Accueil / L O C A L I S A T I O N / EUROPE / FRANCE / Hollande au c?ur de la voli?re

Hollande au c?ur de la voli?re

 

Quelle vie m?ne Fran?ois Hollande?depuis qu?il a ?t? ?lu ? la t?te de l??tat?? R?ponse ci-dessous dans un texte o? sont plus ou moins bien nich?s 70 oiseaux. ? vous de les trouver si le jeu vous amuse (liste des oiseaux en bas de page)…

 

Nul n?est besoin de s?en remettre aux croassements des corbeaux, aux jacasseries des pies, aux m?disances des jaseurs pour savoir ? quoi s?en tenir?: la ligne politique de Hollande se r?sume ? attendre qu?une hypoth?tique reprise tombe ? pic pour lui permettre de sortir du gu?pier de la crise.

 

Le pr?sident est-il un aigle de la prospective politique?? Ou au contraire une buse de l??conomie, un visionnaire barge, un chef d??tat fou?? En attendant de conna?tre la r?ponse, les Fran?ais ont l?impression d??tre pris pour des pigeons que l?on plume, pour les dindons d?une mauvaise farce. Hollande n?a pourtant rien d?une t?te de linotte. Tout le monde sait qu?il n?est pas manchot, et qu?il n?a nul besoin de s?en remettre aux d?lires d?un marabout pour d?finir sa strat?gie au vu des entrailles fumantes d?un poulet sacrifi?.

 

Strauss-Kahn e?t-il mieux convaincu ? l??lys?e si, entre deux tourn?es des grands-ducs, il n?avait ?t? embarqu? par son zizi, avec la complicit? de D?d? la Saumure, dans des histoires graveleuses de poules et de grues avant l?apoth?ose de New York?et sa conduite de butor avec une soubrette africaine qui l?a conduit devant les robins am?ricains?? Nul ne le saura jamais.

 

Toujours est-il que Hollande, dans la continuit? de Sarkozy, d?ploie le tapis rouge aux vautours de cette finance dont il pr?tendait qu?elle ?tait son ennemie. Les Fran?ais n??tant ni des b?casseaux ni des ?tourneaux, pas plus que les Fran?aises ne sont des b?casses ou des dindes, il ne faut pas chercher ailleurs les raisons du plongeon de notre chef de l??tat dans les sondages de popularit?. En jouant les faucons au Mali, il a bien tent? de redorer son image, mais en vain?: malgr? le succ?s des combattants fran?ais, son image a continu? ? se d?grader, une hirondelle ne faisant pas le printemps.

 

R?duit par l?impopularit? ? l??tat d?un roitelet d?muni, Hollande ne peut compter sur Ayrault, celui-ci n?ayant pas, loin s?en faut, la carrure d?un cardinal de Mazarin pour contrer les chevaliers d?industrie et les faisans de la finance qui, forts de l?impuissance de l?ex?cutif, se pavanent ici comme des coqs suffisants, et l? comme des paons arrogants.

 

Hollande, d?pass? par les ?v?nements, d?jeune d?sormais en t?te ? t?te avec son secr?taire en ?coutant d?une oreille distraite de vieilles chansons de Bruant. Apr?s avoir rapidement bu en ap?ritif un perroquet et chipot? devant un p?t? d?alouette ou une terrine de perdrix, le pr?sident ing?re sans app?tit sa macreuse ? la bordelaise, son canard ? l?orange ou ses papillotes de colin ? la proven?ale. Le repas termin?, il touille son caf? d?un air absent avec une spatule corr?zienne en bois, cadeau d?un Chirac auquel il ne manque jamais d?aller faire un petit coucou, histoire de se rappeler le confort du temps b?ni o? il ?tait dans l?opposition.

 

La nuit, Hollande fait souvent des cauchemars, malgr? le confort de sa couette en plume d?eider. Tant?t il se voit reclus dans une humide habitation troglodyte, r?duit ? lire des classiques de Corneille, des vieux manuels sur le gavage des oies ou des ?tudes savantes sur la migration des huitriers. Tant?t il erre dans un univers monacal, entour? d?aust?res capucins et de rev?ches nonettes. Mais il arrive ?galement que Hollande r?ve?: il se contemple alors avec ravissement en ?pervier fondant sur un gisement de croissance ou en ph?nix triomphant tandis que r?sonne un joyeux chant de rossignol.

 

H?las pour lui, d?s le lendemain, la presse, pas tendre pour sa gouvernance, lui ass?ne de nouveaux coups de martinet. Qu?? cela ne tienne, Hollande ne r?le pas et se contente de relever les points positifs, ayant fait sien le c?l?bre adage ??faute de grive, on mange des merles??.

 

En attendant des jours meilleurs, le pr?sident continue de faire le job?: demain, visite d?une cit? ? Sarcelles?; apr?s-demain, visite d?une clinique de la LPO sp?cialis?e dans les soins aux go?lands, aux guillemots, aux mouettes et autres cormorans bless?s ou mazout?s?; la semaine suivante, visite d??tat en Italie pour rencontrer Enrico Letta et assister en sa compagnie ? une repr?sentation du Lac des cygnes ? la Scala de Milan.

 

Pr?sident de la r?publique n?est d?cid?ment pas un boulot aussi chouette qu?il en r?vait quand il ?tait berc? par le chant des m?sanges ou celui des pinsons dans le parc du Conseil g?n?ral de Corr?ze. Vivement la quille?!

 

?

 

Les 70 oiseaux nich?s dans le texte, dans l?ordre d?apparition?: corbeau, pie, jaseur, pic, gu?pier, aigle, buse, barge, fou, pigeon, dindon, linotte, manchot, marabout, poulet, grand-duc, zizi, poule, grue, butor, robin, vautour, b?casseau, ?tourneau, b?casse, dinde, plongeon, faucon, combattant, hirondelle, roitelet, cardinal, chevalier, faisan, coq, paon, secr?taire, bruant, perroquet, alouette, perdrix, macreuse, canard, colin, spatule, coucou, eider, troglodyte, corneille, oie, hu?trier, capucin, nonette, ?pervier, ph?nix, rossignol, martinet, r?le, grive, merle, sarcelle, go?land, guillemot, mouette, cormoran, cygne, milan, chouette, m?sange, pinson.

 

?

 

A propos de

avatar

Check Also

Tour de passe-pass

Une loi qui enfreint la loi.   Passe passe passera, la dernière, la dernière … ...