Accueil / A C T U A L I T É / De l?opportunisme de Charlie

De l?opportunisme de Charlie

Auteur:
Par ? et Le Panda

 

 

Du ?coup de pub? au ?plan marketting? en passant par les ?vendeurs de papier?, nombre de nos confr?res se complaisent ? sp?culer sur les ventes suppos?es du num?ro de cette semaine de Charlie Hebdo pour en supposer l?opportunisme, tout en pensant sans doute quant ? eux bosser pour des bo?tes philanthropiques aux actionnaires humanistes.

Nous leur rappelons que Charlie Hebdo ne fait partie d?aucun empire financier, et que notre petite ?quipe se consacre depuis vingt ans ? faire exister ? nos risques et p?rils une presse libre et ind?pendante qui publie ce qu?on ne peut pas lire ailleurs.

Si les dessinateurs et auteurs de Charlie avaient couru apr?s l?argent, ils n?auraient pas fait Charlie Hebdo, ils auraient fait Closer, de la pub, des suppl?ments immobilier et des num?ros ?sp?cial sexe?, tout ce qui se fait dans les journaux grand public et grosses ventes? en soutenant, bien s?r, la presse d?opinion et la libert? d?expression.

A propos de

avatar

Check Also

Ô temps, suspends ton vol!

Un Facebookien nous a suggéré que, sans indiquer notre âge, de disions quelque chose qu’une jeune ...

45 Commentaire

  1. avatar

    Manuel Valls veut calmer le jeu. Après la publication de caricatures du prophète Mahomet dans Charlie Hebdo et les menaces d’une nouvelle manifestation contre The Innocence of muslims, le ministre de l’Intérieur a reçu ce midi les représentants des musulmans de France. « Il s’agissait de faire passer un message de rassemblement et d’apaisement », a-t-il déclaré à l’issue de cette rencontre.

    Suivez en direct les dernières réactions et développements de l’affaire Charlie Hebdo

    Et d’ajouter: « Il est hors de question de confondre l’agissement de quelques individus et l’islam de France, tel qu’il est pratiqué par la majorité des citoyens ». L’Islam est aujourd’hui la seconde religion de France.

    Le ministre de l’Intérieur est par ailleurs revenu sur la Une de Charlie Hebdo: « La liberté d’expression est un droit fondamental et la liberté de caricature en fait partie. Cela peut choquer. » Et d’ajouter: « Mais chacun doit faire preuve de responsabilité : chaque acte, déclaration, écrits peut attiser la violence. »

    Appel au calme et à la réflexion
    Etaient notamment présents Mohammed Moussaoui, le recteur de la grande mosquée de Paris (GMP) Dalil Boubakeur et des représentants de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), réputée proche des Frères musulmans.

    Lors d’une conférence de presse, Dalil Boubakeur avait auparavant annoncé qu’allait être lu vendredi lors de la grande prière de vendredi « un message dans toutes les mosquées », un « appel à la réflexion et au calme », a-t-il dit. Il y a en France environ 2000 lieux de prières répertoriés pour les musulmans, dont 600 mosquées.

    Pas de plainte contre Charlie Hebdo… pour l’instant
    Pour l’heure, le CFCM n’a pas déposé de plainte pour injure ou pour un autre chef contre Charlie Hebdo, a précisé Mohammed Moussaoui. « Nous étudions quelle matière à poursuites il peut y avoir », a déclaré M. Moussaoui qui s’exprimait avant le rendez-vous Place Beauvau. « La mosquée examine les possibilités juridiques de porter plainte », a également expliqué l’avocat de la GMP, Chems Eddine Hafiz. « Nous allons prendre le temps à l’intérieur du délai de prescription ».

    « Le film et les caricatures de Charlie Hebdo ont touché tous les musulmans car ils insultent le prophète », a de son côté dit le président de l’UOIF, proche des frères musulmans, Ahmed Djaballah, dénonçant une provocation « inutile, injuste et insultante ».

    « Les caricatures ne font que donner des arguments aux extrémistes »
    « Nous condamnons les caricatures de Charlie Hebdo qui recommence les mêmes idioties et les mêmes ignominies. Cela relève d’un syndrome psychiatrique », a dit Dalil Boubakeur lors de sa conférence de presse, en référence à des caricatures précédentes parus fin 2011 dans Charlie Hebdo, rebaptisé pour l’occasion Charia Hebdo. « C’est totalement irresponsable. Les caricatures ne font que donner des arguments aux extrémistes. Il s’agit avant tout d’une question religieuse et non pas d’une question de race ou d’ethnie », a-t-il poursuivi.

    Avec AFP

  2. avatar

    Caricatures: pour Valls, « la liberté d’expression est un droit fondamental »

    Les représentants du culte musulman ont été reçus ce midi au ministère de l’Intérieur à la suite de la polémique déclenchée par la publication de caricatures du prophète Mahomet dans Charlie Hebdo.

    EN CE QUI NOUS CONCERNE LES FAITS sont réels, quand à l’appel aux meurtres il y a réellement des limites

    😉

  3. avatar

    Embarras à gauche et critiques à droite, l’affaire des caricatures de Mahomet, publiées par Charlie Hebdo, n’en finit plus de déchirer l’opinion et la classe politique. Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon est à cet égard l’un des rares membres du gouvernement à s’être démarqué, en affirmant ce matin sur France Culture que la liberté d’expression était un principe « intangible ». La liberté d’expression « a été très importante pour notre civilisation », « c’est comme ça qu’on a fait la démocratie, il faut la préserver », a-t-il déclaré. Et d’ajouter, « il faut qu’il y ait dans une société démocratique quelques personnes qui n’aient pas à se préoccuper des conséquences » de l’usage de la liberté d’expression, a ajouté le ministre.

    >> Suivez en direct les dernières informationssur l’affaire des caricatures de Mahomet

    Cette réaction de Vincent Peillon a été bien accueillie au siège de l’hebdomadaire, où l’on s’étonne à peine du démarquage d’un certain nombre de membres de l’équipe de François Hollande, dont Jean-Marc Ayrault et Laurent Fabius. Et l’heure est aux comptes dans les étages de Charlie Hebdo. Après un premier tirage, écoulé, de 75 000 exemplaires, un second tirage de 70 000 exemplaires va être réalisé dès ce jeudi, pour être mis en kiosque vendredi matin.

    Inquiétudes à la préfecture
    Charb, le directeur de la publication de Charlie Hebdo, explique qu’il n’est pas prévu pour l’heure de transformer la prochaine édition de l’hebdomadaire, qui sortira mercredi prochain, en un « spécial Mahomet ». « Il n’est pas question de surfer sur cette affaire. Nous consacrerons sans doute deux pages à la polémique et un peu plus si les évènements le commandent. Mais pas d’emballement « .

    Mais l’inquiétude est palpable du côté des pouvoirs publics. C’est ainsi que la préfecture de police de Paris, inquiète d’éventuelles manifestations, a pris contact avec le journal afin de savoir quelle sera la tonalité du prochain numéro de Charlie Hebdo: » Nous n’avons pas la volonté d’en rajouter « , poursuit Charb, » et nous ferons notre journal comme nous le faisons chaque semaine, c’est-à-dire avec nos choix et sans surenchère ».

  4. avatar

    Charb: « Charlie Hebdo fera comme d’habitude, sans surenchère »
    Par Renaud Revel

    Pour le directeur de la publication de l’hebdomadaire satirique, il n’est « pas question de surfer » sur la polémique suscitée par la publication de nouvelles caricatures de Mahomet.

  5. avatar

    C’est rien de dire que le sujet divise, jusqu’à ma rédaction, où le ton est monté, ce matin, entre les offusqués et les libertaires – enfin, quand je dis divise, c’était un peu moi contre le reste du monde…

    Moi, qui défendais le droit, sinon le devoir, de blasphémer, de moquer les prophètes et les idoles, de quelque bord qu’ils soient, de provoquer les barbus, de quelque bord qu’ils soient, de leur dire haut et fort qu’ils ne nous impressionnent pas, que nous n’avons pas peur de leurs tribunes ulcérées, de leur manifs, de leur haine, de leurs insultes, de leurs oeufs pourris, de leurs bombes, de leurs bulles ou de leurs fatwas. Enfin, pas trop peur.

    Le reste du monde de ma rédaction qui accusait Charlie de jeter de l’huile sur le feu, de profiter des circonstances pour se pousser du col, voire pour faire du pognon sur le dos des croyants. Qui parlait de blessure, aussi – comme s’il était plus blessant pour ses adeptes de caricaturer un prophète enturbanné qu’un président zébulon, un chanteur adulé, un patron franco-belge, un philosophe allemand ou un psychanalyste autrichien. Eux aussi ont des fans, leur douleur aurait moins de valeur?

    Or donc, je vais tâcher ici de convaincre très respectueusement le reste du monde de ma rédaction qu’en France, en 5773, 2012 ou 1433, 250 années chrétiennes après les Lumières, s’amuser avec la religion et ceux qui y croient est un sport sain et même plus que jamais nécessaire à l’hygiène démocratique.

    1. Oui, en France (et dans l’Union européenne), le blasphème est un droit, et il n’est pas tant de pays dans le monde où c’est encore le cas pour ne pas s’en réjouir et ne pas le défendre à toute force; oui, en France (et dans l’Union européenne), on peut dire sans risquer la prison ou la mort que la résurrection de Jésus est un piège à gogos, que traverser la mer Rouge à pieds, même les enfants n’y croient pas, qu’entendre des voix, Mahomet ou pas Mahomet, est avant tout un symptôme psycho-pathologique; oui, en France (et dans l’Union européenne), on peut s’étonner que pour témoigner de sa force spirituelle, on ait besoin de se poser un mouchoir sur la tête, de tremper son bébé dans l’eau glacée ou de se laver les mains cinq fois par jour; oui, en France (et dans l’Union européenne), on peut dire que les trois monothéismes ont été composés par des hommes pour les hommes et que, quelles que soient les bonnes raisons avancées, et sauf schismes ou exceptions excommuniées, les prêtres, les rabbins et les imams sont tous de sexe mâle et que les femmes sont, au mieux, des « compléments »; oui, en France (et dans l’Union européenne), on peut tirer la barbe de Mahomet, filmer la dernière tentation du Christ ou tremper un crucifix dans un verre d’urine.

    Vous n’êtes pas d’accord avec ce que je viens d’écrire? Très bien. Critiquez, démontez, contre-argumentez, faites entendre vos voix. Mais laissez-moi m’exprimer comme je vous laisse vous exprimer. Vous vous sentez blessé? Ca m’arrive aussi, figurez-vous – les horreurs proférés par les croyants sur les non-croyants (et je ne parle pas des homosexuels qui veulent se marier ou des femmes qui avortent) valent largement tous les « sacrilèges » proférés ci-dessus. Pour autant, je ne brûle pas les ambassades, n’appelle pas à la croisade ou au djihad, n’essaye pas de faire interdire des livres ou des pièces de théâtre, n’injurie personne – et dire ce qu’on pense d’une idée, d’un parti politique ou d’un texte sacré n’est pas une injure, au cas où ça vous aurait échappé. Les caricatures de Mahomet (ou de Jésus, ou de juifs orthodoxes) ne sont pas des injures: ce sont des caricatures, des petits Mickeys pour faire rire et, si possible, réfléchir. Un truc qui existe chez nous depuis les grottes de Lascaux.

    2. Non, Charlie n’est pas à contretemps, bien au contraire. C’est quand le droit au blasphème est menacé qu’on le défend, pas quand tout va bien dans le meilleur des mondes apaisés. Et oui, les derniers mois l’ont prouvé à maintes reprises, le droit au blasphème, qui, dans notre pays et sur notre continent, faisait partie du paysage il n’y a pas si longtemps, est de plus en plus contesté, et de plus en plus violemment. Civitas s’est fait une notoriété en prenant d’assaut le Théâtre du Rond-Point – mais bien aidé par la hiérarchie catholique. Les extrémistes islamistes surfent sur la concurrence et le double langage des innombrables représentants de la communauté musulmane pour y pousser ses pions – mais bien aidé par les défenseurs de la liberté religieuse et culturelle, qui la confondent trop souvent avec la liberté d’aller contre les lois laïques et le vivre ensemble républicains.

    The Innocence of muslims est un monument de crétinisme et de racisme auprès duquel les provocations de Richard Millet font figure d’hymne à la tolérance. C’est précisément ce crétinisme, son insignifiance, qui auraient dû conduire les ayatollahs concernés à lui réserver le seul sort qu’il mérite: l’oubli.

    Or, non seulement, ils lui ont fait une pub inespérée et ont exactement réagi comme ses auteurs l’espéraient, mais ils ont réveillé des démons grimaçants. Les protestations visaient indifféremment le film, les juifs, les Américains, les Coptes, les chrétiens, la décadence, l’Occident…

    J’ai la faiblesse de penser que contre la bêtise, la meilleure arme, c’est l’intelligence – pour le coup, c’est assez raté, et pas seulement chez les fondamentalistes. Que Charlie s’indigne à sa manière de ce retour du refoulé, qu’il débusque le salafiste sous le traumatisé, qu’il rappelle que ce n’est pas parce que des fondamentalistes chrétiens ont délibérément dépassé les bornes qu’on va s’empêcher de montrer les fesses de Jésus ou le turban de Mahomet, c’est son job et c’est le bon moment – de repousser, notamment, la tentation de l’autocensure.

    2bis. Que des religions qui pèsent des milliards de fidèles soient aussi profondément perturbés par dix minutes de mauvaise vidéo, une dizaine de crobards dans un hebdo français ou une pièce de théâtre confidentielle, ne laisse pas de m’étonner. C’est dingue!

    3. Oui, les pouvoirs publics interdisent les uns quand ils autorisent les autres. On a laissé les exaltés de la Bible assiéger des théâtres. Les exaltés du Coran devraient pouvoir eux aussi dire leur colère dans la rue. A condition que cette colère ne déborde pas… comme celle des fous de Dieux qui avaient pris le Rond-Point en otage. Deux poids, deux mesures, l’argument s’entend.

    4. Je sais pertinemment qu’en ouvrant ce débat, je vais ravir la cohorte d’islamophobes de tous poils qui tentent, en vain, de déverser leur bile sur LEXPRESS.fr – et ici, de temps en temps, quand la porte reste ouverte. Je ne vais pas me justifier, surtout pas à leurs yeux. Juste leur rappeler qu’on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui.

    PS, qui a tout à voir: au cas où, une ligne plus tard, vous l’auriez déjà oublié, chers amis islamophobes, ma porte vous est définitivement fermée.

    PS2, qui a tout à voir aussi: ce dessin de soutien à Charlie trouvé sur ma boîte e-mail et signée Kianoush Ramezani, comme il se présente « Cartoonist, Visual artist, Activist member of Cartooning for Peace international organization ».

    PS3, qui a tout à voir: l’Iran vient de remettre au pot pour récompenser l’assassin putatif de Salman Rushdie – qui aura sacrifié sa vie à un roman, dont certains bonnes âmes me diront peut-être qu’il était « blessant » pour les croyants.

    PS4, qui a encore plus à voir: j’ai oublié un argument, agité ce matin pendant la conférence de rédaction et par les ministres qui se sont succédés sur le sujet – l’irresponsabilité. C’est vrai, Charlie expose la France, ses ambassades, ses soldats. Depuis quand demande-t-on à des gens qui ont fait profession d’amuser, à des artistes, des dessinateurs, des fouteurs de merde professionnels, et qu’on aime pour ça, d’être responsables? Il manquerait plus que ça!

    • avatar

      Qu’on soit ou non d’accord avec la these qu’il défend, ce COMMENTAIRE DEVRAIT ËTRE PRÉSENTÉ COMME UN ARTICLE et s’il l’est, je le mettrai ici en vedette

      PIerre JC Allard

    • avatar

      Mon Cher Ami Pierre,

      Je n’en attendais pas moi de ta part et de Cent Papiers.

      Je te donne la totale autorisation de le reproduire à ta Convenance.

