Accueil / A C T U A L I T É / La Bourse ou la vie?
Origines de la Bourse et son histoire Pendant que des milliers et des milliers de citoyens font du seat-in devant les diff?rentes instances ?conomiques ? travers le monde, retour sur les origines de la Bourse. Raymond Viger? Dossier ?conomie, Justice … Lire la suite

La Bourse ou la vie?

Origines de la Bourse et son histoire

Pendant que des milliers et des milliers de citoyens font du seat-in devant les diff?rentes instances ?conomiques ? travers le monde, retour sur les origines de la Bourse.

Raymond Viger? Dossier ?conomie, Justice

bourse ?conomie finance histoire bourse ?conomique

La Bourse trouve ses origines au 12e si?cle. Elle permettait de r?guler et contr?ler les dettes des communaut?s agricoles envers les banques.

En 1602, la Bourse s?officialise avec une premi?re entreprise qui ?met des actions et des obligations. L?objectif de la Bourse est de permettre le financement des entreprises avec l??mission de ces actions et obligations. La Bourse permet ainsi le d?veloppement de projets qui n?auraient pu se financer seuls.

Pour pallier les risques du march?, les produits d?riv?s ont ?t? cr??s. Ceux-ci permettaient ? un manufacturier de s?curiser les prix des mati?res premi?res essentielles ? sa production. Pour un manufacturier ayant des clients ou des fournisseurs internationaux, les produits d?riv?s lui permettaient de se pr?munir contre les variations des devises ?trang?res.

Les taux d?int?r?ts font aussi partie des risques que les manufacturiers devaient s?curiser. Les produits d?riv?s peuvent se r?sumer comme ?tant des ententes d?achat et de vente ? des prix fix?s ? l?avance pour prot?ger les manufacturiers des variations de leurs co?ts.

La bourse: outil de d?veloppement

Jusque-l?, la Bourse est un outil ?conomique permettant de conserver un ?quilibre et une meilleure continuit? des affaires. La Bourse est un lieu d??change entre un ?pargnant qui prend le risque d?investir ses ?conomies pour faire un profit honn?te et une entreprise qui veut ?voluer et prendre de l?expansion.

Au 18e si?cle, les march?s boursiers se multiplient avec la r?volution industrielle, une p?riode d?intense d?veloppement manufacturier et financier.

En 1970, en France, apparaissent les actions sur titres ou stock-options. Une r?mun?ration pour les dirigeants d?entreprise pay?e en options d?achat. Le dirigeant peut, ? une date ult?rieure, acheter des actions de l?entreprise qui l?emploie au prix d?aujourd?hui.

Deux objectifs motivent l?apparition des stock-options. D?une part, permettre aux entreprises qui d?marrent d?engager de bons prospects et de les payer avec la plus-value qu?ils vont g?n?rer. D?autre part, permettre que la r?mun?ration des hauts dirigeants soit proportionnelle aux r?sultats financiers qu?ils atteindront. Plus le dirigeant sera performant, plus ses actions prendront de la valeur.

La bourse: outil de perversion

Les abus sont ici tentants. Les gains en capital de vos actions sont moins impos?s qu?un revenu d?emploi. Cela devient rapidement une ?vasion fiscale. De plus, quand le dirigeant qui exerce son option ach?te une action, son employeur collecte de l?argent de cette vente. Le dirigeant revend ensuite ses actions au simple citoyen.

Les salaires exorbitants des dirigeants ne sont pas pay?s par l?entreprise mais par le simple ?pargnant qui essaie de planifier une ?ventuelle retraite. J?ai beaucoup de difficult?s ? accepter et comprendre pourquoi un salaire n?est pas pay? par l?entreprise mais par l??mission d?actions. J?ai encore plus de difficult?s ? accepter que l?entreprise collecte de l?argent avec la vente de ses actions. Avoir un employ? est cens? ?tre un poste de d?pense? pas de revenus!

Le dirigeant qui conna?t bien son entreprise et qui sait qu?il va vendre ses actions va tout faire pour que la valeur de ses actions soit au maximum. Il n?a plus comme objectif la sant? ? long terme de l?entreprise, mais une plus-value ? court terme, m?me si cela hypoth?que son d?veloppement futur. Le citoyen qui ach?te cette action pour une plus-value ? long terme se fait-il l?ser par une telle op?ration ?

M?me si les stock-options r?pondaient ? un besoin honn?te de pouvoir engager un dirigeant performant et de l??valuer en fonction des r?sultats, nous sommes rapidement pass?s ? une g?n?ration de dirigeants qui ne pensent qu?au rendement ? court terme de l?entreprise, pr?te ? sacrifier le long terme pour avoir un rendement rapide.

Scandales en prime

Dans les ann?es 1990, c?est l?euphorie totale. La bulle financi?re s?intensifie jusqu?en 2001 avec les scandales financiers d?Enron et de Worldcom. Suite aux abus que les stock-options ont provoqu?s, de nouveaux r?glements sont vot?s en 2002 par le Congr?s am?ricain sous Georges W. Bush. Par la suite, les administrateurs sont de moins en moins enclins ? accepter des pratiques contestables dans l?utilisation des stock-options.

Malgr? tout, en 2006, un autre scandale financier ?clate. Des entreprises antidataient, sans en avertir les actionnaires, la date de distribution des stock-options pour les faire co?ncider avec le cours le plus bas de l?action.

Erik Lie de l?Universit? de l?Iowa a ?tudi? les attributions d?actions ? des dirigeants de 7 774 entreprises entre 1996 et 2005. Sa recherche estime que 29,2 % des soci?t?s ?tudi?es, soit 2 200 d?entre elles, ont antidat? leurs remises. De plus, Erik Lie souligne n?avoir d?couvert qu?une minorit? des firmes coupables.

Toujours selon le chercheur Lie, un autre stratag?me utilis? serait de faire co?ncider la vente des stock-options juste apr?s l?annonce de bonnes nouvelles concernant l?entreprise. Et qui d?cide de publier les bonnes nouvelles? Le dirigeant qui va vendre ses actions!

D?autres manipulations boursi?res font mal aux petits ?pargnants. Les courtiers, ces interm?diaires entre l??pargnant et les actionnaires, sont pay?s ? la commission sur les achats et les ventes. Leurs priorit?s ont ?t? trop souvent non pas le bien-?tre financier de leurs clients, mais l?achat et la vente pour faire plus de commission.

Les sp?culateurs se retrouvent partout. M?me du c?t? des banques. Attir?s par le gain rapide et facile nous nous retrouvons avec des scandales tels que le papier commercial et autres illusions sp?culatives.

Occupy… la Bourse

En 2011, des citoyens se rallient et occupent des espaces devant Wall Street et d?autres institutions financi?res ? travers le monde. Bien que la Bourse ait ?t? cr??e pour soutenir les emplois et le d?veloppement ?conomique de notre soci?t?, ses vrais objectifs sont d?tourn?s aux mains de sp?culateurs et de profiteurs. Parce que malgr? les lois qui tentent de r?gir et d?encadrer cette Bourse, des sp?culateurs, tels des serpents, continuent de s?y faufiler.

Le nombre de victimes de ces sp?culateurs est encore plus grand que ce que nous pouvons voir en face de Wall Street et des instances financi?res mondiales. Avez-vous r?serv? votre si?ge pour le seat-in?

Illustrations Mabi

Autres textes sur Justice, ?conomie

A propos de

avatar

Check Also

Agribashing : à qui profite cette mode ?

L’agribashing – ou le dénigrement des activités agricoles – est passé dans le langage courant, ...