Accueil / T Y P E S / Articles / La police gaze des enfants et saccage un camp de roms

La police gaze des enfants et saccage un camp de roms

roms
Auteur 😕philippe alain?-?Source 😕Mediapart

Mardi 8 janvier, en fin d?apr?s midi plusieurs dizaines de policiers font une descente dans un des plus grands squats de roms de l?agglom?ration lyonnaise ? Saint-Fons. Tout y est: tenues anti-?meute, casques, boucliers, flash-ball, grenades lacrymog?ne, taser, chiens d?attaque. Pendant une heure, ils vont gazer les habitants et saccager le bidonville pour se venger.

Un peu plus t?t dans l?apr?s-midi, selon certains roms, des enfants auraient jet? des cailloux sur une voiture de police qui s??tait introduite sur le parking du terrain priv? qu?ils occupent. Voici donc nos braves policiers en tenue de guerre bien d?cid?s ? en d?coudre avec les enfants.

Les policiers commencent par se retrouver au beau milieu d?un anniversaire. Une petite fille f?te ses 3 ans et de nombreux enfants sont autour d?une table et d?un grand g?teau. Ils dansent au son de la musique tzigane, v?tus de leurs plus beaux habits. Estimant probablement qu?il s?agit l? d?un rituel rom dangereux et inconnu, les policiers donnent des coups de pied dans la table et balayent tout ce qui se trouve dessus?: bouteilles de soda, g?teau, tout y passe. L?anniversaire, c?est comme le changement, ce n?est pas pour maintenant.

Les policiers ordonnent ensuite ? toutes les personnes pr?sentes de rentrer dans leurs cabanes et commencent ? y p?n?trer une ? une. Il s?ensuit de v?ritables sc?nes de guerre. ??M?me dans les films, on n?a jamais vu ?a?, souligne un habitant.

Marinella est couch?e avec ses enfants lorsque deux policiers casqu?s rentrent dans sa maison. L?un d?entre eux tient dans sa main un bouclier et dans l?autre une bouteille de gaz lacrymog?ne qu?il vide en aspergeant l?ensemble de la pi?ce. La maman va se pr?cipiter sur un linge pour couvrir ses enfants. Elle suffoque, ses enfants, eux, ?touffent, impossible de respirer et de rester l?. Elle se pr?cipite dehors avec eux. Les policiers sont d?j? pass?s ? la cabane suivante.

Roberto, 12 ans, raconte: ??un policier est arriv? avec un fusil et une lumi?re sur le fusil. Il a dit?: on va revenir vous casser les couilles tous les soirs. En partant, un autre a mis du gaz avec une bouteille blanche. Ca piquait beaucoup la gorge et les yeux, avec mes fr?res et s?urs on est tous partis dehors, il y avait plein de policiers en noir avec des casques et des boucliers et aussi des chiens.?

Claudia a 18 ans. Elle tient son b?b? de 18 mois dans les bras quand un policier arrive vers elle et l?apostrophe violemment?: ??Il est o? celui qui a jet? des pierres sur la voiture???? Comme tous les habitants, Claudia n?est absolument pas au courant de ce qui s?est pass? quelques heures auparavant. Elle jure qu?elle n?en sait rien. La suite est incroyable: ??le policier a pris un bidon remplit d?eau et il l?a jet? sur moi et mon b?b? en m’insultant. J??tais toute mouill?e??.

Le comportement de la police rappelle ensuite des moments biens sombres de notre histoire. Sandu, est seul dans sa cabane. ??J??tais en train de ma laver. Un policer est rentr?, quand il m?a vu, il a lanc? du gaz lacrymog?ne ? hauteur de mon visage et il a referm? la porte. Quand j?ai voulu sortir, je n?ai pas pu. Il bloquait la porte et m?emp?chait de sortir. J?ai cru que j?allais mourir.??

Le terrain de Saint Fons est vaste. Apr?s avoir pass? en revue toutes les cabanes, r?veillant les personnes qui dorment d?j?, insultant celles qui ne dorment pas et gazant une bonne partie d?entre elles, les policiers attaquent l?autre partie du terrain avec une sauvagerie incroyable.

Ils se mettent ? casser les vitres de toutes les cabanes, m?thodiquement, une ? une.

Quand ils arrivent ? hauteur d?une voiture, ils cassent la lunette arri?re. Sacha, 10 ans raconte?: ??il y avait un gros projecteur qui ?clairait tout. Il y avait du bruit et j?ai regard? par la fen?tre. J?ai vu un policier tout en noir qui cassait la voiture avec son b?ton. Ensuite, des policiers ont regard? par la fen?tre avec une lampe. Je me suis vite cach? sous les couvertures avec ma maman, j?avais peur. Un policier qui avait un casque a mis du gaz par la fen?tre. On ne pouvait plus respirer. Ma maman voulait sortir, mais j?avais trop peur. On a attendu qu?ils partent.??

Les vengeurs casqu?s continuent ? remonter les cabanes. Des portes sont arrach?es, des b?ches d?chir?es. Dans un cabane, le repas du soir qui cuit dans un grosse marmite est violemment jet? par terre par un policier. Dans une autre, un homme qui dort est r?veill? par le bruit de la porte qu?un policier vient de fracasser?: ??j?ai ouvert les yeux et un policier avec un casque m?a mis du gaz sur la figure??

 

Bilan de l?op?ration?: plusieurs dizaines de personnes gaz?es dont des enfants traumatis?s, une femme asperg?e d?eau, (qu?est ce qu?on rigole dans la police?), des vitres de cabanes cass?es et des portes arrach?es. Avant de partir, les policiers ne peuvent s?emp?cher de s?exciter sur les voitures gar?es sur le parking et cassent les r?troviseurs de plusieurs d?entre elles.

 

Contact?e par des journalistes le lendemain de l?op?ration punitive, la police donne bien ?videmment une version toute diff?rente. Selon un communiqu? sorti dans la pr?cipitation, ??un ?quipage de police a ?t? victime de jets de projectiles dont un a bris? la lunette arri?re du v?hicule et atteint le chauffeur.?? Soucieux de couvrir imm?diatement ses hommes, le commissaire en personne montre ? la t?l?vision un v?hicule de police dont la vitre arri?re est bris?e? ? deux endroits? Ouaou? Ils sont forts ces roumains. Un projectile, deux impacts. Ils ont invent? le caillou ? fragmentation qui se divise en plusieurs parties lors du jet. A moins que ce ne soit un caillou ? t?te chercheuse qui est rentr? dans le v?hicule avant d?en ressortir.

Mais les contradictions de la police ne s?arr?tent pas l?. Dans une interview donn?e ? la t?l?vision, le commissaire affirme que suite ? l?agression du caillou ? fragmentation et ? t?te chercheuse, des policiers, confront?s ? une ??vingtaine, voire une trentaine d?individus hostiles??, ont fait usage, ??? une reprise du gaz lacrymog?ne?? et ??dans la foul?e, les ?quipages se sont repli?s et ont termin? leur mission.??

Sauf que le communiqu? de presse, lui, dit exactement le contraire?: ??ils ont ?t? dans l?obligation de faire usage du gaz lacrymog?ne pour les repousser et poursuivre l?op?ration.?? Alors, apr?s le gazage, partis, pas partis les rambos?? Il faudrait que la police accorde ses violons.

Enfin, le communiqu? affirme?: ??une op?ration de police a ?t? mont?e de 18.30 ? 19.30 afin d?identifier et d?interpeller les auteurs??. Est-ce que quelqu?un a d?j? vu une op?ration de police sans contr?le d?identit??? Surtout quand il s?agit ??d?identifier?? des individus. Et bien ce soir l?, pas une seule personne sur les 200 que compte le campement n?a ?t? contr?l?e. Pas une. Pas une seule interpellation non plus.?Mais ce n??tait visiblement pas le but.

Selon une source polici?re qui souhaite rester anonyme, il s?agissait de retrouver un lance-missile, pardon un lance-cailloux, un objet qui aurait pu servir ? lancer un projectile? En r?alit?, il s?agissait surtout d?une exp?dition punitive pour montrer de quel bois se chauffe notre valeureuse police en cette p?riode hivernale.

Ce n?est pas la premi?re fois que la police gaze des enfants roms ? Lyon. En novembre 2010, d?j?, des policiers avaient utilis? des gaz lacrymog?nes contre un squat, envoyant plusieurs personnes ? l?h?pital. Les policiers avaient ni? les faits et expliqu? qu?ils avaient gaz? un chien. Cette fois-ci, le commissaire, la Direction D?partementale de la S?ret? Urbaine et le pr?fet en personne sont mont?s au cr?neau pour couvrir les policiers qui se font justice eux-m?mes. Tous ont r?p?t?s le m?me message: la police n?a fait que son travail.

Non, messieurs, le travail de la police n?est pas de se venger d?un jet de caillou contre une voiture en gazant ? bout portant plusieurs dizaines de personnes dont des enfants.

Non, messieurs, le travail de la police n?est pas de punir des innocents en saccageant des habitats pr?caires plongeant ainsi dans un mis?re encore plus grande des dizaines de personnes dont le seul crime est de vivre sur un terrain vague.

Non messieurs, les roms ne sont pas des chiens, que l?on gaze et que l?on chasse ? coups de matraque. Ce sont des ?tres humains qui ont le droit de vivre dans la dignit? comme vous et moi.

Les dirigeants socialistes et Manuel Valls en particulier portent une tr?s lourde responsabilit? dans les d?rapages successifs contre la minorit? rom. Depuis l??lection de Fran?ois Hollande, on assiste ? des comportements pire encore que sous Nicolas Sarkozy?: des traques jour et nuit (1), des enfants humili?s et violent?s par la police (2), des b?b?s en garde ? vue (3). La liste est longue. En continuant ? stigmatiser les roms, en jetant cette population ? la vindicte populaire et en couvrant de tels agissements de la part de policiers qui sont cens?s faire respecter la loi et non la violer, le gouvernement ouvre la porte ? des actes beaucoup plus graves. Un vague de racisme sans pr?c?dent se d?veloppe actuellement en France contre les roms. On se rend compte ? travers ce d?rapage r?voltant qu?elle touche ?galement tr?s largement la police.

Valls, qui r?ve d?effectuer le m?me parcours que Sarkozy emprunte les m?mes chemins naus?abonds et racistes qui ne le m?neront nulle part.

Les roms ont toujours ?t? les boucs-?missaires id?aux pour d?tourner l?attention des peuples et leur faire oublier l?impuissance de ceux qui nous gouvernent ? juguler les crises ?conomiques. En Allemagne, dans les ann?es 1940, d?j?, on les gazait. C’?tait dans les chambre ? gaz des camps de concentration.

 

(1)?http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-alain/110812/enfants-roms-lautre-tweet-de-valerie

(2)?http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-alain/061012/des-enfants-pourchasses-violentes-et-humilies-par-la-police

(3)?http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-alain/050113/un-bebe-en-garde-vue-accuse-d-avoir-mendie

A propos de

avatar

Check Also

Le LR en surchauffe ? c’est l’effet Peltier (4 )

L’arrivée de Guillaume Peltier à l’UMP se fait en passant sous l’aile de J-F Copé, ...