Accueil / T Y P E S / Articles / Jonqui?re M?dic
Dossier Coop?rative de Sant? Service unique ? travers la province, Jonqui?re M?dic fait de l?urgence ? domicile pour le plus grand bonheur des jonqui?rois. Regard sur cet organisme que le minist?re de la sant? aurait int?r?t ? observer attentivement. Dominic Desmarais L??poque du m?decin ? cal?che qui se d?pla?ait pour rendre visite ? ses patients est r?volue au [...]

Jonqui?re M?dic

Dominic Desmarais Dossier Coop?rative de sant?

Service unique ? travers la province, Jonqui?re M?dic fait de l?urgence ? domicile pour le plus grand bonheur des jonqui?rois. Regard sur cet organisme que le minist?re de la sant? aurait int?r?t ? observer attentivement.

L??poque du m?decin ? cal?che qui se d?pla?ait pour rendre visite ? ses patients est r?volue au Qu?bec. Partout? Non. ? l?image de l?irr?ductible village gaulois d?Ast?rix, l?arrondissement de Jonqui?re, dans la nouvelle ville de Saguenay, perp?tue cette pratique. Adapt?e au go?t du jour, la carriole a fait place ? une voiture m?dicale dernier cri.

Appuy?s par la ville de Jonqui?re, des m?decins ont mis sur pied un service ? domicile pour se rapprocher des cas d?urgence et mieux desservir leur client?le. C??tait en 1982, avant l?av?nement du 911. Jonqui?re M?dic comprenait alors une quinzaine d?omnipraticiens ou d?urgentologues, offrait deux quarts de travail, 7 jours sur 7, m?me en p?riode des f?tes.

En raison de la p?nurie de m?decins et des responsabilit?s plus lourdes au sein de la pratique, le service a diminu?. 8 m?decins offrent leur temps, et ce, 6 jours semaine. Ces professionnels de la sant?, qui op?rent en clinique ou dans une institution hospitali?re, prennent de leur temps libre pour sillonner les rues de Jonqui?re et r?pondre aux besoins des gens ? m?me leur r?sidence.

Fonctionnement

Gr?ce ? l?appui de la municipalit? de Jonqui?re, le patient t?l?phone directement ? la centrale de r?partition de la s?curit? publique ? la police ? qui relaie l?appel ? la voiture m?dicale. Le m?decin priorise alors les appels, se dirigeant vers les cas plus urgents. Sur place, l?infirmier s?occupe de l?inscription, laissant le m?decin s?occuper du probl?me. Une fois la visite termin?e, le m?decin compl?te le dossier du patient qu?il vient de voir pendant que l?infirmier conduit.

?La fa?on dont c?est structur? me permet de voir autant de gens dans une journ?e qu?au bureau, raconte le Dr Roger Gagnon, l?un des membres fondateurs. Dans une journ?e de 8 heures, je peux faire 35 ? 40 cas?, poursuit-il de sa voix grave et calme. Selon le directeur g?n?ral de Jonqui?re M?dic, Ghyslain Bouchard, le service effectue entre 10 000 ? 13 000 visites annuellement, pour une moyenne de 35 ? 40 appels par jour. ?Je me souviens d?avoir eu des discussions avec d?autres m?decins, rajoute le Dr Gagnon. Ils sont tous surpris. Ils se demandent comment on fait pour voir autant de personnes.?

Combler un besoin

Ces milliers de visites, aux dires de M. Bouchard, ont pour effet de d?sengorger les salles d?urgences. ?Si Jonqui?re M?dic n?existait pas, combien de gens se pr?senteraient ? l?h?pital?, questionne-t-il sans chercher de r?ponse. Les chiffres parlent d?eux-m?mes. ?La personne ?g?e qui fait une chute le matin? Qui va lui donner un coup de main? Son enfant qui travaille? Son m?decin qui a des rendez-vous? On va envoyer une ambulance la chercher? Elle va aller ? l?urgence??, explique le Dr Gagnon qui rajoute que 90% des consultations se r?glent ? domicile. ?Les gens vivent de plus en plus seuls. La solitude est un des probl?mes sociaux les plus aigus. Les gens n?ont pas beaucoup de ressources pour se d?panner. Donc ils ont davantage besoin de l??tat. C?est plus rentable d?aller les voir plut?t qu?eux viennent ? l?h?pital. On peut ?viter des d?placements. Les gens sont dans leur solitude. Ce n?est pas dans le bureau qu?on peut les aider?, souligne celui qui est appel? le patriarche par ses coll?gues vu sa pr?sence depuis les tous d?buts de Jonqui?re M?dic.

