Accueil / T H E M E S / PENSÉE POLITIQUE / Démocratie / Le coup d’état de Trump du 6 janvier : les preuves s’accumulent (10)

Le coup d’état de Trump du 6 janvier : les preuves s’accumulent (10)

Partisans du recomptage dans son Etat, une opération dispendieuse et inutile, Mastriano s’est appuyé sur un trio d’imbéciles QAnonistes, version XXL, qui ruinent toute sa crédibilité politique. Trois personnes qui ont cru mot pour mot une rumeur abracadabrantesque sur des armoires sécurisées servant à un trafic d’enfants, la continuation du délire « pédophile » initié avec le Pizzagate de l’infect antisémite Jack Posobiec. Rien de sérieux dans tout ça, rien de crédible, et au contraire beaucoup de ridicule. Mais rien ne semble l’arrêter dans son délire, d’inspiration religieuse de chrétien nationaliste, y compris celui contre la vaccination, en assassin indirect, appuyé en sourdine par un tireur de ficelles radiophonique appelé… Steve Bannon !

Mastriano, apôtre de la fraude… et QAnonisé d’emblée !

Chez Trump, ou tout ce qui touche à Trump, on croit avoir tout vu et tout entendu et il y a toujours quelque chose de pire. Je viens de vous raconte les efforts désespérés de Doug Mastriano pour faire recompter les voix dans son Etat de Pennsylvanie sur l’exemple de l’Arizona. Il n’a pas fait ça tout seul on s’en doute. Il s’est appuyée sur une organisation locale appelée Public Relations of Audit The Vote PA dont la directrice s’appelle Toni Shuppe et ses assistantes Karen Taylor et Jamie Sheffield (le trio ici à gauche).  on l’aurait imagine sérieuse, au moins, ça a été tout le contraire. Car le moins que l’on puisse dire, c’est que la première est atteinte d’un certain dérangement, disons, pour rester poli (les autres aussi, à vrai dire !). Une dame qui n’a pas hésité à utiliser des moyens de pression douteux pour faire plier des personnes en sa faveur ;  « un travail d’organisation et les théories du complot d’Audit The Vote PA ont même conduit un commissaire aux élections du comté de Tioga, en Pennsylvanie, à recevoir des menaces de mort après que l’un des dirigeants du groupe a demandé à ses partisans d’envoyer au commissaire leurs « pensées ». Cet incident reflète également des incidents en Arizona et dans d’autres États dans lesquels des fonctionnaires fédéraux ont été menacés de mort lors d’audits électoraux » ».

On est déjà bien éloigné du respect de la démocratie. Leur site est creux, et cite par exemple en référence le rapport Navarro, vite fumisterie à laquelle Trump a crû intégralement (et ressurgi récemment) ou bien un article délirant du Gateway Pundit, un racontar fini, le rapport tout aussi fallacieux de Seth Keshel, flingué ici. L’homme se prétendant « expert électoral », un ancien militaire de la cavalerie US (comme Mastrian) est en réalité directeur des ventes d’une entreprise de technologie et un ancien analyste… mais dans le sport, pour du baseball !!! etc, etc… Bref rien qui ne prouve quoi que ce soit, mais qui est présentée comme preuve ! Cette élection de Trump présumée, c’est l’immaculée conception d’un président !!! Ou Lazare sortant de sa tombe et se dirigeant vers a Maison Blanche ! Une croyance !!! Et encore un expert sorti du chapeau… connu de Michael Flynn (photo à gauche) !! Un « expert » issu de la Cavalerie -comme Mastriano, , quelle coïncidence –  qui a fait le show au désormais célèbre Symposium de Mike Lindell (voir ici) qui s’est terminé on l’a vu en four complet !! Même Bannon en était sorti dépité, rappelez-vous ! Mais un Bannon toujours aussi hypocrite, qui sur place, se permettait d’interviewer sans vergogne Keshel, comme si ce qu’il n’avait pas démontré aurait pu avoir une importance quelconque !

Et pourtant notre ancien militaire à éperons s’est bien appuyé sur ce trio douteux et son vide de propos sidéral (prouvant par là que l’ex-officier de cavalerie n’est pas lui-même une lumière), en débitant lui aussi les sornettes QAnonistes : « un rapport de juin d’Insider a détaillé la connexion de The Vote PA avec le sénateur de l’État républicain de Pennsylvanie et adhérent de QAnon, Doug Mastriano. Mastriano est apparu à plusieurs événements parrainés par Audit The Vote PA et est répertorié comme conférencier invité à plus d’une occasion. Le rapport d’initié décrivait également la propre histoire de Shuppe en matière de promotion des hashtags QAnon et de la théorie du complot Pizzagate. »  Car c’est bien cela le problème : « interrogé par Insider si Audit The Vote PA était associé à QAnon, le groupe a déclaré qu’aucun des organisateurs « ne se considère comme des adeptes de QAnon » et n’est « conscient » mais « non affilié » à la théorie du complot. Cependant, l’histoire de Shuppe dans la promotion de ces conspirations va au-delà de ce reportage. Sur la base d’un examen de Media Matters, il existe plusieurs instances en ligne de Shuppe utilisant le hashtag QAnon « WWG1WGA », faisant la promotion de la littérature QAnon, publiant un mème sur la théorie du complot du 11 septembre (affirmant que l’attaque terroriste était une distraction d’un « casse d’or »), et la publicité de l’interview de son groupe avec l’influenceur QAnon RedPill78. (Zak Paine, qui utilise le pseudonyme RedPill78, a participé à l’insurrection du 6 janvier au Capitole des États-Unis) ».  Shuppe était aussi présente au Symposium de Mike Lindell  (cf la photo ici à gauche mise en ligne sur Facebook par elle-même) !! Un fiasco total comme on l’a vu, qu’elles occultent obligatoirement dans leur site !!!

Le coup des armoires kidnappeuses : abracadabrantesque ! dément ! délirant !

 Leur pire reprise est sans doute celle de la conspiration ridiculedu Wayfair,  (l’accusation la plus débile jamais entendue !!! Tenez vous bien c’est ahurissant et affligeant cette histoire !  Un des abrutis de QAnon a en effet lancé un jour l’idée comme quoi le prix élevé des armoires (blindées) de rangement vendues par le détaillant en ligne Wayfair avait une explication inavouable : ces armoires étaient « toutes répertoriées avec des noms de filles » (disparues), ce qui a incité les adeptes à alléguer que les meubles contenaient en fait des enfants cachés dans le cadre d’un prétendu réseau de trafic d’enfants !! (Non non vous ne rêvez pas ça a bien eu lieu, cette grotesque mascarade !). Ça ressemblait plutôt à un pari potache de la plus grosse vanne à répandre, hélas ça a marché mieux que prévu et ça été avalé comme plausible par des tas de crétins… dont notre fameux trio !! (la preuve à gauche avec le tweet de notre déjantée reprenant le thème comme une vérité !! Wayfair avait du en plus démentir, et faire savoir que les raisons pour lesquelles certains de ses articles portaient le nom d’enfants, c’est que la société utilisait un algorithme pour nommer ses produits (d’autres détaillants utilisant également des prénoms pour marquer leurs produits) !!! Elles s’étaient toutes les trois engouffrées tête baissée dans pareille lamentable imbécilité, et ce sont elles qui devraient vous convaincre que Biden n’a pas été élu à la régulière ???? Mais on délire là !!! Mastriano lui recopiant de tweet en tweet, invariablement  la même ligne de codes hashtags célébrant QAnon : #QAnon #MAGA #Trump2020 #PatriotsFight #TheGreatAwakening #Trump,” par exemple, la preuve qu’il en est bien partisan, de la secte, ce chrétien nationaliste, et que QAnon n’est pas si éloigné de ça d’une religion (et c’est donc bien une secte à fortiori !) !!! On notera ici que l’infortunée Rozanne Boland, décédée piétinée sur l’aile ouest du Capitole avait également gobé la fable du Mayfair...

Répandre et surfer sur les pires idées

Elles ont repris aussi en cœur les pires thèses entendues en Arizona, ou les plus farfelues, sans se soucier davantage de véracité, notamment celles de l’intriguant J. Hutton Pulitzer (ici à gauche avec qui vous savez), resté célèbre pour l’invention d’un  lecteur de codes-barres personnel en forme de chat appelé « CueCat » décrit partout comme l’une des pires inventions de tous les temps. Il a récidivé avec une des pires idées émises pour la théorie de la fraude : « lors d’une audience en Géorgie plus tôt cette année, Pulitzer –  l’auteur apparent de l’affirmation selon laquelle des bulletins de vote contenant du bambou auraient été importés de Chine et actuellement impliqué dans l’audit controversé de l’Arizona – a allégué qu’il avait piraté le système électoral du Dominion de l’État. Plus précisément, il a affirmé avoir pu accéder à un PollPad, une tablette qui permet aux agents électoraux de vérifier les listes électorales. Mais cet appareil n’est pas connecté à Internet le jour du scrutin, et il n’est pas non plus capable de se connecter à un équipement de vote ou de dépouillement des bulletins de vote ». C’est l’examen un par un, aux rayons UV, à la suite de cet autre fêlé,  du papier des bulletins qui avait tout ralenti en fait (il avait fallu improviser comme ici à droite) et a rendu l’audit interminable !! Et Mastriano aurait voulu refaire la même chose chez lui ? On croit rêver là !!! Et pourtant Mastriano l’a fait !

On retombe sur… Roger Stone !

Et ça continue chez la cheftaine du trio avec d’autres fêlés, comme ici en octobre dernier avec DWUSA (Digital WarriorsUSA), de Joshua Cantor, dont le slogan est « saving america for communism« .  Vaste programme ! (1), ou apparaît au bout de 15 secondes George Soros : on est retombé directement chez les antisémites !!  Des gens qui présentent aussi en ligne l’interview le 5 juin dernier en deux parties de … Roger Stone, après l’envahissement, donc, présenté par l’édenté texan V.J. Willis, un Stone qui tente alors de vendre maladroitement sa non-implication dans l’affaire russe ou Wikileaks, en encensant Mike Pompeo ou le General Flynn ! Il prêche aussi, des rictus d’énervement à la bouche, complètement bourré de tics, pour un grand « nettoyage » du parti républicain, une vaste purge « anti-RINO », un « house cleaning » de ceux qui ne « veulent pas se battre » et un vaste changement aussi dans tous les médias, radio urbaines ou rurales, ou télévision afin de ne plus avoir qu’une seule voix : c’est tout simplement l’expression d’une volonté évidente et pas dissimulée de mettre en place une dictature !!! Il évoque à l’occasion pour remplacer tout ça « un réseau social aussi en préparation par… Mike Lindell » ! C’est celui lancé en octobre par Trump, qui s’est immédiatement  planté. On pouvait il est vrai s’y inscrire avec n’importe quel pseudo, même celui de Mike Pence, ce que d’aucuns ont fait pour moquer le programmeur amateur de ce site chaotique dès son démarrage !!!  Programmé par des novices ! La spécialité trumpienne de la légèreté en tout ! Comme référence, Stone  cite également  « son ami Tucker Carlson »  : au moins c’est clair, cette fois… (ah, Carlson et son immonde « Patriot Purge », la honte journalistique de la décennie !).

Bien sûr Roger Stone balance vers la fin qu’il n’a rien à voir avec ce qui s’est passé le 6 janvier ! Et nie même n’avoir eu aucune influence ce 6 janvier à Washington en affirmant « qu’il ne connaissait pas les gens qui ont été pris en photo avec lui » (les fameux Oath Keepers habillés de noir, guidés par le responsable de sécurité d’Alex Jones, qu’il connaît très bien !) et que le procès qu’on lui fait et une « association d’esprit » et non une preuve, une pure diffamation selon lui; répétant qu’il n’avait eu aucune connaissance préalable de l’événement !!! Ce qui est passablement gonflé à voir les réunions…. dans son propre salon, au Willard Hotel, jouxtant celui de Giuliani, omme on va le voir !!  C’est un menteur invétéré et ça se confirme ! Willis, le 20 octobre 2020, vantait lui l’envahissement du Capitole de Lansing par des Boogaloos Boys, des Proud Boys et des III Percenters… « tous armés »…. (ci-dessus à droite) le site accueille aussi Josh Bernstein, un podcasteur d’extrême droite depuis 2014, viré depuis de YouTube, contributeur chez OAN ou chez Breitbart News, et antivax, qui a fini par choper le Covid19 en septembre 2021 ! Son site propose carrément en ligne la sécession de la Floride et du Texas (cf à gauche) ! Voilà le but caché ! Une sédition dont on souhaiterait la généralisation ! Et mort de la démocratie !

On rêve en effet encore quand on apprend sur quel comté exactement Doug Mastriano souhaitait un recomptage via la société bidon qui a fait un fiasco total en Arizona: « Wake Technology Services est basé à West Chester, Pennsylvanie, juste à l’ouest de la région de Philadelphie. Mais on ne sait pas pourquoi Mastriano voulait spécifiquement que Wake TSI effectue l’audit, étant donné que l’entreprise semble avoir peu ou pas d’expérience des élections avant son implication dans le comté de Fulton. On ne sait pas non plus pourquoi Mastriano s’est concentré sur Fulton, un comté rural avec une petite population où Trump a remporté haut la main, recueillant 6 824 voix contre 1 085 pour Joe Biden, tandis que Biden a remporté l’État dans son ensemble par plus de 80 000 voix ». Recompter un endroit où Trump avait réussi haut la main ? Mais ça rime à quoi, je vous le demande ??? A une chose : à Fulton les machines de tabulations étaient des Dominion, tout simplement, c’est donc bien une fixation, et rien d’autre ! Qui ne peut venir que de qui on sait, tant on le connait rancunier ! C’est à nouveau un règlement de compte dicté d’en haut !! Coût du matériel : 2, 7 millions de dollars, si on veut les remplacer. Aux frais du contribuable, les frasques du sénateur, c’est simple, vont ruiner son Etat au fêlé à éperons !

Et en prime, pour ne rien améliorer de sa réputation; elle y était aussi le 6 janvier, sur place, à Washington la fameuse QAnoniste (comme Mastriano d’ailleurs, tel qu’on l’a vu !) : « lors d’un live sur Facebook le 8 janvier, Shuppe a admis s’être « trouvé à l’extérieur » du Capitole pendant l’insurrection. Elle a affirmé qu’elle n’avait vu aucune des «choses horribles» car il y avait «beaucoup d’angles» du bâtiment « (c’est une des explications les plus stupides entendues !). « Au cours de son live, Shuppe a également poussé la théorie du complot liée à QAnon comme quoi l’Italie se serait mêlée des élections de 2020 (ils ne l’ont pas fait) ».  On a déjà vu iix ce qu’était cette débilité d’histoire italienne : elle vient d’un tweet QAnoniste  repris au mot par un président naviguant à vue en écoutant n’importe quelle voix de sirène ! Bref, la totale !!! Un auteur commente : « These people are useful idiots. But they are useful… » et en effet. Sans elle, et Mastriano, on n’aurait peut-être pas découvert l’homme au marteau venu tout fracasser dans le Capitole (cf notre épisode précédent) !!! Et le but que visaient donc les Proud Boys : faire le maximum de dégâts pour l’imputer aux « Antifas » !!!

Et ils continuent, malgré tout !

Et Doug Mastriano, pour ne pas donner au change, est encore apparu en août au meeting de  “Audit the Vote”, autre création faisant la promotion de la thèse du « vol » du vote, dont les responsables, tenez vous bien sont ceux de  Women for America First, (on prend les mêmes et on refait un tour !) . Leur site est désormais complètement vide (et ne contient plus que les photos du 6 janvier !). A ce meeting, on avait clamé un peu vite que la représentante de l’État, la républicaine Daire Rendon (ici à gauche) de la Michigan House of Representatives aurait porté ostensiblement une broche figurant un Q en or et un drapeau américain, elle s’est empressée d’affirmer à la presse que c’était plutôt « une habilitation de sécurité de haut niveau au sein du ministère de l’Énergie »... alors que ça ressemblait plutôt au badge que portent les congressistes ou les sénateurs US  (cf  ici à droite) !! La encore, l’information semble avoir foiré.

Il avait surtout amené également d’autres républicains embarqués dans le même délire, à savoir Dawn Keefer (ici à gauche) et Stephanie Borowicz. Keefer a fait la joie du réseau des complotistes ridicules d’Oyssée... lors de la mascarade, en visio conférence du 25 novembre 2020, celle que présidait…. Mastriano (avec l’avocate de Giuliani, qu’il a lui-même récusée plus tard en attendant la célèbre prestation au Michigan de Melissa Carone, moquée ici !). C’est – évidemment- une opposée au port du masque et à la distanciation sociale comme on l’a vu le 10 novembre 2020, avec  18 de ses collègues venir faire une conférence pour le dire. Elle agissait ce jour-là en tant que leader. La seconde ne semble elle pas dérangée d’avoir fait des selfies avec le groupe suprémaciste de l’American Guard, apparu, quelle coïncidence, en 2016, à un meeting sur les armes, tenu au Capitole même de l’Etat, organisé par Daryl Metcalfe, lui-même ardent artisan de la théorie de la fraude en 2020. La réunion de Metcalfe ayant été l’objet d’un grand déballage de gros bras tatoués plutôt bas du front arborant leur fameux logo en écusson orné de deux couteaux de boucher et de la devise « Come on and take it » des guerrier spartiates « praetorian »(et leurs signes de doigts particuliers) : en fait ce n’est autre que le groupe de Brien James anciennement appelé, Vinlanders Social Club, purement néo-Nazi et au lourd de passé de violences répétées ; il était apparu en force lors du sinistre meeting de « Unite the Right » à Charlottesville, en août 2017. En 2015, ce n’était encore qu’une petite division de l’Indiana cd’un obscur groupe appelé Soldiers of Odin USA. Le groupe actuel a depuis largement correspondu part mail avec les républicains de Pennsylvanie, selon l’ADL. Après avoir posé en photos, Borowicz avait… prié en public dans une forme de provocation bien particulière : « Mme Borowicz a prononcé la prière fin mars, le même jour où la première femme musulmane de la chambre prêtait serment. Au cours de sa prière, elle a mentionné Jésus 13 fois, le décrivant comme « notre seul espoir », et a également fait référence à Israël et au président Donald Trump, entre autres. »  Parmi leurs membres de ce groupe,, par exemple; figure le suprémaciste blanc Seth Peters de Norway , dans l’Illinois (ici à gauche), et sans surprise véritable c’est aussi un  ancien membre du Ku Klux Klan. « On peut le voir lors de la marche MAGA, posant avec d’autres membres de la Garde américaine sur une image Facebook et participant à une cérémonie de brûlage de croix avec le chef du TAK récemment assassiné, Frank Ancona«  précise ici en 2018  l’ADL… Ancona avait été tué par sa propre femme !!! 

Metcalfe, est un homme lui aussi particulièrement odieux: à la suite de la tuerie de 17  étudiants, le 14 février 2018, il avait osé écrire ceci : « je me suis enrôlé dans l’armée américaine à 17 ans. Ce matin, je faisais de l’exercice et j’écoutais les nouvelles sur les «étudiants» qui se rendaient en bus au Capitole de Floride. L’hypocrisie de la gauche m’a frappé ! Ils s’attendent à ce que les législateurs écoutent les conseils politiques des « étudiants » de 18 ans et moins qui plaident en faveur du contrôle des armes à feu, mais ils ne croient pas que les jeunes de 18 ans qui sont assez vieux pour servir sur les champs de bataille d’Afghanistan soient assez vieux pour acheter un fusil. » Un gars bien dérangé aussi, ce Metcalfe, à l’entendre faire une remarque sur l’homosexualité supposée  complètement à côté de la plaque lors d’une réunion anodine car on lui avait tenu le bras dans la discussion !!! En juillet, le même Metlcalfe avait critiqué son propre gouverneur (républicain) pour avoir à nouveau imposé des restrictions face au Covid19: ces gens là sont tous complètement tarés, ce n’est pas possible !

Et le processus est martelé à l’infini. Rien pour l’arrêter et surtout pas un Parti Républicain ayant perdu le peu qui lui restait d’âme en se soumettant à l’attitude dictatoriale démente de Donald Trump. Ainsi avec à nouveau Amy Kremer de Woman American First, qui soutient toujours ouvertement Donald sur son compte Twitter et qui a effectué une tournée débuté en juin à Alpharetta (dans le comté de Fulton, en Georgie), appelée Election Integrity Townhall reprenant donc le moto de Joe Oltmann. Encore un attrape-donations (entre 25 et 2500 dollars, ou un don « personnalisé »). Une situation qui s’est s’est poursuivie en Georgie, à Rome. Sur les sièges, étaient disposées des étiquettes marquées « Trump Won » (ici à gauche). Avec en tête d’affiches de beaux lascars encore, comme Jena Ellis, à Alpharetta: c’est l’ex-avovate du dossier Giuliani virée pourtant en cours de route, allez comprendre. Ou bien l’ineffable Marjorie Greene, apparue cette fois à Rome, affublée de Burt Jones, de Georgie, large gagnant en 2020 et déjà soutenu par Trump bien sûr. C’est en effet lui qui a demandé au gouverneur Brian Kemp de revoir le principe des élections. Trump n’a toujours pas digéré sa défaire dans l’Etat et c’est un rancunier !! Et il fait répandre le poison du doute sur la dernière élection qui l’a vu perdre, par pure rancune (aux dernières nouvelles il pousse l’ex sénateur Perdue à se présenter, scindant ainsi le GOP de l’Etat en deux parties, ce qui est fort risqué !).

 

Le 11 novembre 2020 à Harrisburg, lors d’une manifestation intitulée « Hear Us Roar » et n’ayant réuni que 200 personnes pas plus (heureusement), il se tenait encore derrière une bannière bien particulière et honteuse pour un représentant élu du pays : celle demandant (déjà !) la »décertification » de Biden, un encore après son élection, et au nom du Christ (cf ci-dessus) !!! A l a tête de la manifestation, il y avait Tricia Cunningham, des «  Sons and Daughters of Liberty ». Nommée ici par la presse suisse « la plus grande groupie de Trump » !! Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer ici à gauche sa maison-sanctuaire qui révèle sa… dévotion, ici à droite… la croyance a en effet toujours été voisine de l’idolâtrie, on le sait bien !!!

Mastriano, un grnnd irresponsable

Et quand il ne vient pas parler élection, Mastriano participe à des meetings anti-vaccins, comme ici le 9 novembre dernier encore (alors qu’il s’est choppé lui-même le Covid, on le rappelle). Soutenu par … Dawn Keefer, déjà décrite ici dans ses frasques télévisuelles avec Giuliani ! Avec une prise de position ubuesque de sa part, à celle-là : « Harrisburg ne va pas vous sauver. Vous devez vous lever et vous battre », a déclaré la représentante de l’État Dawn Keefer, de York. Elle a accusé le gouverneur démocrate Tom Wolf de tyrannie pour avoir levé le mandat du masque scolaire le 17 janvier, affirmant qu’il n’aurait jamais dû être en place. « Soudain, le virus est intelligent le 17 janvier » et n’infectera personne, a-t-elle dit sarcastiquement. « Tout le monde doit se battre. » Et l’article de conclure avec le sénateur à éperons  : « Maintenant, le sénateur (Mastriano) s’oppose aux vaccins et au mandat fédéral des vaccins pour les employeurs, affirmant que des gens perdent leur emploi à cause de cela. « C’est ainsi que nous gagnons – en restant unis ici », a déclaré Mastriano à ses partisans sur les marches du Capitole. Il a comparé le moment présent à 1776 et a terminé le rassemblement par une prière. » Ce gars-là est un danger public ! Nota : tout le monde aura noté le drapeau brandi lors de la manifestation : le fameux Gadsden Flag; devenu on l’a vu, emblème suprémaciste, encore une fois !

Et qui derrière tout ça, je vous le demande ?

Des fous, des illuminés, donc (et pas que chez les pasteurs prophètiques), soutenus par une personne omniprésente dans l’ombre dans ces tentatives de revoir le résultat de l’élection à l’aune de théories fantasques. Comme Mastriano, Shuppe la QAnoniste reendiquée s’est retrouvée propulsée sur l’avant-scène des médias par un homme surtout : Steve Bannon, celui qui orchestre activement toute cette cabale depuis l’élection de Biden ! Il lui a offert un nombre important de prises de micro, même pour ne rien dire ou rester toujours aussi vague, autant que … Mastriano !!! Tout cela  bâti sur du vent, mais avec au bout un des désirs secrets de Bannon de renverser le pouvoir .. quel qu’il soit d’ailleurs !

Car si on résume en effet le cas précis de notre agitateur aperçu au début de cette histoire, et croisé dans le bureau improvisé de Giuliani qui en était sorti grimé, équipé militairement, en balançant au mégaphone des injures aux policiers et en bousculant leurs barrières incitant à l’émeute, en  recevant entre deux des ordres précis, et il n’y aurait pas eu complot préalable ? Et pas de responsable non plus? Pas d’incitateur ??? Allons, allons ! Et tout ce petit monde a été pris où en photo, je vous le demande ? Ah ça; ca commence à se savoir en effet depuis ceci.. et les 4 précédents, des articles qui ont intéressé les américains en effet… comme je vous l’ai déjà dit ici en débutant cette série.

Epilogue ; tant que Dieu ne lui dit pas de foncer…

Remarquez il s’en fiche un peu tout ça, notre prophète déguisé en militaire retraité, resté un homme bien discipliné, qui attend donc toujours sagement les ordres  : de toute façon, ce sera lui le prochain gouverneur…. ou pas. Si, si, et savez-vous qui pourrait le convaincre de s’y lancer, dans l’aventure ? Des QAnonistes ? Non pas, vous n’y êtes pas, voyons ! Non, lui attend un ordre venu d’en haut. Mais de très haut en ce qui le concerne !!! « (Eliza) Griswold (journaliste du New Yorker qui a fait un superbe article sur notre homme) note que Mastriano « nie toute affiliation avec QAnon, bien qu’il ait fait plusieurs apparitions sur les médias connectés à QAnon ». En effet, comme RightWing Watch l’a rapporté, Mastriano est apparu plus d’une fois sur « Up Front in the Prophetic », une émission YouTube hébergée par QAnon promouvant « l’équipe dynamique mari et femme du duo apostolique / prophétique » Allen et Francine Fosdick ».

Ici on peut entendre la seconde officier… pieds nus, et l’entendre éructer ou chanter de façon insupportable, en diva visiblement  privée de concerts (le gars que je plains là c’est le pianiste, remarquez le batteur et le bassiste s’ennuient ferme, aussi, entre deux Halleluajh, c‘est à dire toutes les 2 minutes chez elle: cette femme qui manque de vocabulaire est tout simplement démente et extatique ! Et quel supplice pour les oreilles !!! A un moment une des spectatrices s’effondre, éreintée (ou fatiguée de l’entendre)  !!Quelle prestation dantesque !

Non la décision de Mastriano est en suspension… divine : « lors d’une apparition en juillet dernier, Mastriano a déclaré aux Fosdicks et à leurs auditeurs qu’une candidature au poste de gouverneur dépendrait de « l’appel de Dieu » ainsi que du soutien populaire et des ressources financières. » Parlez d’un endroit pour annoncer ça ! Ce sont des apocalytiques, qui prophétisent la fin du monde (et la fin des haricots pour Mastriano :  Dieu, ou le tiroir-caisse, allez savoir ; il est évident que le second qui décide aux USA !)A droite, ci-dessus le couple de véritables déments affichant leur croyance principale (pour QAnon, alors que ce sont des pasteurs censés être catholiques !) et ci-dessous les deux en train d’interviewer Mastriano dans son bureau (et ici la réponse pleine de morgue et de menaces de Mastriano, envers l’article dévastateur du New- Yorker).

 

L’image de Jesus… 

Et un dernier show évangélique, un !!! On se dit qu’avec une telle emprise et de tels liens, notre « vedette » de shows extatiques se devait de ne pas rater une plus grande scène, elle la meneuse de revue ratée. Bingo, c’est elle, il semble bien, que l’on croise dès le petit matin (Dieu se lève tôt !) à l’angle de la l’avenue menant au Washington Monument (et l’Ellipse) au droit de ce drôle de bâtiment anguleux qu’est le Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaines. Une prestation inoubliable intitulée « salivation messenger »... de ridicule, encore une fois, elle habillée de rouge et hypermaquillée, arrivant à séduire et ou deux pékins de passage dont un qui va s’accrocher à sa main, ou à inciter les gens à prier (c’est là où on se rend compte de son emprise sur les gens, d’alleurs). Filmée par son propter staff de prises de vues portant un bonnet « Jesus ». Avec les mêmes expressions et les mêmes onomatopées (alléluia !) et un chant de crécelle insupportable. Dans l’après midi, une seconde prestation effectuée plus proche du Capitole (ici à gauche) la verra se prosterner par terre, entraînant avec elle un cercle de croyants. Un show, un véritable show… totalement grotesque ! On découvre avec elle que la prestation sur le lieu en pleine effervescence est couvert par un société de prises de vues appelée « Jesus Image » venue de Floride (décidément un état fort représenté ce 6 janvier), fondé par le couple Koulianos, qui s’occupe aussi de la chanteuse Steffany Gretzinger (2) ou également d’escrocs notoires tel Benny Hinn, un des prêcheurs les plus ridicules existants (guéri par Dieu de son bégaiement clame-t-il celui-là (3). Il prétend guérir les gens… comme Jesus, et de s’occuper aussi de toute une floppée de chanteurs chrétiens. L’appel à une telle société de production sur place dénote qu’elle souhaitait bel et bien bien marquer le coup ce jour-là ! De la publicité supplémentaire, avant tout pour elle !!!

Avant eux, c’est simple, je ne savais pas que le nom de Dieu commençait par la lettre Q !! »

 

(1) Si vous lisez bien, c’est l’instauration en effet d’une dictature, avec un contrôle strict des médias et des électeurs empêchés de voter sur des critères absolument pas définis :

Notre mission commencera en mettant l’accent sur les stratégies suivantes :

-Nous développerons une économie parallèle en créant un registre d’entreprises qui concurrencera Amazon, Thomas’ Register et des sites d’emploi comme Monster et Indeed.
-Nous allons influencer la culture à travers les médias. Cela comprendra les nouvelles et les informations, l’éducation, la musique, le cinéma, etc.
-Nous rétablirons l’intégrité électorale. Sans cela, nos élections ne signifient rien et nous continuerons de sombrer dans l’autoritarisme communiste. Nous pouvons prendre plusieurs mesures pour nous assurer que nos élections sont équitables.
-Nous allons nettoyer les listes électorales.
-Nous influencerons la culture à travers les médias ; y compris les nouvelles et les informations, l’éducation, la musique, le cinéma, etc.
-Nous apprendrons aux citoyens nouvellement naturalisés la différence entre le Parti républicain et le Parti démocrate.
-Nous informerons les électeurs des représentants actuels et des candidats potentiels qui ont été compromis par l’argent étranger. »

(2) son groupe religieux d’origine, de la Bethel Music (avec celui de la Hillsong Church) a effectué une prière dans le bureau ovale de la Maison Blanche le 12 décembre 2019. Brian et Jenn Johnson, fondateurs de Bethel Music avis ainsi commenté l’événement  : « aujourd’hui a été une journée incroyable »). Il se passe tellement de BIEN dont les médias dérangés refusent de parler !!! Cette administration ne fait pas autre chose avant d’avoir eu le courage de le faire surtout pour tous ceux qui ont la foi. -liberté religieuse, pro-vie, juges de la Cour suprême, nominations aux tribunaux inférieurs, réforme pénitentiaire, économie, traite des êtres humains et plus !!!!! Je suis tellement reconnaissant pour cette opportunité et je suis ravi de parler davantage de ce qui se passe réellement dans notre pays dans les prochains articles et vidéos. » On aura noté ici l’expression « médias dérangés »… L’engagement de la Hillsong Church auprès de Trump semblait ne pas totalement être apprécié au sein de l’Eglise elle-même (Trump, toujours clivant !), et cela avait donné un épisode amusant le 30 septembre 2020 pendant le débat, avec un avis « accidentellement publié sur ce compte des commentaires personnels sur le débat présidentiel américain » selon le site, « qui étaient destinés à un compte personnel« .  Le tweet signé Jack Jenkins avait en fait traité Trump de « Bully » (une brute) en lui demandant carrément de la fermer !!! Piégé, le groupe avait bien tenté de laisser croire qu’il ne prenait pas position en tant que groupe religieux en écrivant que  » Hillsong ne commente pas la politique partisane et s’excuse. Ces commentaires ne représentent pas le point de vue de Hillsong Church« . Révélant ainsi sa profonde duplicité !!!

Chez Bethel Music, un des leaders pose un sérieux problème en qualité d’agitateur dangereux, il s’appelle Sean Feucht(ici à droite sur scène), car celui-ci a été très présent dans les émeutes de Portland (beaucoup le rendent responsable d’avoir attisé les heurts), et a il organisé lui aussi des protestations anti-lockdown dont le Let Us Worship” concert de juillet 2020 au Sundial Bridge de Redding, organisé conjointement avec Chris Overstreet, ancien évangéliste, alors que le COVID-19 montait en flèche dans le comté de Shasta, ou en soutenant politiquement Doug LaMalfa, congressiste de Californie pro-Trump. Le concert n’avait pas été autorisé. La veille le canadien Artur Pawlowski (encore lui !) avait tenu meeting au même endroit, ce qui avait été source d’incidents (c’est ainsi partout où il passe, ce provocateur impénitent). Feucht, proche du médiatique fidèle de Trump Eric Metaxas, qui l’a invité plusieurs fois dans son show, a en effet demandé à ses fidèles de s’armer face aux émeutes, posant effectivement avec un autre prêcheur de Los Angeles de la Harvest Rock Church de Pasadena, Jay Koopman, devant une milice en armes :.

Une milice dirigée par Andrey Invanov, pour qui le Covid est un hoax, et le créateur de FlashLove, un site de rencontre gay orienté vers le militaire (?). Ils sont ici tous deux ici à gauche en « uniforme » paramilitaire ou de sécurité . Le troisième larron du groupe étant lui un ukrainien d’origine appelé Ivan Didyk; le quatrième étant Micah Baker, plus les frères Igor et Vitaliy Ponomarev, le dernier repéré étant Vitaly Duke (accusé en 2010 d’être cocaïmane). A droite ce sont les frères Igor et Vitaliy Ponomarev posant avec leurs armes: drôles de chrétiens, n’est ce pas !!! Et une drôle de meute ayant essentiellement comme origine familiale la Russie ou des pays de l’Est !

Lors des heurts à Portland, une grande partie du groupe se baladait armé (tous les membres de la sécurité avaient un pistolet sous les t-shitt)  et avait fusionné quasiment avec le groupe de Proud Boys bien connu par ses frasques de Tusitala “Tiny” Toese !!

Et au milieu du groupe de Toese qui trouvait-on ? Le bien connu ici Jeffrey Grace (ici à gauche), affichant cette fois sa foi sur son t-shirt !! Ce monde d’extêmistes de droite Pro-Trump – et pro-chrétien- est bien petit, encore une fois !!! Dans le groupe de Toese figure aussi Adam Kiefer, qui lui aussi a rejoint les émeutiers de Washington le 6 janvierAdam Kiefer pris en photos à plusieurs reprises(cf ici à droite et ci-dessous sur la gauche du cliché). Son appartenance aux Proud Boys, comme celle de Grace ne faisant aucune doute possible : le voici au milieu du lot du groupe le 12 décembre 2020 à Washington, lors de la manifestation qui a dégénéré on le sait en raison de leurs exactions ce soir-là :

En septembre dernier Feucht a recommencé encore en organisant deux concerts/meetings… sur le Mail, en plein Washington, contre les fermetures dues au Covid19.  Il y annonçait une apparition de Donald Trump via un écran vidéo !!! Le voici …: il lit toujours aussi mal ce qu’on lui a écrit !  Ils célèbre ceux qui ont tombés le 11 Septembre, et la mémoire du père franciscain Mychal Judge, aumônier  des pompiers, mort ce jour-là, alors qu’il a raconté plein de fakes news  à cette occasion : la girouette Trump est toujours en mouvement ! Il ne peut non plus s’empêcher dans son discours de faire allusion au retrait Afghan, en accusant l’équipe Biden alors que c‘est bien la sienne qui avait initié le mouvement en décidant le retrait (avec l’accord signé le 29 février 2020 !!! On remarquera le décor élaboré derrière lui, comme s’il était encore président (ce qu’il croit toujours !) !!! « Feucht tiendra deux concerts au National Mall, à Washington, DC, au cours de la semaine prochaine – un samedi pour marquer le 20e anniversaire du 11 septembre et un autre le dimanche 12 septembre. Avant son rassemblement le soir du 11 septembre. Le 11 septembre, Feucht organise un sommet d’une journée à l’hôtel Trump International qui mettra en vedette des pasteurs conservateurs et des consultants politiques. « Dieu est à l’œuvre et son timing est parfait », a déclaré Feucht dans une vidéo publiée sur Twitter. «Lorsque nous avons contacté le National Park Service pour demander des permis pour notre grand événement à D.C., ils n’avaient ouvert qu’un week-end. C’était le week-end du 11 et 12 septembre. C’est vrai, le 20e anniversaire du 11 septembre. J’ai su à ce moment-là que Dieu avait prévu quelque chose d’énorme pour ce week-end, quelque chose que nous n’avions jamais vu auparavant ». Précision pas étonnante : « Feucht a déclaré que ses rassemblements n’étaient pas politiques. Mais son dernier événement à Washington a inclus le sénateur républicain Josh Hawley du Missouri  (ici à gauche) et a ouvertement célébré la confirmation de la juge conservatrice de la Cour suprême Amy Coney Barrett, qui est pro-vie. Feucht a lancé une candidature infructueuse pour le Congrès dans le troisième district de Californie l’année dernière ».

(3) un vieux routier du mensonge, selon Wikipédia ce Toufik Benedictus : « en avril 2001, HBO diffuse un documentaire intitulé A Question of Miracles consacré à Hinn ainsi qu’à Reinhard Bonnke. Tous deux ont laissé à l’équipe du film un total accès à leurs animations et les documentaristes suivent sept cas de « guérisons miraculeuses » lors de la campagne de Hinn au long d’une année. Le metteur en scène, Antony Thomas (en), a affirmé à Kyra Phillips (en) sur CNN qu’ils n’avaient trouvé aucun cas où des gens ont effectivement été soignés par Hinn5. Thomas a indiqué dans une interview au New York Times que « Si j’avais vu des miracles [lors du ministère de Hinn], j’aurais été heureux de le claironner… Mais rétrospectivement, je pense qu’ils causent plus de dommage au christianisme que le plus convaincu des athées ». A noter qu’il a eu une liaison avec la « conseillère en spiritualité » de Donald Trump, celle qui a fait le discours du 6 janvier, Paula White, autre givrée notoire ! Richissime, Hinn voyage dans son Gulfstream privé (N352BH) ici à droite…

 

 

A propos de ghostofmomo

avatar

Check Also

Le coup d’état de Trump du 6 janvier : les preuves s’accumulent (26)

Dans l’épisode précédent, je vous ai proposé de commencer à étudier le cas de l’une ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *