Accueil / T Y P E S / Articles / Le paradoxe d?mocratique

Le paradoxe d?mocratique

Ha, quelle bonne id?e que de tirer ? vue sur
les Gitans
,
les m?t?ques
et les
d?linquants en culottes courtes
! C’est ce que l’on pourrait appeler
une
arme de diversion m?diatique massive
qui vient de faire passer l’affaire
Woerth directement aux oubliettes. Et c’est bien dommage, parce que l’on
touchait l? au c?ur du syst?me?!

?lev?es en plein air, ?lev?es en plein GersWoerth et
le ballet des petites enveloppes de papier kraft?! C’?tait pourtant bien
parti pour nous faire le feuilleton politico-judiciaire de l’?t?, tous les
ingr?dients du scandalegate politique de nature ? faire tomber un
gouvernement, voire un chef d’?tat, ?taient bien l?, soigneusement cal?s dans
la pogne pugnace d’un m?dia bien ?
part
! On s’appr?tait avidement ? regarder les hommes tomber, d?choir
sous le poids de leurs turpitudes, mais en fait de d?ch?ance, c’est de celle de
la nationalit? des pas-encore-assez-Fran?ais dont il a soudainement
?t? question. Le mininarque encha?ne les d?clarations ?
l’emporte-pi?ce et voil? les feux de la rampe qui ?pargnent enfin les cuisines
du pouvoir, lesquelles soupirent d’aise de retrouver la p?nombre amicale dans
laquelle mitonnent habituellement les petites recettes entre amis.

Il y a encore quelques semaines, les Fran?ais d?couvraient que leur r?publique
?tait massivement corrompue, qu’on ne faisait pas mieux que l’Italie de
Berlusconi, que nous avions juste un certain cachet dans la magouille de
haut vol, un grand sens de l’entre-soi et de la discr?tion qui sied tant ?
ceux qui n’ont pas besoin de
porter une Rolex
pour savoir qu’ils ont r?ussi leur vie. C’?tait comme un
coup de tam-tam dans la voli?re assoupie par la torpeur de l’?t?, le signal de
d?part d’un probable chapelet de r?v?lations sur les dessous de la
R?publique.

Et non?! On retient juste une riche h?riti?re qui n’a aucun sens de la
valeur de l’argent, du travail et de toutes ces petites choses un peu
vulgaires, un ministre-tr?sorier droit dans ses bottes et toujours scotch? au
gouvernail, fid?le parmi les fid?les, joyau rare de la garde rapproch?e et
fid?le du princident en exercice, un mod?le de d?vouement et un
fusible putatif de premier choix.

Ce ? c?t? de quoi on est en train de passer, c’est de la n?cessaire
schizophr?nie de notre syst?me d?mocratique dont
le principal contre-pouvoir devrait ?tre les m?dias
. La nature m?me de
l’exercice politique et de nos institutions rend en effet in?vitable le recours
massif ? la corruption. Et c’est bien pour cela qu’il convient de rester ? la
surface des choses, que les autres partis politiques se sont faits les ?chos
tonitruants d’un silence exemplaire et complice sur la question de la
corruption patente du gouvernement Sarkozy.

De l’in?vitabilit? de la corruption dans notre d?mocratie

Soit une classe politique fortement professionnalis?e et articul?e autour de
partis politiques, machines de guerre financi?res et m?diatiques. Soit des
m?dias de masse, ? la force de frappe incontestable et incontest?e, capables de
faire et de d?faire l’opinion publique en quelques reportages soigneusement
choisis. Soit une caste r?duite et puissante de capitalistes patrimoniaux et
industriels, concentrant le pouvoir financier et issue de la m?me classe
sociale que le personnel politique. Soit un peuple sous influence m?diatique,
compos? du ventre mou d’une classe moyenne aux contours flous, caract?ris? par
un fort taux de salariat et une syndicalisation d?clinante.
Toute la probl?matique de l’homme politique moderne, c’est de financer sa
machine de guerre afin de pouvoir manipuler l’opinion publique ? son avantage
pour rafler la majorit? des suffrages.

