Accueil / A C T U A L I T É / Lexique m?diatique de la guerre de Libye

Lexique m?diatique de la guerre de Libye

Source: Alter Info

Les mots de la guerre au service de la guerre??

Toutes les informations ne rel?vent pas de la propagande ou ne se r?duisent pas ? de la propagande. Et la propagande ne consiste pas seulement (ni parfois principalement) en mensonges grossiers et d?lib?r?s ou en partis pris outranciers, cibles faciles pour la contre-propagande.

Dans les conflits les plus aigus, qu?ils soient sociaux ou militaires, les m?dias et les journalistes et, le cas ?ch?ant, leurs critiques, ne sont jamais de simples observateurs. Ce sont des acteurs. Mais ce n?est pas r?ver ? un improbable ??neutralit? ou ? une tr?s al?atoire ??objectivit?, que de souligner que les partis pris les plus insidieux se dissimulent derri?re le vocabulaire apparemment le plus anodin.

Que l?on soit ou non favorable ? l?intervention militaire en cours en Libye, on est en droit d?attendre des m?dias et des journalistes, quelles que soient leurs prises de position, que la condamnation du r?gime libyen ne se transforme pas en propagande de guerre qui se bornerait ? rediffuser, sans les v?rifier, les informations fournies par les ?tats-majors, ou, plus simplement, ? ?pouser le vocabulaire diplomatique, politique ou militaire de l?un des camps en pr?sence.

??Guerre?? – Se dit, dans le cas pr?sent, le moins souvent possible, non seulement dans les d?clarations des responsables politiques et militaires, mais sous la plume et dans la bouche de nombre de commentateurs. Comme dans nombre de guerres modernes, l?op?ration militaire actuellement men?e en Libye porte un nom, peu repris il est vrai?: ??Aube de l?Odyss?e??. Pourtant ? qui peut le nier?? ? cette guerre est une guerre.
??Riposte?? – Se dit des op?rations militaires de ??nos?? arm?es, quand on veut en souligner le caract?re pr?tendument d?fensif.
Les ?tats-majors et les chefs de gouvernement n?ont pas os? pr?tendre que l?op?ration militaire en Libye pouvait ?tre consid?r?e comme une ??riposte??. Qu?? cela ne tienne. Certains journalistes ont franchi le pas. Mais ne soyons pas malhonn?tes, ils ne sont pas majoritaires dans la profession. Pour l?instant. Mais, comme le montrent les deux captures d??cran qui suivent, on ne parle pas ici de m?dias totalement marginaux?:

***
Ou encore, sur le site de L?Express : ??Pendant que le d?bat diplomatique se prolonge, certains ?voquent un risque r?el de voir les forces de Kadhafi gagner la partie sur le terrain avant que les grandes puissances conviennent d?une riposte au conflit ? (15 mars).
Une ??riposte?? ? Les ??grandes puissances?? ou ??l?Occident?? auraient-ils ?t? agress?s par Kadhafi?? Se borneraient-ils ? ??r?pondre?? ? une attaque, ? ??riposter?? ? ? moins d??tre de mauvaise foi, la r?ponse est ?videmment non. Alors, a-t-on affaire ici ? de simples exc?s de langage ou ? de mauvaises habitudes prises ? force de traiter des guerres pr?sent?es comme ??pr?ventives??, c?est-?-dire au cours desquelles l?attaque est une ??riposte?? par anticipation?? ? voir. Mais dans un cas comme dans l?autre, les lecteurs et les auditeurs ne sortent pas gagnants de l?emploi totalement d?plac? d?un terme aussi d?pourvu d?ambigu?t??
??Les alli?s?? – Se dit, sans autre pr?cision, des ?tats engag?s dans la guerre qui ne dit pas ou fort peu son nom. Ceux-ci peuvent ?tre affubl?s de plusieurs autres d?signations?: ??la coalition??, ??le front anti-Kadhafi??, voire m?me ??les occidentaux?? (par un lapsus fort peu diplomatiques envers ceux qui ne le sont pas)? Mais ??alli?s?? est l?un des termes les plus souvent employ?s, et l?un des plus significatifs?:

??Libye?: les alli?s mettent au point leur dispositif militaire?? (titre d?un article du Figaro, 18 mars)?; ??Libye?: les alli?s verrouillent le ciel?? (titre d?un article du Midi-Libre, 21 mars)?; ??La route d?Ajdabiah en partie rouverte par les alli?s ? (site de L?Express, 20 mars)?; etc.

??Les alli?s??. Lors de l?invasion de l?Irak d?j?, l?attelage am?ricano-britannique (flanqu? de quelques troupes auxiliaires, mais priv? de ??la France??), avait, comme nous le relevions alors, b?n?fici? de cette appellation. Elle vaut soutien ? la guerre en cours?: un soutien qui rel?verait du d?bat public, s?il s?assumait comme tel au lieu de s?abriter derri?re une r?f?rence historique qui renvoie ? l?un des deux camps en pr?sence lors de la Deuxi?me Guerre mondiale. Chacun avouera que la comparaison est des plus os?es, pour ne pas dire hasardeuse, quelle que soit l?ampleur des crimes commis par le r?gime libyen. Rien ne nous garantit, devant l?abondance de la r?f?rence aux ??Alli?s??, que Kadhafi ne nous sera pas pr?sent? demain comme le nouvel Hitler. Ou, pour ?tre plus exact, comme le nouveau nouveau nouvel Hitler. Contre lequel la mobilisation arm?e de la ??communaut? internationale?? ne peut ?tre contest?e.
??Communaut? internationale?? – Se dit, indiff?remment, des membres du Conseil de S?curit? qui ont adopt? la r?solution, de ceux qui la soutiennent et de ceux qui, en s?abstenant, l?ont r?prouv?. Cette expression semble d?sormais moins utilis?e que lors de l?euphorie des premiers jours?:

??La communaut? internationale montre sa solidarit? avec le printemps arabe?? (site de La Croix, 20 mars)?; ??Kadhafi menace la communaut? internationale ? (titre tout en nuance d?une d?p?che publi?e sur le site du Point le 19 mars)?; ??Dossier Libye?: la communaut? internationale d?cide d?intervenir?? (site de Marianne, 19 mars)?; etc.

Ce disant – comme nous l?avions d?j? fait remarquer dans un article pr?c?dent – les m?dias ont pendant quelques jours oubli? ??de rappeler que quelques pays mineurs, p?riph?riques et peu influents, n?ont pas vot? la r?solution de l?ONU, la Russie, la Chine, l?Inde, le Br?sil, l?Allemagne???. On a sembl? davantage s?int?resser aux quatre avions (de fabrication fran?aise) gracieusement mis ? disposition par ce g?ant qu?est le Qatar qu?aux r?actions des gouvernements de pays qui repr?sentent plus de la moiti? de l?humanit?? Plut?t que de s?efforcer d?informer pour les comprendre, quitte, ensuite, ? les soutenir ou les d?savouer, l?on n?a gu?re ?pilogu? sur les raisons pour lesquelles ils n??taient pas convaincus de cette guerre. Ou plut?t, de ces ??frappes??.
??Frappes?? – D?signe les bombardements effectu?s par ??les alli?s?? : en effet, les ??alli?s?? ne bombardent pas, ils ??frappent??. Ils ??frappent?? la Libye, comme d?autres ??frappent?? ? la porte, ??frappent?? un ballon de football ou se ??frappent?? dans les mains. On parle pourtant bien de centaines de missiles. Mais chacun avouera que le terme ??frappes?? n?est pas aussi n?gativement connot? que le mot ??bombardements???:

??Libye. Les frappes militaires devraient baisser d?intensit?, selon les USA?? (titre glan? sur le site internet de Ouest France, 22 mars)?; ??Libye?: frappes fran?aises en suspens?? (titre d?une d?p?che AFP, 21 mars)?; ??Le p?trole recule l?g?rement, malgr? la poursuite des frappes en Libye ? (site du Parisien, 22 mars)?; etc.

Quant ? Kadhafi et ses forces arm?es, ils ne ??frappent?? pas, ils ??pilonnent?? :

??Kadhafi pilonne la population civile?? (site de France info, 16 mars)?; ??Libye?: les pro-Kadhafi pilonnent Zenten?? (titre d?une d?p?che AFP, 19 mars)?; ??Les forces pro-Kadhafi [?] ont notamment pilonn? la ville p?troli?re de Ras Lanouf?? (Lib?ration, 11 mars)?; etc.

Ce Kadhafi ne respecte d?cid?ment rien. Il aurait pu se contenter d?op?rer, comme les ??alli?s??, des ??frappes??. Des ??frappes??, dont on nous assure qu?elles sont ??cibl?es??.
??Cibl?es?? – Dans le langage militaro-m?diatique, qualifie les ??frappes??, de pr?f?rence ? ??chirurgicales??. Les ??frappes chirurgicales?? ont eu leur heure de gloire, chacun comprenant alors que les bombardements ?taient effectu?s avec la pr?cision de chirurgiens qui tentent de sauver des vies et non d?en prendre. Mais la ficelle ?tait peut-?tre un peu grosse. D?sormais les frappes sont ??cibl?es?? :

??Paris envisagerait des frappes cibl?es en Libye?? (titre d?une d?p?che Reuters, 19 mars)?; ??Les frappes a?riennes cibl?es contre les troupes du colonel Kadhafi vont-elles suffire ? le chasser du pouvoir???? (question pos?e par le T?l?gramme, 22 mars)?; variation sur un m?me th?me avec le site TF1 news?: ??En Libye, les op?rations cibl?es de la coalition semblent donner de l?air aux insurg?s de Benghazi?? (22 mars)?; etc.

On l?aura donc compris?: les ??frappes?? sont ??cibl?es??. Les journalistes qui reprennent complaisamment cette expression se sont-ils demand? ce que seraient des ??frappes non-cibl?es???? On shoote au hasard?? On d?verse des bombes au petit bonheur la chance?? Que l?on soit dans un chasseur, un h?licopt?re de combat, un navire de guerre ou un char d?assaut, avant de tirer, on vise. Une cible. Le probl?me n?est pas de savoir s?il y a une cible, mais quelle est la cible. Dire d?une ??frappe?? qu?elle est ??cibl?e?? est un artifice rh?torique qui tente de relativiser le caract?re intrins?quement violent d?un bombardement. Et de parler, en cas d?erreur sur la cible, de ??dommages collat?raux??.
??Dommages collat?raux?? – Dans le langage militaro-m?diatique, d?signe (avec ??bavures??) les victimes civiles des ??frappes??, laissant ainsi entendre que si les guerres font des victimes – du moins quand ??nos?? soldats y prennent part – c?est toujours par accident. Et que c?est bien ??dommage??. Ce triste euph?misme, typiquement militaire, est toujours utilis? par certains journalistes, sans aucune distance critique, et sans guillemet?:

??Par ailleurs, il n?y a pas eu de dommages collat?raux du fait de l?arm?e fran?aise. Certains objectifs n?ont pas ?t? vis?s en raison de risques de dommages collat?raux, a pr?cis? l??tat-major fran?ais?? (site de France-soir, 22 mars)?; ??Libye?: les dommages collat?raux ?vit?s?? (titre d?une d?p?che sur le site d?Europe 1, 22 mars)?; ??Il n?y a pas eu de dommages collat?raux du fait de l?arm?e fran?aise?? (site de 20 minutes, 22 mars)?; etc.

Ce n?est pas nouveau?: Sur les ??frappes??, ??dommages collat?raux??, ??bavures?? et autres ??incidents??, voir notamment ici m?me le lexique de la guerre en Afghanistan et les mots de la guerre contre l?Irak.
Quant aux ??forces ennemies??, elles ne font jamais de ??dommages collat?raux??, puisque il va de soi que, toujours et partout, elles ??prennent d?lib?r?ment pour cible des civils d?sarm?s??. Ce que fait, bien ?videmment, l?arm?e ??kadhafiste??.
??Kadhafiste?? – D?signe les partisans du dictateur libyen parfois appel?s ??pro-kadhafi??. Tout comme les ??sarkozystes?? ou les ??pro-sarkozy?? sont, en France, les partisans du pr?sident fran?ais. Soit. Mais ces derni?res semaines, l?usage du terme ??kadhafiste??, s?est souvent substitu? ? ??loyaliste?? pour d?signer l?ennemi et ses armes.

