Accueil / Général-(EN-RECLASSEMENT) / Non classé / L?ambition pr?sidentielle de Fran?ois Hollande : lui aussi se rase !

L?ambition pr?sidentielle de Fran?ois Hollande : lui aussi se rase !

Le Parti socialiste a un nouveau candidat ? l??lection pr?sidentielle. Analyse des forces et faiblesses d?une candidature de Fran?ois Hollande.

yartiPSHoll201035 yartihollande09L?ancien premier secr?taire du Parti socialiste, Fran?ois Hollande (qui a battu le record de long?vit? ? ce poste depuis Guy Mollet, de 1997 ? 2008), vient de clarifier son ambition pr?sidentielle qu?il entretenait secr?tement depuis le 21 avril 2002 et l??chec catastrophique de la candidature de Lionel Jospin.

En effet, r?futant les rumeurs le hissant ? la succession de Philippe S?guin ? la premi?re pr?sidence de la Cour des comptes (? l?instar d?un autre leader socialiste, Pierre Joxe), Fran?ois Hollande (qui a int?gr? la Cour des comptes apr?s ses ?tudes ? l?ENA) a d?clar? clairement sur Europe 1 le 10 janvier 2010 qu?il se pr?parait ? l??lection pr?sidentielle de 2012.

Candidat

Il l?a d?ailleurs confirm? d?s le lendemain dans l??mission « Mots crois?s » anim?s par Yves Calvi o? il ?tait opportun?ment confront? en direct avec un pr?sidentiable de l?UMP, Jean-Fran?ois Cop?, ancien ministre et puissant pr?sident du groupe UMP ? l?Assembl?e Nationale, qui n?a pas cach?, depuis de nombreuses ann?es, son ambition d??tre candidat ? l??lection pr?sidentielle de? 2017.

L??ventualit? de la candidature de Fran?ois Hollande peut pr?ter ? sourire, surtout lorsqu?on prend conscience de sa tr?s faible notori?t?. De temp?rament assez simple (et donc assez proche de la vie quotidienne de ses compatriotes), il lui arrive de faire ses courses lui-m?me, seul, tranquillement, et dans le magasin, seul un petit tiers se retourne et le reconna?t (en exprimant surtout de la sympathie). Certes, Jean-Pierre Raffarin l?avait d?j? affirm? en f?vrier 2002?: le probl?me de notori?t? sera r?solu d?s que l?homme est en situation.

Fran?ois Hollande est un peu l?anti-Jospin en terme de personnalit?. D?un tr?s grand humour, il est connu pour ses plaisanteries et sa capacit? d?observation souvent percutante. Son probl?me est m?me le contraire de Lionel Jospin. Comment montrer son s?rieux et ne plus faire sourire?? Il semble m?me vouloir adopter un nouveau look, plus grave, pourquoi pas??

Apr?s l??chec de Lionel Jospin, Fran?ois Hollande avait repris le leadership des socialistes pour les ?lections l?gislatives de juin 2002 et s??tait m?me vu futur Premier Ministre, imaginant que l?union nationale qui avait fait ?lire Jacques Chirac contre Jean-Marie Le Pen allait installer une majorit? de gauche pour ?quilibrer (c??tait oublier la logique implacable de la VeR?publique).

Coinc? entre le « je » et le « nous »

Pendant le dernier mandat de Jacques Chirac, Fran?ois Hollande a cultiv? deux attitudes pourtant diam?tralement oppos?es.

D?une part, il a tout fait pour maintenir l?unit? du Parti socialiste, au prix de « synth?ses molles » dignes de son lointain pr?d?cesseur Guy Mollet, ce qui n??tait pas une mince affaire, surtout lors du r?f?rendum sur le Trait? constitutionnel europ?en du 29 mai 2005 o? ses troupes ?taient compl?tement divis?es.