Pour le directeur g?n?ral de Jonqui?re M?dic, le service est en accord avec l?orientation du minist?re de la? Sant? qui veut mettre l?accent sur le maintien ? domicile.

L?attachement de la population

Le pr?sident de l?arrondissement de Jonqui?re, R?jean Laforest, estime que la population s?est appropri?e Jonqui?re M?dic. ?Par sa contribution, la population montre qu?elle veut maintenir ce service. Elle ne veut pas que l?on lui enl?ve ce service qu?elle adore?, explique-t-il avec fiert?, comme si lui aussi partageait l?opinion de ses concitoyens.

La campagne de financement de l?organisme, de l?ordre de 90 000$, fait fureur aupr?s des 70 000 habitants de Jonqui?re. ?Quand on fait notre barrage routier, en juin, les gens qui sont pris par surprise reviennent donner leur 5$. Pour le porte-?-porte, si on ne passe pas chez certaines personnes, ils appellent pour nous le dire et donnent de l?argent?, raconte M. Bouchard, visiblement touch? par cet int?r?t.

?Dans les municipalit?s limitrophes, des personnes d?m?nagent pour avoir acc?s au service?, rajoute le Dr Gagnon, pour qui ce geste d?montre ? quel point Jonqui?re M?dic r?pond ? un besoin.

En sus de la campagne de financement, l?organisme est aliment? par les m?decins participants. De l?ordre de 15% de leurs gains pour chaque journ?e pass?e ? Jonqui?re M?dic, la contribution des m?decins avoisine les 90 000$ annuellement, et ce, sur un budget d?op?ration de 190 000$. Soit pr?s de la moiti? du financement. ?Depuis 1982, les m?decins ont vers? tout pr?s de 2 millions. C?est de l?argent?, s?exclame le directeur g?n?ral qui y voit dans ce geste l?int?r?t de ces professionnels envers ce service de premi?re ligne. Autre signe de cet engouement, pendant 9 ans, un m?decin de Qu?bec profitait de ses fins de semaines pour travailler ? Jonqui?re M?dic.

L?organisme doit ?galement une fi?re chandelle ? la municipalit?. M. Bouchard pr?cise que l?arrondissement fournit le local, le t?l?phone, le service de r?partition des appels ainsi qu?une subvention de 10 000$ par ann?e. Soit le m?me apport qu?avant la fusion entre Jonqui?re et Chicoutimi.

?La hauteur du financement est la m?me. La ville de Saguenay continue ? donner parce que le service est? proche de la population. On veut continuer ce service unique dans la province du Qu?bec?, affirme M. Laforest.

Un service de sant? unique

Jonqui?re M?dic est grandement appr?ci? de la population. La municipalit? y croit. Les m?decins s?y investissent et remettent une partie de leurs gains. Le service co?te peu cher alors qu?il r?pond ? deux priorit?s du Minist?re de la Sant?, ? savoir d?sengorger les urgences et maintenir le patient ? domicile. Pourtant, le service ne fait pas partie du r?seau de la sant?. Il est tol?r? par l?Agence de sant?. Pourquoi?

?Le minist?re de la sant? ne veut pas que ?a s??tende ailleurs. Il n?a pas de contr?le comme sur une clinique ou un h?pital?, avance le directeur g?n?ral d?un ton qui ne cherche pas la confrontation. L?organisme, contr?l? par les m?decins, aurait heurt? certaines sensibilit?s dans le milieu m?dical par le pass?.

?On ?tait des marginaux du syst?me. On ne se pr?occupait pas des autres. On ne peut plus faire ?a aujourd?hui. La pratique a chang?. On est sur plusieurs tables de concertation. Faut ?tre conscient qu?on doit participer au r?seau?, affirme M. Bouchard, qui voit ? r?tablir les relations avec les diff?rents acteurs de la sant?.

Le minist?re pourrait-il s?en inspirer pour maintenir les gens ? domicile? ?Le r?seau se questionne depuis 10 ans sur sa nouvelle orientation. Personne n?est venu nous voir pour savoir comment ?a fonctionne?, d?clare le Dr Gagnon, sans aucune animosit?. Les mots suffisent ? d?montrer l?absurdit? de la situation. Les 70 000 personnes satisfaites de ce service seraient dans l?erreur?

Autres textes sur les Coop?rative de sant?.

Un m?decin r?calcitrant

La coop?rative de sant?

Jonqui?re M?dic

Coop?rative de sant? Aylmer Lucerne

A propos de

avatar

Check Also

7 pistes de réflexion sur la peine de mort, abolie il y a 40 ans en France

« Notre responsabilité de protéger et de défendre la vie humaine à chaque étape de son ...