??Mohamed Nabbous, ing?nieur en t?l?coms, photographe et blogueur improvis?, est mort, tu? par un sniper kadhafiste dans une rue de Benghazi?? (site de La r?gle du jeu, 20 mars)?; ??L?aviation kadhafiste, qui compte sur le papier plus de 200 appareils de combat, ne semble en mesure d?en aligner qu?une quarantaine?? (site de l?Express, 18 mars)?; ??Le pr?sident fran?ais et le gouvernement britannique ont ?t? les avocats les plus fervents de l?instauration d?une zone d?exclusion dans le ciel libyen afin de neutraliser l?aviation kadhafiste ? (site de 20 minutes, 15 mars)?; etc.

??Sniper kadhafiste??, ??aviation kadhafiste??? Imagine-t-on un seul instant les m?dias fran?ais nous parlant de ??soldats sarkozystes??, d? ??aviation obamiste?? ou de ??marine cameroniste?? ? ?videmment non. Le passage par un adjectif d?riv? du nom du dictateur est une prise de position contre les forces arm?es libyennes, dont on se gardera ici de minorer la violence. Mais cela ne doit pas interdire de relever un abus de langage qui, consciemment ou non, participe du caract?re partisan de l? ??information?? diffus?e au sujet de la Libye. Le JDD a publi? sur son site, le 20 mars, une d?p?che dont le titre ?tait?: ??Libye?: Paris confirme avoir abattu un avion kadhafiste??. Si l?inverse s??tait produit, le JDD aurait-il titr? ??Libye?: Tripoli confirme avoir abattu un avion sarkozyste?? ? C?est peu vraisemblable. Les avions sont ??fran?ais??. Pour certains, ce sont m?me ??nos?? avions…
??Nos soldats?? – Se dit, avec ??nos?? moyens militaires, des forces engag?es par l??tat fran?ais dans la guerre qui ne dit pas son nom. Un appel empathique et patriotique ? l?identification avec les soldats fran?ais.
Nous l?avions not? dans un pr?c?dent article : certains journalistes ont adopt? une attitude tellement va-t-en guerre que l?on se demande parfois s?ils n?ont pas d?j? rev?tu leur treillis pour aller prendre directement part aux combats. Il semble que jusqu?? pr?sent, aucun d?entre eux n?ait franchi le pas. Mais ? l??crit, certains y sont d?j?, et s?expriment comme s?ils ?taient membres ? part enti?re de l??tat-major fran?ais?:

??L?arriv?e sur zone du groupe a?ronaval constitue donc un renfort important, d?multipliant nos moyens militaires dans cette partie de la M?diterran?e?? (le Parisien, 22 mars)?; ??Jusqu?? pr?sent, aucun avion fran?ais n?a ?t? directement menac? par la d?fense a?rienne libyenne, mais nos appareils ont ?t? « illumin?s » samedi par les radars de poursuite?? (Jean-Dominique Merchet, de Marianne, le 21 mars)?; ??Alors que nos soldats sont engag?s en Afghanistan, l?ouverture d?un nouveau front terrestre en Libye semble peu probable en cas d?enlisement du conflit?? (la D?p?che, 22 mars)?; ??Nos Mirage ont cependant r?ellement mis le feu ? une concentration de chars et de v?hicules kadhafiens aux environs de Benghazi?? (Guy Sitbon, de Marianne, le 21 mars)?; etc.