Autrement dit, l’homme politique doit trouver l’argent n?cessaire pour
convaincre des millions de gueux qu’il d?fend en priorit? leurs int?r?ts tout
en sachant qu’il a forc?ment des comptes ? rendre ? ses g?n?reux m?c?nes.

Et c’est ainsi que le maire de la commune la plus riche de France promet ? des
millions de travailleurs qu’ils vont gagner plus en travaillant plus et qui,
d?s que les bulletins sont d?pouill?s, court f?ter la victoire avec ses potes
milliardaires au Fouquet’s.
C’est un raccourci du paradoxe d?mocratique, mais il est saisissant.

L’avantage, avec la d?mocratie m?diatique repr?sentative telle que nous la
vivons, c’est qu’il suffit de pipeauter le bon peuple des trimeurs une fois
tous les 5 ans pour pouvoir ensuite se goberger au pouvoir. L’inconv?nient,
c’est qu’il faut trouver tous les 5 ans un autre levier pour
capter les votes populaires une fois que les promesses se sont av?r?es ne
valoir que pour ceux qui y croient. D?tourner les votes populaires afin de se
parer de l?gitimit? pour servir les int?r?ts de ses g?n?reux donateurs implique
donc n?cessairement d’?lever le mensonge au rang d’instrument incontournable du
pouvoir. Autrement dit, cela revient ? institutionnaliser le marketing
politique
ou l’art de dire au plus grand nombre possible ce qu’il a envie
d’entendre pour qu’il continue ? vous laisser les manettes.

Et c’est ainsi que tout candidat politique se retrouve t?t ou tard ? promettre
du pognon aux pauvres pour mieux en refiler ensuite aux plus riches. Parce que
les riches financeurs, eux, sont comptables des engagements qui leur sont
faits. Ils donnent leur argent avec bien moins de l?g?ret? que nous ne nous
d?parons de nos voix. Ils attendent toujours et immanquablement leur retour sur
investissement, comme le bouclier fiscal l’illustre bien.

Et c’est ainsi qu’on nous propose toujours de voter pour des Abb?s Pierre
et que nous nous retrouvons immanquablement sous la coupe r?gl?e d’un nouveau
clan Corleone. Non pas parce que le pouvoir corrompt ou attire les natures les
plus corruptibles, mais juste parce que, structurellement, on ne peut y acc?der
sans se compromettre avec ceux qui d?tiennent le nerf de la guerre.

Monolecte

Powered by ScribeFire.

A propos de

avatar

Check Also

Le coup d’état de Trump du 6 janvier : les preuves s’accumulent (23)

Pas d’armes et mouvement pacifique, clame Donald Trump depuis le 7 janvier 2021 ? Tout l’épisode ...

13 Commentaire

  1. avatar

    Le compteur de visites est en panne sur cette position du site. Le mecanothérapeute est à l’oeuvre…

    Votre éditeur

  2. avatar

    Monolecte vous ne vous délectez que de votre propre lecture tel un monomaniaque du « tous pourris » un « auto-cannibal lecter » !

    Belle vision de la politique et de nos institutions :

    « La nature même de
    l’exercice politique et de nos institutions rend en effet inévitable le recours massif à la corruption. »

    Le pire c’est que vous prenez les électeurs (pas hannibal) pour des cons ! Comme si ils ne savaient pas lire entre les lignes et qu’ils étaient tous manipulés par la télé ! C’est du grand n’importe quoi !

    Je vous signale que l’affaire Woerth est loin d’être enterrée car il n’y a pas un jour sans un nouveau rebondissement, une nouvelle révélation ou juste un article pour nous la rappeler !

    De plus, le français moyen de la classe moyenne, dont je fais partie est capable de recevoir plus d’une information par jour donc cessez de dire comme la plupart des gens qui haïssent ce gouvernement (à raison souvent d’ailleurs) qu’un sujet est abordé uniquement pour en chasser un autre ! Les deux problèmes sont dignes que l’on s’y intéresse de près.

    Il n’y a pas d’un côté les sujets qui ne vous intéressent pas et de l’autre ceux qui sont importants !

  3. avatar

    @ AM

    Il y a, en effet, pas mal de travail a faire sur la « démocratie » pour qu’on arrive à en avoir une vraie. Cette crise peut être l’occasion d’amorcer le changement.

    Pierre JC Allard

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/05/12/cette-mochete-de-democratie/

  4. avatar

    « Le pire c’est que vous prenez les électeurs (pas hannibal) pour des cons ! Comme si ils ne savaient pas lire entre les lignes et qu’ils étaient tous manipulés par la télé ! C’est du grand n’importe quoi  »

    Peut-être avez-vous raison T.REX; mais si tous savent lirent entre les lignes, je ne vois pas la raison de fustiger celui qui écrit publiquement ces « entre-lignes ». Juste « au cas où », ou encore mieux, pour inscrire cette réalité « cachée entre les lignes » sur une plateforme publique où chacun a le choix d’en débattre.

    Quant à moi, la technique de donner un coup de marteau sur une orteil pour faire oublier le mal de tête, s’est toujours avéré efficace malgré sont imbécilité flagrante. Donc faire dévier l’attention sur un problème en en créant un autre est plutôt assez fréquent en politique.

    Et avouons qu’il y a probablement plus de « cons » que de « génies » dans toute société. C’est peut-être là le plus grand handicap d’une démocratie. 🙂

    Amicalement

    André Lefebvre

  5. avatar

    à lartiste,

    Vous me dîtes : « Quant à moi, la technique de donner un coup de marteau sur une orteil pour faire oublier le mal de tête, s’est toujours avéré efficace malgré sont imbécilité flagrante. Donc faire dévier l’attention sur un problème en en créant un autre est plutôt assez fréquent en politique. »

    Oui mais cela ne prouve pas que le mal au pied soit moins important ni que le mal de tête se soit fait la malle, comme monolecture le dit !

    En fait, ce qui m’agace dans son point de vu, c’est qu’il utilise la même technique qu’il critique, en effet il tente de faire croire que la France n’a pas de véritables problèmes avec l’immigration, les gens du voyage ou la délinquance juvénile (prise de tête garanti)en tapant de nouveau sur l’épine du pied du gouvernement (éric Woerth) de manière à détourner l’attention des vrais problématiques à résoudre.

    Car, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je pense que les malversations supposées du ministre, bien que inadmissibles et répréhensibles, n’ont aucune incidence sur l’avenir de la France, ce qui n’est pas le cas des mesures préventives nécessaires pour maîtriser les flux migratoires et leurs conséquences ou juguler la montée de la délinquance juvénile !?

    Mais il est vrai qu’une question se pose actuellement :

    La France de SARKOZY est-elle une Démocraciste ?

  6. avatar

    Bonjour à tous et toutes,

    afin de comprendre tant l’article que les commentaires, quelqu’un peut-il m’expliquer quelle est la définition plus ou moins exacte de ce gargarisme devenu prequ’universel qu’est le mot démocratie.

    PS: Si c’est pour me répondre : « C’est ce qu’il n’y a pas en Chine », c’est inutile. Mais comme vous êtes nombreux à utiliser ce mot, je pense (j’espère) avoir des réponses intelligentes et éclairantes.

  7. avatar

    à la jolie Hengxi (l’opération a réussi ?)

    Heureusement que c’est écrit dessus, sinon je n’aurais pas remarqué que c’était un billet sur la démocratie ! Vous seriez bien aimable de m’expliquer la signification profonde du titre!

    J’ai trouvé ça comme définitions sur le site de l’assemblée :

    Démocratie :

    Etymologiquement, gouvernement du peuple par le peuple, ce qui suppose en théorie l’identification des gouvernants et des gouvernés.
    Plus concrètement, régime dans lequel tous les citoyens possèdent à l’égard du pouvoir un droit de participation (vote) et un droit de contestation (liberté d’opposition). Cependant, la liberté d’opposition n’est reconnue que dans la démocratie libérale, mais non dans la démocratie autoritaire.

    Démocratie politique :

    Conception de la démocratie selon laquelle les citoyens participent au pouvoir, mais n’ont aucun droit d’exiger de lui des prestations ou des services. La démocratie politique part de l’idée que la liberté est naturelle à l’homme et que l’Etat n’a donc pas à intervenir pour la « créer », mais doit se borner à la reconnaître et à permettre qu’elle puisse s’exercer sans entraves.
    En fait, la démocratie purement politique revêt un caractère plus ou moins formel, car, si tous les citoyens ont le droit de vote, ils ne pèsent pas tous d’un poids égal sur les décisions politiques, le libéralisme économique tournant très souvent à l’avantage d’une minorité favorisé par la fortune ou la condition sociale.

    La deuxième semble être malheureusement retenue par nos politiciens ! Pas d’obligation de résultat !

  8. avatar

    « à la jolie Hengxi (l’opération a réussi ?) »

    Pour moi, oui ; pour d’autres la greffe n’a visiblement pas pris … mais faut dire que tout ce qui touche au cerveau est bien plus délicat.

    Vos deux définitions de la démocratie je les connais, ce qui m’aurait intéressé c’est d’avoir votre interprétation de ce mot. de plus vous êtes un des plus fervents adeptes de ce mot, donc vous devez avoir une petite idée.

  9. avatar

    Ne me cherchez pas Mme Dentsdescie, sinon vous risquez de le regretter ! J’ai hengxi les dents acérées !

    Je n’interprète pas les mots comme il me semble bon comme la plupart des gens, je me tiens à leur définition et la première me va très bien, elle est amplement suffisante. Parfaite même !

    Les gens ont chacun leur définition des choses et c’est ainsi qu’il y a autant de religion que d’homme, chacun y mettant ce qui lui plait en dépit des réalités et du bon sens! Je ne suis adepte de rien, ni personne ! Libre penseur et franc tireur !

    Je suis plutôt « cartésien », « logique » et « analytique », c’est mon tempérament, parfois mal tempéré !

    Si vous avez une définition personnelle ne soyez pas timide, faites nous en profiter!

  10. avatar

    « Ne me cherchez pas Mme Dentsdescie, sinon vous risquez de le regretter ! J’ai hengxi les dents acérées ! »

    Bon, comme j’ai très peur, je vous laisse, d’autant plus que visiblement bous êtes incapable d’expliquer ce dont vous êtes si fier.

    je vous rassures, vous n’êtes pas le seul, il y a plein de gens comme cela par le monde qui ont hérité d’une richesse dont ils ne connaissent pas le sens.

    L’héritage, c’est:

    Une génération qui crée la richesse

    Une deuxième qui la fait fructifier

    Une troisième qui la dilapide.

    Aucun doute sur le fait de savoir à quelle phase nous nous trouvons:

    Celle de la disparition des grands (par la taille) animaux préhistoriques.

  11. avatar

    Une précision:

    ma question ne s’adressait pas qu’à vous, et même surtout pas.

    Donc ignorons nous, ce sera mieux pour tout le monde.

  12. avatar

    Vous êtes vraiment un enfoiré de rancunier M. Le Pro-Chinois qui avez choisi sans doute une démocratie autoritaire où il est interdit de penser !

    Il est clair que vous vous croyez de la génération qui fait fructifier mais en réalité vos ancêtres qui ont créés tant de richesse se retournent dans leur tombe quand ils voient se que vous en faites, soutenir un état totalitaire sans aucun respect pour ses concitoyens !

    Je doute que vous compreniez réellement ce qu’est une démocratie, sinon vous ne seriez pas là où vous en êtes !

    Si vous voulez que je vous ignore alors cessez de me faire chier !

  13. avatar

    Très drôle de me montrer mes propres dents M. LE TRIBUN TRIBULATEUR de CHINE !

    Si vous ne supportez pas que l’on ne partage pas votre avis il vaut mieux pour vous d’éviter les forum et les forts hommes !

    Ne vous inquiétez pas, je n’ai aucune intention de venir vous pourrir votre petite vie tranquille en souillant vos articles touristiques de commentaires désagréables.

    Je n’ai pas que cela à faire moi !
    J’ai un métier et une famille à nourrir !