D?autre part, il se consid?rait comme le meilleur pr?sidentiable de son parti pour 2007 et a attendu (vainement) qu?on v?nt le chercher pour devenir un candidat de consensus. Mais il n?avait pas pris en compte le d?veloppement quasi-spontan? de la popularit? de sa compagne d?alors (et m?re de ses quatre enfants), S?gol?ne Royal, contre qui il ne pouvait pas vraiment intriguer. Aujourd?hui, il a estim? qu?une confrontation directe au cours d?une primaire ne lui poserait pas de probl?me.

L??chec de S?gol?ne Royal l?a ravi au m?me titre que l?ensemble des ?l?phants socialistes. Sa loyaut? irr?prochable vis-?-vis de S?gol?ne Royal durant la campagne pr?sidentielle de 2007 peut lui laisser esp?rer un renvoi d?ascenseur pour 2012.

Quelles sont les forces et les faiblesses d?une possible candidature de Fran?ois Hollande??

Les handicaps d?une candidature Hollande

Aucune exp?rience minist?rielle

Parlons d?abord de sa faiblesse principale?: Fran?ois Hollande n?a jamais gouvern?. Il n?a jamais ?t? ministre et ne sait donc pas ce qu?est servir l??tat au plus haut niveau. S?gol?ne Royal avait d?j? eu un d?ficit de cr?dibilit? ? ce sujet en n?ayant occup? que des postes subalternes au gouvernement. Fran?ois Hollande, lui, n?a pas d?exp?rience gouvernementale du tout, ce qui peut lui ?tre autant pr?judiciable que le fait que Dominique de Villepin, par exemple, n?ait eu aucune exp?rience ?lectorale.

Certes, il peut maintenant s?enorgueillir d?avoir ?t? ?lu en mars 2008 pr?sident du Conseil g?n?ral de Corr?ze, un d?partement anciennement chiraquien, et quelques ann?es avant (en mars 2001), avoir conquis la mairie de Tulle, chef-lieu de ce d?partement. Mais ses responsabilit?s budg?taires n?ont pas l?importance des grosses collectivit?s locales comme celle que pr?side S?gol?ne Royal.

La r?ponse sur sa cr?dibilit? gouvernementale pourrait ?tre apport?e sur deux plateaux. Le plateau politique?: Fran?ois Hollande ayant ?t? onze ans patron de l?un des deux plus grands partis de France, dont cinq au pouvoir, il a largement la capacit? ? aborder tous les sujets politiques de mani?re globale. Le plateau institutionnel qui pourrait ?tre une vraie diff?rence avec Nicolas Sarkozy?: Fran?ois Hollande pourrait envisager une Pr?sidence modeste, et pas une « omnipr?sidence ». Ce qui signifierait que ce serait son Premier Ministre qui gouvernerait effectivement. Mais alors, pourquoi ?lire le Pr?sident et pas le Premier Ministre??

Au jeu de l?uchronie, Fran?ois Hollande pourrait m?me rappeler la nocivit? du quinquennat qui a mis les d?put?s en ordre de bataille derri?re le Pr?sident de la R?publique et s?amuser ? r?ver que si le second mandat de Jacques Chirac avait dur? sept ans et pas cinq, en 2007, il n?y aurait eu que des l?gislatives que le PS aurait sans doute gagn?es, ce qui aurait amen? Fran?ois Hollande ? ?Matignon (selon Bruno Roger-Petit).

Look atypique

L?autre faiblesse est sans doute un probl?me d?apparence, de look, de personnalit?. Il ne semble pas avoir le profil. C?est un peu d?solant d?y mettre de l?importance, mais la r?alit? est que dans une ?lection pr?sidentielle au suffrage universelle direct, le look est un ?l?ment majeur de r?ussite? ou d??chec.

Face ? Jean-Fran?ois Cop? incisif, s?r de lui jusqu?? une certaine condescendance m?me, Fran?ois Hollande fait figure d?honn?te homme, de personnage modeste, de brave proche des gens, mais qu?on imagine encore mal ? la t?te de l??tat, chef des arm?es, pr?t le cas ?ch?ant ? commander le feu nucl?aire.

