Accueil / T Y P E S / Articles / La naissance de l’univers ? partir de RIEN (10)

La naissance de l’univers ? partir de RIEN (10)

Un grand secret.

L’?Apparition de la masse.

Je viens tout juste de vous expliquer la ??nature?? de l?espace-temps, alors aussi bien vous livrer un autre de mes secrets et vous expliquer la nature de la masse.

Einstein nous a expliqu? que la masse ?tait une ?nergie. C?est d?ailleurs assez clair dans sa formule E=Mc^2. Pour Einstein, il n?existait que deux choses dans l?univers?: l??nergie cin?tique et l??nergie de masse.

Nous savons que l??nergie ne dispara?t jamais, qu?elle se transforme en une autre sorte d??nergie et que, depuis l?instant de Planck, il ne s?en ajoute plus dans l?univers.

Nous avons vu, ?galement, que toute l??nergie lib?r?e ? l?instant de Planck ?tait strictement de l??nergie cin?tique.

Cons?quemment, l??nergie de masse est obligatoirement de l??nergie cin?tique transform?e. Il n?y a pas d?autre solution pour expliquer l?existence de l??nergie de masse.

Il ne suffit, maintenant que de d?couvrir comment une ?nergie cin?tique puisse se transformer en ?nergie de masse. C?est tout de m?me assez simple, n?est-ce pas?

Non…? Vous avez raison; ce n?est peut-?tre pas aussi simple que cela. Je vais essayer d??tre clair.

Nous sommes dans un univers o? il n?existe que des neutrinos et des gluons en mouvement rectiligne dans tous les sens. Imaginons que deux particules sans masse, disons des gluons, qui se d?placent l?une vers l?autre dans cet univers en expansion. (? noter qu?elles peuvent tr?s bien se d?placer l?une vers l?autre, m?me dans un univers en expansion, puisque le mouvement des particules se fait ??dans tous les sens??). Donc les deux particules se rapprochent l?une de l?autre jusqu?au point o? elles entrent en contact. Lors de la prise de contact, ces deux particules, qui sont toujours anim?es d??nergie cin?tique, sont bloqu?es dans leur mouvement. Chacune des particules bloque le mouvement de l?autre.

Comme nous savons que l??nergie ne dispara?t jamais; l??nergie cin?tique qui ??propulsait?? chacune des particules est donc toujours pr?sente dans chacune de ces particules. Ce fait provoque une situation assez curieuse?: Les particules en contact, non seulement bloque chacun leur mouvement, mais continuent de se pousser l?une l?autre ??ce point de contact.

Ce point de contact qui est pouss?, est n?cessairement, un des points g?om?triques composant l?univers tridimensionnel que nous avons ?tudi? au tout d?but de ces articles. Vous vous rappelez s?rement qu?un volume d?espace est form? d?une multitude de points g?om?triques unidimensionnels.

Les deux particules poussent donc sur ce point g?om?trique, l? o? elles sont en contact. Le r?sultat est que ce point g?om?trique, qui, auparavant prenait de l?expansion? est stopp?, lui aussi, dans son mouvement d?expansion. L?espace, autour de lui, continuent de prendre de l?expansion, mais ce point cesse de ??produire de l?espace?? par son d?placement (Le d?placement d?un point unidimensionnel se fait en produisant une succession de points unidimensionnel en ligne droite. Un segment de droite est une succession de points d?terminant le trajet de ce point. Ce trajet repr?sente une distance qu’on appelle une longueur; et cette distance repr?sente la dur?e du trajet. Le mouvement du point produit de l’espace-temps).

Les points g?om?triques ?tant le tissu essentiel de l?espace, lorsque l?un d?eux cesse son mouvement d?expansion, cela produit une distorsion dans le tissu spatial. Les points autour de celui qui est stopp? ralentissent leur expansion, retenus par le ??manque de production?? du point bloqu? par les particules (Le vide absolu ne peut exister dans l?espace et un point unidimensionnel ne s’?tire pas). Cet ?v?nement est la cr?ation de la premi?re anisotropie dans notre univers nouveau-n?.

Imaginons, maintenant, qu?une troisi?me particule sans masse, arrive et entre en contact avec les deux autres particules d?j? bloqu?es. Le mouvement de cette troisi?me particule est bloqu? ?galement et son ?nergie cin?tique s?ajoute ? la pouss?e des deux premi?res particules sur le point g?om?trique.

Comme la pouss?e des deux premi?res particules avait d?j? ?bloqu? l?expansion du point g?om?trique, l?ajout d?une pouss?e additionnelle, fait reculer ce point vers le pass? ou si vous pr?f?rez, vers l? o? il se trouvait auparavant. Autrement dit, l?ajout de cette troisi?me pouss?e fait reculer le point dans l?espace-temps.

Cons?quemment, les points qui entourent le point qui, dor?navant, recule, sont non seulement ralentis, mais sont maintenant, eux aussi bloqu? dans leur mouvement d?expansion. J?ajoute tout de suite une quatri?me particule qui entre en contact,? dont l?ajout de la pouss?e fera reculer encore plus le point initial entra?nant avec lui les autres points qui l’entourent et?qui ?taient auparavant stopp?s .

La distorsion du tissu de l?univers est maintenant assez importante pour que nous puissions l?analyser efficacement.

Nous?faisons maintenant face ??une certaine portion de l?univers en expansion qui, non seulement n?est plus en expansion, mais plut?t en ??effondrement?? sur elle-m?me; et il est?extr?mement important de remarquer que cette portion d?univers a maintenant adopt? un mouvement contraire ? celui de l?expansion. Au lieu d?avoir un mouvement ? dans tous les sens?? c’est?? dire « sans but pr?cis », cette portion d?espace a adopt? un mouvement???vers un point pr?cis?? qui est le point de contact initial des deux premi?res particules. Toute la topologie de ce petit volume d?espace est transform?e et se dirige maintenant « vers un point pr?cis » au lieu de se diriger « dans tous les sens ».

On peut dire que ces deux sortes de mouvement sont oppos?s/compl?mentaires.

Ce petit volume d?espace ? topologie contraire ? celui de l?expansion est ce que l?on appelle une ??d?formation de la g?om?trie de l?espace??.

Einstein, nous a d?montr? qu?une d?formation de la g?om?trie de l?espace provoque une cons?quence que nous appelons?: la gravitation. Depuis Einstein, nous savons que la ??force de gravit? imagin?e par Newton, n?est pas une ??force?? du tout, mais plut?t la cons?quence d?une d?formation de la g?om?trie d?un certain volume d?espace. Le point initial de contact entre les deux premi?res particules de notre sc?nario est maintenant devenu, un « centre de gravit? ».

La science actuelle nous enseigne qu?une d?formation de la g?om?trie d?un volume d?espace est produite par la pr?sence d?une masse dans cette d?formation. Nous venons de voir que cette masse n?est pas un volume de mati?re, mais bien une ???nergie de masse??.? Et cette ?nergie de masse r?sulte d?une transformation de l??nergie cin?tique en une ??pouss?e?? constante, lorsque celle-ci est bloqu?e dans son mouvement. Nous n?avons plus besoin de chercher le boson de Higgs pour expliquer la ??nature?? de la masse. ?tes-vous contents? Moi si; ?norm?ment.

Par cons?quent, plus il y a de particules qui entre en contact pour pousser sur ce point (cela s’appelle: « accr?tion de particules », 1) plus ce point est recul? dans l?espace-temps, 2) plus la d?formation est prononc?e et 3) plus elle augmente de volume. Ajoutons que plus la d?formation est prononc?e, 4) plus la gravitation est intensifi?e.?

Notre univers en expansion est maintenant parsem? de petits ?volumes d?espace d?form?s (anisotropies)?ayant une topologie contraire au reste de l?espace universel.

J?ai d?autres surprises pour vous au cours des prochains articles.

Andr? Lefebvre

A propos de

avatar

Check Also

Le centenaire d’Yves Montand l’engagé

« Tout ce qu’on peut dire et tout ce qu’on peut faire, en définitive : ...