Accueil / T Y P E S / Articles / La grande escroquerie du T?l?thon ?

La grande escroquerie du T?l?thon ?

OLIVIER BONNET:

La g?n?rosit? publique pour financer? les futurs profits des laboratoires priv?s !

NDLR ?DAns la vaste revue que fait la soci?t? de sa moralit?, nous croyons opportun de remettre en ligne cet article vraiment « sabre au clair » d’Olivier Bonnet . ?A chacun de refl?chir et d’en tirer une opinion pour le pass?, le pr?sent … l’avenir
***
Le 5 d?cembre 2008, nous mettions en ligne un article au titre volontairement coup-de-poing,?La grande escroquerie du T?l?thon, qui avait d?cha?n? les passions : 148 commentaires pour 11838 visites.Nous nous ?tions alors bas? sur plusieurs ?crits du professeur Jacques Testart. Deux ans plus tard, puisque T?l?thon toujours il y a, remettons le couvert. ??Le t?l?thon s?est achev? hier soir sur des promesses de don en baisse pour la 4?me ann?e cons?cutive*??,??crit le Webzine?messin?Le Graoully d?cha?n?.?(?)?En 4 ans , les dons ont baiss?s de pr?s de 20%?; l?an dernier, c?est Pierre Berg? qui avait ?t? accus? d??tre responsable de la chute des promesses de dons. Et l?an prochain?? Toute noble est la cause, on peut se demander pourquoi cette g?n?rosit? s?lective du groupe?France t?l?visions?; ouvrir 30 heures durant son antenne pour cette vaste op?ration, co?teuse de surcro?t, n?est-ce pas faire de la solidarit? s?lective??
Rappelons que le T?l?thon fran?ais est la plus grande op?ration de collecte populaire au monde et recueille ? lui seul 3% des dons annuels des Fran?ais toutes causes confondues. Alors bien s?r, apitoy?s par les enfants qu?on montre chaque ann?e ? longueur de T?l?thon et qui, il faut bien l?avouer, sont autrement plus attachants qu?un vieux p?d? sid?en, vous allez me r?torquer qu?il faut ?tre solidaire de cette cause qui peut tous nous toucher. Oui?; comme peut tous nous toucher la pauvret??; on peut tous un jour se retrouver faisant la queue devant un bus des Restos du coeur. Mais ? qui revient la charge de ne pas laisser crever les pauvres ou de tenter de soigner les myopathies??
?
La somme r?colt?e hier soir par le T?l?thon, c?est 40% de ce que l??tat va rembourser au seul Bernard Tapie?; c?est ? peine 3 fois le ch?que fait par les imp?ts ? Bettencourt pour son bouclier fiscal. Et l?Etat n?aurait donc pas les moyens de financer la recherche sans qu?on passe par le?culpabilisant T?l?thon????Le Syndicat national des travailleurs de la recherche scientifique (SNTRSCGT)attaque lui?sous l?angle th?rapeutique 😕??Depuis 24 ans par le biais du service public de la t?l?vision, le T?l?thon nous fait miroiter que les dons vont faire progresser la recherche et aider aux traitements des maladies g?n?tiques. Force est de constater que les r?sultats ne sont pas du tout au niveau des promesses r?it?r?es chaque ann?e.
Et pour cause, l?AFM?[Association fran?aise contre les myopathies, NdA]pr?tend lutter contre toutes les maladies g?n?tiques rares en privil?giant les pathologies de l?enfant, plus m?diatisables.?(?)?Les discours enthousiastes sur les perspectives de la th?rapie g?nique et cellulaire pr?sent?es comme des messages publicitaires destin?s ? inciter aux dons reposent sur une vision r?ductrice de la d?marche scientifique. Pour d?velopper ces th?rapies, il est fondamental de continuer ? explorer l?ensemble des m?canismes de r?gulation des cellules normales et pathologiques. Or, la recherche pour le traitement des maladies g?n?tiques ne peut-?tre que frein?e par la politique scientifique actuelle de?cr?neaux de plus en plus ?troits d?termin?s uniquement par les strat?gies des industriels.
Les robinets de l?innovation sont quelque peu taris du cot? des industriels de la pharmacie du fait de la r?duction des champs de recherche publique men?e par tous les gouvernements depuis de nombreuses ann?es. La manne financi?re du T?l?thon focalis? sur quelques cr?neaux sans d?veloppement du front des connaissances a contribu? ? amplifier cette r?duction des champs disciplinaires, ob?rant les possibilit?s d?aboutir ? des traitements. Ce n?est pas la?r?duction de 15% des cr?dits?de paiement allou?s aux laboratoires par l?Inserm?et le?CNRS?pour 2011 qui va am?liorer les choses.??
Puisque l?angle ?conomique est abord?,?convoquons enfin?Christian Jacquiau, commissaire aux comptes, expert comptable et essayiste, qui en passe par ce prisme pour aboutir ? un r?quisitoire politique?:???Magnifique exhibition de g?n?rosit? qui force l?admiration chaque ann?e, tant les sommes r?colt?es sont astronomiques, alors que des pans entiers de la recherche sont par ailleurs compl?tement sinistr?s. C?est que depuis sa cr?ation (1987), le T?l?thon fran?ais a rapport? plus de 1,6 milliards d?euros ! Une manne exceptionnelle sur laquelle plus de 119 millions d?euros ont ?t? consacr?s ? ses frais de gestion et pr?s de 175 millions? aux seuls frais de collecte des dons. Respectivement 7,3 % et 10,7% des dons recueillis, selon les chiffres communiqu?s par l?Association fran?aise contre les myopathies (AFM). Des chiffres qui donnent le vertige? Mais qui ne doivent pas faire oublier l?envers du d?cor de cette joyeuse et gigantesque kermesse surm?diatis?e.
Car derri?re cette tr?s belle d?monstration de la puissance t?l?visuelle se cache une bien curieuse r?alit?. Beaucoup moins glorieuse celle l???Le d?sengagement de l??tat de ses fonctions essentielles : la sant?, la recherche et l??ducation, notamment. Avec en toile de fond une formidable illustration du fameux th?or?me lib?ral : mutualisation des d?penses/privatisation des profits. ?trange mod?le que celui qui consiste ??faire appel ? la g?n?rosit? publique pour financer les travaux de chercheurs priv?s?? au seul b?n?fice d?une cause, certes noble mais strictement cibl?e. Chercheurs qui s?empresseront, d?s que leurs travaux auront abouti, de d?poser des?brevets qui assureront non seulement leurs fortunes personnelles mais qui permettront aussi ? des laboratoires ? priv?s eux aussi ? de s?enrichir sur la commercialisation de nouveaux m?dicaments qu?ils vendront alors au prix fort ? ce qu?il restera d?une S?curit? sociale exsangue, n?assumant d?j? plus son r?le de protection mutualis?e des plus faibles.
Car enfin? Si l??tat et ceux qui se d?chirent pour alterner ? le repr?senter prenaient et assumaient v?ritablement leurs responsabilit?s, ne veilleraient-ils pas ? assurer un financement appropri? de la recherche publique ? Cela aurait pour effet imm?diat de r?duire les co?ts de sant?, la s?curit? sociale n?ayant plus ? assurer le service de substantiels b?n?fices aux laboratoires priv?s, comme elle est contrainte de le faire aujourd?hui.?(?)?
Ce mod?le d?appropriation de l?argent public par le priv? ? pr?lev? autoritairement o? gr?ce aux moyens sophistiqu?s de la s?duction m?diatique ? n?est pas nouveau.? Et pas davantage limit? ? la sant?. Il y a longtemps d?j??qu?en application du fameux?AGCS, il a ?t? appliqu? pour la premi?re fois aux concessions d?autoroutes, de parkings publics et de bien d?autres? Ici comme ailleurs, les usagers ont ?t?, dans un premier temps, soumis ? de substantiels droits de p?age destin?s ? financer les travaux initiaux de r?alisation. Avant que ces ouvrages n?entrent discr?tement dans le patrimoine de soci?t?s concessionnaires priv?es qui n?avaient plus alors qu???engranger les substantiels b?n?fices tir?s d?un patrimoine? appartenant en r?alit? aux usagers et ? la collectivit? des citoyens, mais d?tourn? par les politiques au profit de structures priv?es, habilement constitu?es ? cet effet.
Comble d?ironie, et l?altruisme m?diatis? ayant ses limites, les g?n?reux donateurs du T?l?thon b?n?ficient d?une r?duction d?imp?ts de 66% du montant des dons qu?ils promettent ? l?AFM.?Apr?s r?duction d?imp?ts, votre don de 100 ? ne vous revient qu?? 34 ??, explique l?AFM?sur son site. Mais ce qu??conomise le donateur, c?est l??tat qui le paiera. Ainsi pour la seule ann?e 2009, c?est un peu plus de 62 millions d?euros qui sont pass?s ? ni vus, ni connus ? du budget de l??tat (via les d?ductions fiscales accord?es aux donateurs) ? la recherche priv?e? via le?T?l?thon.
Sans engagement et sans contrepartie. Embl?matique, non seulement d?une certaine id?e de la recherche publique mais bien au-del?, du r?le de l??tat dans la soci?t?, le T?l?thon serait-il devenu un moyen efficace de nous faire admettre ? en chansons, avec flonflons et serpentins ? le d?tricotage m?ticuleux et syst?matique des acquis sociaux issus du Conseil national de la R?sistance que les politiques ont de plus en plus de mal ? nous faire accepter ??? *88 millions d?euros?de promesses de dons aujourd?hui lundi.
Mise ? jour 2011?: lisez le?billet d?Handicap?-m?chant, qui critique vivement cet article (entre autres) et d?fend le T?l?thon.

Le professeur Testart d?nonce une « mystification »

jt« C?est scandaleux. Le T?l?thon rapporte chaque ann?e autant que le budget de fonctionnement de l?Inserm tout entier.?Les gens croient qu?ils donnent de l?argent pour soigner.?Or la th?rapie g?nique n?est pas efficace. Si les gens savaient que leur argent va d?abord servir ? financer des publications scientifiques, voire la prise de brevets par quelques entreprises, puis ? ?liminer des embryons pr?sentant certains g?nes d?ficients, ils changeraient d?avis.?Le professeur Marc Peschanski, l?un des artisans de cette th?rapie g?nique, a d?clar? qu?on fait fausse route. On progresse dans le diagnostic, mais pas pour gu?rir. De plus, si on progresse techniquement, on ne comprend pas mieux la complexit? du vivant. Faute de pouvoir gu?rir les vraies maladies, on va chercher ? les d?couvrir en amont, avant qu?elles ne se manifestent.?Cela permettra une mainmise absolue sur l?homme, sur une certaine d?finition de l?homme »?:?Jacques Testart, directeur de recherche ? l?Institut national de la sant? et de la recherche m?dicale (Inserm), sp?cialiste en biologie de la reproduction, « p?re scientifique » du premier b?b? ?prouvette fran?ais, et auteur de plusieurs essais t?moignant de son engagement pour « une science contenue dans les limites de la dignit? humaine« , dans une?interview accord?e ??M?decines-Douces.com.
Testart ?crit aussi?sur son blog?: « Les?OGM?sont diss?min?s sans n?cessit? puisqu?ils n?ont pas d?montr? leur potentiel et pr?sentent des risques r?els pour l?environnement, la sant? et l??conomie. Ils ne sont donc que des avatars de l?agriculture intensive qui permettent aux industriels de faire fructifier les brevets sur le vivant. Au contraire, les essais th?rapeutiques sur les humains sont justifi?s quand ils sont la seule chance, m?me minime, de sauver une vie. Mais il est contraire ? l??thique scientifique (et m?dicale) de faire miroiter des succ?s imminents des uns ou des autres. Malgr? la persistance des ?checs, les tenants de la th?rapie g?nique (qui sont souvent les m?mes que ceux des?OGM) affirment que ???a va finir par marcher???, et ont su cr?er une telle attente sociale que la ??mystique du g?ne?? s?impose partout, jusque dans l?imaginaire de chacun.?Le succ?s constant du T?l?thon d?montre cet effet puisqu?? coups de promesses toujours r?it?r?es, et gr?ce ? la complicit? de personnalit?s m?diatiques et scientifiques,?cette op?ration recueille des dons dont le montant avoisine celui du budget de fonctionnement de toute la recherche m?dicale en France.
Cette manne affecte dramatiquement la recherche en biologie puisque le lobby de l?ADNdispose alors du quasi monopole des moyens financiers (cr?dits publics, industriels, et caritatifs) et intellectuels (focalisation des revues, congr?s, contrats, accaparement des ?tudiants?). Alors, la plupart des autres recherches se retrouvent gravement paup?ris?es – une cons?quence qui para?t ?chapper aux g?n?reux donateurs de cette ?norme op?ration caritative? » couvDerni?re citation pour la route, extraite de l?ouvrage de Testart,?Le v?lo, le mur et le citoyen?:? »Technoscience et mystification?: le t?l?thon.
Depuis bient?t deux d?cennies, deux jours de programme d?une t?l?vision publique sont exclusivement r?serv?s chaque ann?e ? une op?ration remarquablement orchestr?e, ? laquelle contribuent tous les autres m?dias?: le T?l?thon. Ainsi, des pathologies, certes dramatiques mais qui concernent fort heureusement assez peu de personnes (deux ou trois fois moins que la seule trisomie 21 par exemple), mobilisent davantage la population et recueillent infiniment plus d?argent que des maladies tout aussi terribles et cent ou mille fois plus fr?quentes. On pourrait ne voir l? que le succ?s m?rit? d?un lobbying efficace, et conseiller ? toutes les victimes de toutes les maladies de s?organiser pour faire aussi bien. Ce serait omettre, par exemple, que?:

