Accueil / T Y P E S / Articles / Des nouvelles du portable ? 100$

Des nouvelles du portable ? 100$

Dans un monde id?al, le projet port? par Negroponte s’?parpillerait comme un feu de broussaille partout dans le monde, en voie de d?veloppement ou en d?veloppement, r?volutionnant le monde de l’?ducation en utilisant les merveilles des nouvelles technologies.

Dans ce monde merveilleux, le projet One Laptop Per Child deviendrait l’?missaire d’un monde o? la technologie ne peut ?tre ignor?e et o? le d?veloppement ne peut passer sans l’int?grer. ?conomiquement parlant, le d?veloppement d’id?e se verrait traduit en occasion d’affaire, socialement, l’information serait distribu?e ?galement dans toutes les communaut?s et dans tous les domaines, de l’?ducation ? la sant?, et politiquement, les citoyens et membres d’une soci?t? pourraient rapidement et efficacement dialoguer et choisir une voie ? suivre pour leur bien commun.

Dans ce monde merveilleux, il est clair que tout le monde serait derri?re ce projet magique qui am?ne tant de bienfaits ? la population mondiale. Comment se placer en contre ?

Toutefois, le monde est loin d’?tre merveilleux et, comme il est en fait particuli?rement con, ce projet a une certaine difficult? ? percer l’imagination. Le dernier rapport en date nous vient du New York Times qui nous rappelle gentiment tous les d?tails du projet.

L’ordinateur, qui s’approche des 150$, est maintenant achev? en sa conception. 1000 pilotes ont ?t? produits et Negroponte se prom?ne ces jours-ci dans le monde entier pour en promouvoir les capacit?s. 3 millions de commandes tentatives et un manque ? gagner de 2 millions pour entrer en production de masse.

Maintenant, croire ou ne pas croire en ce projet ?

La r?ponse est assez simple en fait : il ne subsiste aucun doute dans mon esprit, il faut y croire ! Pourquoi demandent certains sceptiques rencontr?s un peu partout, et particuli?rement ? la derni?re rencontre de l’ACFAS sur le sujet en mai dernier ? Sceptiques particuli?rement inform?s et lettr?s dans le domaine de l’information. La question se retourne sur elle-m?me en fait.

Pourquoi ne pas y croire ? Pourquoi ne pas embarquer dans ce projet ?

Il est bien organis?. Bien port? par des gens qui, en plus d’?tre influents, sont comp?tents. En fait, c’est un projet rassembleur. Rassembleur d’id?es de toutes sortes. Surtout, il est novateur. Novateur dans ce qu’il permet ? une toute autre g?n?ration, celle de ceux qui sont n?s dans la puce ?lectronique, de s’?panouir pleinement en utilisant tous les moyens qui sont aujourd’hui ph?nom?naux, (et ce n’est pas seulement moi qui pense cela, allez voir tous les participants aux r?unions du Sommet Mondial sur la Soci?t? de l’Information et leur opinion, tant de personnes ne peuvent se tromper !) que nous offrent les technologies de l’information et de la communication.

Il faut foncer la t?te baiss?e. Parce que si, comme Larry Cuban de Standford qui accuse les concepteurs d’?tre id?alistes et na?fs, on demeure conservateur, on risque d’oublier que l’innovation, ?a se passe la t?te sur les papiers et les oreilles grandes ouvertes aux millions d’id?es qui peuvent na?tre de ces jeunes innovateurs. Car, de toutes fa?ons, ne pas le faire serait aller ? l’encontre des valeurs qui soutiennent ce projet, celui de l’imaginaire et de la cr?ativit? des enfants.

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCLXII) : de Carlos Ghosn à 1,3 tonne de coke (c)

L’avion posé cet été au Brésil avec ses 1300 kilos de coke a mis le ...

One comment

  1. avatar

    Même en faisant abstraction des bénéfices que ce projet apportera au pays en voie de développement (ces bénéfices sont loins d’être négligeables à mon avis !), OLPC fait déjà bouger les géants comme Microsoft et Intel.

    Cela est un exploit en soit.

    Des preuves existent à l’effet que MS tente présentent d’influencer les décisions de certains gouvernements face au projet OLPC. Intel abaisse constamment ses prix pour les portables axés vers les marchés de l’éducation. De nouvelles technologies sont développées pour régler des problèmes bien réels, comme l’usage d’écrans LCD en plein soleil. Si un africain peut utiliser son portable de 150$ en plein soleil, nous seront un jour en droit de nous demander pourquoi HP, Dell ou IBM ne sont pas en mesure de fournir une qualité semblable sur un portable de 2000$.

    Nicholas Negroponte, le leader du projet OLPC, avait bien raison lorsqu’il disait récemment, au Red Hat Summit : « you know you are doing something right when you have pissed off Microsoft and Intel« .

    PS : Un collègue chez Red Hat, Chris Blizzards, publie presque quotidiennement un blog où on peut suivre l’évolution du projet, vu de l’intérieur :
    http://www.0xdeadbeef.com/weblog/ ?cat=12