Accueil / A C T U A L I T É / Covid19 et injections à ARNm: Avis de Robert Malone, Dr Peter McCullough et Dr Charles Hoffe

Covid19 et injections à ARNm: Avis de Robert Malone, Dr Peter McCullough et Dr Charles Hoffe

Voici quelques sources d’informations très crédibles, j’ai cherché des sources en français, mais elles sont rares, elles sont surtout en anglais, mais j’ai réussi à trouver ces quelques traductions ou articles qui déjà couvrent beaucoup de matière importante.

 

– Robert Malone est un biologiste moléculaire, épidémiologiste et spécialiste des maladies infectieuses. Il a été un des pionniers de la technologie de l’ARN messager et a participé à son développement. Cette technologie à ARN messager qui est présentement injectée sous l’appellation malhonnête et frauduleuse de « vaccins ». Difficile d’avoir plus crédible que l’inventeur lui-même comme source d’information sur ce qu’est réellement cette technologie génétique à ARNm, son fonctionnement et les problèmes qu’elle pose.
Vous pouvez aller consulter différents articles en vous rendant à ce lien :
– Il y a aussi le docteur Peter McCullough qui est un incontournable et qui possède un CV et une impressionnante feuille de route, ayant publié des centaines de papiers médicaux revus par les pairs, le plus cité aux USA, apparait constamment dans les médias et est même consulté par la Maison Blanche, et qui a décidé d’aller outre la censure et parle de l’autre facette de la médaille censurée du narratif officiel et de la campagne de « vaccination ».
Ces deux docteurs américains ont même reçu eux-mêmes les injections à ARNm, donc difficile de les traiter de conspirationnistes ou anti-vax !
—————————

Le Dr Peter McCullough est cardiologue consultant et vice-chef de la médecine au Baylor University Medical Center de Dallas, au Texas. Il est professeur principal en médecine interne pour le Texas A & M University Health Sciences Center.

Le Dr McCullough est une autorité internationalement reconnue sur le rôle de l’insuffisance rénale chronique en tant qu’état à risque cardiovasculaire avec plus de 1000 publications et plus de 500 citations dans la National Library of Medicine.

Il est le scientifique le plus publié de l’histoire de son domaine.

Lorsque la crise de la COVID a frappé, le Dr McCullough a commencé à étudier la littérature médicale pour trouver des traitements et a commencé à traiter ses patients avec des médicaments actuels «hors AMM», parce que ses patients qui étaient testés positifs pour le [SRAS-CoV-2 de laMIRASTNEWS] COVID ont été renvoyés des hôpitaux à la maison et on a dit d’attendre deux semaines, sans options de traitement.

Le Dr McCullough était alors l’auteur principal d’une étude publiée dans l’American Journal of Medicine qui résumait les médicaments existants déjà approuvés et sur le marché qui avaient réussi à traiter les patients atteints de la COVID-19.

À cette époque, selon le Dr McCullough, il y avait plus de 50 000 articles sur la COVID dans la littérature évaluée par des pairs, et aucun d’entre eux ne traitait de la façon dont les médecins sont censés traiter la COVID.

Après sa publication, elle est devenue l’étude la plus citée sur la COVID, et des gens du monde entier contactaient le Dr McCullough pour demander de l’aide pour traiter les patients COVID.

( https://mirastnews.net/2021/04/04/censure-le-dr-peter-mccullough-md-temoigne-a-quel-point-les-traitements-a-domicile-reussis-contre-la-covid-rendent-les-vaccins-experimentaux-inutiles/ )

Dr Peter McCullough – Archives

– Et pour terminer, en bonus, voici un lien renvoyant à une page où on trouve aussi des infos provenant du docteur Charles Hoffe, un canadien qui vit et pratique en Colombie-Britannique, et qui parle de ses observations cliniques et recherches, particulièrement à propos des micro-coagulations qui se produisent dans le corps des vaccinés, qu’il a détecté dans 62% de ses patients. Très important à savoir et comprendre:

Selon le Dr Charles Hoffe, médecin canadien basé en Colombie-Britannique :

 

«Les caillots sanguins dont nous entendons parler et dont les médias prétendent qu’ils sont très rares sont les gros caillots sanguins qui sont ceux qui provoquent les accidents vasculaires cérébraux et apparaissent sur les tomodensitogrammes, les IRM, etc.

Les caillots dont je parle sont microscopiques et trop petits pour être trouvés sur n’importe quel scanner. Ils ne peuvent donc être détectés qu’à l’aide du test des D-dimères.

« Ces personnes n’ont aucune idée qu’elles ont même ces caillots sanguins microscopiques. La partie la plus alarmante de ceci est qu’il y a certaines parties du corps comme le cerveau, la moelle épinière, le cœur et les poumons qui ne peuvent pas se régénérer. Lorsque ces tissus sont endommagés par des caillots sanguins, ils sont définitivement endommagés.