Au cas o? le public ne l?aurait pas compris, ??nous?? sommes en guerre. Ce n?est pas l?arm?e fran?aise qui bombarde la Libye, c?est la France (comme l?ont complaisamment soulign? les m?dias qui, plut?t que de titres sur le d?clenchement de la guerre elle-m?me, ont pr?f?r? (comme nous l?avions relev?) proclamer ? la ??Une??, ? grand renfort de ??cocoricos?? que ??la France frappe la premi?re??). Ce n?est pas l?arm?e fran?aise qui bombarde la Libye, c?est ??notre?? arm?e. Chacun est ainsi invit? ? se sentir personnellement concern? et impliqu? dans l?offensive en cours. Un rappel ? l?ordre patriotique, accompagn? de moult articles vantant les m?rites et les comp?tences de ??notre arm?e??. ? moins qu?il ne s?agisse d?un simple appel au civisme? Pourquoi en douter?? D?ailleurs, ??nos?? journalistes ne manqueront pas, ? l?avenir, d??voquer le destin de ??nos?? professeurs, de ??nos?? magistrats et de ??nos?? ch?meurs, lorsqu?ils se mobiliseront ? leur tour. Et ils reprendront, comme ils le font avec ??nos?? officiers, le moindre de leurs termes.
??Sur zone?? – D?signe, dans le langage militaro-m?diatique, la localisation de ??nos?? soldats et de ??nos?? armes?:

??L?arriv?e sur zone du groupe a?ronaval constitue donc un renfort important?? (site du Parisien, 22 mars)?; ??Mais le co?t des sorties devrait ?tre en partie r?duit avec l?arriv?e mardi sur zone du porte-avions Charles de Gaulle?? (site du Nouvel Obs, 22 mars)?; ??La France dispose d?une centaine de Rafale et Mirage 2000, en plus d?avions de surveillance Awacs. Un porte-h?licopt?res de type Mistral ?tait de plus r?cemment sur zone ? (site du Parisien, 20 mars)?; ou encore ce titre, myst?rieux pour les non-initi?s, sur le site du Berry R?publicain : ??Un Awacs fran?ais est sur zone dans le ciel libyen??. Diantre.

L?emploi r?current de l?expression ??sur zone?? est un exemple parmi d?autres de reprise quasi-automatique de termes du langage militaire. Nouvelle confirmation de ce d?solant mim?tisme qui pousse nombre de journalistes qui ??couvrent?? les guerres ? se prendre pour des militaires en singeant leur vocabulaire. Machinalement ou pour avoir le sentiment de participer ? l?effort de guerre?? On ne sait? Mais chacun avouera qu?un tel mim?tisme qui n?apporte rien ? la pr?cision ou ? la qualit? de l?information est symptomatique d?un certain journalisme de guerre, qui se fait m?me parfois un peu plus militaire que les propos de l?arm?e elle-m?me.
??Propagande?? – Se dit (presque) exclusivement, dans les m?dias fran?ais, des interventions du colonel Kadhafi et de ses partisans, des informations qu?ils diffusent et des images qu?ils montrent?:

? [Kadhafi] va recourir ? l?arsenal complet de ses m?thodes ? la fois terroristes et de propagande ? (Christian Makarian, site de L?Express, 20 mars)?; ??Apr?s les premiers succ?s militaires, la propagande libyenne redouble?? (titre d?une d?p?che AFP, 11 mars)?; ??? l??cole de la propagande Kadhafi ? (titre d?un reportage de Delphine Minoui, du Figaro, 19 mars)?; etc.

Cette distance salutaire (et largement justifi?e en l?occurrence) ne s?applique ni aux prises de position des gouvernements impliqu?s dans l?offensive militaire contre le r?gime de Kadhafi, ni aux informations distill?es par leurs forces arm?es, ni ? leur vocabulaire. Comme s?ils ne relevaient pas eux aussi d?une propagande dont le journalisme de guerre se serait affranchi. Ce dont on est en droit de douter?
Julien Salingue (avec Henri Maler)

http://www.acrimed.org/article3561.html http://www.acrimed.org/article3561.html

A propos de

avatar

Check Also

7 pistes de réflexion sur la peine de mort, abolie il y a 40 ans en France

« Notre responsabilité de protéger et de défendre la vie humaine à chaque étape de son ...