Accueil / T Y P E S / Chroniques / Les personnes oubli?es du syst?me social en temps ?lectoral

Les personnes oubli?es du syst?me social en temps ?lectoral

Ce temps ?lectoral f?d?ral donne l’occasion de sortir de l’ombre les personnes qui n’ont plus de voix pour raconter les v?rit?s si simples de leurs quotidien : les personnes vivant sous le seuil de la pauvret?, souvent inaptes au march? du travail ; les personnes ? mobilit? restreinte ou ? limitations fonctionnelles importantes, ou encore, les personnes handicap?es, reconnues ou non, par la loi de Revenu Canada.

Gaby est une femme de 53 ans qui n’a pas encore acc?s ? la r?duction de prix de son loyer avec l’organisme : « Allocation logement ». Malheureusement, comme la dame n’a pas encore atteint 55 ans, elle paie, comme tant d’autres, plus de la moiti? de son revenu pour se loger. Apr?s avoir pay? le chauffage, l’?picerie, au minimum, le t?l?phone, il ne lui reste 40$. Pour recevoir la surprise d’un nouveau m?dicament pour sa maladie r?cemment diagnostiqu?e du diab?te qui entra?ne des frais nouveaux et impr?vus, comme tant d’autres n’est-ce pas.

Gaston est veuf depuis peu. Il vit avec ses trois enfants ?g?s de 2 ? 9 ans. Quant arrive le temps des classes, c’est la panique : Gaston a de la difficult? ? se trouver une gardienne fiable. Il a un besoin imp?ratif de cette gardien pour se rendre ? l’h?pital, une semaine ou deux, et ce, deux fois par ann?e. Il souffre de d?pression. M?me s’il est bien suivi, rien n’est dr?le pour ce jeune p?re de famille qui a le courage et la volont? d’essayer de se trouver du travail. Mais quels employeurs voudraient l’embaucher ?

M?lanie, 35 ans, est d?clar?e invalide ? vie et reconnue comme soutien financier aupr?s de l’aide sociale. Malheureusement, elle n’a pas acc?s ? un chauffeur qui l’accompagnerait quatre fois par ann?e chez son m?decin. Un d?m?nagement s’imposerait pour cette femme d?munie financi?re. Il y a quelques ann?es, elle ?tait une femme d’affaires. Un accident de travail est venu interrompre sa carri?re en raison des douleurs chroniques qui ont suivi l’accident. Elle a pay? parce qu’elle n’?tait pas assur?e. M?lanie re?oit une aide m?nag?re moyennant un versement de $28 pour trois heures de m?nage aux deux semaines, avec la collaboration du CLSC de sa r?gion, d’un organisme communautaire et avec l’accord de l’assurance-maladie. Comme M?lanie vient de subir une importante op?ration, elle a droit ? une aide ? l’hygi?me, une fois par semaine, de l’organisme communautaire avec le soutien du CLSC. Pour la p?riode de son r?tablissement, cette aide est gratuite. Toutefois, avant de recevoir cette assistance, M?lanie a d? se d?brouiller pendant 5 semaines pour son hygi?ne personnelle : incroyable mais c’est pourtant r?alit? !

J’esp?re que ma lettre sera publi?e. Parce que nous sommes dans une p?riode o? le syst?me de sant? et de services sociaux semble trop oubli? des ?lus politiques. C’est le temps d’am?liorer ce service public pour les personnes d?munies et sans voix. R?veillez-vous la-haut : tant de citoyens sans voix vous parlent ? travers ce simple texte. Et, quand vous irez discuter de cas dans un restaurant, songez ? diminuer les frais de votre facture. Peut-?tre alors qu’un dossier d’injustice sociale sera mieux suivi dans notre soci?t? si individualiste.

A propos de

avatar

Check Also

L’Ekranoplan d’Alekseïev, une formule d’avenir ? (1)

L’industrie aéronautique innove constamment, comme la spatiale. Mais parfois des projets très innovants restent en ...