      Celui qui restera comme depuis des années ton AMI COMME TOUS LES GENS QUI COMPRENNENT CE POST

      MERCI,

      Amicalement,

      Le Panda

      Patrick Juan(Y)

  6. avatar

    Le directeur de Charlie Hebdo dit ne pas comprendre la réaction, qu’il qualifie d’ »hystérique », de l’opinion et de la presse qui la relaye après la publication par le journal satirique de nouvelles caricatures de Mahomet. Cette publication, dont il est le responsable, se fait dans un contexte rendu violemment tendu après la diffusion d’une vidéo insultante pour la communauté musulmane du monde entier. Charb nous prend pour des cons en faisant la jouvencelle offusquée. Sur une pleine page de son journal, il écrit « Adieu les journaux d’opinion bonjour la presse lèche-cul »! C’est donc bien une opinion qu’il émet avec ses caricatures – et non une quelconque plaisanterie.

    Charb sait, parce qu’il en fait déjà une fois l’expérience, que porter atteinte au prophète Mahomet est pour les musulmans une inacceptable et intolérable injure – qu’ils soient modérés ou qu’ils ne le soient pas. En ajoutant une couche aux évènements déclencheurs de ces derniers jours, Charb dit en réalité son soutien aux réalisateurs de cette vidéo « de merde » qui a mis le feu dans la communauté musulmane mondiale. En creux, il dit à ceux qui estiment que l’on ne doit pas s’attaquer de cette manière à leur religion, en l’occurrence ici les musulmans, je vous emm….

    A ce niveau, il ne peut plus être question de liberté d’expression. La liberté d’expression n’est pas la liberté d’offenser et d’injurier. La liberté d’expression ne peut s’inscrire que dans un cadre d’équité où l’ « autre » doit être respecté. Charb, avec ses caricatures, a franchi la ligne de la décence qui sied au débat d’opinion démocratique. Alors, certains osent porter la question sur le plan du respect des lois de la République.

    « On ne refroidit pas une eau chaude en y jetant de l’huile bouillante »
    Il ne fait aucun doute que le trouble à l’ordre public national créé par ces caricatures est suffisamment avéré pour que la question ne se pose même pas. Faut-il rappeler qu’avec son « brûlot », Charb a contraint la République à prendre la décision de fermer dans 20 pays ses établissements scolaires, consulaires, culturels. Faut-il rappeler à Charb qu’en tant que citoyen français, il a la responsabilité de se sentir solidaire des milliers de Français qui vivent et travaillent en terre musulmane? Leur sécurité est aujourd’hui mise en danger…

    L’initiative de Charb n’apporte strictement rien à la nécessité de faire reculer le fondamentalisme politiquement intéressé qu’il prétend combattre. Hérodote, le « père de l’histoire », a écrit « ce sont les évènements qui commandent aux hommes et non les hommes aux évènements », c’était durant le 5ème siècle avant JC. Cette phrase, Charb ferait bien de la méditer comme il ferait bien de se rappeler, comme la si justement indiqué Milan Kundera, que « Le piège de la haine, c’est qu’elle nous enlace trop étroitement à l’adversaire ». On ne refroidit pas une eau chaude en y jetant de l’huile bouillante. Le racisme se nourrit du racisme comme la bêtise crasse se nourrit de la bêtise crasse et l’intégrisme de l’intégrisme. Charb, il faut désormais vous faire rapidement oublier.

    Par notre contributeur Bernard Frau.

  7. avatar

    Pour notre contributeur Bernard Frau, l’hebdomadaire satirique va trop loin avec ses caricatures. Il l’accuse d’aviver le fondamentalisme plutôt que de le combattre.

  8. avatar

    La France a pris des « précautions de sécurité particulières » pour protéger ses ambassades, a annoncé mercredi le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. Une mesure qui fait suite à la nouvelle publication de caricatures du prophète Mahomet dans l’hebdomadaire Charlie Hebdo. En Indonésie – le plus grand pays musulman au monde -, le lycée français de Jakarta a d’ores et déjà reçu la consigne de fermer ses portes vendredi. « Par mesure de précaution les ambassades, consulats, centres culturels et écoles seront fermés dans une vingtaine de pays de la zone », précise le Quai d’Orsay

  9. avatar

    Les demandes de manifestions pour samedi en France contre le film « L’innocence des musulmans », jugé blasphématoire, seront rejetées, a indiqué mercredi le Premier ministre Jean-Marc Ayrault sur RTL. Cette mise au point intervient alors que le gouvernement français a exprimé son inquiétude à l’annonce de la publication mercredi par l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo de caricatures du prophète Mahomet, en pleine flambée de violences liée à la diffusion d’un film anti-islam

  10. avatar

    Les quatre Français enlevés sur un site d’Areva au Niger sont retenus en otage depuis deux ans sans qu’une solution ne se dessine.

    Dimanche marquera l’anniversaire des deux années de captivités pour quatre hommes, quatre Français otages aux confins du désert malien d’al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi). Deux ans qui sonnent comme le symbole d’une certaine impuissance de la France à endiguer l’expansion des idées djihadistes dans le Sahel.

    Car, depuis leur capture dans la nuit du 16 septembre 2010 à Arlit, au Niger, où ils travaillaient pour la société Areva ou pour Sogea-Satom, peu d’avancées ont été enregistrées sur le sort et l’avenir de ces détenus. «On vit un enfer», raconte René Robert, le grand-père de l’un des séquestrés qui reconnaît «ne pas savoir grand-chose».

