Accueil / OUTILS / En vedette / Le jour des papillons

Le jour des papillons

 

Le jour des papillons 

 

Tu as souffert du froid des hivers
puis de celui des étés en sursis
que le climat assaille: vents et torrents menaçants
Froid de mai, soleil de décembre: été et hiver sans mémoire
Les âmes fuient désormais leur révolte
n’étant plus bénies par les saisons de vie
ayant trouvé disgrâce devant les cieux
ayant teinté de rouge ciel et terre
mis le manteau de guerre et tué la beauté
sorti la harpe des cieux et tué l’harmonie

Les papillons se cachent désormais
Seuls quelques insectes greffés aux misères végétales subsistent
et digèrent une nature qui n’arrive plus à nourrir à temps
une humanité aveugle et sans mémoire

Tu as souffert du froid des cœurs
bien avant celui qui atteint tes os
parmi ces matières sans âme dont l’errance a privé de bonté chaque instant
dans ce monde d’aujourd’hui, jaloux d’hier,
tristement sans mémoire
incapable de voir demain

Il te faudra prendre soin du prochain papillon que tu verras
afin que ses descendants puissent un jour habiter les lieux maudits par la désolation
seule création de l’homme
Il cache dans son existence le secret de ta vie
car il est l’éphémère indice d’une éternelle beauté capable de renaître
lorsque l’homme n’aura plus que le souvenir d’une nature autrefois bienveillante
et que ses mains pour creuser la terre violée
quand l’inconscience qui l’habitait aura cessé
et que plus rien ni personne ne souffriront à cause de lui

Il embrassera alors la terre
Le vent qui souffle le murmure
Les torrents le hurlent
et tous ces yeux remplis de lumière l’espèrent

Les papillons ne connaissent pas la laideur
ils meurent un temps et se déploient
volent vers l’infini et se posent sur la beauté
qu’aucune mémoire ne peut ternir

Elyan

 

 

 

 

Elyan

 

A propos de elyan

avatar

Check Also

Doolin : une nature fascinante et de la musique à gogo !

Tous les amoureux de l’Irlande, et parmi eux tous ceux qui sont d’inconditionnels amateurs de ...

4 Commentaire

  1. avatar

    Le lien de la vidéo a été remplacé. Celui-ci fonctionne très bien:) Je vous invite à écouter cette interprétation de la chanson The Prayer. A la toute fin on y découvre une harmonie des voix que je qualifierais de céleste. Il y a décidément des belles choses dans la vie.

    Bonne journée à tous

  2. avatar

    Bonjour à tous

    Je suis consterné d’apprendre le décès d’Elyan.

    Dans les échanges que nous avons eus sur le site, j’appréciais tout particulièrement la justesse de ses analyses, l’acuité de son regard sur les personnes et la grande ouverture d’esprit dont elle faisait preuve.

    Je ressens cette disparition comme une injustice, et c’est douloureux.

    J’adresse mes plus sincères condoléances à ses proches.
    Fergus

  3. avatar

    Dévasté, on est dévastés, tous ses amis, il faut bien le dire.

    Sa disparition a été très brusque pas le temps d’avoir de mots à s’échanger avant son départ pour… ailleurs.

    Elle ne donnait plus d’échanges mails depuis le 15 octobre alors qu’ils étaient réguliers, les derniers portant sur ses difficultés avec son Hotmail mais aussi avec une santé déclinante qui la clouait au lit, elle qui n’aimait pas se médicamenter : combien de fois, malgré cet état, ne m’a-t-elle pas aidé, en me trouvant des choses que je n’avez pas vues. Sa curiosité insatiable n’avait d’égal que sa douceur de propos. Jamais un mot plus fort que l’autre, de la tendresse à revendre pour ce qu’on pouvait écrire et pourrons aussi. Je m’étais trouvé en plus de cinq années de contacts, une vraie amie, à attendre fébrilement tous ses avis, sur des tas de questions différentes. Combien de fois n’ai-je pas pas sabré le champagne virtuellement avec Elyan : quand Trump a été viré ou… quand Dieudonné à été condamné par exemple, car elle détestait tout ce qui était excessif, pour rester poli. Ces gens-là , c’est simple, la révoltaient !

    On a beaucoup échangé musicalement, et hasard des choses quand Gaetan m’a appris son décès, ce qui m’a sonné, j’écoutais le dernier Clatpton qu’elle appréciait comme musicien… et un morceau précisément, remarquable d’interprétation.

    Depuis, je me suis dit que lorsqu’on se retrouvera, dans cet ailleurs, je n’aurais aucun mal à la reconnaître, contrairement à la question que se pose Clapton : une aussi belle âme, ça se distingue de loin…. et elle ce sera de très loin !

    https://www.youtube.com/watch?v=Nlw03FGoVkU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *