Accueil / A C T U A L I T É / La ? strat?gie du fou ?

La ? strat?gie du fou ?

Ch?rif Abdeda?m

Daniel Rubinstein, le nouvel ambassadeur des Etats-Unis pour la Syrie (et non en Syrie, puisqu?il n?a pas demand? ? pr?senter sa lettre de cr?ance au pr?sident Bachar Al Assad),??a d?clar? tous les diplomates syriens pr?sents aux Etats-Unis persona non grata.

Ainsi, sous 48h, l?ambassade ? Washington et les consulats ? Troy (Michigan) et Houston (Texas) doivent ?tre ferm?s et les diplomates doivent quitter le pays.??Outre cette d?cision annonc?e dans un communiqu? officiel, le d?partement d??tat d?clare qu?il ne rompt pas pour autant les relations diplomatiques avec Damas et continuera ? discuter avec l??tat syrien dans les instances??internationales.

Cela dit, l?hypocrisie continue du c?t? am?ricain. D?claration sur d?claration, les propos s?empilent de fa?on anarchique comme si la panique??s?est empar?e du poulailler.

Dans un premier temps, Obama fait savoir dans une interview accord?e ? la cha?ne de t?l?vision NBC que les Etats-Unis ? ne se lanceront pas dans une intervention militaire en Ukraine et que??les Ukrainiens eux-m?mes reconnaissent qu?affronter la Russie avec des moyens militaires ne serait pas appropri? et ne leur??b?n?ficierait pas ?. Dans un deuxi?me temps, son vice-pr?sident, Joe Biden,??a r?affirm? la protection militaire am?ricaine de la r?gion baltique lors d?une r?cente r?union avec les pr?sidents de la Lituanie et de la Lettonie. A cette occasion, Joe Biden a soulign? que les Etats- Unis r?pondront ? toute agression contre les alli?s de l?OTAN dans le cadre de son article 5.

Il a r?affirm? l?engagement de la d?fense collective des Etats- Unis dans le cadre de l?OTAN, qui comprend tous les pays baltes pour consolider la s?curit? de la r?gion dans le contexte de crise ukrainienne.

L?objectif des Etats-Unis serait donc d?assurer la ? s?curit? r?gionale ? ? De quelle s?curit? parle-t-on face ? un pays qui ?uvre d?arrache-pied ? la??cr?ation de l?ins?curit? et la d?stabilisation des pays ?

Provocations ? coups de man?uvres, envoi d?avion de combat dans la r?gion (10 F-15), patrouilles a?riennes quasi-permanentes?. Que cherche-t-on exactement ?

L?os de la derni?re victoire??Russe en Crim?e serait-il rest? en travers de la gorges de ceux qui croyaient en tiraient b?n?ficie??

Faudrait-il peut-?tre comprendre tous ces bruits de bottes dans le cadre des vis?es strat?giques ?tasuniennes?? Car, l?effondrement du bloc sovi?tique n?a pas seulement permis la globalisation n?olib?rale. Il a consacr? un monde unipolaire, o? les Etats- Unis s?opposent au ? reste du monde ?. Un monde extraordinairement chaotique, impr?visible et incontr?lable, caract?ris? par la globalisation des probl?matiques, la multiplication des ? r?seaux ? et l?intervention accrue des acteurs non ?tatiques.

Dans les relations internationales, les rapports de forces peuvent ?tre g?r?s de trois mani?res diff?rentes : par la simple h?g?monie, par l??quilibre des puissances ou par la s?curit? collective. Les Etats-Unis ont visiblement choisi la premi?re voie contre la deuxi?me, qui est celle de l??quilibre multipolaire, et la troisi?me, qui correspond ? l?action des Nations-Unies. Plusieurs personnalit?s ont d?j? averti que la politique des Etats-Unis vise depuis longtemps ? pr?server leur h?g?monie dans le monde. Raison pour laquelle les Am?ricains, qui sont convaincus de n?avoir??plus besoin de personne, s?exemptent eux-m?mes de toutes les contraintes du partenariat, et cherchent ? rompre une fois pour toutes avec la vision europ?enne, russe ou chinoise, d?un monde multipolaire. ?

Autrement dit, ils sont donc en train de devenir??un probl?me pour le monde. Ils apparaissent de plus en plus comme un facteur de d?sordre international, entretenant, l? o? ils le peuvent, l?incertitude et le conflit. Ils exigent de la plan?te enti?re qu?elle reconnaisse que certains ?tats d?importance secondaire constituent un ? axe du mal ?, qui doit ?tre combattu et annihil?. Apr?s avoir d?truit l?irak, les Etats-Unis ont stigmatis? l?Iran comme membre??de cet axe du mal.

Et voil?, maintenant le train des provocations qui arrive ? Moscou. Ce n?est pas la premi?re du genre, puisque les Etats-Unis ont d?j? provoqu? la Russie en exp?diant en G?orgie des conseillers militaires, en ?tablissant des bases permanentes dans l?ex-Asie centrale sovi?tique, face ? l?arm?e russe. Enfin, sommet th?orique de cette f?brilit? militariste : le Pentagone laisse filtrer des documents envisageant des frappes nucl?aires sur des pays non nucl?aires. Le gouvernement de Washington applique ainsi un mod?le strat?gique classique mais inadapt? ? une nation d??chelle continentale, la ? strat?gie du fou ?, qui recommande d?appara?tre ? d??ventuels adversaires comme irresponsable pour mieux les intimider. Quant ? la mise en place d?un bouclier spatial, qui brise l??quilibre nucl?aire et dont le d?veloppement ultime permettrait aux ?tats-Unis de r?gner sur l?ensemble du monde par la terreur, elle nous force ? nous projeter dans un univers digne de la science-fiction.

Plus conscients peut-?tre qu?une troisi?me guerre mondial signerait le sonnerait le glas de l?apocalypse, la Russie, la Chine et l?Iran, trois nations dont la priorit? absolue est le d?veloppement ?conomique, n?ont plus qu?une pr?occupation strat?gique : r?sister aux provocations de l?Am?rique.

Pour conclure, nous reprendrons quelques questions pos?es en quatri?me de couverture du ? Grand ?chiquier ?( Zbigniew Brzezinski) : ? l?Am?rique continuera-t-elle ? tirer les ficelles? Quels seront dans les ann?es ? venir les points chauds du globe, en particulier sur le continent eurasien, o? tout se joue? De quelles cartes les autres pays??disposent-ils pour ?quilibrer et d?fier la supr?matie am?ricaine? Bref: les ?tats-Unis vont-ils rester les ma?tres de l??chiquier mondial, et comment? ?

Ch?rif Abdeda?m

http://lnr-dz.com/index.php?page=rubrique&rub=3&archives=2014-03-23

http://cherif.eljazeir.com/2014/03/23/chronique-la-stratgie-du-fou/

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.cherif_abdedaim.230314.htm

 

A propos de

avatar

Check Also

Le coup d’état de Trump du 6 janvier : les preuves s’accumulent (5)

De tous les Etats, c’est le Colorado où domine le fiel de la sédition, incarnée ...