Accueil / A C T U A L I T É / La fin de l’id?ologie verte

La fin de l’id?ologie verte

Traduction d’un article de Guy Sorman par Pierre Allemand
(Les trois critiques du traducteur; r?ponse de Sorman sur son Blog)

La fusion des r?acteurs de Fukushima a provoqu? une onde de choc qui s’est propag?e tout autour du Globe. Trop souvent, n?anmoins, l’onde de choc a surtout ?t? id?ologique et sans base scientifique.GuySorman

La Direction de?Tokyo Electric Power (TEPCO) qui est l’op?rateur des centrales, a ?t? critiqu?e ? juste titre pour avoir utilis? des r?acteurs d’un mod?le ancien, mal entretenus. Les japonais, qui se consid?rent comme les meilleurs techniciens du monde, se sentent maintenant humili?s..

Cependant, en d?pit des manifestations de rue, la r?action collective au Japon n’a pas ?t? de rejeter l’?nergie nucl?aire. Apr?s tout, l’accident de Fukushima n’a atteint s?v?rement qu’un petit nombre de personnes – probablement moins d’une douzaine de personnes ont ?t? irradi?es ? un niveau dangereux. Les milliers de victimes japonaises ont ?t? emport?es par un tsunami, pas par la fusion d’un r?acteur nucl?aire.

Le Japon ne sortira pas du nucl?aire. A la place, ses ing?nieurs d?velopperont des centrales meilleures et plus s?res, pratiquement construites sur le mod?le des r?acteurs miniaturis?s qui ?taient pr?vus pour remplacer la centrale vieillissante de Fukushima. La plupart des japonais sont rest?s rationnels en face de cette trag?die nationale, ainsi d’ailleurs que la plupart de leurs voisins asiatiques comme la Chine ou la Cor?e du Sud qui n’ont pas, eux non plus, renonc? ? leur choix de la fili?re nucl?aire.

Tel n’est pas le cas en Europe ou aux ?tats-Unis, o? l’onde choc id?ologique de Fukushima a ?t? plus destructrice. Le gouvernement de la Chanceli?re allemande Angela Merkel a ?t? le premier ? sur-r?agir en d?cidant de fermer toutes les centrales nucl?aires dans les ann?es qui viennent – un mouvement radical guid? par la politique int?rieure. Il n’y a pas de Verts dans le gouvernement Merkel, mais l’id?ologie verte est devenue une religion nationale largement partag?e. On peut ?videmment relier l’hostilit? populaire ? l’encontre de l’?nergie nucl?aire, au culte romantique traditionnel que l’Allemagne voue ? la nature, plut?t qu’? la science.

Les centrales nucl?aires allemandes seront remplac?es par davantage de centrales thermiques, ce qui implique un important accroissement des ?missions de carbone par l’Allemagne – et voil? donc pour les inqui?tudes Vertes pour le r?chauffement climatique ! Et voil? donc aussi pour l’honn?tet? intellectuelle, parce que l’Allemagne, sans ses propres centrales nucl?aires sera forc?e de faire appel, pour son ?nergie,?? la France qui n’a pas l’intention de fermer ses centrales nucl?aires.

Aux USA, l’onde de choc id?ologique ressemble plus ? celle de l’Allemagne qu’? celle de la France :??Les USA ne sont pas aussi enthousiastes pour le romantisme, mais le culte de la nature demeure un constituant de leur psych?. Cela peut expliquer pourquoi les D?mocrates qui contr?lent la Pr?sidence et le S?nat sont si attach?s ? ce qu’on appelle les ?nergies alternatives.

L’administration du pr?sident Barack Obama a gaspill? des milliards de dollars pour l’?olien, le solaire, l’?thanol et d’autres sources d’?nergies alternatives. Aujourd’hui, la trag?die de Fukushima est utilis?e pour justifier la poursuite de ces programmes ?conomiquement douteux. On peut parier qu’aucune de ces ?nergies alternatives ne pourra facilement remplacer le p?trole, le gaz et le nucl?aire dans un avenir pr?visible.

Au prix du march?, sans subventions publiques, une unit? d’?nergie produite par le solaire ou l’?olien revient 5 fois plus cher qu’une unit? produite par le p?trole, le gaz ou le nucl?aire?1. Qui plus est, les promoteurs des ?nergies alternatives minimisent leur impact environnemental. Une ?olienne requiert 50 tonnes d’acier et un demi mille carr? d’espace au sol. Si la Californie devait faire son ?lectricit? uniquement avec du solaire, la totalit? de l’Etat devrait ?tre recouvert de panneaux solaires.

Le comique de la situation c’est que l’innovation r?elle et l’activit? entrepreneuriale, sans aucune aide gouvernementale, est en train de se positionner dans le domaine de la production d’?nergie avec ?la cr?ation de r?acteurs nucl?aires miniaturis?s. La perc?e la plus prometteuse pourrait bien ?tre la d?couverte de gigantesques r?serves de gaz de schiste tout autour de la plan?te?2.

En v?rit?, gr?ce aux nouvelles techniques de fracturation hydraulique et de forage horizontal, le gaz de schiste pourrait devenir la ressource ?nerg?tique dominante du futur. Le gaz de schiste pourrait ainsi r?duire la d?pendance vis ? vis du p?trole et du gaz de l’OPEP tout en r?duisant les ?missions de carbone. Le gaz g?n?re 10 fois moins de carbone?3 que la biomasse ou l’?thanol dont les ?cologistes sont de fervents promoteurs.

Cette nouvelle donne aura un impact important sur les ?quilibres ?nerg?tiques actuels. Le gaz de schiste est abondant en Europe et en Am?rique du Nord, au contraire du p?trole et du gaz conventionnel. Ainsi, l’?nergie de demain pourrait bien renforcer les d?mocraties du monde et affaiblir les r?gimes autoritaires, o? se trouve actuellement la plupart des ressources de p?trole. Dans la nouvelle structure g?opolitique, l’id?ologie verte restera comme un culte ou encore comme une recette pour le suicide ?conomique.


(1) (ndt) : je pense que le chiffre de?5 fois est sur?valu?.

(2) (ndt) : on comprend maintenant mieux l’hostilit? ?des Verts europ?ens (largement aid?s par Gazprom) envers l’exploitation de ces r?serves en Europe qui ferait s’?vanouir pour longtemps les craintes de p?nuries.

(3) (ndt) Je ne comprends absolument pas ce rapport de 10. Le calcul th?orique donne un l?ger avantage ? l’?thanol pour ce qui concerne la production de CO2. Par contre,?il a ?t? ?tabli que la production d’?thanol consommait plus d’?nergie qu’elle n’en restituait… ce qui ?limine compl?tement la solution de l’?thanol comme carburant. Si on prend la situation du Br?sil qui pratique la production du bio?thanol depuis des dizaines d’ann?es, on voit que des pays entiers peuvent pratiquer pendant longtemps une politique absurde sur le plan environnemental…

 

Source:

Traduction:?http://www.climatdeterreur.info/articles-et-reflexions-dinteret-general/la-fin-de-lideologie-verte

Original en anglais:

http://gsorman.typepad.com/guy_sorman/2011/06/the-end-of-green.html

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCLXII) : de Carlos Ghosn à 1,3 tonne de coke (c)

L’avion posé cet été au Brésil avec ses 1300 kilos de coke a mis le ...

5 Commentaire

  1. avatar

    Pas possible!!!

    Le salut est dans le pétrole, le gaz de schiste par fracturation des sols et le nucléaire. Il a oublié les OGM de Monsanto.

    J’aimerais jeter un coup d’oeil sur le portefeuille d’actions de l’auteur.

    Y’en a qui ne voient que ce qu’ils veulent voir.

    Mais, d’un autre côté, c’est parfait comme ça. Bravo! J’approuve cet article.

    Amicalement

    Elie l’Artiste.

  2. avatar
    SylvainGuillemette

    Entièrement d’accord sur ce! L’auteur minimise tous les faits, dont les déchets radioactifs. On en fait quoi? Des micro-ondes naturels?

    Il y a d’autres alternatives, également, que les centrales thermiques au charbon. L’auteur se ferme les yeux sur les autres alternatives, et je ne crois pas que ce soit un hasard, moi non plus.

    D’autre part, le combustible nécessaire pour ces centrales est limité, alors je ne vois pas en quoi est il pertinent de les sacrifier pour cet usage d’amateur.

    Des recherches en nucléaire? Peut-être! Mais pas au détriment des Humains! Et encore moins pour l’enrichissement personnel d’une minorité parasitaire!

  3. avatar
    SylvainGuillemette

    «Le gaz génère 10 fois moins de carbone 3 que la biomasse ou l’éthanol dont les écologistes sont de fervents promoteurs.»

