Accueil / A C T U A L I T É / Isra?l poursuit sa colonisation dans les territoires palestiniens occup

Isra?l poursuit sa colonisation dans les territoires palestiniens occup

(Source?: La Tribune, Par Lyes Menacer et NewsOfTomorrow)

Au lendemain du l?expiration du moratoire sur le gel de la colonisation, le 26 septembre, les bulldozers et les pelleteuses isra?liens ont recommenc? leur travail d?s l?aube. L?activit? a repris dans les chantiers de construction de nouvelles cit?s que l?occupant sioniste avait implant?es sur le sol palestinien de la Cisjordanie et d?El Qods-Est occup?es. La relance des projets de colonisation par le gouvernement de Benyamin Netanyahou est intervenue trois semaines seulement apr?s la reprise des pourparlers de paix avec l?Autorit? palestinienne. Mahmoud Abbas, qui avait menac? de se retirer des n?gociations si Tel-Aviv refusait de geler ses colonies, s?est finalement pli? aux ??conseils?? des ses ??fr?res arabes?? qui lui ont sugg?r? lors de la rencontre de Syrte (Libye), il y a deux semaines, de patienter un mois pour sauver un processus de paix qui tra?ne depuis presque vingt ans. Et pendant tout ce temps, la machine expropriatrice isra?lienne op?rait tranquillement dans les territoires occup?s palestiniens. Selon le centre palestinien de l?information (CPI), citant le centre d?El Qods pour les droits sociaux et ?conomiques, la colonisation isra?lienne n?a jamais ?t? aussi active que durant le mois de septembre dernier. La fin de l??t? a ?t? marqu?e par une notable escalade dans la colonisation ? El Qods et dans la confiscation des terres agricoles palestiniennes pour construire des centaines de nouvelles unit?s coloniales, a not? le CPI. ??Il y a des plans sionistes pour construire plus de 12 000 unit?s coloniales, dont 1 600 dans la colonie de Ramat Shlomo install?e ill?galement sur les terres du village de Chi?fat, 400 ? l?est de la colonie Navi Jakob, 700 dans la colonie Kantari Ramout ? l?ouest du village de Chi?fat et de Beit Hanina, 1 900 dans la colonie du mont d?Abou Ghounaim Haroumah, 3 150 dans la colonie Gifat Hamtous, 450 ? Armoune Hanatsif, 850 dans la colonie de Ramat Rahil et 3 000 autres dans la colonie de Geilo, au sud d?El Qods??, selon les sources de la municipalit? de l?occupation ? El Qods. D?autre part, ??l?autorit? sioniste de la nature et des jardins a ras?, le 21 septembre dernier, des centaines d?hectares des terres agricoles palestiniennes dans le quartier d?at-Tur ? l?est de la vieille ville d?El Qods. Simultan?ment avec la colonisation intensive et le nivellement des terres, les autorit?s de l?occupation sioniste ont commenc?, le 16 septembre, ? fermer le camp de Chi?fat au nord d?El Qods, mettant des blocs de b?ton aux c?t?s du barrage militaire sioniste install? ? l?entr?e du camp. Le rapport a accus? l?occupation de d?molir de nouveaux ?tablissements et maisons palestiniens durant le mois dernier de septembre??, lit-on dans le rapport du centre d?El Qods pour les droits sociaux et ?conomiques.

Les Palestiniens priv?s d?eau et de libert? de mouvement

Dans un long t?moignage sur la condition de vie des Palestiniens dans les territoires occup?s, Joharah Baker, ?crivaine au Media and Information Department at the Initiative for the Promotion of Global Dialogue and Democracy (MIFTAH), a voulu montrer une autre facette du conflit isra?lo-palestinien. ??La pr?sence militaire et les heurts avec l?arm?e d?occupation sont des caract?ristiques importantes de l?occupation isra?lienne de la Cisjordanie, mais elles ne sont pas les seules??, a-t-elle not? dans sa contribution qui a ?t? publi?e par le site Info-Palestine.net. ??Ce n?est pas seulement la circulation et les barrages qu?Isra?l contr?le. Les Palestiniens partout en Cisjordanie souffrent du manque d?eau. Dans mon quartier de Ramallah, l?eau est coup?e quatre jours sur sept. Les familles doivent se rationner en eau parce que, quand leurs r?servoirs sont vides, il n?y a aucun moyen de les remplir avant que l?eau ne revienne. Ce n?est pas parce qu?il n?y a pas d?eau en Cisjordanie contrairement ? ce qu?on croit??, a-t-elle soulign?. Selon un rapport de l?organisation isra?lienne des droits de l?Homme B?tselem, Isra?l contr?le et exploite pour son propre compte 80% de l?eau des nappes aquif?res de la Montagne qui repr?sentent la r?serve d?eau la plus importante de la r?gion. La population palestinienne se partage les 20% qui restent, d?nonce cette militante de la cause palestinienne. Mme Baker se r?f?re m?me au rapport publi? en 2008 par l?Organisation mondiale de la sant? qui, selon elle, ??permet de se faire une id?e plus pr?cise de la mani?re dont Isra?l contr?le les ressources en eau pour la distribuer ? ses propres habitants??. Selon cet organisme, la consommation minimale quotidienne par habitant devrait ?tre de 100 litres. L??crivaine livre des chiffres effarants sur la consommation individuelle de l?eau en Isra?l. ??La consommation individuelle atteint 242 litres pendant que les Palestiniens ne disposent que de 73 litres en moyenne par jour et par personne. Dans certains endroits, les Palestiniens ne disposent que de 37 litres. Les colons ill?galement install?s en terre palestinienne ne manquent pas d?eau. Si vous passez pr?s d?une colonie juive, vous verrez des pelouses vertes et une piscine et il est plus qu??vident que les colons n?ont pas besoin de se demander s?ils auront assez d?eau pour se doucher ou pas. Les rapports indiquent que, dans des endroits comme la vall?e du Jourdain, les colons utilisent jusqu?? six fois plus d?eau que les Palestiniens qui habitent au m?me endroit??, ajoute-t-elle. Les colons isra?liens sont m?me arriv?s jusqu?? voler les pierres de la vieille mosqu?e du village de Ma?loul, pr?s de Nazareth, d?o? les villageois avaient ?t? chass?s par la force en 1948. Les Palestiniens ont organis? une marche de protestation pour d?noncer cet acte barbare et ont relev? le d?fi de la reconstruire de nouveau.

Droits de l?Homme viol?s

Lorsqu?il arrive aux populations palestiniennes de sortir de leur orni?re et de tenter de d?noncer ces injustices, elles se voient re?ues par la matraque et les arrestations arbitraires, comme cela ?tait le cas hier. ??Onze Palestiniens ont ?t? interpell?s par les forces d?occupation isra?liennes en Cisjordanie occup?e??, ont rapport? des m?dias palestiniens. Selon ces sources, ces Palestiniens ont ?t? interpell?s lors d?une incursion isra?lienne dans les localit?s de Qalqilia, d?Al Khalil et de Be?tlahm o? l?occupant isra?lien proc?de r?guli?rement ? des arrestations de Palestiniens de fa?on arbitraire. Les violations des droits de l?Homme par les forces de s?curit? isra?liennes ne se limitent pas aux arrestations arbitraires. Les policiers isra?liens usent aussi de leurs armes pour r?primer toute personne qui ose ?lever la voix au-del? du mur de la honte qui quadrille les quartiers palestiniens. En septembre dernier, trois Palestiniens, dont un enfant, ont p?ri sous les tirs des policiers sionistes dans la ville occup?e d?El Qods. Les victimes, deux jeunes vivant dans le quartier d?Al Athawri et de Selwan et un enfant du village d?Al Essawia, ont succomb? ? leurs blessures dans les ambulances alors que les forces d?occupation les ont emp?ch?es d?atteindre l?h?pital d?El Qods. ??Les forces occupantes ont emp?ch? le transfert des bless?s de l?int?rieur de leurs maisons apr?s avoir g?n? les ambulances qui ?taient sur la route vers eux comme c??tait le cas avec une femme palestinienne dans le village, qui a ?t? bless?e au visage par une bombe sonore??, a d?nonc? le centre d?El Qods dans un rapport publi? le 24 octobre dernier. Le rapport a confirm? que ces op?rations de meurtre ont co?ncid? avec l?usage excessif de la force, la multiplication des vagues d?arrestations, l?escalade des affrontements et des faits de protestation dans diff?rentes zones d?El Qods, o? les forces occupantes ont arr?t? plus de 25 Palestiniens dont la majorit? ?tait des enfants et des adolescents dans le village d?Al Essawia, de Selwan et dans la vieille ville d?El Qods, a rapport? le CPI. Les prisonniers palestiniens qui croupissent dans la prison d?sertique de N?guev subissent le m?me traitement que leurs concitoyens palestiniens dans les territoires occup?s. Dans une lettre au parfum de SOS, les d?tenus ont affirm? recevoir des quantit?s limit?es de repas quotidiens. L?eau qu?ils consommaient aurait ?t? contamin?e par les Isra?liens qui leur interdisent de recevoir de nouveaux v?tements.

L???impossible Etat palestinien??

