Accueil / A C T U A L I T É / La gr?ve ?tudiante et le virage technologique
. Les ?tudiants ont-ils manqu??leur manifestation Internet? Barrer des rues, briser des fen?tres, affronter la police? Des m?thodes d?pass?es pour manifester. Il faut faire mal l? o? ?a fait mal! Raymond Viger Dossiers ?ducation, Politique, Internet J?ai regard? plusieurs vid?os … Lire la suite

La gr?ve ?tudiante et le virage technologique

.

Les ?tudiants ont-ils manqu??leur manifestation Internet?

Barrer des rues, briser des fen?tres, affronter la police? Des m?thodes d?pass?es pour manifester. Il faut faire mal l? o? ?a fait mal!

Raymond Viger Dossiers ?ducation, Politique, Internet

manifestation etudiante greve etudiant revolution politique educationJ?ai regard? plusieurs vid?os des manifestations ?tudiantes dans? leur lutte contre la hausse des frais de scolarit?. M?me si je soutiens les demandes des ?tudiants et que je suis en faveur d?une gratuit? scolaire, je demeure perplexe envers les m?thodes de revendication utilis?es par les ?tudiants.

Les manifestations et les gr?ves ont du sens dans la mesure o? la personne en face de nous perd quelque chose dans cette manifestation. Quand les ?tudiants bloquent des rues ou se laissent infiltrer par des casseurs de vitres, est-ce que le premier ministre Jean Charest ou encore la ministre de l??ducation Lyne Beauchesne perdent quelque chose. Non. Seul les ?tudiants mettent en p?ril leur session scolaire et se mettent l?opinion publique ? dos.

Prochaine manifestation ? l??re de l?Internet

cyber manifestation etudiant greve jean charest lyne beauchesneSi j?avais ?t? un ?tudiant faisant parti du comit? de manifestation, qu?est-ce que j?aurais propos? pour souligner mon d?saccord face ? ce gouvernement qui fait la sourde oreille?

J?aurais?organiser une cyber-manifestation. J?aurais fait un site Internet qui d?nonce les actions du gouvernement. J?aurais ?quip? ce site Internet d?une armada de blogues, de compte Twitter, de pages Facebook? qui pointeraient tous vers ce site Internet.

Kidnapper Jean Charest

Imaginez l?impact sur le r?f?rencement naturel d?un tel site Internet. Avec 150 000 petits amis qui viennent le visiter ? quelques reprises par jour et qui f0nt des liens vers ce site, celui-ci aurait eu la force d?accaparer des premi?res positions dans les moteurs de recherches pour ? peu pr?s n?importe quel mot.

Des mots tels que Jean Charest, Plan Nord, gouvernement lib?ral, parti lib?ral? Toute une s?rie de mots qui deviendraient pris en otage par ce site et ces blogues affili?s. Une fa?on simple et facile de court-circuit? les communications du gouvernement et d?en prendre le contr?le. Imaginez que vous cherchez des informations sur le Plan Nord du gouvernement Charest et que vous tombez sur la page Internet des manifestants de La Classe!

Mobiliser les travailleurs d?Aveos, de Rio Tinto Alcan?

manifestation ?tudiante internet gr?ve jean charest lyne beauchesne la classeLe pouvoir de ce site aurait pu aussi permettre une affiliation avec les autres enjeux sociaux en cours. Exemple en prenant en otage des mots tels que Aveos, Air Canada et autres. Cela aurait pu ?tre une belle occasion de kidnapper Stephen Harper!

Les ?tudiants auraient pu nous d?montrer que les manifestations ne sont plus une guerre de muscle, mais une guerre plus raffin?e dans laquelle, le perdant est notre opposant. Une guerre de mots o? le citoyen aurait pu s?amuser ? lire les diff?rentes farces et caricatures contre le gouvernement Charest. L?opinion public aurait pu soutenir ce genre de manifestation o? ce n?est pas le citoyen qui devient la victime.

Le financement d?une guerre Internet

Imaginez que ce site rajoute de la publicit? et des annonces Google. Une belle source de financement. Peut-?tre que les ?tudiants auraient pu s?en servir pour cr?er un fond d?aide et de soutien pour les ?tudiants.

Un peu comme l?avait fait les journalistes de Rue Frontenac contre Pierre-Karl P?ladeau mais avec la force de frappe de 150 000 fid?les. Une mobilisation qui aurait pu regrouper, non seulement les autres causes, mais aussi trouver des alli?s ? travers la blogosph?re.

En esp?rant que la cyber manifestation fera partie des tactiques de nos prochaines guerres sociales.

L?utilisation de Tweeter pendant les manifestations des ?tudiants

TVA annonce qu?il y aurait eu 170 000 tweet depuis le 14 avril dernier. M?me si on nous le pr?sente comme ?tant ?norme, en rapport avec ce que je viens de pr?senter, ce n?est qu’une goutte d’eau dans la blogosph?re. On parle de plus de 200 000 ?tudiants qui manifeste contre la hausse des frais de scolarit?. 170 000 tweet en un mois ce n?est m?me pas un tweet par ?tudiant dans le mois!

D?une part,?avec un minimum d?un tweet par jour par ?tudiant, ?a aurait d? tourner autour de 6 millions de tweet!

D?autre part, chaque tweet aurait d? faire un lien vers des blogues ou des sites que l?on veut voir prendre la premi?re position dans les moteurs de recherches. Pas juste du bruit pour du bruit sur Tweeter! Les m?dias sociaux pour ?tre efficace n?cessitent une strat?gie, une vision.

Il est vrai que les manifestants ont pris un espace sur Internet. Mais l?ont-ils pris ad?quatement? Pas s?r!

Autres textes sur Politique

A propos de

avatar

Check Also

« Maudits anglais ! »

                        Elle s’appelle Évangéline, ...

7 Commentaire

  1. avatar

    Bravo Raymond ! Je crois cette approche absolument GÉNIALE et je ne pense pas qu’il soit trop tard pour la mettre en pratique. La Loi 78, face à ce raz-de marée, ressemblerait à la dérisoire petite carte que brandit l’homme du régime qui vient de brutaliser la jeune fille, dans le film Vendetta, quand il se rend compote que la foule n’a plus peur et marche sur lui….

    Pierre JC Allard

    • avatar

      Bonjour Maître Pierre.

      Il n’est jamais trop tard et avec la nouvelle loi matraque que le gouvernement Charest vient de sortir, elle devient une belle alternative aux difficultés de manifester d’une façon conventionelle.

      Raymond

  2. avatar

    « La démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité. » Albert Camus

    De quelle minorité est-il question dans ce début de révolte? Les ultra-riches qui gouvernent?

    Bonjour Raymond, bonjour Pierre

    les étudiants utilisent déjà les servives internets de façon assez forte et efficace.
    Seulement, internet le web et ses blogs ne rejoignent qu’un petite portion de la population; celle qui s’intéresse de façon exhaustive à l’information. Elle est désespérément minime. La cyber manifestation n’est efficace que si elle sort du virtuel et prend la rue.

    Cette loi sort totalement du cadre du conflit étudiant et s’attaque maintenant au fondement de la liberté d’expression, celui de manifester son désaccord. Cette loi nous interdit-elle de prendre action pour sauver notre démocratie? Elle se veut protéger la liberté des uns tout en incitant les autres à la révolte. Quel gachis!

    Le billet caustique de Gaetan Pelletier est cynique de réalisme tout de même. Par contre ce n’est pas le cynisme qui sauvera la démocratie, c’est uniquement la désobéissance civile contre toute atteinte à cette première.

    Les régimes vivants font surgir, aux moments critiques, les personnes capables de les sauver. Le nôtre agonise-t-il?

    Denis G.

    p.s je suis de retour, merci Pierre du rappel.

    • avatar

      Bonjour Denis,
      « Le billet caustique de Gaetan Pelletier est cynique de réalisme tout de même. Par contre ce n’est pas le cynisme qui sauvera la démocratie, c’est uniquement la désobéissance civile contre toute atteinte à cette première. »
      Je sais bien que le cynisme ne changera rien, comme les caricatures du 19e siècle n’ont rien changé. Et c’est la raison pour laquelle j’ai de moins en moins le goût de me livrer à ce style d’articles.
      Un peu de désillusion à la Foglia qui semble en avoir ras-le-bol des opinions sur des opinions.
      Depuis le début de ce « conflit » que je persiste à dire que parader en rang d’oignon ne donnera rien. Et c’est sur cette « obéissance civile » qu’était sans doute basée la « stratégie » de M. Charest.
      J’ai dit avoir beaucoup de respect pour lui.. C’était encore une blague cynique, un calque d’un dirigeant d’une centrale syndicale, mal à l’aise à côté d’un Gabriel Nadeau-Dubois de la CLASSE qui parlait de désobéissance civile.
      « Quand les lois sont injustes… J’ai oublié la phrase précise…
      Peu importe.
      J’ai reçu de France un lien sur les tactiques, conseils et infos sur les répressions.
      http://rebellyon.info/Quelques-conseils-et-infos-pour.html
      Quant à la cyber manifestation, ici évoquée, il semble qu’elle ne fut pas suffisamment utilisée.
      Bref, on s’en est tenu aux manières classiques, en vertu des modes de fonctionnement du gouvernement et des centrales.
      Tout ça pour dire qu’il faudra peaufiner les actions, les multiplier. La souplesse des forces étudiante pourrait être réellement efficace en face des méthodes lentes et inefficaces des parlements.
      _____
      « Le Québec est chanceux » disait quelqu’un. Ailleurs, c’est pire. Eh! oui! Mais est-ce que la France et autres pays ayant engagé des modes de répressions « cassantes » sont des modèles?
      Non.
      Il faudra diminuer, diluer ce pouvoir oppressif et le dissoudre. Bref, le ramener à une réelle démocratie.
      Nous n’en sommes qu’à une prise de conscience.
      Reste que dans l’ensemble, tous les écrits, depuis des années, ont largement « instruit » la masse.
      Les déserts sont formés de grain de sable… Il n’est pas important de se penser un rocher et de regarder de haut ce qui se passe.
      C’est pourquoi, parfois, je participe encore à ce que je nommerais l’écriture lente d’une pancarte qui finira par attirer l’attention.
      Bonne journée Denis!

  3. avatar

    Bonjour Denis

    Bon retour dans le ring 🙂 . Vrai que le Web ne touche encore surtout la masse que pour la divertir, puisque, au contraire de la TV, il exige une interaction. Mais en travaillant sur la minorité qui pense et qui elle ei est bien accro, je pense qu’on peut avoir un effet de levier puissant. On verra vite, car de nouveaux schèmes se développent sous nos yeux. Il faut voir comment le téléphone cellulaire a modifié le contrôle tactique des troupes (manifestants) sur le terrain.

    PJCA

  4. avatar

    @ GP

    Pour le meilleur ou pour le pire, le temps des manifestations est révolu. Elles sont intégrées dans le système. comme les syndicats sont intégrés dans le capitalisme. Nous faisons face à un danger autrement plus grave.

    Nous avons une société complexe comme un montre et nous sommes donc interdépendants… mais ne pas en déduire que la solidarité forcée devient un carcan. La solidarité, aujourd’hui est manipulée et le vrai pouvoir est en dehors du cadre.

    Le danger dans le pouvoir terrifiant que cette interdépendance et la science moderne donnent à chaque individu. 4 individus ont arreté le metro. Un seul eut suffit… et, s’ il eut agi seul, on ne l’aurait jamais retrouvé !

    Le VRAI danger, actuellement, c’est la réaction irrationnelle, imprévisible, imparable d’un détraqué que tout ce brouhaha énerve et qui décide de casser la baraque.

    Pas passer un message, pas faire triompher une idée, pas marquer des points pour une élection… juste réagir a son insignifiance et a la condition humaine comme Erostrate qui a brulé le Temple de Diane pour se rendre intéressant… mais en plus grave.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/06/26/quand-lindividu-se-fache-2/

    PJCA

  5. avatar

    ANONYMUS (H)