    Aqmi a pignon sur rue au Mali
    Pierre Legrand, Marc Ferret, Daniel Larribe et Thierry Dol sont aux mains d’Abou Zeid, un islamiste algérien, chef d’une des principales brigades d’Aqmi au Mali. «C’est un vrai intégriste, très décidé mais très versatile, ce qui ne facilite pas les choses», souligne un négociateur ouest-africain. La libération en février 2011 de Françoise, l’épouse de Daniel Larribe, et deux codétenus de nationalité togolaise et malgache pris eux aussi à Arlit avait soulevé un peu d’espoir, vite douché. Les ravisseurs n’ont fait qu’espacer les nouvelles jusqu’au 8 septembre dernier et la diffusion par un site Internet mauritanien d’une vidéo. Ce film, datant du 29 août, montre les otages fatigués mais vivants. «C’est le signe que les négociations sont en ce moment bloquées», explique Mohammed Mahmoud Abou el-Maali, un journaliste mauritanien bon connaisseur de la nébuleuse islamiste. Pour lui, le fait qu’aucun ultimatum n’ait été posé est un «bon signe». Mais l’homme se garde de pousser plus loin l’analyse.

    Car ces derniers mois, la situation du Mali, et donc celle des otages, a radicalement changé. L’effondrement, fin mars 2012, du régime du président malien Amadou Toumani Touré puis l’irruption d’une rébellion au Nord a brouillé les cartes. «Cela gêne beaucoup la France dans les négociations. Les intermédiaires classiques, comme les Touaregs ou certains responsables maliens, ne sont plus efficaces», assure Abou el-Maali. Dans le même temps la puissance d’Aqmi s’est multipliée.

    Énormité de la rançon demandée
    Les islamistes contrôlent maintenant directement ou au travers d’Ansar Dine et du Mouvement unicité et djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) tout le nord du pays et les villes de Gao, Kidal et Tombouctou, dont Aqmi a fait sa capitale. Le groupe qui ne comptait que quelques centaines de combattants peut maintenant disposer de plusieurs milliers d’hommes et d’un armement considérable. «Dans sa fuite l’armée malienne a abandonné un véritable arsenal. Les islamistes possèdent maintenant plus de matériel que le Burkina, le Niger et la Côte d’Ivoire réunis», assure-t-on dans l’entourage d’un dirigeant ouest-africain. Au final, Abou Zeid, l’ancien djihadiste traqué, s’est mué en un homme de poids. «Il a une adresse et un numéro de téléphone. Il faut cesser de le considérer comme un paria et négocier avec lui», affirme même un dirigeant arabe malien.

    Dans ce contexte, la diffusion de la vidéo a laissé perplexe. «Soit les gens d’Aqmi ont besoin d’argent pour financer leur extension, soit ils cherchent simplement à replacer les otages dans le jeu médiatique pour faire pression sur le gouvernement français et s’en servir comme bouclier humain», explique un spécialiste. L’énormité de la rançon demandée, près de 100 millions d’euros, plaide pour la première hypothèse. Mais la France peut-elle payer, même une somme plus modeste, au moment où elle soutient l’option d’une intervention armée africaine contre Aqmi et ses alliés? Pour Paris, le dossier des otages maliens ressemble de plus en plus à un piège

  11. avatar

    Chers amis bloggonautes,
    L’actualité est un retour perpétuel: suite à la publication de Charlie Hebdo de cette semaine, notre site internet est de nouveau la cible d’attaques qui l’ont fait tomber. Provisoirement, espère-t-on. Une chance tout de même: la boutique en ligne n’est pas touchée. Le journal étant épuisé dans la plupart des points de vente, vous pouvez toujours vous abonner à Charlie par ici: http://boutique.charliehebdo.fr/abonnement.html
    Merci à tous pour vos messages sympas, merci d’avoir compris, qu’aujourd’hui comme hier, faire notre boulot de commenter l’actu en dessins n’est pas de la « provocation », de « l’huile sur le feu », « une récidive », mais simplement… faire Charlie Hebdo.

  12. avatar

    Le chef de l’État, qui inaugurait mardi le département consacré aux arts de l’Islam au Louvre, a dénoncé «l’obscurantisme qui détruit les valeurs de l’islam, en portant la violence et la haine».

    Il a choisi ses mots et profité de l’occasion. Inaugurant mardi le nouveau département du Louvre consacré aux arts de l’Islam, François Hollande est revenu sur la manifestation sauvage d’intégristes musulmans, samedi à Paris, devant l’ambassade américaine. Pour le président de la République, il s’agissait là de «groupes mus par l’insondable bêtise qui rend chaque civilisation vulnérable». Entre 200 et 250 personnes avaient pris part à une manifestation non déclarée près de l’ambassade des États-Unis, de l’Élysée et du ministère de l’Intérieur, un des quartiers les plus sécurisés de Paris.

    «Cette manifestation est inacceptable», «intolérable», avait assuré le lendemain sur France 2 le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’offusquant de la présence de «femmes voilées entièrement», des «prières de rue» et des «slogans hostiles à des pays alliés, à nos valeurs». «Ces manifestations, elles sont interdites», a-t-il assuré.

    «Un acte politique et un acte de paix»
    «Ici, en France, chaque fois qu’est mise cause la dignité de la personne humaine, la liberté d’expression, nous serons là», a renchéri mardi François Hollande après avoir rendu hommage aux arts et aux civilisations islamiques.

    Car pour le chef de l’État, la culture se pose en rempart aux extrémismes. Alors qu’un regain de tension gagne le monde arabo-musulman, François Hollande a voulu voir dans le nouveau département du Louvre consacré à l’Islam «un acte politique et un acte de paix». «L’honneur des civilisations islamiques est d’être plus anciennes, plus vivantes, plus tolérantes que certains de ceux qui prétendent abusivement aujourd’hui parler en leur nom», a-t-il assuré. «Il est l’exact contraire de l’obscurantisme qui anéantit les principes et détruit les valeurs de l’islam en portant la violence et la haine.»

