Accueil / T Y P E S / Articles / L?Allemagne sera-t-elle le nouveau canard boiteux de l?Europe ?
Une drôle de rumeur a fait vaciller les places boursières mercredi 17 avril : la note d’un nouveau pays de la zone euro serait en voie d’être dégradée. Et — donnerwetter ! — il se murmurait dans les couloirs que ce nouveau … Lire la suite

L?Allemagne sera-t-elle le nouveau canard boiteux de l?Europe ?

Une dr?le de rumeur a fait vaciller les places boursi?res mercredi 17 avril?: la note d?un nouveau pays de la zone euro serait en voie d??tre d?grad?e. Et ? donnerwetter?! ? il se murmurait dans les couloirs que ce nouveau canard boiteux pourrait ?tre l?Allemagne soi-m?me. Apr?s la Gr?ce, l?Espagne?

Le lendemain, correction assez ti?de de l?agence Moody?s. La note Aaa est maintenue? mais la perspective n?gative aussi?! C?est que la situation de l?Allemagne n?est gu?re aussi reluisante que d?aucuns voudraient nous le faire accroire.

Le moins pire du pire PIB

Du gr?sillement sur la ligne?? Non rien, ce sont les ?conomistes de comptoir qui pibent ? tue-t?te leur d?saccord?: PIB?! PIB?! PIB?!

Malheureusement le PIB (Produit int?rieur brut), ?a n?est pas tout dans la vie. Et singuli?rement le PIB allemand, comme vient encore de nous le d?montrer le pointilleux actuaire Berruyer sur son site les-crises.fr.

Le PIB allemand a un peu de mal ? confirmer son redressement post-r?cession de 2008/2009 (- 6,8?% dans les dents) avec un tr?s pauvre + 0,9% en 2012 qui a tout l?air d?un d?but d?essoufflement.

C?est que le PIB allemand ne tient qu?au cheveu bien racorni des importations de ses clients-voisins. La consommation int?rieure restant, elle, bien atone, ce qui tend ? prouver que la production de richesses d?un pays (PIB?! PIB?!) ne profite pas forc?ment ? l?ensemble de sa population.

Mes amis, mes amours, mes emmerdes

D?ailleurs, il y a cette ?tude vacharde de la Banque centrale europ?enne qui d?montrerait que l?Allemagne de Frau Merkel serait plus pauvre que la Gr?ce en ruines et et autres consorts d?infortune espagnols, italiens, fran?ais?

Des mauvaises langues statistiques insinuent m?me qu?on y vivrait moins vieux en bonne sant? que dans les pays similaires europ?ens (moins de 59 ans contre plus de 61?en moyenne dans l?UE).

D?cid?ment, tout le monde lui en veut ? cette malheureuse Allemagne. ? commencer par ses chers clients-voisins europ?ens qui lui ach?tent sa prosp?rit? apparente (PIB?!) au prix de dettes ? n?en plus finir. Moyennant quoi, apr?s, ces fauch?s ingrats lui demandent de l?oseille pour se renflouer?!

Oseille qu?elle pourrait ?tre de plus contrainte de l?cher ? cause de m?canismes europ?ens antigermains primaires. Comme cette salet? de Target 2 (en gros, un m?canisme de transferts automatiques de fric pour boucher des trous urgents) qui menace de lui faire perdre sous peu dans les 350 milliards d?euros.

Le croche-patte de l?agence Egan-Jones

Mais bon, l?Allemagne garde encore trois bonnes copines. Les trois agences walkyries de notation?: Moody?s, Fitch, Standard & Poor?s. Du moins celles qui gardent pignon sur m?dias transis du microcosme.

Parce qu?il en existe d?autres, figurez-vous. Comme cette Egan-Jones? qui vient de faire un m?chant croche-patte ? l?Allemagne en la d?gradant d?un ?triqu? A+ ? un mis?rable A tout court (oubliez le pucelage triple A, perdu un soir de d?cembre 2012). Motif de la punition?: la menace de plus en plus br?lante du Target 2 ? 350 milliards?!

La diff?rence entre les trois mousquetaires pr?-cit?es et Egan-Jones?? Contrairement au trio vedette, l?agence Egan-Jones est financ?e par des investisseurs institutionnels. Et non sous la d?pendance des grandes banques ou autres organismes financiers avides de retours sur investissements.

Raison pour laquelle sans doute, lors du grand gadin de 2008, les trois stars de la notation avaient encore les yeux de Chim?ne pour leurs souteneurs sinistr?s, quand Egan-Jones leur avait d?j? dit leur fait, avec raison, depuis un bail.

A propos de

avatar

Check Also

« Le menteur » : un rôle taillé pour Macron

Ce n’est un secret pour personne, Emmanuel Macron aime le théâtre, un art qu’il a ...