Accueil / T Y P E S / Articles / M. Bush, vous ?tes un fasciste – Keith Olbermann, MSNBC

M. Bush, vous ?tes un fasciste – Keith Olbermann, MSNBC

Alors que les m?dias de masse tombent ? des niveaux de cr?dibilit? de plus en plus bas en terme de qualit? d’information, de recherche et dans son r?le de gardien de la d?mocratie et la libert?, il reste des individus d’une grande int?grit? ? travers tout cela. Un des plus respectable commentateur et pr?sentateur des nouvelles dans les m?dias t?l?vis?s aux ?tats-Unis est Keith Olbermann de MSNBC.

Il est un des rare ? ne pas avoir peur de dire les choses telles qu’elles sont.

Et cette semaine, pour son commentaire sp?cial, il a parl? des tentatives de Bush de donner immunit? r?troactive aux compagnies de t?l?communication et de services Internet pour avoir volontairement coop?rer avec l’administration Bush dans son vaste programme d’espionnage de tous les am?ricains, en filtrant tout appel t?l?phonique et cellulaire, e-mail, et habitude de navigation sur Internet.

Le pouvoir des corporations joint au pouvoir du gouvernement est la d?finition m?me du fascisme, et c’est pourquoi Keith Olbermann n’a pas h?sit? ? nommer ce que George Bush est : un fasciste.

Ceci n’est gu?re surprenant consid?rant l’histoire de la famille Bush qui a ?t? impliqu? dans la mont?e de Hitler au pouvoir :

 How Bush’s grandfather helped Hitler’s rise to power

Et que dire de Rockefeller :

Declassified National Archives : Chase National Bank (Rockefeller’s Bank), Jewish Accounts, and Nazi Germany

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCLXII) : de Carlos Ghosn à 1,3 tonne de coke (c)

L’avion posé cet été au Brésil avec ses 1300 kilos de coke a mis le ...

8 Commentaire

  1. avatar

    Marignean, vous n’êtes qu’un gros lard répugnant facho et antisémite.

  2. avatar

    Ah ! Bon ? C’est pas ce que je lis dans ses mots pourtant ? C’est du quinzième degré ?

  3. avatar

    Pedro : Merci pour votre commentaire constructif. Je vous félicite pour votre niveau d’éducation, de capacité en communication et de respect. Nous allons tous grandir beaucoup de cette façon !

    Skapad : Pas certain de saisir votre propos..

  4. avatar

    Article d’un fou. Le Point Godwin est atteint déjà dans le titre.

    Comment les commentaires vont-ils pouvoir le dépasser encore ? Pedro y arrive pourtant. Il est bien parti en mettant la barre très haut.

  5. avatar

    Le roi est mort vive le roi .Keith n’a jamais traité BUSH de fascite pendant son mandat:il l’aurait pendu.il y aura toujours des fascites même après le départ de bush ils naissent tout le temps le récent est né le 6 mai ,à huit mois ;il sort de son berceau pour foutre la pagaille.

  6. avatar

    « Le Fascisme devrait plutôt être appelé Corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des pouvoirs de l’état et des pouvoirs du marché. » – Benito Mussolini (1883-1945), Dirigeant Fasciste de l’italie de 1922 à 1943

    CLIPS EXPLICATIFS…

    HIGHEST BIDDER

    TOTALLY OFF COURSE

    NOTE : Évidemment Gore Vidal et Ralph Nader n’arrivent pas à la cheville de Pedro mais on fait avec ce que l’on a 😉

    « Plus on est igorant, moins on s’en apperçoit ! » – Louis Pasteur

  7. avatar

    Que l’ignorance cause de maux (EMIR ABDEKADER)
    copier- coller c’est ça ton travail !

  8. avatar
    François Marginean

    La première vérité est que la liberté d’une démocratie n’est pas en sécurité si le peuple tolère la croissance du pouvoir du secteur privé jusqu’à un point où il devient plus puissant que les états démocratiques eux-mêmes. Ceci, dans son essence, est le fascisme – le gouvernement qui est la propriété d’un individu, un groupe, ou n’importe quel autre pouvoir contrôlant du secteur privé.

    « The first truth is that the liberty of a democracy is not safe if the people tolerate the growth of private power to a point where it becomes stronger than their democratic state itself. That, in its essence, is fascism—ownership of government by an individual, by a group, or by any other controlling private power. »

    - Franklin D. Roosevelt in an April 29, 1938 message to Congress

    L’essence du fascisme… c’est que le gouvernement devrait être le maître, et non le serviteur du peuple.

    “The essence of fascism… is that government should be the master, not the servant, of the people.”

    - Thomas DiLorenzo in his piece « Economic Fascism »