Accueil / T Y P E S / Articles / LES PARADIS FISCAUX

LES PARADIS FISCAUX

?OSCAR FORTIN

Pendant que la grande majorit? des citoyens et citoyennes pr?parent leur d?claration de revenus et que les gouvernements s?acharnent ? ?liminer leur d?ficit, d?autres choisissent plut?t l??vasion fiscale, leur permettant de sauver ainsi des millions et des milliards de dollars qui, autrement, iraient dans les coffres de l??tat. Il ne leur vient pas ? l?esprit que l??tat est le premier responsable du bien commun de la soci?t? et que c?est avec ces imp?ts qu?il finance, entre autres, la sant?, l??ducation et l?ensemble des infrastructures essentielles ? toute soci?t?.

J?ai donc pens? partager avec vous ce bref documentaire qui ne manquera pas de vous inspirer des r?flexions et des commentaires sur l??vasion fiscale planifi?e et les paradis fiscaux qui leur assurent s?curit? et discr?tion.

Je pense que l?occasion est bien choisie pour parler de ces paradis fiscaux et de ceux qui en sont des clients privil?gi?s. Je sais qu?il y a beaucoup d?autres documentaires traitant de ce sujet. J?esp?re qu?ils seront port?s ? la connaissance des lecteurs et lectrices de Vigile.

Il ne serait pas surprenant d?apprendre que les premiers ? profiter de cette voie soient ceux qui b?n?ficient le plus des subventions gouvernementales, se prononcent contre l??ducation gratuite et accessible ? tous, se font les promoteurs de la privatisation des services de sant?, etc.

Voici donc mon petit documentaire.

Tout r?cemment ont ?t? r?v?l?s des millions de donn?es d’information sur les paradis fiscaux et ceux qui en sont les principaux clients. Pour en savoir plus, je vous r?f?re ? cet article.

 

? vous de l?enrichir.

Oscar Fortin

Qu?bec, le 7 mars 2013

http://humanisme.blogspot.com

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Ce-que-l-affaire-Cahuzac-revele-sur-les-parasites-fiscaux-17387.html

 

A propos de

avatar

Check Also

L’Ekranoplan d’Alexeïev, une formule d’avenir (2) ?

Les Ekranoplanes c’est toute une histoire, celle qui constitue aujourd’hui notre feuilleton de l’été. Car ...