    Ce projet de département du Louvre consacré aux arts de l’Islam avait été lancé il y a trente ans par François Mitterrand, annoncé au début des années 2000 par Jacques Chirac, et c’est Nicolas Sarkozy qui en avait posé la première pierre en 2008. Selon les responsables du Louvre, Jacques Chirac aurait visité dimanche ce département des arts de l’Islam, qui comprend près de 3000 œuvres datant du VIIe au XIXe siècle.

  13. avatar

    La présidente du Front National se prononce pour l’interdiction du voile et de la kippa dans l’espace public. Dans un entretien au « Monde » (daté 22 septembre), sur fond de tensions liées à un film islamophobe et aux caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo, Marine Le Pen évoque cette interdiction pour « les magasins, les transports, la rue ». François Hollande a réagi aussitôt, en marge de l’inauguration du mémorial de la Shoah à Drancy, en banlieue parisienne. « Tout ce qui déchire, oppose, divise est maladroit et donc nous devons appliquer les règles. Les seules règles que nous connaissons, ce sont les règles de la République et la laïcité », a-t-il dit à la presse.

  14. avatar

    Il faut rapporter les faits avec objectivité et non comme certains avec virulence et qui ne servent qu’à mettre de l’huille sur LE FEU C.Q.F.D

  15. avatar

    A propos de l’Auteur

    Dr Al ‘Ajamî
    Auteur de « Que dit vraiment le Coran » et de « Quarante Hadiths authentiques de Ramadan » parus aux éditions Zenith, 2009. http://editionszenith.fr
    .
    Tempête dans un verre d’eau médiatique, sans doute l’eau trouble enivre. Répondre à la provocation serait-il un devoir sacré ? L’imbécilité serait-elle élevée au rang de qualité ? Dans un monde hyper médiatisé, le silence serait-il une obscénité ?

    • Une caricature est « une image exagérément déformée de la réalité ». Ce ne sont pas les musulmans qui réagissent par la violence et l’injustice à ces provocations, mais une frange extrême. Des caricatures de Muhammad qui vocifèrent dans les rues en regardant la caméra. Les musulmans, du fait qu’ils souffrent de l’insulte faite à leur Prophète, soutiennent inconsciemment ces réactions violentes et déplacées. Ces extrêmes de l’islam sont pourtant à l’œuvre en Somalie et au Mali comme ils l’avaient été au Soudan et en Afghanistan. Si vous pensez que ces barbares pour qui la “loi divine” consiste à flageller, amputer et lapider, vous représentent, alors vous pouvez croire qu’ils défendent l’honneur de l’islam et des musulmans en prétendant laver l’affront fait à notre Prophète.

    • Une provocation est « l’action d’inciter quelqu’un à une action violente et répréhensible », telle est sa définition, explicite. Quand le provocateur détient la force, c’est aussi l’art d’entrainer l’autre à sa perte. En une fable éternellement recommencée, l’Agneau, dont les arguments étaient justes et rationnels, crut bon de répondre à la provocation du Loup, on connait la suite. Par leurs réactions grotesques, par l’injustice faite aux victimes, certains caricaturent le Prophète comme d’autres caricaturent la liberté d’opinion.

    Ceux-là mêmes qui prétendent défendre l’honneur du Prophète, et donc de l’islam, bafouent en réalité les principes enseignés par le Prophète. Ces lyncheurs autoproclamés, pseudo-justiciers de Dieu, bafouent la justice de la juste Parole de Dieu ; ne sont-ce point eux les vraies caricatures du Prophète? Ces dictatures pétrolières qui financent la guerre entre musulmans ; ne sont-ce point elles les vraies caricatures du Prophète ? Ces bédouins engraissés se prostituant pour un ballon rond ; ne sont-ce point eux les vraies caricatures du Prophète ? Ces pouvoirs qui organisent des manifestations spontanées pour mieux trahir leur peuple ; ne sont-ce point eux les vraies caricatures du Prophète ? Ces adeptes de la chemise noire qui brûlent leur fastfood préféré ; ne sont-ce point eux les caricatures du Prophète ? Et la liste est longue !

    • Le Loup, toujours lui, avait bien sûr tort, a-t-on jamais vu un provocateur qui eut raison ! Mais l’Agneau, encore lui, qui se jeta en sa gueule, a-t-il eu raison ? Nous souvenons-nous d’un pâle écrivaillon propulsé sous les sunlights de la célébrité par la méphistophélique manœuvre de l’Imâm. Combien ont lu ce pauvre livre, et combien ont vu ce bout de pellicule ? Peu importe, semble-t-il, quand il en va de l’honneur, l’esprit de clan mobilise ; les archaïsmes relèvent du réflexe de corps. Si la bêtise et la méchanceté étaient les caractéristiques de l’islam, alors Charlie hebdo serait musulman.

    • Pourtant, réagir n’est pas agir, tout comme réfléchir n’est pas fléchir. Plaider pour la raison dans un monde de folie vous fait passer pour fou, c’est certain. Le bruit aussi rend sourd, c’est certain. Alors pour ceux qui se demandent quelle aurait été la réponse du Prophète en de pareils cas, peut-être nous faudrait-il dans ce vacarme tenter d’entendre le Coran :

    – Le Prophète, nous le savons tous, est un modèle pour les croyants : « Il y a, certes, pour vous en le Messager de Dieu un modèle excellent pour qui espère de Dieu et du Jour dernier et invoque Dieu abondement.» S33.V21. Par modèle, s’agit-il d’imiter la longueur de sa barbe ou sa grandeur d’âme ? L’esprit de caricature commence là.

