Accueil / T Y P E S / Chroniques / Le Pouvoir du Verbe

Le Pouvoir du Verbe

«  Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots. »
Jean Jaur?s

Depuis que l’homme s’emploie ? d?crire ce qu’il observe et ce qu’il ressent, les mots lui servent de support pour transmettre aux autres sa r?alit?. Pourtant, nous n’accordons pas tous le m?me sens au m?me mot et employons des termes diff?rents pour d?crire un m?me ph?nom?ne.

Les mots, si on sait bien les combiner, produisent un effet de persuasion voire une certaine s?duction. En mettant dans un certain ordre les termes que conna?t le destinataire, on le rassure et gagne sa confiance. Prenons, par exemple, la publicit? qui ajoute au pouvoir du verbe celui de la musique et de l’image. Plus invasive encore lorsqu’elle devient propagande, elle choisit les bons vecteurs, en sachant toucher le public cibl? de fa?on r?p?titive et efficace, en le mettant dans de bonnes dispositions pour recevoir le message.

Une autre forme de pouvoir du verbe ressort ? la litt?rature : efficace, non seulement par l’information qu’elle nous d?livre, elle est aussi puissante par sa fa?on d’?voquer une multitude de sentiments et d’?motions offerts ? l’interpr?tation de chacun. Son pouvoir merveilleux et redoutable s’exerce sur le cœur, l’intelligence et l’esprit.

Le choix des mots est devenu une affaire s?rieuse. Ne signale-t-il pas toujours une certaine forme d’adoption ou de refus des id?es et des choses ? On se doit de r?fl?chir aux mots que l’on emploie surtout depuis que notre soci?t? a adopt? la tendance du politiquement correct. Une censure qui repose sur des proc?d?s qui ne sont pas loin de devenir des tics. Comme le but est de ne pas appeler les choses par leur nom, on recourt ? des formulations n?gatives – beaucoup plus p?joratives selon moi- comme « non apprenant » (un cancre), ou « contre-performance » (en fait, un ?chec) ; on ne meurt plus, on « part »…

Mots-cl?s, mantras, mot magique, mot maudit, mot cach?…Il y a tant de mots qui restent ? dire et ? ?crire. Des mots pr?cieux qu’il faut garder. Des mots rares comme l’eau d’un d?sert. Des mots que l’on conserve dans son cœur, mots qui r?chauffent et font tomber toutes les armures, des mots qui lib?rent et qui r?concilient.

Mais il y a aussi ceux qu’on ne dira jamais, dangereux ou trop vrais. Des mots durs, tranchants, qui blessent ou tuent. De ces mots qui font mal, foudroient comme un ?clair dans un ciel sans nuages. Des mots que l’on voudrait reprendre…trop tard.

A propos de

avatar

Check Also

Écrire, un plaisir sans cesse renouvelé

Si le « plaisir d’amour » ne dure qu’un moment, comme le souligne la célèbre romance de Florian ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Bravo pour cet article si humain et touchant !

    Patricia Turcotte

  2. avatar

    Merci pour cet encouragement chaleureux qui arrive juste comme je me demandais si j’allais continuer à publier des chroniques de temps en temps sur ce site plus orienté vers la politique qu’autre chose.