C?est vrai que les questions de look sont vite r?gl?es pendant une campagne ?lectorale. Car cela sert surtout ? cela, une campagne, ? se donner une posture. Gagnante ou perdante, c?est selon les crit?res, tr?s fluctuants, des ?lecteurs.

Transcourant

Autre handicap qui peut ?tre insurmontable au pays des ?l?phants en primaire, c?est l?absence de courant estampill? « hollandiste ».

D?s le d?but de sa carri?re parlementaire (en 1988), il avait refus? d?appartenir ? un r?seau en faisant du « transcourant » pour rassembler le plus de monde derri?re Jacques Delors. Chef du PS, il a toujours refus? de prendre partie personnellement dans la bataille des ego et des id?es dans un parti au bord de l??clatement. Jusqu?au congr?s de Reims de novembre 2008.

Beaucoup de militants socialistes soup?onnent Fran?ois Hollande de vouloir r?cup?rer les r?seaux de S?gol?ne Royal par l?interm?diaire de Vincent Peillon. La pol?mique de novembre 2009 entre S?gol?ne Royal et Vincent Peillon qui se disait son premier lieutenant est l?un des signes d?une probable manipulation de militants. ? l?origine, le d?put?-maire de Dijon, Fran?ois Rebsamen, ami de Fran?ois Hollande (qui en fit son num?ro deux au PS) et soutien de S?gol?ne Royal en 2007, pourrait jouer un r?le essentiel dans cette « r?cup?ration » de courant (au grand dam de S?gol?ne Royal).

Les atouts d?une candidature Hollande

Cr?dibilit? gouvernementale, look ? am?liorer, absence de r?seaux efficaces. Quand on regarde de tr?s pr?s, Fran?ois Hollande n?a pas ?norm?ment de handicaps par rapport aux points forts qu?il peut proposer aux socialistes et aux Fran?ais.

Tr?s bon analyste politique

Premier point fort, c?est son analyse de la logique de l??lection pr?sidentielle. Encore ce 11 janvier 2010 sur France 2, Fran?ois Hollande a rappel? l?importance qu?il attache ? l?organisation d?une primaire socialiste au moins un an avant l??lection pr?sidentielle (ce qui signifie barrer la route ? Dominique Strauss-Kahn). Il n?a pas tort lorsqu?il compare la majorit?, en ordre de bataille depuis plus de cinq ans derri?re un leader incontestable (Nicolas Sarkozy) et un parti efficace et uni (l?UMP) alors que le PS ne sait toujours pas qui sera son champion ? deux ans de l??ch?ance. J?avais ?voqu? la course de lenteur apr?s 2002 pour ?viter de d?partager trop vite les multiples comp?titeurs potentiels.

Fran?ois Hollande a donc compris la logique institutionnelle que d?termine l??lection pr?sidentielle. C?est aussi pour cela qu?il a renonc? ? la direction du PS. Trop li? aux « synth?ses molles« , il lui ?tait impossible de se distinguer des autres ?l?phants puis, de se distinguer des autres partis.

Un th?me dominant?: la politique fiscale

Son ind?pendance retrouv?e depuis un peu plus d?un an lui permet de s?exprimer enfin ? titre personnel, et de commencer sa propre campagne pr?sidentielle en abordant ses th?mes de pr?dilection. Et le principal concerne la politique fiscale. C?est s?r d?ailleurs qu?il risque de ne pas faire r?ver beaucoup les gens en envisageant une refonte totale de l?imposition sur les revenus, en supprimant les mille et une niches fiscales. Quand on touche aux imp?ts, on ne fait que des m?contents?: ceux pour qui ?a profite trouvent cela normal (« encore heureux?! ») et ceux pour qui ?a empire ne peuvent que r?ler.

Le th?me fiscal n?est donc pas vraiment porteur, mais il est responsable puisque Fran?ois Hollande se base avant tout sur la catastrophique dette publique et les d?ficits publics qui ne cessent de s?accro?tre. Responsable donc car soucieux de l?int?r?t g?n?ral (en particulier des jeunes g?n?rations qui vont devoir payer les pots cass?s depuis trente ans), mais aussi tr?s habile politiquement.

Court-circuiter le MoDem et rassembler la gauche

Car cette posture pla?ant la dette comme point fondamental, c?est exactement le discours que tient Fran?ois Bayrou depuis presque 2002 et l?un des th?mes majeurs de sa campagne pr?sidentielle de 2007. Prendre ? Fran?ois Bayrou ce th?me est donc un ?l?ment tactique fort astucieux qui ?te la sp?cificit? du candidat centriste et qui redonne ? la gauche sa cr?dibilit? ?conomique (rassurant notamment les principaux acteurs ?conomiques et financiers).

Ce type d?habilet? politique n?est pas nouveau avec Fran?ois Hollande. Il a jou? sur ce registre pendant tout le temps o? il dirigeait le PS. C?est d?ailleurs sur ses synth?ses qui refus?rent de d?partager entre le social-lib?ralisme et l?altermondialisme que Fran?ois Hollande peut aussi pr?tendre qu?il serait le plus apte, au PS, ? rassembler toute la gauche au second tour, de Dominique Strauss-Kahn (voire Fran?ois Bayrou) aux ?cologistes et aux communistes (voire aux gauchistes du NPA).

Une intelligence politique percutante mais m?connue

Bizarrement, Fran?ois Hollande subit le m?me type de r?putation qu?un Jacques Toubon par exemple, un peu falot alors qu?il jouit d?une tr?s grande intelligence d?analyse. L?avantage, c?est qu?il ne risque pas d??tre pris pour un homme m?prisant ou condescendant, ni pour un homme dangereux?; il peut donc surprendre plus facilement ses adversaires.

Le succ?s qu?il a obtenu personnellement aux ?lections r?gionales de mars 2004 et europ?ennes de juin 2004, ainsi qu?aux ?lections municipales de mars 2008 (les seules ?lections qu?il ?tait en capacit? de mener pleinement, au contraire des ?lections pr?sidentielles de 2002 et 2007, et des l?gislatives cons?cutives, qui d?pendaient avant tout des candidats) montrent qu?? l??vidence, Fran?ois Hollande a beaucoup de potentiel dans la conduite de campagnes ?lectorales. Il l?a aussi prouv? en Corr?ze sur un terreau pas ?vident.

Intelligence ?galement illustr?e par un tr?s beau sens de la r?partie, comme sur France 2 lorsque Yves Calvi lui a demand? si Jean-Fran?ois Cop? avait la stature d?un candidat ? l??lection pr?sidentielle, il a simplement r?pondu?: ??Oui, en 2017?!??.

Le rasoir de Fran?ois Hollande

Le lieutenant de Laurent Fabius, Guillaume Bachelay s??tait fait conna?tre au prix de l?humour politique avec cette petite phrase assassine?: ??La pr?sidentielle, Hollande y pense en nous rasant.??.

Aujourd?hui, il est possible que Fran?ois Hollande, poursuivant son bonhomme de chemin, commence ? raser de plus en plus, et pas seulement les murs?

Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (12 janvier 2010)

Pour aller plus loin?:

Fran?ois Hollande pr?t.

Dominique Strauss-Kahn sera-t-il Pr?sident de la R?publique fran?aise??

?mission « Mots crois?s » sur France 2 le 11 janvier 2010?: d?bat Fran?ois Hollande vs Jean-Fran?ois Cop?.

Un peu plus sur le PS.

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCX) : réseau, logistique et des tas d’avions

Nous décortiquons toujours dans cet épisode le gros dossier du clan Rocha. C’est toute une ...