– ?le potentiel caritatif n?est pas illimit?. Ce que l?on donne aujourd?hui contre les myopathies, on ne le donnera pas demain contre le paludisme (2 millions de morts chaque ann?e, presque tous en Afrique)?;
– presque la moiti? des sommes recueillies (qui sont ?quivalentes au budget de fonctionnement annuel de toute la recherche m?dicale fran?aise) alimentent d?innombrables laboratoires dont elles influencent fortement les orientations. Ainsi, contribuer ? la supr?matie financi?re de l?Association fran?aise contre les myopathies (l?AFM, qui recueille et redistribue ? sa guise les fonds collect?s), c?est aussi et surtout emp?cher les chercheurs (statutaires pour la plupart, et donc pay?s par l??tat, mais aussi th?sards et, surtout, post-doctorants vivant sur des financements de l?AFM, forc?ment fl?ch?s) de contribuer ? lutter contre d?autres pathologies, ou d?ouvrir de nouvelles pistes?;
– il ne suffit pas de disposer des moyens financiers pour gu?rir toutes les pathologies. Laisser croire ? cette toute puissance de la m?decine, comme le fait le T?l?thon, c?est tromper les malades et leurs familles?;
– apr?s vingt ans de promesses, la th?rapie g?nique, ne semble plus ?tre une strat?gie comp?tente pour gu?rir la plupart des maladies g?n?tiques?;
-lorsque des sommes aussi importantes sont recueillies, et induisent de telles cons?quences, leur usage m?riterait d??tre d?cid? par un conseil scientifique et social qui ne soit pas inf?od? ? l?organisme qui les collecte. Mais comment aussi ne pas s?interroger sur le contenu magique d?une op?ration o? des gens, allum?s par la foi scientifique, courent jusqu?? l??puisement ou font nager leur chien dans la piscine municipale… pour « vaincre la myopathie »?? Au bout de la technoscience, pointent les oracles et les sacrifices?de temps qu?on croyait r?volus…« ??
En conclusion?:?ne donnez pas au T?l?thon?!

A propos de

avatar

Check Also

L’Ekranoplan d’Alexeïev, une formule d’avenir ? (5)

Ces hydrofoils aperçus dans notre épisode précédent vont avoir le vent en poupe dans les ...