    Je n’ai jamais vu d’écologistes sérieux défendre cette thèse! L’éthanol brime en plus de saloper les terres, les affamés, en faisant grimper le prix des céréales et du maïs! N’importe quoi.

  4. avatar

    Effectivement, son adoption des gaz posent peut-être problème… mais l’article soulèvent d’autres points intéressant.

    Guillemette: bien content de t’entendre dire que Al Gore n’est pas un écologiste sérieux, car lui, il a poussé au max l’éthanol et le très ‘convenient’ mensonge du réchauffement climatique, et ainsi aider les nouvelles bulles spéculatives sur le CO2 promu, en autre, par Goldman Sachs et consor… tout en espérant arrêter le développement dans les pays pauvres. Même des gens comme James Lovelock (père de la théorie Gaya), qu’on ne peut accuser d’être des gens à la solde du puissant et méchant ‘lobby’ nucléaire, un des pères du mouvement écologiste, est pour le nucléaire (dans sa peur du CO2…).

    Pour les ‘déchets’ radioactifs: déchet signifie qu’on ne plus rien en tirer… pourtant, avec des supergénérateurs (comme superphénix qui fut arrêter pour des raisons politiques, et non techniques), on peut recycler jusqu’à 95% des déchets. Ajouter à cela le développement des techniques de transmutation tel que ce développe en Belgique, et vous avez régler la plupart des problèmes. L’enfouissement est scientifiquement faisaible, mais stupide dans la mesure où littéralement vous enterrez de l’énergie encore utilisable!! ah oui, soi-dit en passant, les gens pensent qu’il y a des quantités incroyable de déchet, mais oublie la densité énorme du nucléaire – d’où sont intérêt- 1g d’Ur est l’équivalent de 3 tonnes de charbon (3 millions de fois plus): la totalité annuelle est d’environ 2000 m3, soit l’équivalent d’une modeste maison de 10 m, par 20m , par 10 m… Bien des industries chimiques (où même des produits toxiques dans les panneaux solaires) en produisent bien plus annuellement… La pollution au charbon (comme en Chine) est plus grande et tue annuellement beaucoup de monde, mais personne n’en a peur irrationnellement… 0 personnes sur 60 ans sont mortes à cause des déchets. Les toxines toxiques sont elles aussi éternelle, car ne se désintègre pas, mais on s’en inquiète pas trop…
    Voir ici sur le recyclage (et franchement, prétendre être un écolo et parler de recyclage, de ressource limité et être fanatiquement contre le nucléaire au point de ne pas vouloir le recyclage des soi disants déchets, ça devient une pathologie irrationnelle plutôt que la bonne intention citoyenne de protéger les gens).
    http://www.ecolo.org/documents/documents_in_english/spent_fuel_by_sutherland.htm

    La partie 1 ici: http://www.energypulse.net/centers/article/article_display.cfm?a_id=589

    Vous trouverez ici aussi des articles en français:
    http://www.ecolo.org/documents/listdoc-fr.htm#dechets

  5. avatar

    Écologiste sérieux défendant les bioénergies? Le WWF du prince philip (oui, oui, le mari de la prince Élysabeth) et du prince Bernard (celui qui fonda aussi la Bilderberg commission) qui poussent à fond la fraude du changement climatique sont à fond là-dedans! C’est quand même important, le WWF est le plus gros mouvement écologiste sur la planète. Un film scandale vient tout juste de sortir en Allemagne (on espère une traduction en français ou du moins en anglais) qui montre comment le WWF s’associe en Inde, Indonésie, en Argentine avec des gros producteurs comme.. Monsato, Cargill,etc. pour donner des ‘certificats verts’ malgré des politiques plus que douteuses et chasser les habitants locaux du territoire… on remarquera en Argentine, que l’une des grands donateurs du WWF fut Martin de Hoyos, le ministre des finances néolibéral de la dictature argentine: des grands projets de monoculture de soya… Quand le néolibéralisme et le vert s’associe, dans le droit fil de l’empire britannique pour la dépopulation. A-t-on besoin d’ajouter que le WWF fait dans le hedge fund sur la spéculation verte? (http://www.livingplanetinvestments.com/fr/)
    Le film, ‘Ce que le WWF nous cache: le pacte avec le panda’ ici http://www.youtube.com/watch?v=Jnqg12v4qJQ Un peu plus de détail ici: http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/wwf-l-allemagne-denonce-l-96631