Accueil / A C T U A L I T É / Clochards c?lestes

Clochards c?lestes

 

 

 

Quelques r?flexions qui me sont venues apr?s lectures de document dont je vous recommande vivement la lecture, comme toujours avec le?Laboratoire Urbanisme Insurrectionnel?c?est de la toute bonne qualit??!

Laboratoire Urbanisme Insurrectionnel:?Nomadisme Hippy | Tourisme N?o-Hippy

?

Adolescente dans les 70 je me suis trouv?e ? la crois?e de la militance et du mouvement hippy. Un monde touchait ? sa fin j?en ai vu les derni?res ?tincelles. Morcellement d?une gauche implos?e devenue inefficiente,??hippy ravag? par la drogue, devant mes yeux ?blouis, j?ai vu s??teindre le feu et cette ardeur qui nous a donn? l?illusion un moment de passer en dansant le seuil d?un monde nouveau d?livr? de ces cha?nes.

Une dimension oubli?e de ce mouvement de vagabonds, ce sont ces nouveaux goliards, ?tudiants saltimbanques qui installent leurs universit?s l? o? ils rencontrent la sagesse. S?ils crachent sur l?enseignement officiel, ils n?ont peut-?tre pas tort, s?ils partent en qu?te d?autres sources de savoirs qui r?pondent mieux ? leur projet de monde, c?est qu?ils n?ont pas envie d?user leur belle vitalit? ? poireauter sur des bancs d??cole pour apprendre des contre-v?rit?s qu?il leur faudra d?sapprendre par la suite. Il y a au sein du mouvement hippy une tradition qui est plus proche du compagnonnage, certains peaufinent leur savoir-faire, apprenant aux cours de leurs voyages des techniques nouvelles, d?autres cherchent des enseignements plus spirituels ou s?initient ? des m?decines traditionnelles.

Contestataires de gauche et mouvement hippy, nous sommes en fait tr?s proches et beaucoup d?entre nous passent de l?un ? l?autre donnant naissance ? ce qui aurait pu ?tre une nouvelle force vive de r?sistance cr?ative??qui prendrait la place laiss?e vacante par la trahison d?une grande partie de la gauche qui gardent l??tiquette mais ont chang? le contenu du produit. Les cadres des partis fulminent et s?vissent contre les militant(e)s qui s??loignent de la ligne et abandonnent l?esprit de s?rieux de la militance, et ses interminables affrontements th?oriques entre petits chefs, pour des programmes un peu plus joyeux qui permettent de construire et vivre d?j? maintenant ce monde plus agr?able sans ?tre oblig? d?en passer par les ?tapes oblig?es des manuels de l?eschatologie communiste.

Il y a lors un point de rupture pour la gauche qui va perdre beaucoup de ces sympathisants qui comprennent que ce qui motivent les dirigeants des mouvements est bien plus la conqu?te du pouvoir que le bien ?tre d?un peuple dont ils n?ont souvent qu?une vague id?e. Ils sont l?avant-garde, ils sont l??lite et souvent tr?s pr?tentieux et m?prisent un peuple qu?ils consid?rent comme des masses ? mettre en mouvement de mani?re ? ce qu?elles les portent vers le pouvoir.

C?est encore et toujours la m?me rupture entre la gauche communaliste et autogestionnaire,??organis?e en communes autonomes et cette gauche qui ambitionne d??tre les dirigeants d?une soci?t? de capitalisme d??tat dont ils tiennent les r?nes et peuvent tirer avantage. Ce sont les m?mes qui vont se rallier au social lib?ralisme, le projet de gauche ayant ?chou?, ils ont fait all?geance aux ma?tres du Capital qui pourra leur conf?rer les pouvoirs sont le peuple dont le monde a ?t? confisqu?s ne disposent plus. L??tiquette ??gauche?? devient alors comme toute ?tiquette commerciale, un label qui fait vendre certains produits que certains ?lecteurs n?ach?teraient pas sous l??tiquette droite, m?me si le produit est le m?me.

La zizanie (entre les militants) et la d?fonce (des enfants-fleurs) ont lis un terme ? l?espoir, apr?s est venue une g?n?ration pr?te au cauchemar ? venir qui clamait ??no futur??. Que tout cela ait ?t? voulu et manipul? de l?ext?rieur n?explique pas tout. Les consciences sont pr?tes ou non ? construire le monde sur de nouvelles fondations, comme elles sont pr?tes ou non ? c?der aux attraits de la diversion,??? convoiter la verroterie que leur offre le colonisateur en ?change des ressources vives du pays, elles sont pr?te ou non ? recevoir les matrices d?opinion comme parole d??vangile, ? suivre ou on de nouveaux messies qui leur promettent la t?te des nouveaux aristocrates brandies tranch?es au bout des piques.

 

 

Si les semeurs de zizanies (trolls de l??poque) aux ordres ou non, vont faire imploser la gauche en toujours plus de groupuscules toujours plus insignifiants ou plus tra?tres, l?illusion de la drogue et la destruction qui s?en suit fait partie de ce qui conduit le mouvement hippy ? son annihilation. Aux joyeux inventeurs de r?ve en action, les yeux brillants de joie ont succ?d?s les cadavres ambulants, hagards, le regard vide des junkies.

La qu?te du bonheur sur terre que l?on b?ti avec ses rires et sa sueur succ?de celle d?sesp?r? de cette poudre qui tue en pleine vie. Au dynamisme succ?de l?apathie, pendant que la gauche entre dans des querelles de clocher, toujours plus morcel?e et qui se prolongent jusqu?aujourd?hui. La gauche devenue inconsistante ou tra?tre n?offre plus d?alternative, le contrat social met un terme aux aspirations de gauche qui transfert ses espoirs et ses caisses de solidarit? et autres pr?rogatives au diable d?guis? en Etats-Providence, le temps de leurrer le larron et d??radiquer le communisme et les ?bauche de communalit? dans le monde.

A pr?sent nous sommes bien plus nombreux sur Terre, et beaucoup de nouveaux venus sont des enfants sans m?moires. Je suis toujours surprise de voir ? quel point m?me des militants de longue date ont des cultures d?histoire politique de la grandeur de petit pois.

Les nouveaux courants de reterritorialisation qui s?inscrivent aujourd?hui dans le paysage, ces courants de refondation sont les h?ritiers d?un syncr?tisme qui tient ? la fois du mouvement hippy et de la gauche qui reconnait ses fr?res et ses s?urs dans tous les opprim?s de la Terre??Certains sont, comme les peuples indig?nes d?Abya Yala les h?ritiers directs d?une sagesse ancestrale, cette sagesse objet de la qu?te de certains hippies.

La richesse du syncr?tisme multiculturel est la meilleure r?ponse que nous puissions offrir ? la st?rilisation par acculturation.

Je vous renvoie donc ? ce document pr?cieux, pour ceux qui ont v?cu cette p?riode il ?veillera tr?s certainement de bons souvenirs et de plus triste aussi,??quand tout cela a disparu apr?s que les CRS d?boulent la matraque ? la main sur les plages o? br?laient nos feux, mettent ? sac nos march?s, je les renvois saccageant les ?tales souvent de simples couvertures, ils frappent, ils d?truisent, ils arr?tent, ils interdisent. L?espace nomade o? nous posions nos campements est confisqu?.

J?ai dans? maquill?e de paillette sur la place de l?Horloge d?Avignon,??nous ?tions fous, nous ?tions heureux, nous ?tions libres et plein d?espoir, le monde nous appartenait. Bien plus tard, j?y suis revenue. Tout semblait aseptis?, en plein ?t? ? part les gens assis aux terrasses et quelques rares passant, la place autrefois en f?te ?tait d?serte, j?ai voulu m?asseoir sur un bloc de pierre, directement un flic est venu pour me faire signe de me lever? consommatrice au terrasses ou rien. Ce n??tait plus le m?me monde.

Mais je n?ai pas oubli?, et partout toujours, chaque fois que j?aurai les moyens d?en faire revivre un petit bout, seule ou collectivement j?en recr?erai un petit bout, parce que c??tait beau, magique, lumineux, du bonheur en action.

 

Une excellente histoire et synth?se de toutes les dimensions de ce mouvement, toujours vivant, toujours pr?sent sous d’autres forme, incontournable pour comprendre de qui certains d’entre nous sont aussi les h?ritiers aujourd’hui (Laboratoire Urbanisme Insurrectionnel: Nomadisme Hippy | Tourisme N?o-Hippy)

NOMADISME?HIPPY

 

 

 

3896423018_5ec9d43914.jpg

A propos de

avatar

Check Also

Philip Morris : tabac, cigarettes, et… morts de soldats au Sahel (4)

L’étude de la contrebande organisée de cigarettes révèle bien des surprises, comme le fait que ...