Accueil / T Y P E S / Articles / La LNI souffle ses 30 bougies !

La LNI souffle ses 30 bougies !

La l?gendaire Ligue Nationale d’Improvisation entame sa trenti?me saison. Pour c?l?brer trois d?cennies de com?diens rivalisant d’imagination sur la patinoire, la LNI lance une op?ration historique et n?anmoins fulgurante : Le Tournoi des ?toiles, avec comme sous-titre Le choc des g?n?rations.

C’est devenu une habitude de marquer le passage de chaque d?cennie comme autant de victoires sur une ?poque de jeu standardis? et d’absence de risque. L’impro, c’est du costaud, et les com?diens les plus t?m?raires y mouillent leur chandail. Comme on ne change pas une formule gagnante, le principe est grosso modo conforme ? la philosophie de la LNI. Toute cette semaine, une s?rie de rondes ?liminatoires, mettant en pr?sence plusieurs g?n?rations d’improvisateurs vedettes, s’affronteront lors de matches « un contre un » qui propulseront le vainqueur au niveau suivant.

L’esprit d’?quipe dispara?t donc momentan?ment au profit de la performance individuelle, mais les joueurs se distingueront quand m?me par leur couleur – bleu pour les anciens, rouge pour la rel?ve. Sous l’emballage polymusical d’?ric Desranleau (Mes A?eux), le spectacle est pr?sent? par Jan-Marc Lavergne, ce dernier d?diant la soir?e ? l’habituel Pierre Martineau, gravement malade. Sur la glace, on peut bien s?r compter sur la pr?sence d’un Yvan Ponton toujours prompt ? siffler une rudesse ou un non-respect du th?me impos?. Quant aux 16 gladiateurs, tous multiplement ?toil?s, ils n’ont en commun que le talent, l’audace et l’ambition de devenir la prochaine ?toile des ?toiles. Leurs noms ? Fr?d?ric Barbusci, Vincent Bolduc, R?al Boss?, Simon Boudreault, Sophie Cadieux, Sophie Caron, ?dith Cochrane, Martin Drainville, Marcel Leboeuf, Sylvie Legault, Gaston Lepage, Fran?ois-?tienne Par?, Andr? Robitaille, Pierrette Robitaille, Luc Senay et Sonia Vachon.

Vendredi dernier, les quatres premiers matches prenaient donc place dans un Medley aux allures d’ar?na. Ils opposaient successivement R?al Boss? ? Sonia Vachon ; Andr? Robitaille ? Fr?d?ric Barbusci ; Vincent Bolduc ? Pierrette Robitaille ; et Martin Drainville ? ?dith Cochrane. Je ne r?v?lerai pas ici l’issue des affrontements, mais il est clair que la jeune g?n?ration ne se laisse pas facilement impressionner par ses a?n?s ! Tous les niveaux de jeu y sont pass?s, du mime au vaudeville en passant par des solos chant?s et de grands pans de pure po?sie. Pas de claques lanc?s sur la glace ni de hu?es (sauf pour l’arbitre !) : l’envie de voir les champions au meilleur de leur art ?tait palpable. Parce que l’impro, c’est un ?change avant d’?tre une comp?tition.

Les huits autres gladiateurs du verbe s’affrontaient le lendemain, et on peut pr?dire sans risque des rencontres de haut calibre lors des demi-finales et du couronnement de l’?toile des ?toiles

Fait int?ressant : l’impro retrouve le chemin des ?crans cathodiques, puisque T?l?-Qu?bec diffusera les matches individuellement, ? des dates qui restent ? pr?ciser. ? suivre, en direct ou en diff?r?.

A propos de

avatar

Check Also

Le coup d’état de Trump du 6 janvier : les preuves s’accumulent (16)

Le Parti républicain, papillon prenant Donald Trump pour lumière s’est grillé en route depuis, rattrapé ...

One comment

  1. avatar

    PS : Lors de la finale qui opposait Simon Boudreault à Vincent Bolduc, c’est ce dernier, véritablement en feu, qui a décroché l’Étoile des Étoiles. Voilà qui confirme son titre déjà acquis de meilleur joueur de l’année, et, plus généralement, la vigueur de la relève.