Accueil / T Y P E S / Chroniques / Commission sur les accommodements raisonnables : l’occasion rat

Commission sur les accommodements raisonnables : l’occasion rat

Quelques jours ? peine apr?s la mise en ligne du site de la Commission de consultation sur les pratiques d’accommodement reli?es aux diff?rences culturelles, au-del? de 5000 personnes ont r?pondu ? la question de la semaine. R?pondre ? des questions ; c’est ? peu pr?s tout ce que nous pourrons nous mettre sous la dent — nous sommes bel et bien en 2007 ? — comme mode de participation en ligne aux travaux de la Commission.

Il est ?vident que les gens veulent s’exprimer sur les accommodements raisonnables. Il est tout aussi ?vident que la Commission a d?cid? que l’expression des opinions ne se feraient pas en ligne.

Pourtant, faites le tour des blogues avec le mot accommodements ; vous verrez qu’il y a en ce moment un m?chant d?bat en ligne. Une question pour la Commission : pourquoi ne peut-on pas commenter nos r?ponses (avec tout le loisir de paufiner notre commentaire, avant de les transmettre aux commissaires) ? Il me semble que certaines r?ponses m?riteraient justement des nuances, comme le souligne l’auteure de COS-MAUX-POLIS.

Bon, r?signons-nous ? devoir assister aux rencontres publiques si l’on veut s’exprimer devant la Commission. Ah, il vaudrait mieux se taper le m?moire avant ? Pourquoi ne pas avoir pr?vu une version vid?o, vulgaris?e, des principaux constats que l’on retrouve dans ce m?moire ? Autre question, plus emb?tante celle-l? : qu’arrive-t-il dans le cas de ceux qui ne voient pas (il n’y a pas de version audio du m?moire) ? M?chant accommodement pour les aveugles non voyants.

Il n’?tait pourtant point besoin d’aller tr?s loin pour trouver un mod?le de consultation ayant eu lieu ? la fois dans des lieux publics et en ligne. Il aurait suffit de s’inspirer de celle que Communautique a men?, ? l’automne 2005, sur les enjeux de la cyberd?mocratie et du gouvernement en ligne. J’ai d’ailleurs publi? trois billets sur cette consultation.

Tout au long de cette consultation des groupes communautaires et de la population, Communautique avait tenu un « carnet de la tourn?e ». Imaginez nos deux pr?sidents de la Commission tenant un blogue sur les accommodements raisonnables ; l? nous aurions ?t? en voiture.

Bon j’avoue, messieurs Bouchard et Taylor ne doivent pas ?tre des lecteurs assidus de mon blogue.

Il est vrai que consulter en ligne sur les accomodements raisonnables aurait ?t? du sport. Comme je l’?crivais dans un autre billet, ? propos de la participation en ligne :

Lors d’une consultation sur une nouvelle norme concernant le mercure, l’agence responsable a re?u pas moins d’un demi-million de commentaires. Le tiers provenaient du site Moveon.org (trois millions de membres ? travers les ?tats-Unis). La m?me agence a toutefois connu une exp?rience plus heureuse alors que 1 200 citoyens se sont enregistr?s pour participer ? une s?rie de discussions en ligne portant sur une nouvelle politique.

Un ingr?dient essentiel dans la participation citoyenne en ligne : l’engagement (11 avril 2007)

Ici, pas de danger que la Commission soit d?bord? par les commentaires des citoyens : les commissaires n’ont m?me pas pr?vu, sur le site Web de la Commission, une adresse courriel pour les joindre. Vraiment, en 2007, il faut le faire !

A propos de

avatar

Check Also

Pont-Aven : 30 ans de Hangar’t

L’évènement a été peu relayé dans les médias, excepté au niveau régional : créé au début ...

4 Commentaire

  1. avatar

    Michel

    Il faudra en faire notre deuil. Le gouvernement du Québec a raté le virage technologique en matière de services en ligne. Nous en sommes encore au niveau du tam-tam. Votre article sur les sites des députés le montre bien.

    Je partage votre avis sur l’ouverture de la Commission aux nouvelles technologiques de communication. Occasion ratée.

    Pierre R.

  2. avatar

    Nous y viendrons un jour. Plus tôt que tard, souhaitons-le. Entretemps, il faut taper régulièrememt sur le clou du cercueil dans lequel sera enfermé le tam-tam 😉

    La sensibilitation passe par les députés. Par exemple, j’ai écrit au député Daniel Turp pour lui suggérer d’ouvrir un blogue, à la suite de quoi nous avons eu un échange fort intéressant. Je me suis aussi permis de faire des commentaires sur le blogue de (Gilles Taillon). Il faut encourager ceux qui osent 🙂

    Comme le dit le proverbe : petit à petit, l’oiseau fait son nid.

    Sur d’autres fronts, d’autres s’organisent, par exemple lenoyau.org. Il y a aussi beaucoup d’actions dans Facebook. Bref, la pression va monter de plus en plus.

  3. avatar
    Catherine-Aimée Roy

    Excellent papier ! Avec votre sens de la répartie et votre esprit critique, c’est à vous que notre gouvernement devrait demander conseil en matière de la consultation populaire en ligne.

  4. avatar

    Merci 🙂 Ce qui me désole, c’est que Communautique est une initiative soutenue par nos sous et que l’on ne semble pas avoir profité de leur expérience. Je comprends la frustration de Pierre R. Ça évolue tellement lentement. Un jour cependant, ça va débouler. Ce jour là, nos chers élus vont vouloir tout avoir en un temps record.