Les d?tenus ont alert? aussi sur la d?t?rioration de leur sant? ? cause du manque de m?dicaments et l?acc?s quasi impossible aux m?dicaments. La torture morale et psychologique de la part des ge?liers isra?liens a ?t? inscrite sur la longue liste de s?vices subis par les d?tenus palestiniens dont le nombre d?passe au total les 500, si on leur rajoute ceux des autres prisons isra?liennes. R?duits ? l?exil, ? la prison et la r?pression meurtri?re de la part de l?occupant sioniste, les Palestiniens croient peu en la cr?ation d?un Etat palestinien ind?pendant. Dans son livre intitul? Il n?y aura pas d?Etat palestinien?: journal d?un n?gociateur en Palestine, Ziyad Clot, a avou? que ??Le processus de paix est un spectacle, une farce qui se joue au d?triment de la r?conciliation palestinienne, au prix du sang vers? ? Ghaza. Et je suis en train de devenir bien malgr? moi un des acteurs de ce drame??. Ziyad Clot, petit-fils d?exil?s palestiniens est revenu ? Ramallah o? il a accept? un poste de conseiller juridique aupr?s de l?Organisation de lib?ration de la Palestine (OLP). Il est devenu l?un des n?gociateurs qui ont particip? aux pourparlers qui devaient mener ? la cr?ation de l??tat palestinien avant la fin de l?ann?e 2008, date ? laquelle les n?gociations ont ?t? interrompues suite ? la guerre d?agression isra?lienne de la bande Ghaza. Ce sentiment de d?sillusion a touch? m?me Richard Falk, le rapporteur sp?cial de l?ONU sur les droits de l?Homme dans le territoire palestinien occup?. Dans un rapport publi? vendredi, Richard Falk a conclu que ??la cr?ation d?un Etat palestinien ne semble qu?une illusion, en raison de la colonisation, elle semble ?tre plus probl?matique que c?est une solution??. Et d?ajouter?: ??L?expansion des colonies ? J?rusalem (El Qods occup?e), ? travers une colonisation ill?gale et la destruction de maisons et le retrait des droits de r?sidence des Palestiniens, aggrave la difficult? d?imaginer que J?rusalem soit la capitale palestinienne??, a-t-il ajout?, en soulignant que ??l?occupation prolong?e depuis 1967 a un co?t humain tr?s ?lev?. Le diplomate onusien affirme en fait douter de ??la possibilit? d?un ?change de terrains pour la cr?ation d?un Etat palestinien viable??, consid?rant qu?il n?existe aucun lien entre le processus de compromis et l?illusion pr?tendant qu?un ?tat palestinien souverain peut ?tre g?n?r? ? partir de ces n?gociations. Pour lui, la r?alit? du terrain rend irr?alisable la concr?tisation de ce projet cher aux Palestiniens. La r?union d?hier du comit? minist?riel sioniste charg? des affaires l?gislatives conforte un tel pessimisme qui alimente l??ventuelle reprise des armes par les Palestiniens d??us par l??chec de dialogue direct avec l?occupant isra?lien. Le comit? minist?riel a approuv? hier en fait une nouvelle loi consid?rant la juda?sation d?El Qods comme une ??priorit? nationale??. La loi en question estime que la ville sacr?e fait partie des r?gions nomm?es ??zones de d?veloppement?? dans diff?rents secteurs notamment le logement, l?emploi et l??ducation, a rapport? le CPI. Le site web du journal h?breu Yediot Aharonot a montr? que cette loi a obtenu le soutien d?une majorit? de ministres au gouvernement sioniste dont celui de la s?curit? int?rieure, Yitzhak Aharonovitch, soulignant que cette d?cision s?inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement. Dimanche dernier, le Premier ministre isra?lien, Benyamin Netanyahou a mis en garde les Palestiniens contre un ??recours ? des instances internationales?? d?clarant lors du conseil hebdomadaire des ministres que les Palestiniens doivent ??respecter leur engagement de n?gocier directement avec Isra?l??. ??J?estime que toute tentative de s?en d?tourner par un recours ? des instances internationales n?est pas r?aliste et n?avancera en rien le processus?? de paix, a-t-il ajout?, continuant d?exercer son chantage sur une Autorit? palestinienne divis?e entre partisans et opposants ? l?option de n?gociations avec Tel-Aviv. Mais l?attitude de M.?Netanyahou puise sa force dans la division qui mine le gouvernement palestinien et les diff?rentes tendances militantes, c?est-?-dire le Hamas et le Fatah particuli?rement.

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCLIV) : le Belize, devenu porte-avions grâce aux Mennonites !

Un pays dont la devise est « je fleuris à l’ombre » est une vraie incitation à ...

One comment

  1. avatar

    Dans l’énigme Égyptienne je parle d’un certain Shulgi roi de Ur. Historiquement, il est celui qui a « relevé » l’empire sumérien. Mais cela n’a pas duré très longtemps (environ 90 ans).

    Une similarité se dessine avec les actions actuelles d’Israël:

    « Shulgi (ou Sulgi ou Shoulgi, 2095-2047)En l’an 37 de son règne (-2058), Shulgi fait construire des remparts dans tout le pays et fait édifier entre le Tigre et l’Euphrate un mur pour contrer la menace que constituaient les Amorrites.Durant les six dernières années de son règne, il va s’épuiser de campagnes militaires en campagnes militaires. »

    Ce sera le début de la fin pour cet empire.Malgré son organisation la IIIe dynastie d’Ur va s’effondrer progressivement. Et pourtant elle semblait indestructible. Sa fin date de 51 ans après l’érection du mur; mais une guerre importante s’était déclarée 16 ans avant cette fin ou 35 ans après l’érection du mur.

    Comme l’histoire se « répète » avec certaines « nuances »,la durée de « l’empire » pourrait être moins longue aujourd’hui, après l’érection d’un mur semblable. Cette « tactique » est moins acceptable pour l’humanité, depuis la destruction du mur de Berlin de 1989.

    Amicalement

    André Lefebvre