Accueil / A C T U A L I T É / Les impostures ?cologistes – Chapitre 2 : Pr?server la Plan?te

Les impostures ?cologistes – Chapitre 2 : Pr?server la Plan?te

Image Flickr par leshumainsassocies

La pr?servation de la Plan?te est le plus petit d?nominateur commun aux diff?rentes fractions de la population travaill?es par les affres de la mauvaise conscience ?cologiste. Lorsque vous demandez ? un quidam indistinct ce qu?est l??cologie, il vous r?pondra invariablement, et quel que soit son niveau d?ignorance de cette science, qu?il s?agit l? d?actions humaines ? mener afin d?aider la terre nourrici?re ? vivre mieux et plus longtemps, un peu ? la fa?on d?une ?quipe m?dicale s?acharnant ? maintenir en vie pr?caire un organisme que d?autres forces auraient ?puis?.

L?id?e g?n?ratrice est donc que la plan?te est en danger plus ou moins mortel et souffre d?une maladie que l?homme, cet ?tre supr?me, a eu le pouvoir extraordinaire de d?clencher et aura le pouvoir non moins fantastique de juguler. Cette id?e en induit donc une autre, celle que l?homme est sup?rieur ? la nature, qu?il peut tout faire et tout d?faire, pour peu qu?il le d?cide fermement et s?y attelle prestement.

Ivan Illich disait en son temps que nous vivions dans un monde o? les ?conomistes avaient remplac? les pr?tres parce que l?opinion publique croyait d?finitivement plus les premiers que les seconds, aujourd?hui les ?cologistes ont largement supplant?s les ?conomistes dans la hi?rarchie cr?dible du bon peuple et la nouvelle religion universelle, incontestable et pl?nipotentiaire est bien devenue celle de ces charlatans m?diatiques autoproclam?s d?positaires d?une science dont ils ignorent presque tout. Ces nouveaux pr?tres usurpateurs d?un ?vangile qui ne les concerne gu?re fondent donc leur autoritarisme totalitaire sur une interpr?tation erron?e d?une science r?cente, re-qualifi?e par eux en bible incontestable, et d?clinent leur incomp?tence en de multiples slogans politiques et mercantiles.

La plan?te est vieille de 4,5 milliards d?ann?es alors que l?homme industriel ne compte pas plus de 160 ann?es au compteur des temps modernes. Parall?lement la science ?cologique compte environ 100 ans et son travestissement par les ?cologistes ? peine 30. Cette vision tr?s peu lointaine du bout de leur nez ne chagrine toutefois pas ces derniers et, leur incommensurable orgueil les pr?servant du doute voltairien, ces savants n?ophytes s?attribue sans autre ?tat d??me le titre ronflant de d?tenteurs de la v?rit? pour la plan?te. Peu comp?tents en ?cologie, ils n?en sont pas moins rou?s en mati?re de strat?gie politique ancestrale et, s?inspirant des vielles techniques d?endoctrinement du clerg? s?culier, basent leur pouvoir de persuasion sur la bonne vieille peur eschatologique, la destruction de la Plan?te faisant alors office d?enfer et de purgatoire r?unis.

Puis, vulgarisation oblige, ce spectre de la Plan?te se d?robant sous nos pas est d?clin? ? toutes les sauces de la vie courante : ?teindre la lumi?re c?est pr?server la Plan?te, trier ses ordures c?est pr?server la Plan?te, rouler moins vite c?est pr?server la Plan?te, utiliser des cosm?tiques sans paraben c?est pr?server la Plan?te, manger bio c?est pr?server la Plan?te, etc.., etc? etc? Mais tel le paroissien d?antan, le consommateur d?aujourd?hui a toujours l??me du p?cheur et peine ? ne pas contrevenir aux commandements de la religion. Qu?? cela ne tienne, m?me faute m?me contrition : pour un exc?s d?utilisation de ton SUV tu trieras trois fois de suite tes ordures, pour avoir emprunt? la transamazonienne pendant tes derni?res vacances tu mangeras un fenouil bio entier ? chaque repas pendant 7 jours, pour avoir chauff? ton loft de 200m? ? 25? pendant tout l?hiver tu voteras 5 fois pour Eva Joly, etc?, etc?, etc?

En r?alit? ce concept de pr?servation de la Plan?te est tout aussi loufoque que celui d?un Dieu tout puissant ayant cr?? le monde et pr?sidant ? nos destin?es, mais il risque de n?en ?tre que plus redoutable quand on constate les d?g?ts d?j? caus?s par son funeste pr?d?cesseur. Consid?r? sous un autre angle, en termes purement objectifs cette fois, il appara?t que ce concept n?est m?me pas un faux probl?me et qu?il n?est carr?ment pas un probl?me du tout. D?s lors il convient de proclamer bien haut et bien fort, sur tous les toits du monde, des tours de verre aux masures en torchis : la Plan?te ne craint rien ! Elle n?a certainement pas besoin d??tre pr?serv?e, et surtout pas par les mis?rables microbes m?galomanes et suffisants que nous sommes. Elle peut modifier et r?g?n?rer son eco-syst?me ? loisir, sans avoir ? en r?f?rer ? qui que ce soit et se fiche pas mal de nos poubelles, de nos p?ches intensives, de nos crashes nucl?aires et autres pets ridicules.

Elle l?a d?j? fait et le refera encore, m?me quand l?esp?ce humaine aura disparue, ayant fait son temps comme toutes les autres esp?ces vivantes, et que la galaxie d?Androm?de viendra percuter notre syst?me solaire cr?ant ainsi l?une des plus formidables redistribution de forces que l?univers ait jamais connu.

A propos de

avatar

Check Also

Discours de Thomas Sankara devant l’assemblée générale de l’ONU le 4 octobre 1984

Ce jeune officier qui roulait en Renault 5 pour ne pas gaspiller les deniers de ...