que le gouvernement am?ricain avait effectu? dans l?entreprise l?automne dernier durant la crise  financi?re. Les dividendes vers?s sur ces actions privil?gi?es et le rachat des warrants (options d?achat d?actions) que la compagnie avait octroy?s au [...]

Lire la suite