Accueil / T Y P E S / Articles / Les solutions ? apporter ? la crise economique
Photo : Flickr openDemocracy

Les solutions ? apporter ? la crise economique

Photo : Flickr openDemocracy
Photo : Flickr openDemocracy

Lisa Melia DOSSIER ?conomie ET Politique

C?est dans un amphith??tre rempli que Lionel Jospin a fait son entr?e, sous les applaudissements, le 20 avril dernier ? l?Universit? de Montr?al. Lionel Jospin est une figure politique fran?aise tr?s connue dans l?Hexagone, puisqu?il a ?t? Premier ministre du pr?sident Jacques Chirac de 1997 ? 2002. Affili? au parti socialiste, il a un temps enseign? l??conomie, ce ? quoi il est revenu le temps de cette conf?rence, organis?e par le Centre d??tudes et de recherches internationales, sur les enseignements que les gouvernements et les institutions ?conomiques devraient tirer de la crise ?conomique qui secoue la plan?te depuis le d?but de l?ann?e 2008.

Une crise d?abord financi?re

Lionel Jospin a d?abord soulign? que la crise ?tait avant tout financi?re. D?apr?s lui, on a r?alis? en 2007 que quelques ?tablissements financiers regroup?s ? Wall Street pouvaient mener le syst?me entier ? la banqueroute. ?Aucune zone de la plan?te n?est ?pargn?e, rappelle M. Jospin. Chacun a sa part de responsabilit? dans les dysfonctionnements, mais en v?rit?, si on va au fond des choses, c?est le syst?me ?conomique et financier lui-m?me qui est d?s?quilibr?.?

Depuis les ann?es 80, une industrie financi?re mondiale sans r?gulation s?est d?velopp?e. Des cr?dits sont accord?s ? des familles qui n?ont pas les moyens de les rembourser. La sp?culation, ce jeu qui consiste ? anticiper les mouvements de la bourse, et m?me ? les influencer, en achetant ou vendant des produits financiers, a ?t? laiss?e sans contr?le.

Pourtant, plusieurs alertes auraient d? inqui?ter les experts financiers. Dans la d?cennie 90, les crises financi?res se sont multipli?es au Mexique, au Japon, en Argentine, en Russie. ?Elles n??taient pas tenues pour alarmantes, en d?pit de leur ampleur, parce qu?elles survenaient ? la p?riph?rie du syst?me?, ass?ne Lionel Jospin. C?est pourquoi le choc a ?t? d?autant plus violent en 2008: cette fois, c?est le c?ur du syst?me qui ?tait touch?, dans le pays du capitalisme, que l?on croyait pourtant in?branlable.

Une crise ?conomique et sociale

Il ?tait pourtant in?vitable que la crise financi?re devienne une crise ?conomique, car ces deux mondes sont intimement m?l?s l?un ? l?autre, ce qui m?ne ? une augmentation des faillites et des licenciements. ?La crise ?conomique va entra?ner son lot de souffrances, affirme M. Jospin. Subiront le plus ces maux ceux qui en sont le moins responsables.? Il souligne le sentiment d?injustice et de col?re parmi les citoyens, qui vont devoir supporter le co?t de la crise alors que les grands patrons de la finance continuent ? recevoir des salaires et des primes de d?part tr?s ?lev?s.

Les r?ponses gouvernementales ? la crise

Les gouvernements se sont empress?s de renflouer les ?tablissements financiers, ?ce qui ?tait absolument indispensable pour ?viter la banqueroute g?n?rale et un d?sastre ?conomique?, affirme Lionel Jospin.

Il note d?ailleurs que la crise a conduit ? une v?ritable r?habilitation de l??tat: ce sont les m?mes experts qui sommaient les ?tats de ne pas intervenir dans l??conomie qui demandent maintenant des aides pour ?viter au syst?me de sombrer. ?Les dogmes lib?raux ont vol? en ?clat!? Cependant, les milliards d?pens?s par les banques centrales et les gouvernements seront, ? plus ou moins long terme, pay?s par les citoyens.

Les solutions de la crise

L?ancien Premier ministre est clair sur la question des solutions de la crise: il faut assainir le syst?me financier global. Contrairement ? la crise de 1929, qui a trouv? son origine dans les d?s?quilibres n?s de la Premi?re Guerre mondiale, la crise de 2009 vient du syst?me lui-m?me. ?Sortir de cette crise vraiment et ?viter son renouvellement suppose de modifier [le syst?me] profond?ment.?

Or, le G20, tenu ? Londres le 2 avril dernier, est tr?s insatisfaisant, selon Lionel Jospin. Le fait de tenir une r?union ??largie? ? 20, qui inclue des pays comme la Chine et le Br?sil, des acteurs ?conomiques aujourd?hui incontournable est un point positif. De m?me que le refus du protectionnisme et l?affirmation du besoin de contr?le et de r?gulation. Cependant, les gouvernements ne sont pas all?s assez loin, estime M. Jospin.

?La crise ne doit pas nous faire oublier les d?fis de long terme.? L?ancien Premier ministre a en effet rappel? que d?autres probl?matiques telles que les ressources naturelles, les catastrophes climatiques dues au r?chauffement de la plan?te, la famine et les probl?mes de d?mographie ?taient ? prendre en compte aussi. En conclusion, ?nous devons chercher un nouveau mode de d?veloppement. Il ne faut pas tourner le dos ? l?id?e de progr?s, mais en renouveler le sens.?

Pour en savoir plus, vous pouvez visiter le site du CERIUM.

Autres textes sur Politique

Faut-il l?gif?rer?l?Internet?

Le poids du Qu?bec dans le?Canada

Fun?railles de Michel?Chartrand

Une crise financi?re qui ne touche pas tout le?monde

Les premieres lecons de la crise?economique

A propos de

avatar

Check Also

La numérisation du quotidien, une violence inouïe et ordinaire

Quand, selon Reporterre, le système a barre sur nos vies, individuellement et collectivement, grâce au ...