Accueil / A U T E U R S / COLLABORATEURS DE CENT PAPIERS / Europe : chroniques d?un fiasco

Europe : chroniques d?un fiasco

Le lancement de la monnaie unique fut le point de d?part de la formation de d?s?quilibres et d??carts de comp?titivit? d?sastreux entre nations, ou blocs de nations, membres. Autant de graines de discorde, de bulles sp?culatives en gestation et de dysfonctionnements qu?il aurait ?t? ais? de r?duire et de r?guler par l?entremise d?une politique budg?taire et fiscale commune, harmonieuse et coordonn?e. Ce n?est donc pas les exc?s des PIIGS, ni leur mauvaise gestion, qui ont engendr? ?carts de comp?titivit?, d?s?quilibres et d?ficits par la suite stigmatis?s par le Nord. Non, car ce tout premier choc asym?trique ayant percut? violemment l?euro et ses pays membres est la s?cr?tion naturelle de la cr?ation de l?euro, en tout cas de cet euro-l?.

Le cauchemar europ?en est donc aussi ? et en tout premier lieu ? le fiasco d?une politique mon?taire parfaitement inadapt?e. La cr?ation de l?euro ne fut-elle en effet pas imm?diatement pr?c?d?e ? et suivie ? d?une baisse g?n?ralis?e des taux d?int?r?t et de financement des pays p?riph?riques ? L?aujourd?hui tristement fameuse ? et d?raisonnable ? convergence ne put, de fait, avoir lieu sereinement et en douceur qu?? la faveur d?une perception aberrante des march?s financiers, qui consid?r?rent que le risque aff?rent aux nations du Sud ne diff?rait pas notablement de celui de l?Allemagne. D?s lors, les liquidit?s afflu?rent en direction de ces nations, qui b?n?fici?rent de facto d?une politique mon?taire largement et g?n?reusement expansionniste. Conditions mon?taires qui furent d?autant plus d?stabilisantes que ces pays ? qui avaient consenti quelques privations pour remettre leur maison en ordre (ou pour certains dans un semblant d?ordre) comme condition ? leur int?gration ? furent graduellement inond?s de liquidit?s selon une amplitude diam?tralement oppos?e, voire inversement proportionnelle, aux conditions ayant r?gn? avant leur int?gration dans l?euro.

La r?ponse des divers gouvernements en charge de ces nouveaux eldorados financiers fut globalement inadapt?e puisque, selon les travaux de l?O.C.D.E., la contrainte fiscale y fut ? peine plus lourde entre les ann?es 2000 ? 2007. Voire plus laxiste dans des pays, comme la Gr?ce, qui se ? l?ch?rent ? donc ? tous les niveaux, c?est-?-dire tant du point de vue de la politique mon?taire hyper expansionniste que de la politique fiscale nationale qui devait revenir ? ses d?ficiences ayant pr?c?d? son int?gration. C?est donc des politiques budg?taires et fiscales fondamentalement contre-cycliques qui auraient d? ?tre mises en place par les nations europ?ennes p?riph?riques, avec pour objectif de contrebalancer les effets pervers de stimuli mon?taires massifs. Dans ces conditions, le choc de la demande ayant eu lieu dans ces pays n?a rien d??tonnant : la consommation y ayant proprement explos?, avec le consentement et la b?n?diction de l?Allemagne, dont la balance commerciale devait jouir d?exc?dents quasi surhumains apr?s l?an 2000.

Sans vouloir minimiser les probl?mes structurels manifestes inh?rents ? chacune de ces nations europ?ennes p?riph?riques, c?est la succession et la combinaison de ces chocs ? politique mon?taire expansionniste, demande agr?g?e hyperbolique, dans un contexte de contrepoids fiscal largement insuffisant ? qui y gonfl?rent les salaires proportionnellement ? la productivit?. Il est tr?s important de dresser d?ores et d?j? un constat, ? savoir que nombre de pays d?Europe p?riph?riques auraient de toute mani?re ?t? aujourd?hui en r?cession, avec ou sans crise de l?euro. Le p?ch? originel de l?Union europ?enne est donc pr?cis?ment et nomm?ment ce Pacte de Stabilit?, qui a ?clips? toute discipline fiscale. Effectivement, en focalisant toutes leurs attentions et tous leurs efforts ? le respecter ? ou ? tenter de s?en approcher ?, les gouvernements successifs sont pass?s ? c?t? de politiques contre-cycliques pr?cieuses. En axant leur politique et leurs efforts sur la seule lutte contre les d?ficits publics afin de satisfaire au Pacte, et gr?ce ? des comptes publics exc?dentaires pour nombre de ces nations du Sud, les dirigeants ont omis de faire usage du levier fiscal qui devait mod?rer les enthousiasmes, calmer les ardeurs sp?culatives et contr?ler l?envol?e de la consommation.

Du reste, pourquoi ces ?tats auraient-ils mis en place de telles politiques, qui se seraient traduites par un tassement de leur croissance, alors m?me que leur ratios dettes/ P.I.B. ne faisaient que s?am?liorer entre 2000 et 2007 ? Apr?s tout, du fait m?me de ce Pacte de Stabilit? qu?elles respectaient, nulle pression ne s?exer?ait sur elles dans le sens d?une mise en place de mesures menant ? une contraction de leur ?conomie. Ce Pacte a donc totalement brouill? la vision et le jugement de nos autorit?s, qui ne juraient plus que par ces crit?res, et qui jaug?rent l?ensemble des donn?es et des statistiques de leurs ?conomies nationales respectives au prisme de ce Pacte. ? l?exclusion de tout esprit critique, de toute analyse qualitative et de toute anticipation macro?conomique aussi ?l?mentaire.

Extraits de : ? L?Europe : chroniques d?un fiasco ?conomique et politique ?, pr?face de Christine Kerdellant, ?d. L?Harmatttan

The post Europe : chroniques d?un fiasco appeared first on Michel Santi.

A propos de

avatar

Check Also

Philip Morris : tabac, cigarettes, et… morts de soldats au Sahel (1)

La découverte est sidérante. On savait que les ventes de cigarettes avaient subi un choc ...