Accueil / A C T U A L I T É / Le vrai scandale de corruption: Inter-Alpha

Le vrai scandale de corruption: Inter-Alpha

groupe Inter-Alpha

GILLES GERVAIS

Une vague de scandales d?ferle sur le Qu?bec. Chaque soir, au T?l?journal de Radio Canada, des personnalit?s sont mises en accusation : le Premier Ministre, un ancien Ministre de la Justice, des membres du Cabinet provincial, des entrepreneurs en construction, des syndicalistes, des figures du crime organis?, des maires, …etc. Nous avons affaire ? une bo?te de nouvelles, qui mets les ?lus dans le ? box ? des accus?s, et qui mets en bo?te les t?l?spectateurs!

L?opposition ? l?Assembl?e Nationale encourage ce journalisme d?enqu?te qui cr?e la nouvelle et, sans aucune retenue, abuse du principe d?immunit? parlementaire pour nous pr?senter du grand guignol.

L?opposition salive et r?ve de gouverner en esp?rant que l??talement au grand jour des ? scandales de corruption ? ? Radio Canada et au Salon bleu chassera le gouvernement lib?ral du pouvoir de fa?on encore plus exp?ditive que le scandale des commandites chassa les lib?raux f?d?raux d?Ottawa.

Le peuple est mis ? contribution : on lui demande de signer une p?tition adress?e ? l?Assembl?e Nationale afin d?obtenir une commission d?enqu?te publique. Le peuple est d?sormais convaincu qu?il y a effectivement quelque chose de ? pourri dans le royaume du Qu?bec ? et que l?on ne peut plus faire confiance aux ?lus. Le gouvernement lui-m?me devrait peut-?tre ?tre mis sous tutelle? Mettre en place, temporairement, une ? gouvernance ? plut?t qu?un gouvernement ?

?tats-nations souverains contre Empire mon?tariste

Examinons d?abord les ?v?nements r?cents ? la lumi?re de la crise mondiale. En Europe, une v?ritable guerre ? finir est engag?e entre, d?une part, les ?tats-nations souverains et, d?autre part, un empire mon?tariste en banqueroute, centr? dans la ? City ? ? Londres avec des ramifications ? Wall Street et ailleurs.

La m?me crise financi?re frappe l?Europe, les ?tats-Unis, le Canada et l?ensemble de la plan?te. La seule diff?rence notable est la position qu?un pays occupe sur la liste des ? hit-men ?conomiques ? ? la solde du cartel bancaire imp?rial. Nous sommes confront?s ? un ph?nom?ne global. Il est possible de discuter de sympt?mes et d?effets locaux, mais la cause v?ritable est globale ainsi que la solution.

Le c?ur du probl?me est le groupe bancaire Inter-Alpha (1) qui repr?sente environs 70% du syst?me bancaire mondial. Inter-Alpha fait face ? une faillite dont l?ampleur aura des cons?quences plus d?sastreuses, pour l?ensemble des populations du globe, que la faillite des banques Bardi et Peruzzi au milieu du XIVe si?cle qui engendra un ? nouvel ?ge des t?n?bres ? sur le continent europ?en. Les gouvernements doivent donc intervenir d?urgence, mais en faveur des ?tats-nations et des citoyens!

Les victimes europ?ennes de l’hydre financi?re Inter-Alpha sont nombreuses : aujourd?hui la Gr?ce et l?Irlande, demain le Portugal, l?Espagne, puis ensuite viendront le Canada et les autres.

Faire face ? une nouvelle menace fasciste

L??conomiste am?ricain Lyndon Larouche a mis en garde tous les patriotes du monde sur le p?ril actuel :

? Le symbole cl? dans cette histoire sont les deux grandes banques irlandaises : elles sont en ?tat de faillite, mais il s?agit de banques priv?es. Et que veulent faire les gens comme Trichet ? Ils veulent que le gouvernement irlandais assume la dette de ces deux banques, via le fonds europ?en contr?l? par l?UE, ce qui ?limine de facto la souverainet? irlandaise. Il s?agit de la dette priv?e de banques li?es au groupe Inter-Alpha de Lord Jacob Rothschild, qui exerce un contr?le pr?pond?rant sur la finance europ?enne. Ces int?r?ts commandent ? l?UE de racheter cette dette usuri?re et de la faire payer aux nations d?Europe, abandonnant de fait toute souverainet?.

? Avec ces ?v?nements, nous sommes sur le point de voir dispara?tre de la surface de la terre, l?id?e m?me d??tat-nation souverain comme institution. De ce c?t?-ci de l?Atlantique, la ru?e r?publicaine sur le Congr?s repr?sente une menace fasciste de la pire esp?ce, avec le consentement du Parti d?mocrate. Nous sommes aussi sur le point de perdre notre souverainet?, nos vies et tout ce que nous avons, tout ?a pour un gang de pr?dateurs.

? Ils appellent ce nouveau paradigme un syst?me de ? gouvernance ?, pas ? gouvernement ?, mais ? gouvernance ?. Et gouvernance veut dire que ce sont des institutions internationales ext?rieures au pays qui prennent le contr?le de ce qui est cens? ?tre notre gouvernement. Et ce gouvernement n?a plus aucun pouvoir en dehors d?appliquer les ordres de ce nouveau syst?me international imp?rial dont l?UE doit devenir le centre ?. (2)

La victoire des ?tats-nations souverains requiert un effort coordonn?. L?arme de choix des nations pour abattre Inter-Alpha, ce monstre ? t?tes multiples, s?appelle la loi Glass-Steagall.

La seule option est le Glass-Steagall (3)

Sans une r?forme selon les crit?res de la loi Glass-Steagall, men?e dans l?esprit de celle du Pr?sident Franklin Delano Roosevelt, ?liminant les caract?ristiques mon?taristes des syst?mes de la ?City? de Londres et de Wall Street, il y a peu d?espoir que les ?tats-nations europ?ens puissent survivre.

La proposition selon laquelle il faudrait revenir au statu quo d?avant l?Euro, de r?tablir les monnaies nationales, d?invalider le Trait? de Maastricht, le Pacte de Stabilit? et le Trait? de Lisbonne, puis retourner ? une Europe d??tats-nations souverains est ad?quate et n?cessaire, mais elle exige aussi le passage de la loi Glass-Steagall, d?abord aux ?tats-Unis puis en Europe.

Une fois cette ?tape franchie, il devient alors possible d?amener les quatre puissances que sont les ?tats-Unis, la Russie, la Chine et l?Inde ? coordonner leurs efforts afin d?initier un nouveau syst?me de cr?dit international (4), ? taux de change fixe inspir? par l?approche d?Alexandre Hamilton, le premier Secr?taire au Tr?sor am?ricain.

? L?Art du mensonge politique ?

Gottfried Leibniz (1646-1716) et Jonathan Swift (1667-1745) furent au centre d?une conspiration transatlantique pour ?tablir et consolider des r?publiques humanistes dans le nouveau monde afin que celles-ci puissent, un jour, lib?rer l?Europe du mod?le oligarchique v?nitien qui dominait le continent ? partir des centres financiers de la Hollande et de l’ Angleterre.

Leurs ?crits et actions politiques auraient avantage ? ?tre ?tudi?es en Am?rique afin d??lever le d?bat politique aux ?tats-Unis, au Canada et au Qu?bec. Swift, l?humaniste irlandais, dans une satire virulente, ?Les Voyages de Gulliver? (5), d?crit brillamment comment la perfide Albion s?y prend pour manipuler les passions politiques ?troites des Lilliputiens.

Swift examine ?galement le probl?me des mises en accusation politique dans un court trait? intitul? ?L?art du mensonge politique? dont quelques passages sont reproduits ? la note (6).

Un Glass-Steagall global

L?enqu?te publique qui avait ?t? demand?e lors de la r?cente contre-performance ? la Caisse de d?p?t et de placement du Qu?bec n?a pas eu lieu. On aurait d? exiger et obtenir une enqu?te publique ?largie pour couvrir les ?v?nements et malversations qui, dans l?ensemble du Canada, ont nourri la crise internationale. En somme, on aurait d? tenir une enqu?te de type ? P?cora ? (7).

La promulgation d?une ? loi Glass-Steagall ? aurait eu pour effet de s?parer les fonctions des banques de d?p?t de celles des banques d?investissement, une mesure essentielle dans toute r?organisation ordonn?e de notre syst?me bancaire.

Si les ?tats-Unis, la Russie, la Chine et l?Inde votent un Glass-Steagall global, alors le cours de l?histoire peut basculer en un jour. La chute d?Inter-Alpha lib?rera l?humanit? du joug, plus que mill?naire, des oligarchies financi?res.

–30–

Notes : :

(1) article de John Hoefle — ? The Inter-Alpha Group : Nation-Killers for Imperial Genocide ?, paru originalement dans la revue ?lectronique EIR online, vol. 37, no 36 issue dated September 17, 2010.http://www.committeerepubliccanada.ca/PDF/THE_INTER_ALPHA_%20GROUP_NationsKillersforImperialGenocide.pdf

(2)? ? Irlande : la bataille pour la souverainet? des ?tats-Nations et votre souverainet? ?.http://www.committeerepubliccanada.ca/IrlandelabataillepourlasouverainetedesEtatsNationsetvotre%20souverainete.htm

(3) article de Gilles Gervais : ? LA SEULE OPTION EST LE GLASS-STEAGALL ?.http://www.centpapiers.com/la-seule-option-est-le-glass-steagall/13818

(4)? article de Benoit Chalifoux: ?De l?ind?pendance des banques centrales?.http://www.committeerepubliccanada.ca/DelIndependanceDesBanquesCentrales.htm

(5) ? lire le passage sur les raisons d?une guerre dans le royaume de Lilliput. Voir aussi www.comiterepubliquecanada.ca section De Venise ? l?Imp?rialisme Britannique, l?article de Th?odore Rottier : ? Leibniz et Swift contre l??mergence de l?Empire britannique ? pour les d?tails des r?seaux politiques de Swift sur le continent.

(6)?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????? L?art du mensonge politique

par Jonathan Swift (1667-1745)

?…Apr?s avoir bien consid?r? la vaste ?tendue de la surface cylindrique de l??me et le grand penchant qu?ont tous les hommes de ces derniers temps ? croire les mensonges, je suis persuad? que le moyen le plus efficace pour combattre et d?truire un mensonge est de lui opposer une autre mensonge. Le penchant de l??me vers la malice est un effet de l?amour-propre ou du plaisir et de la satisfaction secr?te que nous avons de trouver les hommes plus m?chants, plus l?ches, plus m?prisables et plus malheureux que nous-m?mes : et la passion qui nous entra?ne vers le merveilleux, proc?de de l?inactivit? de l??me ou de son incapacit? ? ?tre mue par les choses vulgaires ou communes et y prendre le moindre plaisir. Le mensonge politique est l?art de convaincre le peuple, l?art de lui faire accroire des fausset?s salutaires et cela pour quelque bonne fin. Il faut plus d?art pour convaincre le peuple d?une v?rit? salutaire que pour lui faire accroire et recevoir une fausset? salutaire. Une abondance de mensonges politiques est une marque certaine de la libert? anglaise. Il y a trois sortes de mensonges : le mensonge de calomnie, le mensonge d?addition ou d?augmentation, le mensonge de translation. Le mensonge d?addition donne ? un grand personnage plus de r?putation qu?il ne lui en appartient et cela pour le mettre en ?tat de servir ? quelque bonne fin ou ? quelque dessein qu?on a en vue. Le mensonge de d?traction, de m?disance, de calomnie, ou le mensonge diffamatoire, est celui par lequel on d?pouille quelque grand homme de la r?putation qu?il s?est acquise ? juste titre de peur qu?il ne s?en serve au d?triment du public. Enfin, le mensonge de translation est celui qui transf?re le m?rite d?une bonne action d?un homme ? un autre homme.

?…Lequel des deux partis, des Whigs ou des Tories, est-il le plus habile , le plus vers? dans l?art du mensonge politique ? J?avoue que c?est quelquefois l?un, quelquefois l?autre, dont les mensonges politiques sont mieux re?us et trouvent plus de cr?ances, mais je reconnais toujours qu?ils ont, l?un et l?autre, de grands g?nies parmi eux. J?attribue les mauvais succ?s des uns et des autres ? la trop grande quantit? de mauvaises marchandises qu?ils veulent d?biter tout ? la fois : ce n?est pas le meilleur moyen d?en faire accroire au peuple que de vouloir lui en faire avaler beaucoup d?un coup ; quand il y a trop de vers ? l?hame?on, il est difficile d?attraper des goujons. Il faut que le parti qui veut r?tablir son cr?dit et son autorit? s?accorde ? ne rien dire et ? ne rien publier pendant trois mois, qui ne soit vrai et r?el. C?est le meilleur moyen pour acqu?rir le droit de d?biter des mensonges les six mois suivants. Mais j?avoue qu?il est presque impossible de trouver des gens capables d?ex?cuter ce projet. Il n?y a point d?homme qui d?bite et r?pande un mensonge avec autant de gr?ce que celui qui le croit. La r?gle de la soci?t? doit ?tre d?inventer chaque jour un mensonge, quelquefois deux, et dans le choix de ces mensonges, il faut avoir ?gard et faire attention au temps qu?il fait et ? la saison o? l?on est : les mensonges pour ?pouvanter et imprimer la terreur font des merveilles et produisent de grands effets dans les mois de novembre et de d?cembre, mais ils ne font pas si bien et n?ont pas tant d?efficacit? en mai et en juin, ? moins que les vents d?est ne r?gnent alors. Il faut qu?il y ait une peine ou amende impos?e ? quiconque parlera d?autre chose que du mensonge du jour ?.

(7)? ?Appel ? constituer sans d?lai une commission canadienne d?enqu?te parlementaire sur la crise financi?re ?http://www.committeerepubliccanada.ca/PDF/Appel%20final.pdf

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Election présidentielle 2022 : la gauche en perdition…

En pleine crise sanitaire, alors que le Président de la République multiplie les exercices de communication, ...