    – C’est à l’image de cette noblesse prophétique qu’il est dit : « Les adorateurs du Tout-Miséricordieux foulent la terre humblement, et lorsque les interpellent les ignorants ils répondent : Paix ! » S25.V63.

    – Ainsi, les croyants se tiennent intelligemment à l’écart de la provocation : « Et, lorsqu’ils entendent des propos inconsidérés, ils s’en détournent et disent : A nous nos actes, à vous les vôtres. Paix soit sur vous, nous ne recherchons pas les ignorants ! » S28.V55.

    – Le Prophète eut à subir de la part de ses nombreux détracteurs des insultes, des brimades, des provocations, et Dieu lui dit : « Nous savons que ce qu’ils disent t’affecte. En réalité, ce n’est point toi qu’ils démentent, mais ce sont les versets de Dieu que les injustes dénient. Certes, avant toi ont été démentis des messagers qui alors endurèrent avec patience qu’on les traite de menteurs et leur fasse du mal jusqu’à ce que leur vienne le secours de Dieu. Nul changement aux propos de Dieu, et il t’est parvenu des nouvelles quant aux prophètes.» S6.V33-34.

    – Tous les prophètes ont eu leurs diffamateurs, Dieu conseilla à Muhammad de ne pas répondre à cette gent hostile : « N’obéis pas aux dénégateurs et aux hypocrites, délaisse leur méchanceté et place ta confiance en Dieu, Dieu suffit comme garant. » S33.V48.

    – Les musulmans sont appelés à l’image du Prophète au meilleur des comportements relationnels : «Et appelle au chemin de ton Seigneur avec sagesse et belle exhortation, ne controverse avec eux que de la meilleure manière…» Ceci parce qu’en aucune manière les hommes ont à se substituer à Dieu, Lui qui dirige le monde selon Sa volonté : « …Certes, ton Seigneur sait parfaitement qui s’égare de Son chemin et qui est bien guidé. » S16.V125-126.

    – La sagesse et l’intelligence sont la réponse adaptée et le comportement respectueux. Nul ne peut espérer raisonnablement qu’on le respecte s’il n’est pas lui-même respectueux de l’autre et de lui-même : « N’insultez pas ceux qu’ils invoquent en dehors de Dieu, car ils insulteraient alors Dieu par animosité et ignorance » Ne vous comportez pas comme se comporte l’autre, car : « c’est ainsi que Nous avons embelli aux yeux de chaque communauté ses actes » Comprendre cela relève d’un processus de foi car au final : « Puis, vers leur Seigneur se fera leur retour et ils les informera quant à ceux qu’ils œuvraient » S6.V108.

    – La foi est un haut degré éthique : « Le bien n’est point l’égal du mal, réponds par ce qu’il y a de meilleur afin que celui qui nourrit à ton égard inimitié soit comme un ami chaleureux. » S41.V34. Ce n’est pas la voie de la facilité, celle de l’insulte et de la vocifération : « mais cela n’est donné qu’à ceux qui endurent avec patience, cela n’est donné qu’à ceux qui bénéficient d’une grande grâce. » S41.V35.

    – L’on n’atteint le sommet que lorsqu’on maîtrise la base : le respect et l’amour de la vie «… Celui qui a tué un être hors droits est comme s’il avait tué l’humanité, et qui a respecté une vie est comme s’il avait sauvé l’humanité… » S5.V32.

    – Nous sommes loin d’être dignes de notre religion et nous complaire dans la facilité, répondre à l’offense par l’offense, à la bêtise par la bêtise, nous condamne certainement, car : « …Dieu ne change pas l’état d’un peuple tant qu’il n’a pas changé ce qui est en lui… » S13.V11. Et pour mieux comprendre où nous en sommes actuellement, il nous faut savoir que nulle communauté sur cette terre ne bénéficie de la grâce de Dieu dès lors qu’elle dévie en ses comportements : « Cela du fait que Dieu ne change pas la grâce qu’Il avait octroyée à un peuple tant qu’ils n’ont pas changé eux-mêmes… » S8.V53.

    – Alors, pourquoi les musulmans qui sont les dépositaires de cette Parole n’ont-ils pas entendu cette mise en garde: « Commanderiez-vous aux gens la piété et l’oublierez-vous vous-mêmes, alors que vous récitez le Livre ! Ne réfléchissez-vous donc pas ?! » S2.V44.

    Dr Al Ajamî

  16. avatar

    POUR commencer CHARLY HEBDO .. CE FUT Hara-Kiri.

    Cavanna.. Drôle de canard car si je reprenais leur tonalité ( remarquez..que je me gêne pas à l’indicatif du présent d’en faire de même )…

    Je suis gentile avec vous../vous aurez droit au mouchoir.. la poubelle étant sur votre droite !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlie_Hebdo

    Nous allâmes éplucher le phénomène !

  17. avatar

    Quelle plaidoirie pour enterrer un mort ou tout simplement une forme ; je précise forme car pour le panel défensif, le nihilisme proposé se limite grandement et suffisamment à quatre pattes:

    1/ Le Poulet Duc élevé à 90 jours

    2/ le Poulet Label rouge

    3/ Parfois,élevé en pleine nature, sur l’étiquette tout du moins mais sans précision pour la durée et le label. Ici, naturellement, il est en Val… Un Voltaire ..nons un Rousseau !

  18. avatar

    Je dédie..Est-il encore en vie ?

    Ceci étant pour un Prof de Gauche ayant mené à la dépression nerveuse….

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=oR9y6dfYO8Y

  19. avatar

     » Le ministre de l’Intérieur est par ailleurs revenu sur la Une de Charlie Hebdo: « La liberté d’expression est un droit fondamental et la liberté de caricature en fait partie. Cela peut choquer. »  »

    Rien me choque..je suis partisane de montrer de trou du cul de Valls ou Val !

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=W665dCqee8M

  20. avatar

     » Pour le président de la République, il s’agissait là de «groupes mus par l’insondable bêtise qui rend chaque civilisation vulnérable». »

    J’adore cette phrase :

    http://www.youtube.com/watch?v=wlxb5pDdRsw

  21. avatar

    « C’est rien de dire que le sujet divise, jusqu’à ma rédaction, où le ton est monté, ce matin, entre les offusqués et les libertaires – enfin, quand je dis divise, c’était un peu moi contre le reste du monde…  »

    En 2012..c’est quoi un offusqué et ce mot très cloisonné « libertaire  » ?

  22. avatar

    Le cela étant actuellement des idiots utiles de la CIA via en boulot.. » les anti fafs »

  23. avatar

     » Moi, qui défendais le droit, sinon le devoir, de blasphémer, de moquer les prophètes et les idoles, de quelque bord qu’ils soient, de provoquer les barbus, de quelque bord qu’ils soient, de leur dire haut et fort qu’ils ne nous impressionnent pas, que nous n’avons pas peur de leurs tribunes ulcérées, de leur manifs, de leur haine, de leurs insultes, de leurs oeufs pourris, de leurs bombes, de leurs bulles ou de leurs fatwas. Enfin, pas trop peur.

    1/ Où sont les tribunes ulcérées.. Dates ..jours ???
    2/ de leurs manifs.. manifs au pluriel…Dates et jours ????

    3/ de leur haine.. Où ????

    4/ de leurs insultes . lesquelles , quand et où ???

    5/ de leurs oeufs pourris. Quels oeufs ???

    6/ de leurs bombes..Celles de la CIA ???

    7/ de Leurs bulles.. financières ????

    8/ de leurs fatwas.. la dernière que je connaisse est celle d’un extrémiste Fabius :
     » Il ne mérite pas de vivre « 

  24. avatar

    Dis moi le panda.. en animal en voie de dispatition apparente.. le mouchoir pour la pleurniche …toujours sur ta droite..tout à fait, celle de Hollande..

    1/ es-tu anti- musulman
    2/ es- tu anti arabe
    3/ Serais-tu Pied-noir ?

  25. avatar

    « Charb, le directeur de la publication de Charlie Hebdo, explique qu’il n’est pas prévu pour l’heure de transformer la prochaine édition de l’hebdomadaire, qui sortira mercredi prochain, en un « spécial Mahomet ». « Il n’est pas question de surfer sur cette affaire. »

    Pour taper dans la vague future, je préconise en TOP:
     » Un spécial con auvergnat « 

  26. avatar

    Ici, je suis éblouie par le pas de deux et quelle érotisme…j’ai des fuites !

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=a0j9dTBJWWE

  27. avatar

    « comme s’il était plus blessant pour ses adeptes de caricaturer un prophète enturbanné qu’un président zébulon, un chanteur adulé, un patron franco-belge, un philosophe allemand ou un psychanalyste autrichien. Eux aussi ont des fans, leur douleur aurait moins de valeur? »

    Ici..j’ai pas saisi…C’est du BHL ?

  28. avatar

    « La liberté d’expression « a été très importante pour notre civilisation », « c’est comme ça qu’on a fait la démocratie, il faut la préserver », a-t-il déclaré. Et d’ajouter, « il faut qu’il y ait dans une société démocratique quelques personnes qui n’aient pas à se préoccuper des conséquences » de l’usage de la liberté d’expression, a ajouté le ministre.

    La liberté d’expression a été très importante..etc…
    Aujourdh’hui, le droit de massacrer est très importante pour notre civilisation décadente !

    ____
    Et d’ajouter, « il faut qu’il y ait dans une société démocratique quelques personnes qui n’aient pas à se préoccuper ….blabla…

    Dans une société démocratique, il faut qu’il y ait une majorité de crétins qui n’

  29. avatar

    Dans une société démocratique, il faut qu’il y ait une majorité de crétins qui n’aient à se préoccuper d’être lucides !

  30. avatar

    Bientôt dans Charlie Hebdo…le club tes tapettes :

    Les Auvergnats

  31. avatar

    Poutine,

    bonjour ou bonsoir, il est évident que LES TAPETTES » en France comme en Auvergne servent à chasser LES MOUCHES.

    Non pas le célébre roman de Jean-Paul Sartre, je ne poste pas le LIEN vu LA MASSE DE VOTRE CULTURE vous trouverez Surement et indiscutablement UNE TAPETTE à la Heuteur de vos compétences.
    Merci de me répondre par la posiotive LE PROFESSEUR Soron était un AMI et pour Vous?

    Cordialement,
    Merci pour vos sublimes visions de ce monde à ne pas en douter il ne vous manque que la médaille d’Or des futurs J.O attention c’est à RIO (Y)

    Un modeste PANDA

  32. avatar

    Il nous la joue modeste aujourd’hui

    Bientôt en kiosque… Le crapaud auvergnat
    Journal bête et satirique sur la décadence de La France suite à un passage de tapettes 68 en saucisson mou !