Accueil / A C T U A L I T É / Les b?n?fices d?une sortie de l?euro selon Jacques Sapir

Les b?n?fices d?une sortie de l?euro selon Jacques Sapir

Int?ressante??tude de Jacques Sapir?sur les m?rites et inconv?nients d?une sortie de l?euro. Il ressort de son texte court mais dense que les avantages d?un retour aux monnaies nationales primeraient largement sur les risques que les eurol?tres d?cha?n?s montent en mayonnaise pour affoler la foule (des ?lecteurs).

L?enterrement de quelques id?es re?ues

Jacques Sapir tord d?abord le cou ? quelques grossi?res id?es re?ues?:

  • non, ni l?Union europ?enne, ni la zone euro ne peuvent pr?tendre repr?senter toute l?Europe ? elles seules?;
  • non, ni l?une ni l?autre n?ont ?t? des ?forces de paix? sur le vieux continent, mais???cause de conflit en pr?cipitant hier la d?sint?gration de l?ex-Yougoslavie et la guerre civile qui en a r?sult??(on pourrait rajouter l?exemple tout frais de la dissolution de l?Ukraine par des putschistes ?pro-euro?)?;
  • enfin, plut?t que de faciliter la coop?ration entre les pays membres, UE et zone euro ont surtout fig? leurs relations entre ceux-l?, favoris? la contagion de la crise financi?re de 2008 et ouvert toutes grandes les vannes du ch?mage de masse.

Les trois avantages d?un retour ? une monnaie nationale

Sortir de l?UE et de sa monnaie unique implique naturellement un retour ? des monnaies nationales. Jacques Sapir en a mesur? pr?cis?ment les trois avantages?:

  • une d?valuation de fait d?environ 20?% du Franc entra?nerait ce ?choc de comp?titivit?? si recherch? et b?n?ficierait ? la croissance, m?me en cas de d?valuation plus importantes des monnaies espagnoles et italiennes?;
  • l?effet b?n?fique imm?diat sur les recettes fiscales diminuerait fortement le poids de la dette?;
  • l?impact b?n?fique de la reprise sur l?emploi serait ?galement et rapidement cons?quent.

Ne pas sur?valuer les inconv?nients d?une d?valuation

Jacques Sapir ne n?glige pas les inconv?nients r?sultants d?une sortie de l?Euro et d?une forte d?pr?ciation du Franc. Inconv?nients???qu?il ne faut cependant pas s?exag?rer??. Sapir en r?pertorie quatre?:

  • la hausse du prix des carburants, r?sultant d?une d?pr?ciation de 20?% du Franc, n?exc?derait pas 6?%?;
  • la perte des d?tenteurs ?trangers d?obligations fran?aises seraient en partie compens?e par la hausse des taux d?int?r?ts?; il n?y aurait aucun changement pour les d?tenteurs fran?ais de cette dette puisque celle-ci est essentiellement d?tenue par des banques fran?aises?;
  • l?inflation d?e ? la d?valuation serait aussi limit?e ? 5?% la premi?re ann?e, 3?% la suivante?;
  • enfin, le risque politique serait surtout grand que pour les pays membres qui prendraient trop tard et en marche le train du retour in?vitable aux monnaies nationales.

Une analyse pertinente et philosophiquement satisfaisante

On peut reprocher ? Jacques Sapir de fonder son analyse sur les credos du monde d?avant?: la reprise, la croissance, la comp?titivit?, le mythe du retour ? l?emploi. Mais tant qu?? faire de rester dans une certaine logique ?conomique, le choix de Sapir para?t infiniment plus sain que les h?r?sies malsaines impos?es par la Tro?ka.

On pourrait trouver un brin excessif son recours syst?matique ? une mod?lisation math?matique qui ne prend gu?re en compte l?impond?rable des r?actions humaines.

Les grotesques ?tudes, catastrophistes ? l?extr?me, comme celles de?l?Institut Montaigne, brandissant leurs ?pouvantails dans le seul but, id?ologique, de discr?diter toute remise en cause des vieilles structures finissantes, montrent que l?oligarchie dominante est absolument pr?te ? tout, m?me au pire, pour pr?server ses int?r?ts et son pouvoir.

Il n?en demeure pas moins que les conclusions de Jacques Sapir restent bien plus pertinentes ? et philosophiquement bien plus satisfaisantes ? que les cris d?orfraies path?tiques pouss?s par les tenants d?un monde r?volu et d?un ordre d?testable.

 

Le Y?ti

 

A propos de

avatar

Check Also

La Suède de Maria Wern

Depuis plusieurs années, je regarde la série suédoise Maria Wern, du nom d’une commissaire de la ...