Accueil / T Y P E S / Articles / France : A propos de la d?linquance

France : A propos de la d?linquance

Dans la nuit de jeudi ? 21h45, deux v?hicules de pompier et de police s’en allait ?teindre un incendie pr?s d’un centre commercial, lorsqu’une bande de quarante ? cinquante personnes a surgi, munie de barres de fer, et s’en est prise aux deux v?hicules, blessant trois pompiers et un policier de la BAC, provoquant leur repli. Les « jeunes » ?g?s de 12 ? 20 ans, « encagoul?s et masqu?s », ont continu? ensuite leur chemin, incendiant et d?gradant au passage 41 voitures, incendiant trois immeubles (c’est ? dire une MJC, un office public HLM et une agence local de location automobile), d?truisant un abri-bus, tout ceci jusque dans le centre ville. Les habitants de Saint-Diziers ne comprennent pas et le d?but d’explications pour ces violences est consternant : un « jeune » aurait ?t? interpell? pour avoir donn? une gifle ? un policier, et leurs actes ne seraient qu’une repr?saille envers les policiers.

Pour la MJC incendi?e, le premier secr?taire f?d?ral PS de Haute-Marne dans un entretien avec le journal Lib?ration explique que le bureau du directeur a ?t? incendi?, et que du personnel se trouvait encore, malgr? l’heure tardive, ? l’int?rieur du b?timent, « ces jeunes n’avaient visiblement aucune autre pr?occupation que de r?aliser des exploits. Les habitants du Vert-Bois disent avoir reconnu malgr? les cagoules des jeunes du quartier. » Ce qui aurait pu d?plaire dans le fonctionnement de la MJC, c’est toujours selon le secr?taire g?n?ral, « qu’ils (le personnel du MJC) imposent ? tous les jeunes les m?mes r?gles d’acc?s aux activit?s et aux locaux : il n’y a plus de passe droits pour les ca?ds, plus de privil?ges. Cela ne pla?t pas ? tout le monde… l’animateur de la salle multim?dias s’est fait agresser par un jeune qui ne supportait pas de devoir faire la queue pour acc?der ? un ordinateur.  » Selon les premiers t?moignages, rien ne pr?sageait cet ?v?nement, mis ? part quelques feux de poubelle, oubliant l’attaque du commissariat de police du 22 septembre apr?s-midi par une bande qui protestait contre un interrogatoire, toujours selon le premier secr?taire, retournant violemment bureaux et chaises.

Dans cette affaire la police n’arrive pas ? contenir les attaques des jeunes, les renforts arrivent trop tard, personne n’est interpell?. Apr?s les d?clarations fracassantes de l’ancien ministre de l’int?rieur, et ses intentions de nettoyer au karcher les cit?s HLM, ses statistiques sur la d?linquance en baisse, force est de constater qu’au contraire les violences augmentent et les bandes sont de plus en plus virulentes. Lors du proc?s pour l’attaque gratuite du bus de Marseille dans lequel avait ?t? br?l?e vive Mama Galedou (choquant les t?moins au passage), la m?re de l’un des incendiaires expliquait ? la sortie du tribunal, que dans sa « cit? » HLM, celui qui parle risque sa vie, et qu’en cons?quence, les accus?s ne pouvaient raconter plus que ce qu’ils n’avaient dit. Lors des ?meutes de 2005, alors que plus de 400 v?hicules, bien souvent de gens des quartiers, qui partaient travailler avec, br?laient chaque nuit, les Fran?ais apprenaient que la moyenne habituelle se situait autour de 100 v?hicules incendi?s par nuit, sur tout le territoire. 100 v?hicules, et peut-?tre cent drames personnels, mais parfaitement accept?s, comme une fatalit?.

Lorsqu’il y a peu de temps, deux bandes se sont affront?es en plein Paris, il fut dit que cela ne pourrait se g?n?raliser en plein centre ville, que c’?tait une exception qui ne se renouvellerait pas de sit?t. Cela s’?tait pourtant d?j? produit avec l’?meute de la gare du nord, sans oublier les risques qu’ont couru les passants. Apr?s le « sentiment d’ins?curit? » du gouvernement Jospin, qui cherchait ? cacher une v?rit?, est donc arriv? « la d?linquance qui baisse » de Nicolas Sarkozy, qui semble s’?tre apparent?e ? ce qui a ?t? appel?e « La d?linquance routi?re ». Ni l’attitude des uns ni celle des autres n’a enray? la mont?e de la violence.

La d?linquance des banlieues, et son cort?ge de violence ne s’est pas r?duite, cette affaire en est l’exemple. Les b?timents d?grad?s sont presque tous tr?s symboliques : le MJC, l’abri-bus, l’office HLM… Durant les grandes ?meutes de 2005, des ?coles maternelles ont ?t? charg?es ? coups de b?lier, bien heureusement en pleine nuit. Pour que cela cesse, il faudrait une v?ritable volont?, plus forte que les d?clarations ? l’emporte-pi?ce des dirigeants, ou que l’ang?lisme de l’extr?me-gauche, trop prompte ? s’imaginer les banlieues comme une r?serve de r?volutionnaires en puissance, les deux attitudes ?tant trop d?magogues.

Les autorit?s ont fait un appel ? t?moins, qui sera peut-?tre entendu, les habitants semblant conna?tre les vandales, et cependant, c’est un risque ? courir, ? l’image d’Amor Kaak qui est traqu? depuis son t?moignage. 80 policiers ont pris place au Vert Bois, jusqu’? ce que la situation se stabilise…

AFP

Lib?ration
RTL

RTL

La Provence

Lib?ration

Come4news.com

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCLV) : au Belize la résolution d’une intrigante énigme

Avant de revenir à la Turquie, objet de cette série dans la série, nous allons ...