« Ces tirs causent d’énormes dégâts et le pire est encore à venir. »

Recherche mondiale › médecin-canadien-62-patients-vaccinés-covid-ha…
15 juillet 2021 Hoffe déclare que les caillots sanguins qui sont rapportés dans les médias d’entreprise comme étant « rares » sont tout sauf rares, sur la base de ses propres tests …
La persécution des médecins canadiens par la médecine organisée pendant la pandémie de COVID-19 · vignette 31 juillet 2021 • par le Dr Charles Hoffe  …
Recherche mondiale › un-docteur-canadien-défie-l’ordre-du-bâillon-dit-l’ho…
19 juillet 2021 Charles Hoffe est médecin depuis 28 ans dans la petite ville rurale de Lytton en Colombie-Britannique, au Canada. La ville est composée…
Recherche mondiale › vidéo-le-vaccin-ARNm-génère-des-bl…
31 juillet 2021 Charles Hoffe , médecin canadien basé en Colombie-Britannique : « Les caillots sanguins dont nous entendons parler et dont les médias prétendent qu’ils sont très rares sont les gros…
Balises › Charles Hoffe . vignette 19 juillet 2021 • par le Dr Charles Hoffe et Brian Shilhavy. Un médecin canadien défie l’ordre du bâillon et explique au public comment le …
Recherche mondiale › affichage-visuel-comment-le-vaccin-mrna-affecte-les-cellules
20 août 2021 Hoffe a effectué le test D-dimère sur ses patients dans les quatre à sept jours suivant la réception d’un vaccin COVID-19 et a constaté que 62% …
Recherche mondiale › un-mort-trois-nombreux-handicapés neurologiques…
15 avril 2021 Hoffe a déclaré que deux patients avaient eu des réactions anaphylactiques – des réactions allergiques potentiellement mortelles qui peuvent provoquer un gonflement de la gorge, de l’urticaire à l’intérieur …
Recherche mondiale › persécution-canadian-physicians-organised-medic…
30 août 2021 Charles Hoffe , chirurgien généraliste Dr Francis Christian, et pathologiste Dr Roger Hodkinson – racontent leurs histoires de persécution aux mains de …
www.globalresearch.ca › video-the-mrna-vaccine-generates-microscopic-bl…
Format de fichier : PDF/Adobe Acrobat
Selon le Dr Charles Hoffe , médecin canadien basé en Colombie-Britannique : « Les caillots sanguins dont nous entendons parler et dont les médias prétendent qu’ils sont très rares sont…

Bonne lecture!

A propos de fmarginean

avatar

Check Also

Le centenaire d’Yves Montand l’engagé

« Tout ce qu’on peut dire et tout ce qu’on peut faire, en définitive : ...

One comment

  1. avatar

    Note: Bien Robert Malone peut nous renseigner sur certains éléments importants, il faut demeurer prudent face lui car il subsiste des liens louches entre lui et certaines instances gouvernementales et du domaine pharmaceutique. Le message peut être biaisé et même être trompeur selon les motifs et connexions réelles du personnage. Par exemple, il ne parle pas du fait que la technologie génétique à ARNm a été développée de concert avec la DARPA et la BARDA, qui sont des bras du gouvernement américain, dont un militaire. Ce qui, pour une personne comme Malone, qui a participé à l’invention de cette technologie génétique qu’on fait passer pour un vaccin, ne devrait pas être une chose inconnue et passée sous silence, par omission, de part son importance cruciale. Les ARNm ont été développés conjointement avec le secteur privé des pharmaceutiques comme Moderna et Pfizer, le gouvernement US et un département militaire. Ceci n’a absolument rien de réconfortant et il est très louche que Malone n’en parle pas. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.

    Mais il y a deux choses qu’on peut retenir et évaluer de ce qu’a pu révéler Robert Malone jusqu’à date : le fonctionnement de cette technologie à ARNm, et le problème qu’on risque ou qu’on commence déjà à voir apparaitre, c’est-à-dire le phénomène du « ADE : Antibody Dependant Enhancement » :

    La facilitation de l’infection par des anticorps (Antibody-dependant enhancement ou ADE en anglais) est un phénomène se produisant lors d’une infection virale, quand des anticorps non neutralisants de l’hôte facilitent l’entrée du virus dans les cellules hôtes, et parfois aussi sa réplication1. Ce phénomène permet à certains virus d’infecter des cellules ne possédant pas le récepteur permettant l’entrée du virus. Il confère à certains virus une infectiosité et une virulence accrues. Les anticorps ont normalement trois fonctions immunitaires principales : se lier à l’antigène (virus notamment), activer le système du complément et recruter des cellules immunocompétentes. Source : Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *